Politique

Wilfrid Bertile claque la porte du PS

Mardi 26 Septembre 2017 - 14:57

Candidat PLR-Progrès lors des dernières sénatoriales, l'ancien député-maire PS de Saint-Philippe, Wilfrid Bertile, a annoncé ce lundi sa démission de la fédération locale du parti.

Malgré ce retrait du PS, le désormais ex-socialiste ne "compte pas rester inerte" et continuera "à agir, pour promouvoir et rassembler la gauche".


Retrouvez ci dessous l'intégralité du courrier envoyé par Wilfrid Bertile au premier secrétaire du PS dans l'île, Philippe Le Constant :
 
J’ai le regret, par la présente, de t’informer de ma démission de la fédération de La Réunion du Parti Socialiste. Plusieurs raisons motivent ce départ, notamment le renversement des alliances politiques de la fédération qui s’est alliée avec la droite et les conditions dans lesquelles il s’est effectué.

Ainsi que tu le sais, j’ai, avec plusieurs camarades, créé la fédération de la Réunion du PS en 1974. Elle a remplacé la fédération réunionnaise de la SFIO qui s’était compromise avec la droite et ne représentait plus grand-chose. Elle s’est résolument positionnée à gauche et pour l’union des forces populaires et progressistes. Grâce à cette stratégie, elle est devenue une importante force politique, un temps la première à gauche, avec plusieurs maires, des députés, des sénateurs et même un président de Conseil général.

Je m’en suis éloigné au début des années 2000, idéologiquement quand des dirigeants de la fédération ont fait capoter le projet de bi-départementalisation de La Réunion proposé par le président Chirac et le Premier ministre issu de nos rangs Lionel Jospin. Cet éloignement fut aussi physique puisque j’ai été pendant trois ans en poste à Maurice, en tant que secrétaire général de la COI.

Je m’y suis réinvesti en 2012, participant aux campagnes électorales de François Hollande et de Benoit Hamon (tout le monde ne peut en dire autant), du député Fruteau, de la tienne aux départementales et aux législatives, de celles des camarades de Saint-Philippe aux municipales. J’ai même été ton directeur de campagne lors des Européennes de 2014 pour l’ensemble de la circonscription des Outre-mer. J’ai aussi animé des séminaires et des séances de formation du parti.

Je n’y suis pas revenu pour avoir un mandat : je n’ai pas été candidat aux municipales, ni aux départementales, ni aux législatives. J’ai accepté de clôturer la liste des régionales de 2017 par solidarité avec ceux qui menaient ce combat.

J’ai constaté cependant combien le parti était instrumentalisé par quelques dirigeants. Le dernier congrès fédéral, au lieu de discuter des orientations, n’a servi que de tribune à un camarade pour se déclarer « premier des socialistes » aux régionales. Les instances dirigeantes sont des chambres d’enregistrement où j’ai vainement tenté de lancer des débats. Le parti n’arrive plus à parler aux travailleurs, aux classes populaires, à la jeunesse. Il n’a aucun projet pour La Réunion. Aucune solidarité n’existe entre les sections, chacune devant se débrouiller avec ses propres moyens. Comment développer le parti dans les « terres de mission » dans ces conditions ?
Nos dirigeants devraient s’interroger sur nos résultats électoraux de ces dernières années qui sont catastrophiques : on n’a plus qu’une municipalité, une parlementaire, un conseiller régional, deux conseillers départementaux…

Concernant les Sénatoriales, j’ai été clair dès le départ : voyant que le candidat désigné ne rassemblait pas, j’ai dit ma disponibilité pour unir le maximum de forces politiques sur un projet. Ce projet, je l’ai publié. Le rassemblement ne se faisant pas, je me suis mis à l’écart.

Ce qui m’a fait changer d’avis, c’est le renversement d’alliance décidé par un seul en 48 heures, sans concertation, au détriment du Parti. Jusqu’à présent, nous allions aux élections, seuls ou dans le cadre d’une union avec des forces de gauche. Là, même si nos partenaires avaient fait savoir avant la réunion de nos instances  qu’ils acceptaient nos propositions, la décision fut prise d’un accord avec un parti de droite (on verra bien dans quel groupe s’inscrira le sénateur que la fédération a fait élire). Je ne suis pas contre un élargissement des accords à une partie de la droite à condition que la gauche soit d’abord rassemblée et que ce soit sur ses propositions. Ce changement a été acté par le bureau fédéral sous la houlette de quelqu’un qui n’en est même pas membre et avalisé par un conseil fédéral majoritairement à sa botte. J’ai refusé de participer au vote qui a clôturé ce qui ressemblait à une mascarade.

J’ai alors décidé d’accepter la proposition des forces de gauche de conduire une liste de rassemblement sur la base d’un projet politique. C’est un grand honneur qui m’a été fait et ce rassemblement homogène est une garantie pour les combats à venir.

La fédération a décidé de s’engager dans un tête-à-tête avec un parti de droite dans une « coalition réunionnaise ». Ce renversement d’alliance auquel je ne souscris pas marque un désaccord stratégique qui motive mon départ.

En partant, je ne fais que suivre un chemin encombré emprunté avant moi par Lebreton, Fruteau, Jarnac, Ramassamy, Vergoz, J-Y Dalleau, J-M Lasson, Laurence Lougnon, Tamaya, Vlody, Nativel, Christophe Payet, Virgine Gobalou, Zettor et tant d’autres…

Je souhaite que le parti de Jaurès, de Blum, de Mitterrand et de Jospin que j’ai créé ici et auquel je suis attaché mette fin à ces errements, adopte un fonctionnement plus démocratique et soit fidèle à ses valeurs. Je ne doute pas alors que nous nous retrouverons pour d’autres combats pour le développement de La Réunion en faveur des plus démunis.

Avec mes sentiments socialistes les plus fraternels,
Zinfos974
Lu 4160 fois



1.Posté par Pierre Vergereau le 26/09/2017 15:13 (depuis mobile)

Je te comprends il y en trop qui ne sont plus socialistes, mais qui courent derrière "mangé cochon".

2.Posté par Fredo974 le 26/09/2017 15:13

Y a encore une porte au PS ?

3.Posté par Marx le 26/09/2017 15:14

Ah? L'idiot utile aurait compris la mascarade dont il a été le pantin???

4.Posté par Légrillard le 26/09/2017 15:17

Cà a du faire de l'echo car c'était tout vide derrière...

5.Posté par Pierre Balcon le 26/09/2017 15:21

Bravo
Enfin un bol d'air !

6.Posté par Moi le 26/09/2017 15:58

Lui aussi essaie de nous faire croire qu'il y gauche ou droite !!

ils s'entendent et dont se battre les militants entre eux.

7.Posté par Didam le 26/09/2017 16:01

Bon débarras ; si il pouvait claquer la porte de la politique, ça serait encore mieux

8.Posté par Eric le 26/09/2017 16:54

Ce Monsieur aura fait l'Histoire de la Gauche à la Réunion à une époque ou conviction politique voulait encore dire quelques choses. Les choses changent, aujourd'hui le Ps à son tour , ne sait plus ou est sa droite et ou est sa gauche c'est bien dommage.

La gauche n'a pas le monopole du Cœur mais la grande majorité des acquis sociaux on le doit à la Gauche

9.Posté par Truelle le 26/09/2017 17:07

Excepté quelques retardataires, ils sont tous a en marche... En faisant vite, il aura peut être une place..
Ils auraient pu s'appeler umps idéalement, mais ca l'aurait pas fait

10.Posté par Moto le 26/09/2017 17:52 (depuis mobile)

Petite devinette deux ville a la reunion sont diriger par des repris de justice .c quel ville.

11.Posté par klod le 26/09/2017 18:08

là zilbert annette la fé un lerreur................. mais bon . l'ile intense ...............

12.Posté par quartier francais le 26/09/2017 18:09

et vous croyez que l équipe que vous avez rejoindre est mieux
vous ferait mieux d aller profiter de votre retraire et rester dans votre coin tranquille
comment vous avez fait pour rejoindre une équipe qui ne cesse de ramassé des casserole a chaque élection
et qui vie sous perfusion avec une MAIRIE et un MAIRE
qui croire encore aux cocos ou ancien cocos

13.Posté par Disdonc le 26/09/2017 18:24 (depuis mobile)

On se sent toujours pousser des ailes après des élections, le problème c''est qu''il n''a plus sa place, il croit quoi que Huguette va lui offrir un trône à côté d''elle !?

14.Posté par Pascal Maillot du Rassemblement Bleu Marine le 26/09/2017 18:44

Rien de perdu, ce vieux politique m'irrite!!! Adieu!!!!

15.Posté par GIRONDIN le 26/09/2017 18:47

Milé déçu

Comment vais-je m'en remettre ?

Au faites, en 2015, le rose pâle de St jo avait signé un pacte sur 20 ans avec le PCR.

Enterré ?

16.Posté par ali le kafhir le 26/09/2017 18:50

le PS devrait rejoindre le PCR
ils pourront se mettre en colloc dans un studio

17.Posté par Samya le 26/09/2017 19:01 (depuis mobile)

Allé traverse. Ps quand y arrange son poche.ote bertil n'a pu créole couillons ! Su tout photo la droite ou l été desu. Ou la caresse la droite pou gagne la voi ou la gagne un bon zafer... out derrière. Allé bon vent et vien pi

18.Posté par DOGOUNET le 26/09/2017 19:21

C'est un drame ! Vite un soutien psychologique pour ses 10 admirateurs et une marche blanche ad memoriam à St Philippe, lieu de ses premières illuminations !

19.Posté par Babeuf le 26/09/2017 21:12

Posté par Moto post 10
Vous êtes loin du compte sur le Net recherchez le site :
Transparency international France.
En fouillant un peu vous verrez qu'à La Réunion ils sont une vingtaine qui ont été pris par la patrouille!

20.Posté par kersauson de (P.) le 26/09/2017 21:45

connais pas ce bonze
d ou il sort ????

21.Posté par bruno le 26/09/2017 22:06

Annette que pour lui et ses proches, regarde son cabinet, dommage il est pas bête mais aveuglé par son sens de la famille

22.Posté par Viviane le 26/09/2017 22:14

C'est de loin celui qui aurait le mieux défendu la Réunion. Quant à Gilbert Annette, en dehors de faire le vide autour de lui, il est devenu le cordon bleu du mangé cochon.

23.Posté par Rio Grande le 26/09/2017 23:09

Ah! La nostalgie des années flamboyantes du P S.
Depuis, les choses ont profondément changé. Les idéologies ont laissé la place aux intérêts particuliers.
Une large partie des électeurs est déboussolée, ne sait plus à quel saint se vouer.
M. BERTILE semble faire une bonne analyse de La situation au sein de son parti, si, dans ce cas particulier, parti il y a encore.
D' une façon générale, formons le vœu que les mouvements politiques renouent avec leurs objectifs, á savoir redeviennent forces de propositions à travers l' expression collective de leurs mandants et non la logistique d' intérêts personnels.

24.Posté par ti kok le 27/09/2017 06:35

qu'est ce que l'on en a à foutre franchement

25.Posté par Sans importance le 27/09/2017 04:53

On s'en b... euh moque !

26.Posté par miro le 27/09/2017 08:44

si mi comprends bien, bougre là y claque la porte parceque lu l'a pas été soutenu. Si lu l'avait élu, est ce que lu n'aurait claque la porte aussi ? mi crois pas.. et zot , quoi zot y pense ? bougre là c'est un enfant gâté qui boude et qui râle parceque lu l'a pas gagne un bout de boudin chaud .....

27.Posté par électrice dégoutée le 27/09/2017 09:18

Les éléphants amnésiques du PS qui aiment rappeler que le coeur est à gauche, oublient trop souvent de signaler que leur portefeuille qu'ils aiment très bien garni, s'y trouve également !!!

28.Posté par MICHOU le 27/09/2017 10:48

Bravo, vous avez raison, le ps est moribond et doit retrouver ses valeurs et un nouveau souffle s'il ne veut pas mourir d'une mort triste.

29.Posté par Un miliant socialiste , un observateur averti.... le 27/09/2017 14:43

Au post 22, à Viviane et tous les autres...

Sur la critique de Gilbert Annette et le PS local , je voulais vous apporter les éléments suivants:

1 – Gilbert est le seul qui a fait gagner son camp que ce soit lors : des présidentielles et des législatives (voir le score de Macron, d'Ericka et de Monique même si cette dernière a perdu.
Aux Sénatoriales de dimanche dernier : Le PLR ne voulait rien entendre et Wilfrid le savait très bien. Nous aurons une sénatrice socialiste en 2020 si Dennemont respecte sa parole...Le minimum que l’on pouvait espérer lors de cette consultation, car trop de batailles d’égos à gauche, chacun voulait l’union mais derrière lui…
2 - A tous les grands donneurs de leçons je dis ceci : Qui au PS a préparé la relève si ce n'est Gilbert Annette à travers: Monique Orphee, Philippe Naillet, Ericka, Lovinsky, Gérald Miallot , Gérard, ...et tendu la main à Gabrielle Fontaine , Nalini Veloupoulé, Eric Delorme, Jean Pierre Marchau, Gérard Chopinet, Brigitte Hoareau, Corine Arlandon , Thierry Mélade...et Audrey Belim bien sûr depuis dimanche...
Mais cela vous emmerde que Gilbert a une hauteur de vue, une longueur d’avance, toujours debout et il intègre à chaque échéance : une stratégie, suivant les forces en présence et surtout en fonction de l'environnement politique ...les autres sont et ont été incapables de défendre le PS y compris à Paris.
3- Qui a empêché : Michel Vergoz , Jean Claude Fruteau, Patrick Lebreton et bien sûr Wilfrid Bertile Maires , parlementaires, et Premiers Secrétaires d'en faire autant quand ils étaient (certains sont encore) aux affaires ? en préparant l'avenir... Derrière eux c'est le vide total après eux le déluge… comme un certain Paul Vergès ...Aujourd’hui ils crient aux loups …, ils se fâchent, s’exaspèrent , font des petits cacas nerveux , mais de qui se moque t’on ? Ils ont toujours roulé que pour eux-mêmes…
Alors messieurs soyez objectifs et ne caricaturez pas les faits ...
Et enfin ne parlez pas de programme pour la Réunion , ce qui vous intéresse ce sont les postes , les postures de pouvoir et tout ce que cela comporte... y compris pour toi Wilfrid... Sinon à travers tous vos mandats successifs la Réunion aurait dénombré moins de 100 000 et chômeurs, de précaires et d’illettrés … Un peu de décence pour les militants…

30.Posté par Pierre Balcon le 28/09/2017 10:02

Le message anonyme du post 29 ( comme en Sicile ) en dit long sur l'idéologie et le mode de fonctionnement de ce groupuscule se faisant appeler "PS de St Denis" :un chef qui distribue des postes et des faveurs à ses "affidés" .
Voilà à quoi se résume leur action depuis plus de 30 ans !
Un désastre !
Notre militaire averti de ses intérêts aurait pu d'ailleurs allonger la liste des prébendiers et y comptabiiser la moitié du conseil municipal et la liste encore plus longues des obligés , responsables d'associations de quartier , corrompus de toutes sortes , tétant aux 4 mamelles de la corruption ( accès aux empois publics électifs ou administratifs , permis d'urbanisme , marchés publics , bénéficiaires de largesses sur le dos des contribuables )

Un parti politique ce devrait au contraire être un rassemblement volontaire de citoyens désintéressés , partageant les mêmes valeurs, se regroupant , à égalité de droits et de devoirs et dans un cadre statutaire démocratique et respecté , pour conduire une réflexion et une action politique conforme à leurs valeurs .
Ce n'est pas une mafia d'opportunistes se laissant guider par un chef !

Il était temps que tout cela finisse et l'heure en est venue .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 11:13 Nassimah Dindar évoque une "théorie du complot"