Blog de Pierrot

Volcan : si seulement ça pouvait leur servir de leçon...

Vendredi 2 Octobre 2009 - 16:24

La dernière éruption du Piton de la Fournaise date de septembre 2008. Un an après, le sentier du tour des cratères n'est toujours pas réouvert.

Ce matin, les accompagnateurs de montagne ont protesté au Pas de Bellecombe, demandant aux autorités compétentes de rendre ce joyau de notre tourisme aux Réunionnais et à ceux qui nous font l'honneur de venir jusqu'ici, à 10.000 kilomètres de chez eux, dépenser chacun quelques centaines d'euros qui vont alimenter notre économie. Et accessoirement, créer ou conforter des emplois locaux.

Alors que l'Etat -et la ministre de la Santé Roselyne Bachelot la première- porte une importante part de responsabilité dans la baisse de la fréquentation touristique de l'ile en ayant ultra-médiatisé le phénomène de grippe A, la moindre des choses serait qu'il fasse tout pour que notre ile soit la plus attractive possible pour les touristes. Et, entre autres, de rouvrir ce sentier.

Et voyant le temps qu'il faut pour arriver à ce résultat (un an quand même !), je suis inquiet quant à ce qui risque de se passer lors de la prochaine éruption. Va t'on encore voir le Préfet ouvrir le parapluie en interdisant définitivement l'accès de l'enclos à la première alerte? Ou va t'on enfin être intelligent et pour une fois anticiper en prévoyant les moyens nécessaires pour un accès le plus rapide possible au cratère en éruption?

Le volcan appartient aux Réunionnais. C'est une tradition locale que d'emmener ses enfants admirer le spectacle à proximité de la coulée de lave. De sentir la chaleur sur sa peau, de respirer l'odeur caractéristique.

Il ne faut pas que certains, par peur d'un hypothétique accident, nous privent de ce spectacle le jour où il se produira.

Ou alors, il faut fermer les plages de l'île par peur d'une noyade ou interdire l'escalade par crainte d'une chute...
Pierrot Dupuy
Lu 2099 fois



1.Posté par pimanzoizo le 02/10/2009 17:26

puis ajouter :interdire les élections (avec L,pas R) par crainte des totochements ?

2.Posté par boyer le 02/10/2009 17:41

L'occasion de remarquer que la plainte sur la responsabilité du préfet dans l'accident de randonné a bras rouge (cilaos) en 2002 ou une touriste a pris un cap sur la tête a été déboutée.

on a la confirmation que
- ni en 2003 lors de l’accident mortel au volcan
- ni en 2002 à bras rouge
- a aucun moment d’une manière générale

La responsabilté du prefet n’a ete reconnu par les tribunaux, dans le cas de fait divers de randonnée. => VOILA QUI CLOS LE FAUX ARGUMENT DU "PARAPLUIE PREFECTORAL" DANS LA CONFISCATION DU VOLCAN.

____________________________

cela dit il convient d'être vigilant sur les conditions de réouverture du volcan car on sait que le parc est opportuniste et attend en louspiac pour glisser ses billes: prendre le contrôle de l'accès (par petite touches pour habituer les moutons a baisser la tête sans aboyer)

- l'histoire de la plate forme à 20.000 est une arnaque:
On a l'exemple du cratère Commerson ou les traces au sol montrent que le bord du cratère est largement arpenté par les touristes de part et d'autres de la plate forme sans qu'on a déplorer d'accident.
=> un balisage en dessous (mais pas trop) de la ligne de crête avec des pancartes pour attirer l'attention sur les fissures radiale et concentriques suffit.

- Pas besoin de surveillants, gardiens guides obligatoires:
On sait que la seule motivation du parc est de ramasser du fric en prenant le contrôle de l'accès au site. En "régulant" les accès par petites touches, toujours sous de "bons prétextes" il envisage de répandre d'abord les gardiens, puis les billetteries.

C'est la raison pour laquelle les histoire de sécurité sont a mettre d'entrée au regsitre des gros pipeau puisqu'on a l'exemple du cratère Commerson qui fonctionne très bien sans gardiens

3.Posté par Basile le 02/10/2009 19:37

Il faut interdire le lit aussi, car d'après les statistiques, on y meurt dans 99 % des cas !

4.Posté par usine à gaz le 02/10/2009 23:13

à moins que l'interdiction d'accès au volcan ne soit qu'une excuse afin de limiter le tourisme
et ainsi de soutenir l'aberrant projet anti-écologique de l'usine de la plaine des sables

5.Posté par DURIEUX Vivien le 03/10/2009 09:15

' L'assistanat est une autre forme d'esclavage' l'Abbé PIERRE découvrant l'île Bourbon.

C'est pourtant l'esclavage que Louis VXV de BOURBON voulait abroger qui lui a couté sa tête le 21 janvier 1793, alors que l'esclavage a été réintroduit par Napoléon et perdure par l'assistanat et le code Napoléonien, niant le parjure, la base de la justice et du progrès, dont notre Direction de la justice et non Pouvoir Judiciaire par écrit n'en a cure en laissant 'emmurée' une gramoune de 89 ans,Jeanne SIMON-FRUTEAU voulant que Justice lui soit rendue devant l'EUROPE, pour son hôtel spoliée par une 'justice makro',alors qu'elle venait juste de l'avoir payé!?

L' Etat et nos 80 administrations à LA REUNION s'occupant du tourisme, quand ne demandant pas des pôts de vin, s'auto paralysent, comme le cent pieds interrogé par la grenouille, lui demandant comment fait-il pour marcher avec 100 pieds ou 80 pieds , le cent pieds se posant la question en resta paralysé' selon la fable !?

Alors 'Par amour de la vérité' devise du Pape BENOIT XVI que notre Administration payée par l'Arabie Saoudite arrête de paralyser notre île où l'insurrection contre un Etat qui viole la Loi est un devoir et une obligation, selon la déclaration universelle des Droits de l'homme.

La REUNION est un volcan et cela va péter, avec plus de 69% de chômage à TROIS BASSINS.

6.Posté par Couleàflot le 03/10/2009 09:29

le parc n'est pas à une mentrie prés!! Je ne suis pas sur qu il y ait une quelconque pensée mercantile la dedans. D'ailleurs y a t-il des gens qui pensent, tout simplement ,au sein de cette institution?
Ne serait ce pas plutôt le fait que, comme dans toutes les autres administrations, ici à la Réunion, au sein du parc celui qui décide c'est une personne de passage. Cette personne patiente gentillement au chaud, grassement payée, avant d'obtenir sa promotion pour la métropole, parce qu'elle n'aura pas fait trop de vague, ici chez nous. Comme toutes ces autres personnes de passage, elle ne veut surtout pas à avoir à gérer ou être inquiéter pour ces rares accidents!!
En attendant créoles y mangent salade et le volcan lé fermé!! i trouve pas un parapluie po protége à nou des incompétents ou un moun po interdire les moukates ici par crainte de connerie durable?

7.Posté par boyer le 03/10/2009 14:02

Couleàflot a coté de la plaque dans le message6: qui decide au parc?

- le president: Daniel Gonthier

- Le bureau :

Paul Verges, Philippe Berne, Nassimha Dindar





8.Posté par boyer le 03/10/2009 14:20

l'année derniere Daniel Gonthier et le parc national ont signé non pas un partenariat mais un "sistership" avec le parc d'hawaï (on apprécie la nuance).

Au parc d'hawai, la viste coute :
- 10$ par véhicule, billet valide durant 7 jours
- 5$ par piéton ou cycliste, billet valide durant 7 jours
- 25$ pour le passe annuel.

Ca représente des millions de dollar et nos élus ont des dollars qui brillent dans les yeux en revant à ce qu'ils pourront faire avec cette masse d'argent:
- des salaires mirobolants
- des voyages partout dans le monde (pour etudier les "sistership" et la reproduction des bebetes, ou le fonctionnement des lodges 5 etoiles)
- des subventions clientelistes (la mission du parc est de conserver mais pas de financer la recherche)
- des emplois contractuels pour asservir

En 1998 on a connu un première expérience de racket ou il fallait payer un guide pour acceder à la coulée. En 2003 on a encore eut droit aux komandèr près des plateformes ouvertes seulement le jour pour habituer les randonneurs à baisser la tete comme des moutons.

...Alors que le cratere Comerson situé juste à coté de la route desservis par des bus qui derversent des flots de toursites et de locaux fonctionne tout seul sans la moindre machine à gaz.

9.Posté par thierry le 03/10/2009 14:32

ils pourraientfaire signer une décharge à l'entrée, sur laquelle le randonneur déclare connaitre les risques encourus, s'engage à ne pas porter plainte et assume tous les frais en cas d'accident !

10.Posté par boyer le 03/10/2009 16:46

9. Posté par thierry

La décharge a faire signer n'a aucune utilité puisqu'en cas de plainte les randonneurs sont déboutés car les juges considèrent que les autorités ne sont pas responsables.

11.Posté par kaskavel le 03/10/2009 16:55

L'accident n' a rien d'hypothétique , il a eu lieu il y a cinq ans , un jeune photographe amateur y a perdu la vie et sa famille a porté plainte ...
Tout le monde hurle contre les autorités qui interdisent l'accés , mais si il y a accident je suis sur que les premiers qui hurlaient seraient les premiers à porter plainte , l'homme est ainsi fait , pas à une contradiction prés et aujourd'hui la mode est de fuire ses propres responsabilités et de tout attendre des pouvoirs publics .

12.Posté par boyer le 03/10/2009 17:10

11. Posté par kaskavel

la plainte de la famille de l'accident de 2003 a ete DE-BOU-TEE

idem pour la plainte de la randonneuse (qui a gagné un cap sur le coco) dans le fond de bras rouge. Et d'une maniere generale, aucune plainte n'a jamais aboutie.

Pour les faits divers de randonnée, cette histoire de responsabilité du prefet mise en cause est une pure legende urbaine.

13.Posté par Palmitate le 03/10/2009 18:07


14.Posté par Palmitate le 03/10/2009 20:21

Et qu'a posté Palmitate à 18:07 (post 13) ? ? ?

Composté l'insilent ! ! !

15.Posté par Palmitate le 03/10/2009 20:22

L'insolent

16.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/10/2009 21:19

ce n'est pas parce que le "réunionnais" prend des risques inconsidérés, à vouloir se rapprocher des coulées, qu'il faut banaliser cela en disant cela fait parti de la "tradition"... l'Etat et les maires ont des devoirs de sécurité, qu'ils l'exercent au delà des weekend bleus me paraît être une solution sage, visant à éduquer le citoyen et à l'empêcher toute couillonniss'..

17.Posté par boyer le 03/10/2009 21:59

16. Posté par nicolas de launay de la perriere

encore un propos stupide dans l'expression "prend des risques inconsidérés"
En quoi se rendre a éruption, sans payer, devient aujourd'hui "un risque inconsideré" ?

Si tu veux pas y aller personne ne t'y oblige. Mais c'est pas une raison pour casser les *ouilles aux autres.

18.Posté par yab le 04/10/2009 03:31

Et rouvrir aux guides accompagnés de groupes limités puisque de toute façon quand il y a éruption, il y a les forces de polices ou les gendarmes pour surveiller. Des laissés passer, du spectacle, de la sécurité. C'est ce qu'il faut.
De toute façon, ça reste moins dangereux que la route à la Réunion avec les fous du volant. Les fous de la montagne font attention, eux. Seuls les novices sont imprudents. Avec un guide ils sont normalement assurés de ne pas faire le mauvais pas.

Pour le tourisme, pour nous, rendez nous le volcan!

19.Posté par DURIEUX Vivien le 04/10/2009 10:02

Il y a 3 décennies les Japonais voulaient investir dans un hôtel en bois avec golf au pied du volcan, pouvant être une source de revenu et non une zone interdite par notre Administration (...)

Ce projet alors avec les Japonais n'avait pas pu aboutir, car le Directeur de l'aviation civile était le Directeur d'AIR FRANCE alors compagnie d'Etat, voulant que les Japonais transitent par ROISSY CHARLES DE GAULLE.

En 2008 des Chinois sont venus à LA REUNION pour investir en défiscalisant intelligemment dans un hôtel 5 étoiles, mais nos 80 administrations s'occupant du tourisme à LA REUNION ne leur ont proposé que des emplacements nulles!?

Alors comment ne pas s'étonner dans ses conditions que la crise, n'étant qu'une succession d'affaires de corruption tout béton en occident n'existe pas en Asie et en Amérique du sud où le BRESIL en 2025 devrait être la première puissance économique au monde avec la Chine et l'Inde!?

20.Posté par thierry le 04/10/2009 10:15

9. Posté par thierry

La décharge a faire signer n'a aucune utilité puisqu'en cas de plainte les randonneurs sont déboutés car les juges considèrent que les autorités ne sont pas responsables.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

peut être, mais ça ne met pas les autorités à l'abri de tracasseries ou d'une condamnation future.
Ça fait deux problèmes, la sécurité...et un éventuel péage.

Accès payant avec guide, protection dans un cas...et pour ceux qui veulent assumer seul, sans payer de guide, décharge et randonnée à leurs risques et périls, voire à leur frais en cas d'accident.


21.Posté par Ecœuré le 04/10/2009 10:59

cela est permis aus familles des gendarmes , des proches de la préfecture etc....

pas au réunionnais scandaleux c'est un joyau de notre île que nous voudrions voir de visu et non pas sur un dvd même si c'est bien fait....

pas confondre interdiction pour la sécurité ou sécurirsé pour lever l'interdiction

question de volontés et de moyens systême de navettes en nombre suffisants

si on veut on peut ! point barre .

22.Posté par boyer le 04/10/2009 12:18

20. Posté par thierry
....à l'abri de tracasseries




Faute d'argumenton nage dans le domaine du grand n'importe quoi . Faudrait interroger un psy sur les causes de cette hystérie collective.

23.Posté par DURIEUX Vivien le 04/10/2009 13:32

L'interdiction du site au volcan aux Réunionnais ressemble à celle de la plage du Préfet à MAYOTTE, monopolisée par l'Etat ou au camps des finances , de l'ONF sur la côte monopolisant des terrains pouvant engendrer des créations d'emplois dans le tourisme!?

24.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/10/2009 14:18

t'as rien compris à mon propos boyer... mais ça m'étonne guère maintenant...

Je dis simplement que des mesures de protection du spectateur qui veut venir sentir la chaleur de la lave, c'est nécessaire pour éviter les accidents ...j'ai jamais dit qu'il fallait faire payer l'accès au spectacle... !


25.Posté par boyer le 04/10/2009 14:59

19. Posté par DURIEUX Vivien proverbe shaolin:
si on veut manger des œufs tous les jours on ne tue pas la poule

Pour les hotels c'est exactement comme pour le prochain radar meteo du piton viller. Ca aurait ete une aberration et un saccage d'installer ca dans le cœur du parc alors qu'en zone périphérique c'est le top:

- pas éloigné des axes de circulation
- proche des bassins d'emploi






26.Posté par DURIEUX Vivien le 04/10/2009 15:52

Posté par boyer proverbe shaolin:
si on veut manger des œufs tous les jours on ne tue pas la poule


Pour les hotels c'est exactement comme pour le prochain radar meteo du piton viller. Ca aurait ete une aberration et un saccage d'installer ca dans le cœur du parc alors qu'en zone périphérique c'est le top:

- pas éloigné des axes de circulation
- proche des bassins d'emploi

Alors ACTA NON VERBA dit le PAKAFOU d'Albert TSIRANNANA , Premier Président de la République Malgache quand la grande île était le premier producteur de riz au monde.

A quand 8 hôtels sur les grands axes de circulation où il y a 69% de chômeurs commer à TROIS BASSINS, autour d'un golf 18 trous avec l'EUROPE préférant financer un golf que subventionner la cane.!?

En quoi M. BOYER, un hôtel en bois en contre bas du volcan dans les brume gainait et en dehors du parc dont l'UNESCO n'a pas voulu classer patrimoine de l'humanité mais patrimoine des fonctionnaires plus nombreux depuis que SARKOZY qu'avant SARKOZY!?

A quand la République de LA REUNION à l'instar de MAURICE ayant le plein emploi par le tourisme et non "l'assistanat, autre forme d'esclavage" selonAbbé PIERRE découvrant notre île Bourbon donnant le Bourdon aux investisseurs Japonais et Chinois!?


27.Posté par boyer le 04/10/2009 18:28

26. Posté par DURIEUX Vivien
Je verrais plutot un hotel 5 etoiles avec heliport et piste ulm dans les paturages le long de le piste betonnée un peu après l'embranchement du sentier du piton des neiges. Ca serait l'emplacement ideal pour drainer les randonneurs de luxe dans la jonction des 2 massifs volcanique neige/fournaise.


24. Posté par nicolas de launay de la perriere

Tu causes de prévenir des risques qui ont autant de probabilité qu'une avalanche de neige ou une attaque de soucoupe volante. Et lorsqu'on des rassemblements sont organisés a mafate on remarque au passage, qu'il n'y a pas toute cette histerie alors que les risque de calbuter dans le fond d'un ravin ou de prendre un cap comme à Bras rouge sont beaucoup plus important.

Quioqu'il en soit il faut arreter de tourner autour du pot dans cette histoire car les enjeux sont ailleurs: le parc veut récupérer la gestion du volcan a la place du préfet pour mettre en place son business au détriment du public.

---------------------

Pour eviter de tourner en rond je m'étonne que personne n'ai causé des risques d'effondrement des bords du cratere dolomieu. C'est dommage car les 2 dernieres éruptions ont tapissé le fond de lave noire de chez noires. Lorsqu'on regarde dans le fond on s'apercoit que plusieurs mois apres ces éruptions, ces laves noires sont recouvertes de qq roches blanches qui permettent de mesurer la faiblesse des éboulements qui se produits depuis:


28.Posté par Cambronne le 04/10/2009 18:41

Voilà comment la Respublica Jacobine applique le sacro saint principe de la précaution à toutes les sauces!
Car en spoliant les terres avec un parc des hauts ils osent maintenant appliquer le principe de précaution faut il donc élever au rang de principe général de droit ? Il semblerait bien que cela soit désormais le cas avec la décontraction feutrée dont ils font preuve pour nous présenter les choses ...

Putain ce pays est vraiment foutu ...

J'ai encore en souvenir il y a une vingtaine d'années nous étions une bande de copains et avions passé trois jours au bord d'une éruption la Fournaise crachait son feu et il n'y avait pas tous ces propagandistes qui nous emmerdaient avec leur dictature écolo durable qui ne connaissent que confisquer la beauté de la nature au bénéfice de gros machins étatiques les salopards , l'éruption n'était pas réservé à quelques privilégiés .Si c'est gens continuent à prendre les terres, que restera-t-il de l'économie Réunionnaise ? faut il croire qu'ils ont réellement la volonté de se débarrasser des hommes afin d’accaparer leurs terres?... Car force de constater avec bien des difficultés les effets des dommages collatéraux engendré par une dictature sans nom de l’application du principe de précaution en interdisant sans concertation aucune , voilà encore des mesures qui ont pour conséquence de déstructurer complètement la relation entre ceux qui cherchent à faire du tourisme réfléchi.

En 1793, les Français ont tué Dieu et le Roi .
Deux cents ans ans plus tard, ils possèdent l'art des interdictions la vertu des Climatologue Jacobin et Sarkozy.

Bizarre comment le volcan d'Hawaï à plus d'une million de visiteurs par an ?
Just Do It ....Enjoy it!

29.Posté par Cambronne le 04/10/2009 18:47

our eviter de tourner en rond diantre mon cher Boyer l'on ne fait que ça tourner en rond rien ne bouge statistiquement savez vous qu'il y a moins de chambres d'hôtels qu'il ya 10 ans il y avait 4558 chambres d'hôtels à l'époque et aujourd'hui 3800 cherchez l'erreur avec les thénardiers pei ?
comment expliquer ensuite que l'on puisse parler de développement touristique d'amateur ?

30.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/10/2009 19:29

ma foi boyer, tu n'as plus qu'à militer pour obtenir une place en tant que responsable à la sécurité civile... j'ai encore en mémoire ce jeune étudiant, mort dans l'enclos il y a quelques années, et les questions soulevées en matière de sécurité...


31.Posté par boyer le 04/10/2009 21:00

30. Posté par nicolas de launay de la perriere

La plainte de la famille du seul mort (en 2003) a été de-bou-tée
Dans ta condescendance, n'oublies pas te plaindre les centaines de randonneurs qui meurent dans le massif du mont blanc sans que sarkozy n'ai eut a envoyer la bac et les CRS. L'occasion de rappeler aux hysteriques de la fournaise que le PGHM à la réunion fait en moyenne 200 interventions par an dans les cirques sans que ca ne les émeuvent plus que cela.

Pour aller un peu plus loin, on peut signaler qu'en face de la jurisprudence actualisée la semaine dernière sur la non responsabilité des autorités dans les espaces naturels, hilaire Maillot, lui a été condamné pour l'histoire de la passerelle non entretenue à Salazie qui a couté la vie à une touriste, il y a 10 ou 20 ans. Un spécialiste du droit administratif comme toi, peut peut être comprendre la différence entre "espace naturel", "hors piste" et "espace aménagé", "sentier balisé" "passerelle", "piscine artificielle".

Si toi tu le comprends pas, le juge du tribunal administratif lui a compris et c'est l'essentiel. Il "reste" qu'a espérer que le préfet en prenne la mesure.

32.Posté par boyer le 04/10/2009 21:07

28. Posté par Cambronne

Cambronne, le quotidien d'hier rapporte que Pierre Verges n'a pas signé la charte sur les baleines car il veut qu'ils y ait des sanctions contre les plaisanciers.

Le parc national, est aux espaces naturels, ce que la MCUR est à la culture: une grosse pieuvre qui a vocation de se substituer a l'etat que tu appelles jacobins. Le grand Raid a déjà été viré de Salazie. Lorsque demain tu auras affaire aux komanders du parc, il sera trop tard pour regretter l'État, garant de l' inelianabilité du domaine public.

33.Posté par DURIEUX Vivien le 05/10/2009 06:12

"Le parc national, est aux espaces naturels, ce q.m à l"ue la MCUR est à la culture: une grosse pieuvre qui a vocation de se substituer a l'etat que tu appelles jacobins. Le grand Raid a déjà été viré de Salazie. Lorsque demain tu auras affaire aux komanders du parc, il sera trop tard pour regretter l'État, garant de l' inelianabilité du domaine public."

M. BOYER vous rigolez " L' inéliabilité du domaine public" que fait-on des Pas du Roy occupé par M. tourisme REUNION ,Paul CARO ayant construit son hôtel tout béton,aux ROCHES NOIRES en partie sur les pas du Roy, tout comme l'hôtel de BOUCAN occupent comme l'ONF et lLE TRESOR PUBLIQUE à ST GILLES et à ETANG SALE les pas du Roy !?

L''hôtele de BOUCAN étant à 9.5 m à l'égout pour 7 m autorisés et IDEM pour le futur 5 étoiles d'APAVOU le MAHARANI BIS,ayant vu sur le cul peu sexy de l'HOTEL DE BOUCAN malheureusement pas pour cet Etat Jacobien réaliser un MONT ST MICHEL, visité par plus de 4.000.000 de touristes

St Michel dont c'était la sa fête le 29 septembre a du travail pour terrassant la zourit de la corruption tout béton à LA REUNION et de 80 administrations s'occupant du tourisme, le principal employeur et secteur sinistré à la REUNION dans "Un Etat en état de faillite, la France" " Qui le "VEAUX" bien" et se payant le luxe de violer la Loi et d'annuler 3 élections à LA REUNION!?

La France est comme notre volcan de la REUNION un chaudron qui 220 ans après une révolution instrumentée par la Perfide Albion ne devrait pas tarder à tomber dans l'insurrection qui est un devoir et une obligation selon la déclaration universelle des Droits de l'Homme chaque fois qu'un Etat ou un Gouvernement viole la Loi et s'accapape ici le volcan à LA REUNION ou la plus belle plage come à MAYOTTE réservée au Préfet!?


34.Posté par boyer le 05/10/2009 07:59

Entièrement d'accord pour déplorer le bétonnage de st gilles. On peut rajouter à la liste le St Alexis:

Avant meme le debut des travaux, pour peser dans le recours des riverains au tribunal administratif contre le permis de construire (cassam moussa je crois), l'escroc faisait deja le chantage aux emplois dans la presse. Quand à la hauteur, elle dépasse largement celle de celui d'Alain Macé a boucan canot .


D'ailleur retro-activement on peut se demander si le saccage aurait ete aussi grave si Mme Bello avait ete élue plus tot à St Paul. Là on a pas la reponse... mais qu'on peut voir un indice encourageant dans le projet de commencer par un reglement de publicité: Pour mettre de l'ordre dans une urbanisation anarchaique, c'est un pied a l'etrier.


N'importe quel pompier dira dans un incendie qu'il vaut mieux déplacer les pompes pour sauver ce qui intact (les derniers espaces naturels qui restent à la Réunion) plus que les cendres calcinées du bord de mer. La Poule et les oeufs, ca donne concrètement un coeur de parc preservé et ouvert à tous avec une urbanisation et un développement touristique en zone périphérique.



35.Posté par nicolas de launay de la perriere le 05/10/2009 22:51

"on" a qu'à s'inspirer des spécialistes des pas du roy, qui sont dans la fonction publique en corse..ils savent comment faire pour mettre un terme à certaines occupation illégales... ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter