Politique

ZAC Rivière des Galets: "Les intérêts des particuliers ne sont pas lésés"


Le maire du Port et le directeur de la SEDRE lors de la présentation de la ZAC
Le maire du Port et le directeur de la SEDRE lors de la présentation de la ZAC
La ville du Port renouvelle ses arguments dans le bras de fer qui l'oppose aux propriétaires de parcelles incluses dans le périmètre de Zac Rivière des Galets. Un projet émis pour la première fois il y a dix ans et dont les travaux de viabilisation ont débuté en septembre dernier. Un blocage persiste avec le collectif de familles sur le montant de leur participation aux équipements publics. Pas plus de 40 euros le m2 signent les premiers, là où la mairie en demande 80. Le communiqué de la mairie du Port :

"Sur un territoire communal exigu (1.660 hectares), chaque potentialité d'aménagement doit être prise en considération. C'est pourquoi la municipalité a engagé en 2001 la création de la ZAC de la Rivière des Galets (14,5 hectares), le long de la route nationale, entre le rond-point du Sacré-Cœur et le rond-point Jacky. Les enjeux de la ZAC Rivière des Galets :
- Lutter contre le mitage urbain ;
- Préserver la ressource en eau (avec la présence de 2 forages, la réalisation de l’assainissement collectif est nécessaire) ;
- Construire 176 logements locatifs sociaux pour répondre notamment à la demande des familles de la Rivière des Galets ;
- Traiter la poche d’insalubrité existante sur la ZAC, par le relogement d’une vingtaine de familles ;
- Accueillir à terme des équipements publics et des activités pour développer le quartier.
 
Pour un aménagement équilibré de ce périmètre, la Ville a fait le choix d'acquérir la moitié du foncier détenu par les familles propriétaires qui sont au nombre d'une dizaine en tout. une dizaine de propriétaires. Les négociations ont été engagées avec le souci de ne pas léser les familles. Ainsi les observations des habitants, recueillies notamment au cours de l'enquête publique en 2009, ont fait évoluer sensiblement le projet. Ces évolutions se traduisent par la maîtrise à terme de 6,2 hectares (43%) permettant :
- la réalisation des voies et réseaux ;
- une zone artisanale de 5000 m² ;
- une réserve foncière pour un équipement public de 7 000 m² ;
- la réalisation de 228 logements dont 176 locatifs et 52 en accession ;
- la construction d'une centaine de logements à l’initiative des propriétaires, qui gardent la maîtrise à terme de 8,3 hectares soit 57% du foncier de la ZAC.
 
A titre d'exemple, une parcelle de 1.000m² était estimée en 2003 à 11.000€ (11€/m²). Dans le cadre de la ZAC, la SEDRE procède à l'acquisition de la moitié de la parcelle (500m²) à 91€/m², pour une somme de 45.500€. Les 500m² restants au propriétaire sont aujourd'hui estimés à 250€/m2, soit une valeur de 125.000€. Le propriétaire possède en conséquence un patrimoine foncier et financier dont la valeur est 125.000€ + 45.000€ = 170.500€.

S’il construit une maison de 100m², le propriétaire devra s’acquitter d’une participation aux travaux de viabilisation (réseaux d'eau potable, réseaux d'eaux usées, téléphone, électricité, voiries) de 8.000€ (80€/m² de plancher) avec possibilité de payer sur 5 ans, alors que le coût réel de viabilisation pour cette parcelle est de 17.500€.

La participation demandée aux propriétaires qui souhaitent construire, est destinée à financer une partie des dépenses liées aux travaux de viabilisation. Sur la ZAC Rivière des Galets, le montant de cette participation est de 80€/m² de surface de plancher. Dans les communes voisines, pour des opérations comparables, ce montant est de 120€/m² ou de 135€/m².

L'opération d'aménagement de la ZAC Rivière des Galets représente un coût global de plus de 17,5 millions d'euros de travaux dont plus de la moitié est prise en charge par le TCO, la Région et la Ville. La participation de la commune du Port est de 4,6 millions d'euros.
Cette opération vise à garantir l'intérêt général sans pour autant léser les intérêts particuliers."
Mardi 24 Décembre 2013 - 07:04
.
Lu 944 fois




1.Posté par Dada le 24/12/2013 11:35
80€/m2 c du vol, sur quel base, la mairie doit montrer les devis de viabilisation, et ensuite faire au prorata.

2.Posté par Philippe le 25/12/2013 21:03
Arrêtez avec vos anneries, vous aurez l'occasion bientôt de faire la une de la presse, pour une soit-disante expropriation sur la Rivière des Galets, "magouille maquillée en expropriation" avec la complicité de la SEDRE, encore un moyen pour spolier les pauvres de leurs biens fonciers.Nous serons là pour dénoncer les vrais raisons.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales