Sport

Yves Ethève invite les présidents de clubs pour la grande "explication"


Yves Ethève invite les présidents de clubs pour la grande "explication"
Yves Ethève ne s'avoue pas vaincu. Ecarté de la course à l'élection de la Ligue Réunionnaise de football, l'ancien président n'a pas caché, dès l'annonce fatidique, son intention d'utiliser toutes les voies de recours possibles contre l'avis de la Commission Régionale de Surveillance des Opérations électorales, confirmé par le Comité Directeur de la LRF il y a deux jours.

"Il est normal de faire valoir ses droits. S'il y a un moyen juridique pour nous de contester cette décision, on le fera", soutient un colistier de l'ex-président privé de la seconde partie de son mandat le 19 novembre dernier suite à la décision du tribunal de grande instance.

Plus étonnant reste à comprendre la motivation de cette invitation expédiée par sms ce jeudi à des présidents de clubs, ceux-là même qui feront le vote lors de la future assemblée élective du comité directeur. Nous avons pu prendre connaissance de cette invitation.

Yves Ethève toujours en campagne malgré le carton rouge

Au Ciné Cambaie ce samedi, Yves Ethève et ses 19 colistiers proposent aux présidents de clubs "de répondre à vos questions et de vous donner des explications concernant l'invalidation de notre liste". SMS signé de Philippe Mariama, un colistier de la liste "un collectif d'expérience pour un projet d'avenir".

Par cette invitation, le candidat à la liste recalée espère-t-il compter les clubs qui restent fidèles au "président Ethève" malgré la sanction reçue il y a deux jours ? Notre interlocuteur assure qu'il ne s'agit aucunement d'un moyen de pression. "Nous sommes fort heureusement dans un pays démocratique. Cette invitation sera l'occasion d'expliquer aux présidents de clubs les raisons de cette invalidation de liste car ils veulent comprendre ce qui se passe", affirme-t-il.

Rendez-vous est donc donné à 9H à Saint-Paul avant une conférence de presse calée dans l'après-midi, toujours au ciné, pour un scénario à rebondissements.
Vendredi 6 Février 2015 - 00:17
LG
Lu 2579 fois




1.Posté par Geronimo le 06/02/2015 06:35
En ce qui me concerne, je n ai pas de questions, et puis samedi matin, il y a marche forain.

2.Posté par kachane le 06/02/2015 06:36
Remake du film "l'embrouille" ????.....

3.Posté par Tire la chevillette, la bobinette cherra... le 06/02/2015 07:35
Jusqu'où ira t-il dans la bassesse.
Le monde tournera sans vous hein ? Allez donc regardez 2/3 films pour passer le temps...

4.Posté par Katiac le 06/02/2015 07:54
Vous allez dire quoi aux présidents de club?
Que vous ne savez pas faire une liste correcte?
Il faut reconnaitre que c'est une grossière erreur indigne de votre part.
Maintenant si vous pensez n'avoir commis aucune faute il y a la justice qui vous a déjà botté en touche au mois de novembre.

5.Posté par lezard moullé le 06/02/2015 08:03
Pas besoin d'aller à sa conférence on connait la raison de l'invalidation de sa liste: deux colistiesr non éligible. Qu'il passe à autre chose le dinosaure!

6.Posté par Laïcien le 06/02/2015 10:12
Mr cinéma ,, kan ouna tor ,, ou pé avoir rézon ,oulé coupable et oulé pas innocent ,, et pas bezoin monte la tête dé zot avant la conférence,
l'histoire la rattrap à zot ,,l'île la RÉUNION lé rasazié ek out band de mafia SPORTIF ,,90 minutes plis prolongation ziska pénalty nou attend à ou ,,,, boum ,, alé trapé dèn filé don .

7.Posté par Laïcien le 06/02/2015 10:21
Alé joué pro évolution soccer sur la play station,, et mèt pistache griyé + pain dakatine + mangue ou zèvi ek piman do sèl si la table dans out caz pour lé suppotèr ,,ballon la roulé dèn filé ,, alé trapé mr cinéma .

8.Posté par 1posteur le 06/02/2015 11:45
Que c'est dur de lâcher l'affaire Président !
C'est vrai que ce l'autocritique n'est pas un exercice facile, pas évident d'admettre que l'on a offert la victoire à son adversaire qui n'aurait sans doute jamais pu gagner qu'autrement que sur tapis vert.

Les gens qui vous entourent, anciens comme nouveaux, sont pour la plupart des parvenus, toujours courtisans jamais conseiller. Il auront réussi a transformer ce début de brise en un vent dévastateur du changement. La messe est dite. Comme la terre ballon lé rond, et continuera a tourner sans vous et les quelques vantards qui vous accompagnez si mal.

Falsifier un PV, cet exemple hallucinant illustre assez bien la dynamique dans laquelle vos hommes et vous même étiez. A force de se croire au dessus des lois et des autres, on devient tristement idiot.

C'est fini Président, les petites manœuvres que vous entreprenez désormais ne vous rendront que pitoyable. Une trentaine d'année de règne, c'est extraordinaire. Désormais il faut savoir partir.

9.Posté par Jah rasta le 06/02/2015 12:38 (depuis mobile)
C bon on oubli etheve on passe a autre chose.

10.Posté par tiloot le 06/02/2015 15:15
il y un dinosaure qui tiens ENCORE A SON TRAM TRAIN
ET LUI A SA PRÉSIDENCE LE TEMPS DE LA PRESSION ET LA DICTATURE EST FINI
LAISSER LA PLACE AU JEUNE

11.Posté par jemma le 06/02/2015 23:19
Cette façon de s'accrocher après 30 années de présidence dont il ne cesse de vanter les mérites est assez étrange! Cet épisode supplémentaire vient après tant d'autres par le passé dont on se souvient qu'ils avaient soulevé maintes interrogations et suspicions ! Et d'aucun s'attendait toujours à un changement radical quand, oh surprise de dernière minute, tout rentrait dans un certain ordre comme par enchantement! Tant dans le domaine sportif qu 'associatif ( clin d'oeil vers le grand raid!), il est évident que des intérêts étranges là aussi rôdent à leur sommet! Le don de soi, l'engouement pour diriger des actions sportives, associatives ou humanitaires existent-ils encore? Outre la simple recherche de la notoriété, de grands fauves peuvent se cache derrière des actes louables au demeurant ou supposés comme tels ! A suivre...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales