Culture

Wayo Festival : Youssoupha, "vu de Paris, le rap réunionnais est un peu négligé"

La rappeur Youssoupha sera samedi sur la scène du Wayo Festival. C'est le deuxième séjour de l'artiste à la Réunion, l'occasion d'évoqué sa vision du rap réunionnais. Il estime que les artistes péi sont snobés par les Parisiens...


Wayo Festival : Youssoupha, "vu de Paris, le rap réunionnais est un peu négligé"
Deuxième séjour dans l'île pour le rappeur français Youssoupha. L'auteur "d'Histoires vraies" et de "Menace de mort", la chanson qui lui a valu une petite polémique avec Eric Zemmour, sera présent samedi soir sur la scène du Wayo Festival. Le public réunionnais n'est pas inconnu pour le rappeur puisqu'il a eu l'occasion de faire un concert à Saint-Denis lors de son premier voyage dans notre île. "A l'époque, le partage avec le public a été génial. J'en garde un excellent souvenir. Ça faisait partie des meilleures dates de ma précédente tournée", reconnaît-il.

Le chanteur d'origine congolaise espère bien que son passage au Wayo Festival sera tout aussi positif. L'artiste a eu des propos particulièrement élogieux concernant le rap réunionnais. Même s'il avoue ne pas bien connaître les rappeurs réunionnais, Youssoupha se souvient des artistes qu'il a croisés, notamment lors des premières parties de son concert : "Il y a quelque chose qu'on ne peut pas retirer au rap réunionnais, c'est que sur scène, ça en jette. Faire se lever un public, le faire jupper, c'était plutôt très maîtrisé et j'avais été impressionné par ça. De ce que j'en vois, ça à l'air de plutôt bien se porter", souligne le rappeur.

Selon lui, les Parisiens sont trop snobes pour apprécier la rap de la Réunion : "C'est clair que vu de Paris, le rap réunionnais est un peu négligé. A Paris, nous, les gens, nous, les Parisiens, on est un peu snobes. On prend un peu tout ça de haut. On doute qu'il y ait du talent. Pourtant, de ce que j'ai vu ici, il y a de quoi prendre de belles leçons", explique-t-il, tout en soulignant qu'il continue à découvrir la musique réunionnaise. Le thème de l'identité péi le touche plus particulièrement...

Jeudi 6 Septembre 2012 - 17:48
Lilian Cornu
Lu 2079 fois




1.Posté par Choupette le 06/09/2012 20:54
"A Paris, nous, les gens, nous, les Parisiens, ..."

Ça se voit que t'es parisien, ce n'est pas la peine de nous la jouer !

2.Posté par a choupette le 06/09/2012 21:45
Hé wé mwen lé si pari é yétone pa mwen vik na afrikin, zarab, sinwa, é mem kréol lé né pari, alor po èt parisien fo oulé blan???

3.Posté par kaloupillé le 07/09/2012 00:29
YOUSSOUPHA , c'est un rappeur CONGOLAIS à KINSHASA ( son vrai Nom est Lamine MABIKI ) YOUSSOUPHA / ORELSAN /

4.Posté par Jack Karrity le 07/09/2012 06:08
Artiste ? ? ?

Mais qui c'est ce blaireau ? ? ?

5.Posté par Alala zinfos!!!! le 07/09/2012 09:39
Zot i aime fé batay de moun hein....!!!!! Pfff! Mais c'est quoi ce titre à la c..!!!!! Il faut lire l'article pr comprendre qu'en fait il salue le boulot des rappeurs locaux!!! Toujours pareil avec zinfos....on crée le scandale et on fait râler les gens....!!!!! Pas adepte de la tactique journalistique!

6.Posté par fiuman le 07/09/2012 12:41
Rap? culture? à gerber...................

7.Posté par tOxic 974 officiel le 07/09/2012 14:54
Twitter
Le Rap Réunionnais est là et bien présent. On travaille dans l'ombre, on écrit, on dénonce, on crée. Avis aux détracteurs, le cri du peuple réunionnais http://www.youtube.com/watch?v=U7bKeq9U1dg&list=UUQK_A833-nA__vMJe81LUrA&index=1&feature=plcp

8.Posté par Pfff le 07/09/2012 18:22
@Fiuman, t'as pas un dixième de sa qualité d'écriture. Quant au journaliste, le titre "Menace de mort" ne lui a pas valu de procès avec Zemmour, au contraire, la chanson parle du procès qui a résulté de la chanson "A force de le dire" parue en 2009. Voilà qui avait le mérite d'être précisé. Mais bon, on s'en fout, ce n'est que du rap, une sous-culture à gerber faite par des singes, n'est-ce pas ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales