Economie

Zac coeur de ville La Possession: 14 millions d'€ pour amorcer les premiers travaux


Joël Personné (directeur de la Semader), Robert Tuco (1er adjoint) et Marc Dubernet (directeur de l'agence AFD Réunion) paraphent le prêt de 14 millions d'euros
Joël Personné (directeur de la Semader), Robert Tuco (1er adjoint) et Marc Dubernet (directeur de l'agence AFD Réunion) paraphent le prêt de 14 millions d'euros
Un nouveau pas est franchi dans le projet de Zac coeur de ville de La Possession. La SEMADER, aménageur pour le compte de la commune, a contracté hier un prêt de 14 millions d'euros auprès de l'Agence française de développement (la commune est caution solidaire en garantie du remboursement du prêt à hauteur de 80%).

Cet apport de trésorerie est envisagé comme une "amorce" des premières tranches d'un aménagement qui court sur 12 ans (2013-2025). Ce prêt s'inscrit dans un tour de table financier qui va des sollicitations de l’État via le FRAFRU de 20 millions d'euros, la Région via son plan de relance (800.000 euros), du binôme TCO/Région au titre du plan local de l'habitat (5 millions à mobiliser) et de l'expertise environnementale de l'ADEME.

Sans revenir sur un projet qui a été largement relayé ces derniers mois par l'ancienne mandature municipale, le plus intéressant est aujourd'hui de mesurer dans quelle proportion il sera amené à évoluer au gré de la vision de la nouvelle équipe.

Invité à en dire un mot sur les intentions de la mairie, le 1er adjoint Robert Tuco fait simplement valoir que le projet pourrait effectivement être redimensionné en fonction des paramètres financiers que découvre un peu plus chaque jour la nouvelle équipe. En début de semaine, Vanessa Miranville, maire de La Possession, était d'ailleurs catégorique sur certains "équipements publics" inscrits dans le projet de Zac mais qui sont à ce jour "pas encore financés". Emblématique, le projet de délocalisation-construction d'un nouvel hôtel de ville fait partie de l'énumération de la première magistrate.

La première tranche fin 2014 vers chemin Boeuf Mort

Malgré ces incertitudes sur la sortie de terre de ces équipements publics - qui épargne néanmoins celui d'une nouvelle école - ce qui intéressera dans l'immédiat les administrés est de savoir quels prochains travaux vont matérialiser ce gigantesque aménagement d'une décennie.

La phase administrative s'achevant en octobre prochain et les premiers coups de pioche sont programmés pour la fin d'année. Le premier îlot de la Zac se focalisera sur l'angle du chemin Boeuf mort et de la rue des Lataniers. 440 logements (du social jusqu'au logement libre), 500 m2 de commerces, une école, seront les premières livraisons du concept de "ville-jardin" qui anime le projet.

Sans verser dans la remise en cause du programme, la houlette de la nouvelle équipe municipale se fait pour l'instant sentir sur d'autres promesses électorales comme l'écoute. La concertation avec les commerçants de la ville - inquiets - mais aussi les particuliers prendra une dimension supplémentaire à entendre Aude Quid'Beuf, chargée de mission Coeur de ville à la mairie.
Jeudi 29 Mai 2014 - 08:45
LG
Lu 1524 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 29/05/2014 10:16

ca bouge à la Possession. Si la parti socialiste accepte de renflouer le Savigny il sera le meilleur gardien pour garantir la ré-élection de Mme Miranvile.

2.Posté par dada le 29/05/2014 11:08
malgré les critiques ; on voit bien que le projet est bon . Si madame Miranvile qui a tant critiqué et a même dit qu'elle abandonnait , POURQUOI NE LLE FAIT ELLE PAS.
Pauvre TUCO dans l'affaire. Ne prenez pas la peine de le questionner , il n'en sait rien . c'est pourqoi, madame miranville l'a envoyé signer .

3.Posté par JH Savigny le 29/05/2014 13:59
Ok. L'audit commandité par Mmes Miranville et Lambert a donc conclu à un défaut d'écoute. Les rôles s'étant inversé maintenant, on leur demande (ce qu'elles n'avaient jamais daigné faire !) de nous écouter sur les équipements Centre de Loisir et de nature de Dos d'âne et la piscine olympique.

4.Posté par VIVE LE CHANGEMENT le 29/05/2014 22:12
elle sait qu'elle n'a pas de pouvoir de décision.
tu ne feras pas ce que tu veux alors reconnais que Mr Robert a fait les choses dans l'intéret de la population
c'est TUCO LE MAIRE
cours vite si li la touche un autre nou va encore changer d'interlocuteur, c'est un jeu en fait

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales