Social

Willy Bélizair, l’éleveur en faillite n’a plus que sa voiture pour maison

Willy Bélizair a 39 ans. Il a acquis la passion de l’élevage dès son enfance. Le Palmi-plainois s’est installé à son compte en 1999. En 2003, il achète des vaches laitières de métropole. Comme un pour un grand nombre d’éleveurs, les animaux malades importés meurent les uns après les autres.


“J’ai perdu huit bêtes, ces quinze derniers jours. Un jour, je suis arrivé trois veaux étaient allongés, ils étaient secoués par des soubresauts, j’ai réussi à les remettre sur leurs pattes”.

Une vache n’a pas eu cette chance, il y a quelques jours. “J’ai ainsi perdu une cinquantaine de bêtes depuis 2003”. Plus de vaches, plus de lait, plus de viande et pas d’argent pour rembourser les emprunts contractés pour construire les étables aux normes et européennes et acheter bêtes qui meurent deux mois pour leur arrivée à La Réunion.

Aujourd’hui, il ne reste que quelques animaux faibles et malades qui peuvent mourir du jour au lendemain. Willy Bélizair n’entend pas baisser les bras. Il a conduit sa voiture qui lui sert également de maison, au plus près de ses bêtes.

“Je n’ai plus aucune aide ni aucun revenu pour espérer acheter des médicaments pour mes vaches. Je n’ai même plus de quoi pour vivre en dessous du seuil de pauvreté. Je vis en moyenne avec trois cents euros par mois, deux cents pour la banque, cent pour moi”.

Willy Bélizair n’a pas encore abdiqué, il ne veut pas laisser ses terres à la banque, ni aux promoteurs immobiliers. Il a commencé à se construire une petite maison dans une prairie (que vous pouvez voir derrière lui sur la photo et la vidéo).

Sa chance de s’en sortir “est minime, voire infime”, mais Willy Bélizair va “batailler” jusqu’au bout pour ne “tomber dans le RMI”. Il le dit pourquoi à l’issue de l’interview vidéo de quatre minutes. Un entretien poignant !

Mardi 21 Juillet 2009 - 15:53
Jismy Ramoudou
Lu 2751 fois




1.Posté par bertel le 21/07/2009 16:44
Pourquoi AUCUN HOMME POLITIQUE ne vient en aide à ce travailleur ?

Bertel de Vacoa

2.Posté par Michel Gangaye le 21/07/2009 17:20
Au moment que le RSTA est appliqué dans l'île pour les salariés, un grand nombre de travailleurs indépendants vivent sous le seuil de pauvreté. L'histoire de ce monsieur est révélateur de la situation de nombreuses personnes à la Réunion. Oû est la solidarité du développement durable qui est tant vanté pas nos collectivités locales ? A coup de millions euros sont mis dans la propagande et subvention du développement durable. Il y aurait pas quelques milliers euros pour lui qui travaille dure dans l'économie réelle ?

3.Posté par citoyen le 21/07/2009 19:07
De quoi sont-elles mortes et en moyenne, elles meurent combien de temps après leur venue (achat)? Ca sent la tromperie ou le vice caché sur la "marchandise"....

50 bêtes depuis 2003, c'est pas rien.....

Tout avait-il été fait au plan sanitaire (vaccination, séparations....)?

Sur clicanoo.fr, un article parle d'un procès contre Sica-lait: http://archives.clicanoo.com/index.php?page=archive.acheter&id_article=215128

(extrait)

"Le bras de fer judiciaire opposant quatre producteurs laitiers à la Sica-Lait se poursuit. Les éleveurs tiennent la coopérative pour responsable des maladies ayant contaminé leur troupeau et entraîné..."

M. BELIZAIR devrait s'y joindre en demandant l'aide juridictionnelle, s'il n 'a plus de revenus (ça sera gratuit, pour lui alors). Ca pourrait lui permettre de bloquer la saisie à venir...

Sinon, risque de saisie et vente du terrain par la banque.....

Au fait, avec le prêt bancaire, doit y avoir une assurance avec: peut-elle marcher?

C'est quand même inadmissible qu'un boug qui cherche à travailler soit à la rue comme ça!

Tiens bon Willy!

4.Posté par bleuet le 21/07/2009 22:23
C'est dramatique pour ce pauvre éleveur. Il faut l'aider ! Avec les 110 millions d'euros de la future maison des civilisations, que ne pourrait-on faire ! Qui sont les responsables de l'importation des bêtes malades ? Ce sont eux qu'il faut poursuivre en justice et dédommager la victime qui ne pensait qu'à une chose : s'investir par son travail. Pierrot n'as-tu aucune bonne nouvelle à annoncer sur ton blog pour nous remonter le moral ?

5.Posté par fabienne couapel sauret le 21/07/2009 22:29
Les journalistes s'intéressent enfin à ce vaste scandale. Merci Zinfos974 et les autres. Les cheptels ont été contaminés en 2003 suite à des importations de bétail en provenance de la métropole. Les vétérinaires qui interviennent à la fois comme conseils de la SICALAIT et comme vétérinaires des exploitants n'ont pas souhaité communiquer des informations essentielles qui auraient pu éviter ce désastre sanitaire. POURQUOI ?

Pourquoi les financements publics dont profite largement le système coopératif ne sont pas redistribué aux éleveurs pour les aider à surmonter cette crise et aider la production endogène ?

Le système coopératif n'a t-il pas atteint ses limites ?

Un peu de transparence nous aiderait à mieux comprendre. Mais beaucoup préfèrent se taire.

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/07/2009 01:35
ils sont où les élus PCR et CGPER sur ce coup? FCS a parfaitement raison de dénoncer certains silences, et certaines situations relatives aux coopératives réunionnaises...voilà un aspect du développement local, sur lequel à titre personnel, je serai curieux d'entendre les boucliers du PCR réagir....

7.Posté par momon papa lé là le 22/07/2009 05:24
MERDE ! j'en ai les larmes aux yeux. On peut pas faire grand chose mais ce qu'on peut faire on le fera, on peut avoir les coordonnées de ce Monsieur Pierrot ?
Y'a plus personne à la mairie la bas ?....

8.Posté par papapio le 22/07/2009 08:32
C'est lamentable, minable et bien à l'image de ce que nous vivons...Que ce soit du massacre des Vaches des Veaux ou des Hommes et Pères, la compétitivité, la concurence, engendre la compation inutile, le constat grandissant qu'il y aura beaucoup d'appelés, et TRES PEU D'ELUS.

Ou quand le travail ne profite plus qu'à ceux qui en abusent et l'hypothéquent...
Dites nous quand vous pensez que cela suffit et que nous decrons nous battre les uns AVEC les autres...?...!...

9.Posté par Franck ROBERT le 22/07/2009 10:41
Lu lé pas tout seul le pauvre ! combien de petits artisans et commerçants par fierté ! lé pire que lui. Nous sommes des pauvres indépendants dont des institutions vivent de notre courage et s'en graisse sur notre dos. Quand le citron n'a pu de jus, à la poubelle et démerde à lu, un autre va venir po remplacer à lu et ainsi de suite..... Pendant ce temps les caisses de sécurité social, le RSI, les organismes collecteurs d'impôts et de cotisations pour la formation, caisses de congés payés ect...ne connaissent pas la crise même si certaines d'entre elle sont déficitaires depuis des lustres.
Bon courage oté ! si quelqu'un y vient prendre sak ou nana de plus précieux appelle à moins au 0692864078 avec ou ! nous sera au moin deux, pour défendre ta marmite!

Franck ROBERT.

10.Posté par boyer le 22/07/2009 12:09
Dans l'historique de la sicalait on peut lire: L’ARIBEV gère directement l’article 9 bis du POSEIDOM avec une nouvelle donne (aide forfaitaire modulée aux exploitations laitières des hauts).

Sur le forum de zinfo974, on peut lire que l'ARIBEV a touché 11 millions d'euros d'aide de la PAC en 2008

Dans le courrier des lecteurs de zinfos974 on peut lire que la Région et la Parc National se mettent en 4 pour contourner la loi afin de betonner le chemin du piton de l'eau (des centaines de milliers d'euros, accorder des permis de construire pour des eleveurs qui n'en ont pas besoin alors qu'a la plaine des cafres les demandes en dehors du coeur du parc sont refusée....

Actuellement sur la piste du dimitile se déroule un chantier de bétonnage d'un montant de 665.000 euros HT (85% Region reunion) alors q'au Dimitile il n'y a plus aucun agriculteur depuis longtemps, et personne ne demande rien, ( encore moins le capitaine dimitile)




L'argent y manque à nous?

11.Posté par Cambronne le 22/07/2009 12:15
5. Posté par fabienne couapel sauret le 21/07/2009 22:29

Serait d'éviter la récupération vous devriez demander à votre copain Sénateur M. Jean-Paul VIRAPOULLÉ, pourquoi n'a til rien fait alors qu'il avait une parfaite connaissance du problème ...

Mais bon vous êtes en campagne avec une palanquée d'opportunistes qui se sont positionné en bonne figuration dans votre association taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui ne sera qu' un impôt de plus indirect sur la consommation des ménages Réunionnais vous êtes totalement déconnecté de la réalité tout simplement, car totalement incompatible avec la conduite des affaires UMP ...

quand je disais que ce pays anti libéral se soviétise dans une décontraction feutrée ce n'était pas un euphémisme...

12.Posté par dilaverite le 22/07/2009 12:35
Merci Zinfos974 !!!

Il est tout de même regrettant que l'antenne publique ne joue pas son rôle en mettant au grand jour cette crise sanitaire et économique.

Sensibles à la situation actuelle des éleveurs, nous (un groupe de réunionnais) avons récemment créé un blog (dilaverite.unblog.fr) dans le but de faire la vérité.
Nous actualisons régulièrement le blog pour que la population réunionnaise puisse être informée des actions que nous allons mettre en place au côté de l'ADEFAR. Et justement, nous comptons, aussi, sur les suggestions de chacun.

Faisons jouer la solidarité pour qu'éclate la vérité.

13.Posté par thierry le 22/07/2009 15:07
elles meurent de quoi exactement ces vaches ? une ou plusieurs maladies sont en cause ?

14.Posté par mamielea le 22/07/2009 20:04
Super ! Zinfos974 a été sensible à la situation des éleveurs !
Je vois que les lecteurs réagissent et il faudrait qu'ils consultent le blog pour avoir les informations concernant la mortalité des animaux entraînant la ruine des éleveurs .

Il y a urgence à trouver une solution :trop de personnes en souffrent !

Il faut dire la vérité que pour que justice soit faite! " anpar mon do shabouk amer, mwin fiér zenfan bann zéleveur ; aznou nout kér i singy dedan, nou veu pi plér devan zenfan!; nou veu pa batayé, nou demann in respé pou nou gard nout dinité !demann, demann, kisa la fé a nou sa réyoné !"



15.Posté par Fabrice le 24/07/2009 09:50
"Un travailleur vaut plus que tout l'or du monde".
Il faut aider cet éleveur et avec lui tous ceux qui souffrent et qui ne peuvent pas vivre décemment de leur travail.
L'économie est au service de l'homme et non pas l'inverse, bon sang !!!
Quand les décideurs, ceux qui détiennent le pouvoir économique comprendront ça, nous ferons un grand pas.
Les éleveurs ne sont pas des pions qu'on peut sacrifier pour le confort d'une petite minorité.
Cette affaire a fait trop de victimes et en fera d'autres avec tout ce qu'on consomme comme maladies. A quand un réel engagement des services de l'Etat pour dénouer cette situation, mettre fin aux souffrances des éleveurs et relancer un élevage sain à la Réunion ?

Merci zinfos974

16.Posté par annick le 03/02/2012 16:10 (depuis mobile)
bjr zot toute ma route la croiz willy..eh ben sincèrement li tien encor la route ac durement mai i fé avec...surtou avec ces anciens ''amis'' éleveur ki profite de sa faiblesse pou achève a li 'kan un boeuf lé a terre toute le mouche i pose dessus..' mai li lé là à attendre une providence...que les anges soient avec lui il en a vraiment besoin

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales