Société

Vos déchets verts sources d'énergie pour la centrale thermique du Gol

Ileva fournit l’usine thermique du Gol en broyat produit à partir des déchets verts collectés. La seconde phase d’essai a débuté en avril dernier sur la plateforme de la rivière Saint-Etienne et prochainement à Saint-Leu.


Vos déchets verts sources d'énergie pour la centrale thermique du Gol
Collectés en porte à porte, les déchets verts retrouvent une seconde vie une fois arrivés sur les plateformes de compostage et de broyage des déchetteries de l'ouest et du sud. 

Avec l’autorisation préfectorale délivrée à Ileva * en mars dernier pour un projet de production de broyat de déchets végétaux sur les sites de la Rivière Saint-Etienne et de la pointe des Châteaux à Saint-Leu, ces "déchets" partent désormais également en fumée ! Explication...

Depuis le 18 mai en effet, Ileva transforme les déchets verts de vos jardins en un broyat destiné à être brulé dans la centrale thermique du Gol. 350 tonnes ont été pour le moment orientées vers la centrale gérée par le groupe Albioma.

En plus du charbon et de la bagasse

Cette opération test menée durant un an, qui a déjà débuté sur le site de la Rivière Saint-Etienne, va prochainement se mettre en place sur celui de la Pointe des Châteaux à Saint-Leu. "Il s’agit ici de la seconde phase de test que la Civis avait déjà amorcée en 2014. 14 000 tonnes de broyat avaient été produites à ce moment là ", explique Anne-Laure Payet, directrice Prévention et valorisation environnement à Ileva. "Des tests encourageants mais pour lesquels une seconde phase avec une production plus importante était nécessaire", ajoute-t-elle.

Aujourd’hui le syndicat mixte en charge du traitement et la valorisation des déchets sur le territoire de la Civis, la Casud et le TCO, mise sur 20.000 tonnes de broyat sur les deux sites dont 14.000 tonnes cette fois-ci uniquement pour la plateforme de la Rivière Saint-Etienne. Les tests devront ainsi confirmer la bonne valeur énergétique du broyat qui pour autant n’a pas vocation à se substituer à la bagasse et au charbon. 

Quant aux conditions financières de rachat du broyat à Ileva, elles n’ont pas encore été abordées durant cet phase d’essai.

*Syndicat mixte en charge du traitement et la valorisation des déchets sur le territoire de la Civis, la Casud et le TCO.
Lundi 13 Juin 2016 - 09:34
PB
Lu 1054 fois




1.Posté par une écolo non encartée le 13/06/2016 10:33
Vaut mieux en effet qu'ils partent en fumée dans les centrales thermiques du Gol et de Bois rouge, même si le rendement calorifique est moins élevé que le charbon, plutôt que brûlés accidentellement comme chaque année, sur leurs plateformes de stockage surtout celle du Port !!!

2.Posté par Thierry le 13/06/2016 10:46
Le contribuable va don obtenir une prime "déchets verts" comme pour la bagasse. Nos impôts vont diminuer, après tout ça serait logique. Les arbres vont pousser dans les salons et sur les balcons.

Pas vous mesdames, ;-), les balcons des immeubles ... "cachez-moi ce sein," ... je ne suis pas Tartuffe.

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 13/06/2016 10:49
fukcd473
Le voilà l'incinérateur évoqué dans le communiqué du Caliméro (J-A Cadet) de la Région ! Mdr !

4.Posté par Reveillez vous le 13/06/2016 11:27
Bizarre car si c est si avantageux pourquoi limité la quantité de déchet vert par habitant ??

5.Posté par sam le 13/06/2016 11:39
BEN VOILA, enfin une idée très très intelligente..

6.Posté par 1950reunion2050 le 13/06/2016 15:02
Eco : la maison, chez soi...
Eco nomique = gestion de la maison (Ici la maison brûle!)
Eco logique = science de la maison (Même vert, ça part en fumée... et en CO2!)

Alors quand saurons-nous utiliser nos connaissances scientifiques pour préserver la maison, histoire de survivre durablement ?

Circulaire du 18 novembre 2011 relative à l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts:

"Les entreprises d'espaces verts et paysagistes sont tenues d'éliminer leurs déchets verts par broyage sur place, par apport en déchèterie ou pas valorisation directe. "Elles ne doivent pas les brûler", avertit la circulaire, qui rappelle aussi l'obligation de valorisation applicable, à compter du 1er janvier prochain, aux gros producteurs de biodéchets, "ce qui exclut toute élimination de leurs déchets verts par brûlage"."

"Le brûlage des déchets verts est une combustion peu performante, et émet des imbrûlés en particulier si les végétaux sont humides. Les particules véhiculent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dioxines et furanes."

Qui sont-ils celles et ceux qui conseillent et décident ainsi au mépris du respect de la vie ?

7.Posté par sac le 13/06/2016 15:13
normalement les essais seront concluants, je commence à faire une foret à dechets vert , pour vendre la matiere premiere au gol et bois rouge , je pourrais meme faire la chasse aux dechets vert et ramener au centre de broyage, et aussi valoriser la paille de canne toute l année pour produire de l électricité propre, des sous , du travaille et préserver ma planete .......ca se fait deja à maurice et dans d autre pays.....

8.Posté par polo974 le 13/06/2016 18:08
au choix:
on composte et on n'a (quasiment) pas besoin d'engrais.
on brûle et on est obligé de mettre des engrais, et du terreau importés...

youpie, on fait vraiment les pires choix à la Réunion...

9.Posté par Retour à l'âge de pierre... le 14/06/2016 06:51
Alors que le soleil est abondant, gratuit et non polluant pour produire de l'énergie, on brûle des déchets toxiques et polluants "interdits" par la législation. Incroyable ! Progrès ?

10.Posté par écolo non encarté le 14/06/2016 09:14
7.Posté par sac le 13/06/2016 15:13

Arrêtez la dodo/rhum/zamal, descendez de votre cocotier et ça vous permettra de savoir que sous les tropiques, notamment en Guadeloupe, à La Réunion comme à Maurice,...

la paille de canne qu'on appelle bagasse, qui sert à produire toute l'année de l'électricité, sois-disant propre , ne représente que 20 pour 100 de ce qui est brûlé dans les chaudières,...

le reste est du charbon bien noir, bien polluant venant de Colombie pour la Guadeloupe et d'Afrique du Sud pour La Réunion et Maurice !!!

11.Posté par Reveillez vous le 14/06/2016 11:24
1950reunion2050

quand on parle de broyage des gros producteur de dechet vert et interdiction de bruler
on parle dans la nature...

ICI on parle d une centrale qui a la capacité d’intersecter via des filtres les fumées toxique...
merci de regarder les réglementations iso et autre....

12.Posté par Pauvre pêcheur . le 14/06/2016 13:51
A @11.Posté par Reveillez vous.... le Journal des témoins de Jéhova ??? qui déclare:

... la capacité "d’intersecter " .... des fumées toxiques ...

On a toujours dit que s'était mauvais pour la santé d'aller dans des sectes où ils vous font fumer des substances illicites,.... vous en apportez la preuve !!!

13.Posté par Reveillez vous le 14/06/2016 16:41
Pauvre pêcheur

si tu as que ca a faire de tes journées...
Félicitation ...mais le commun des mortels a bien compris...

Aurais du un soucis mental ou une déficience intéléctuel?

14.Posté par Pauvre pécheur le 14/06/2016 17:51
13.Posté par Reveillez vous le 14/06/2016 16:41

Restons en là, pitié ...

Avec le nombre de fautes à corriger sur vos textes, mes journées seraient trop courtes !!!

15.Posté par Reveillez vous le 14/06/2016 20:42
y a finalement qu a ca que vous pouvez vous défendre ou attaquez ?
les fautes orthographes ? vous tombez bien bas MR ....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales