Actu Ile de La Réunion

Zanecdotes : La rubrique qui koZ


Zanecdotes : La rubrique qui koZ
 
Mercredi après-midi, la mairie de Saint-Paul diligente une conférence de presse sur le site du cimetière marin. Dans la matinée, l'information commence à s'ébruiter : les squelettes mis au jour en baie de Saint-Paul seraient ceux d'esclaves... Huguette Bello avoue en conférence : "Et dire que l'on devait faire un parking à l'emplacement où ont été découvertes ces sépultures. A la place, on fera un mémorial". (Ouf, il était moins une...)

Wolfgang Greger, ingénieur en chef sur un navire cimentier, fait escale à la Réunion pour quelques heures, le temps pour l'équipage de venir passer des coups de fil et envoyer des courriers électroniques à leur famille. Des personnalités politiques locales viennent l'accueillir et chacun y va de son petit discours... Préfet, président de Région, maire, président du centre, président d'association d'accueil des marins. Ne parlant que l'anglais et l'allemand, Wolfgang Greger écoute d'une oreille et finit par avouer qu'il y a "a lot of blabla". Bienvenue en France !

Richard Daniel Boisson, sous-préfet à la cohésion sociale et à la jeunesse, n'avait pas prévu de s'exprimer le jour de l'inauguration de la première Case à lire, mais puisqu'on lui tend le micro : "Messieurs, Mesdames, Messieurs les élus de Seine-Saint-Denis...", aussitôt coupé par Ericka Bareigts, première adjointe à la mairie du chef-lieu, qui lui souffle, amusée : "Les élus de Saint-Denis de la Réunion, Monsieur Boisson !"

Gérard Ethève arrive au tribunal pour l'affaire qui l'accuse de harcèlement moral auprès d'une ex-employée d'Air Austral. Pris d'assaut par les journalistes, voici ses premiers mots : "Je m'étais spécialisé dans le domaine de l'aviation, je ne savais pas que je l'étais aussi dans le harcèlement moral".

Hier, lors de la présentation du plan régional du Très Haut Débit à la Réunion au Conseil régional, les acteurs du privé n'ont pas pu s'empêcher de "balancer" que le réseau Internet dans notre île était en panne depuis le milieu de la journée. C'est vrai que lorsque que l'on présente la stratégie régionale numérique qui passe par l'augmentation du débit Internet et la pose de la fibre optique dans notre île, et que par coïncidence, l'ensemble des Réunionnais est privé d'Internet au même moment… Ça fait désordre !

Lors de la manif' des motards en colère, le président de la FFMC 974 a fait écouter devant la préfecture un extrait d'un discours de Nicolas Sarkozy, avant son élection à la présidentielle de 2007, expliquant aux Français qu'il n'enlèverait pas les panneaux avertisseurs de radars. Réaction immédiate des motards sous les sifflets et les noms d'oiseaux qui fusent dans la foule. Alors M. le Président, on aurait menti aux Français ?

Scène cocasse, toujours pendant la manifestation des motards en colère, samedi dernier, une délégation est reçue à la préfecture pour faire remonter leurs doléances au ministre de l'Intérieur. On aurait bien aimé être là pour voir la tête du représentant du cabinet du préfet à l'arrivée de la délégation composée de personnes vêtues uniquement d'un slip !

A Saint-Louis, tout le monde parle de l'affaire des "Taties" qui ont scotché la bouche d'enfants pour les forcer à dormir. Dans une station-service de la commune, un pompiste, en pleine conversation avec un client sur ce sujet, a déclaré qu'il faudrait surtout "utiliser ce système pour les hommes politiques de la commune". Il a rajouté : "lé vré, y serai gaillard, fé dor bana un pé don...".
Vendredi 24 Juin 2011 - 15:21
La rédaction
Lu 760 fois




1.Posté par Ko sa sa! le 24/06/2011 19:39
Les taties ne savent donc pas qu'on ne joue pas à colin-maillard avec du ruban adhésif..?
Une moto noire, un gilet jaune comme simple appareil. Voilà un bien étrange attelage! Au secours Guéant!

2.Posté par Noe974 le 25/06/2011 06:47
Ces rappels sont excellents pour la mémoire . Super!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales