Faits-divers

Volés, ils décident de régler eux-mêmes le différend et partent en garde à vue


Volés, ils décident de régler eux-mêmes le différend et partent en garde à vue
Deux quadragénaires ont été placés hier en garde à vue à Saint-Denis dans une affaire présumée de séquestration de mineurs et de violences. Selon le Journal de l’île, l’histoire est moins évidente qu’il n’y paraît de prime abord.

Après s’être fait dérober son scooter, l’un des hommes accompagné d’un ami parvient à remonter la trace d’un trio de voleurs, tous mineurs. Les deux hommes décident dans un premier temps de régler le différend par leurs propres moyens et retiennent le groupe dans un appartement, avant de faire appel à la police.

Ensuite, les versions divergent. Les jeunes mineurs accusent ceux qui les ont confondus de les avoir retenus et frappés, ils évoquent également la présence d’une arme de poing, que les gendarmes n’auraient pas retrouvé à ce jour. Les victimes de vol devenues bourreaux récusent les violences.

Placés en garde à vue, les deux hommes ont été libérés dans la journée d’hier, le temps qu’une enquête apporte des éléments complémentaires pour permettre de déterminer ce qui est réellement advenu.
Jeudi 8 Mars 2012 - 07:00
.
Lu 1260 fois




1.Posté par jabo le 08/03/2012 08:49
Comme toujours dans notre pauvre pays france ce sont les victimes à qui l'on cherche des poux, et les voleurs en liberté... de pire en pire...
La colère couve dans la population excédée, faudra pas s'étonner un jour si ça fini mal.

2.Posté par MissFati le 08/03/2012 09:18
Les deux hommes ont été placés en garde à vue ..... qu'en est-il advenu des trois mineurs voleurs de scooter, qui entre nous ne doivent pas en être à leur coup d'essai ? On n'en parle pas.......

3.Posté par Nono le 08/03/2012 09:59
Hummm !!!... une idée parmi tant d'autres, juste pour se faire une idée sur l'identité des voleurs?

4.Posté par Lor-hein ! le 08/03/2012 10:46
Pauvres victimes qui auraient séquestré l'auteur et les complices de ce vol de scoot.
De plus, ils auraient usé de violence, ils'agit d'une défense bien connue, utilisés par les délinquants pour minimiser les faits. Un vol peut être puni d'une peine de prison.
L'article 73 du Code de procédure pénale : « Dans le cas d'un crime ou d'un délit flagrant puni d'une peine d'emprisonnement, toute personne a qualité pour en appréhender l'auteur et le conduire devant l'officier de police judiciaire le plus proche ». Il en a même le devoir.
Dans l'éventualité où des mesures coercitives sont nécessaires, ces mesures doivent être
« proportionnées à la gravité de l'infraction reprochée et ne pas porter atteinte à la dignité de la personne ». C'est donc le juge qui se prononcera par la suite, et au cas par cas.
Il faut revenir au bon droit de correction, bien sur avec tact et mesure.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales