Blog de Pierrot

Zinfos Plus : Le Sakifo chaque année plus beau

Samedi 7 Août 2010 - 17:15

Le Sakifo a démarré et plusieurs dizaines de milliers de Réunionnais ont déjà effectué le déplacement jusqu'à Saint-Pierre pour assister aux nombreux concerts donnés tant par des artistes locaux que par des vedettes nationales et internationales.

Chaque année, le Sakifo s'impose un peu plus parmi les grands festivals de l'été métropolitain. Preuve en est : France Inter a fait le déplacement et assuré deux émissions en direct d'une heure depuis la Réunion.

Après l'Unesco, après Hoarau et Trémoulinas en équipe de France, une occasion de plus de faire parler de la Réunion en Métropole.

Melanie Roddier
Lu 1494 fois



1.Posté par Va s'y M.Dupuy le 07/08/2010 19:22

Que dire des toilettes publiques interdites et condamnées pour les non festivaliers du marché, forains et autres touristes obligeaient déféquer dans la nature? d'une partie de la plage interdite d'accès? La barre même la mer? Des places de parking supprimées, obligeant les forains à transporter leur marchandises sur de longues distances? des bouteilles de rhum à l'extérieur qui jonchent le sol? d'une jeunesse déambulante à 3h du matin alcoolisée et zamalée? le monsieur de France inter qui a interrogé les forains et les clients du marché a noté le mécontentement général sur une organisation arrogante sans aucune concertation. Le Sakifo montre à l'intérieur de l'enceinte pâte blanche environnementale, pendant qu'à l'extérieur la plage est fortement dégradée? Le SAKIFO doit t-il empêcher ceux qui sont là tout les samedis de l'année de travailler?
Effectivement le SAKIFO chaque année de plus en plus beau!!!!!!

2.Posté par liam le 07/08/2010 20:05

les verges n'aiment pas trop les dissidents ,les critriques surtout quand ils viennent de l'interieur.Tout ceux qui ont osé emettre un avis contraire à la parole du clan ont payé le prix fort. Verges a toujours dit qu'un bon communiste etait un communiste mort.Aux moins les morts ne parlent pas...
La pire incantation que j'ai entendu de la pare d'un communite etait : "mon grand-pere votait communiste,mon papa votait communiste, moi je vote communiste ".Pour moi c'est le vote co.....ion.

3.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 07/08/2010 22:14

Je rejoint le "post 1" un "Sakifo" qui ne partage rien....et n'apporte que des désagréments aux st pierrois, ce soir je suis passé sur le front de mer "boulodrome" les commerçants et restaurateurs du coin étaient...vide....M.Fontaine s'est fait berné par cet "organisateur" et les st pierrois trinquent et c'est pas le "riz sofé" du dimanche matin qui va revalorisé ce "music festival" pour les personnes qui subissent...en espérant que le maire prendra une décision pour exiler ce sakifo..pa ailleurs !!!!

4.Posté par titi le 08/08/2010 06:35 (depuis mobile)

saint pierroîs et saint pierroises ouvrent lo zieux nout zimpos la po engraiss 1 l organisateur y paye pas rien

5.Posté par Polémique victor le 08/08/2010 08:41

Le Sakipu a toujours été une machine à pognon se servant des bénévoles pour engrangé du fric......

Sous prétexte de faire venir des artistes de renommés internationales, on crée un système discriminatoire au lieu d'offrir au public réunionnais une vrai fête de la musique....
Cette équipe de Sakipu c'est faite dégagé de Saint Leu...il en sera de même pour Saint Pierre....
Je ne parle même pas des prix exorbitants.....Sakifaux SASUFFI

6.Posté par jumeau_974 le 08/08/2010 12:19

Le 1er jour du Sakifo, le boulevard était noir de monde, plus de place pour se garer. Cela est à mon avis en grande partie dû à la présence de M. Les soirs suivants, il y avait clairement moins de monde.

Le vrai problème du Sakifo, à mon sens, ce sont les subventions publiques (100 000 euros de la Région + 150 000 euros de la commune de Saint PIERRE). A cela s'ajoute l'utilisation des moyens du service technique de la commune. La forte médiatisation a attiré les sponsors, et pas des moindres (Orange), les prix des billets sont chers (tout est relatif : celui qui ne veut pas payer ce prix, il n' y va pas, mais étant donné que l'argent des ses impôts locaux sont en partie versés sous forme de subvention, "on l'oblige quand même à y aller").

Les 1ères années du SAKIFO, il y avait des bénévoles (qui n'avait même pas reçu des places pour assister au festival qu'il avait aider à monter, cf presse de l'époque), je ne sais pas si c'est toujours le cas.

En conclusion, dans la colonne charges, M. Galabert a peu d'effort de trésorie à faire (les subventions permettent d'ouvrir des "lignes de crédits" pour payer les chanteurs, leurs hotels et frais divers), et les gains (dont billetterie et emplacements Bar qu'il loue à 1600 euro pour tout le festival) sont importants. Bref un cas classique à ranger dans le dossier "je privatise les gains et nationalise les pertes". Il a beau passer à la télévision en tee-shirt, cheveux ébouriffés, bref en mode "cool", il n'en reste pas moins un businessman classique de la Réunion, qui adore les subventions publiques.

Qu'il ait pu toucher des subventions au tout début du festival, afin de le monter est une position défendable, qu'il en touche encore aujourd'hui alors que le festival a suffisamment de notoriété pour vivre de ses subsides est une position moins défendable.

Il se peut que je me trompe sur toute la ligne, mais alors qu'on nous présente à nous, contribuables de la commune, un document financier nous prouvant le contraire, que la SAKIFO a réellement besoin de subventions publiques, et que cela est nécessaire car le SAKIFO a de réelles retombées économiques à long terme pour la commune et la région (bref, une évaluation de la politique publique mise en place, et les objectifs poursuivis par l'octroi de ces subventions).

Pour finir, j'ai entendu dire qu'il avait déménager le SAKIFO de Saint LEU, car sous Poudroux, il avait obtenu l'octroi d'une maison en location (Front de mer), à l'année, à un bon prix. C'est la remise en cause de cet avantage par T.Robert qui a fait qu'il est parti de Saint LEU. Qu'en est-il réeelmeent ? Quelqu'un peut confirmer ?

7.Posté par letchi le 08/08/2010 12:31

milles mercis mr galabert sans le sakifo je n'aurai jamais pu voir de tels artistes quelle richesse pour notre ile j'y suis allée attirée par les têtes d'affiche mais j'ai fait plein de découvertes courage continuez

8.Posté par Linquiéteur le 08/08/2010 14:28

Avec le Sakifo St Pierre est sale mais sale. Il y a plein de détritus de partout. C'est le festival des Makottes ou koué ?

En tout état de cause, en plus des subventions il faut rajouter les frais de nettoyage et là c'est les contribuables qui payent et non pas Sakifo....

Si on compare la colonne avantages avec celle des inconvénients , je parie que la dernière l'emporte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter