Société

Vol Air Austral: "En Inde, ils nous ont traités comme des animaux"

Ariane et Sylvain avaient choisi la Thaïlande pour passer leur voyage de noce. Le jeune couple a fait les frais de leur compagnie aérienne à deux reprises. La grève d’Air Austral avait déjà compromis leur départ, mais les incidents techniques qui ont ponctué la liaison Bangkok/Chenaï/Réunion au retour ont bien failli avoir raison de leur optimisme. Récit :


Le pilote nous a quand même offert un beau panorama sur les Maldives
Le pilote nous a quand même offert un beau panorama sur les Maldives
"On est arrivés à l’aéroport de Bangkok un peu en avance à 11 heures, et sur place déjà, une note nous a mis la puce à l’oreille. Un papier, rédigé en français, stipulait qu’aucun acte d’agressivité ne serait toléré envers le personnel d’Air Austral. On a passé les portes d’embarquement et à ce moment on voit l’avion.
 
Personne ne parlait français dans l’aéroport et à ce moment là, une annonce micro nous annonce un problème technique : un problème de pièce à changer en Inde est évoqué. Après déjà plusieurs heures d’attente, on nous donne un bon d’achat de 10 euros pour un fast-food.
 
On nous renvoie à la porte d’embarquement en nous disant que "c’est là notre hôtel"
 
A 20 heures, on patiente toujours et on nous annonce que le problème n’est pas réglé et que nous allons décoller à 2 heures du matin. Une annonce nous propose d’aller au salon, mais il n’y avait que 30 places. Les hôtesses du salon tombent des nues et nous renvoient à la porte d’embarquement en nous disant que "c’est là notre hôtel".
 
On nous annonce finalement un transfert vers un (véritable) hôtel. On a repassé les contrôles passeports pour ressortir. En tout, on a passé 2 heures à être transférés. On s’est à peine posés depuis une heure et demie quand on nous rappelle pour prendre le bus.
 
Le commandant s’excuse d’un problème technique sans nous préciser lequel. On commence enfin à partir quand on fait demi-tour. A ce moment, un homme demande à sortir de l’appareil. Un problème de filtre à carburant est évoqué et on doit attendre la fin de l’inspection technique dans l’appareil, qui prend en tout 4 heures.
 
Des bulles dans le pare-brise du cockpit
 
L’avion décolle enfin, et pendant le vol un steward m’évoque des bulles dans le pare-brise du cockpit, que l’inspection à Bangkok n’a pas laissé passer. Ils espèrent réparer le problème en Inde.
 
Ils referment une porte vitrée avec des chaînes et un cadenas
 
Arrivés en Inde, on nous demande de redescendre de l’appareil. On passe donc devant les policiers Indiens qui nous indiquent un couloir fermé. Derrière nous, ils referment une porte vitrée avec des chaines et un cadenas. On ne nous donne pas d’eau, rien. On y est restés une heure et demie. Après, ils nous ont menés dans une pièce fermée et ont contrôlé nos identités sans rien nous dire, de manière agressive, comme des animaux.
 
A ce moment, on voit encore reculer l’heure de décollage encore et encore. L’équipage a été relevé et le nouveau commandant de bord nous fait décoller vers 4 heures. L’équipage d’Air Austral nous donne alors un papier donnant droit à un avoir de 300 euros sur un de leurs vols à utiliser avant 2017.
 
Aucune autre explication ne nous a été donnée."
Mercredi 24 Février 2016 - 19:15
Laurence Gilibert
Lu 4930 fois




1.Posté par kld le 24/02/2016 19:39
fectivement , c'est triste la condition animale.

2.Posté par Suceur le 24/02/2016 20:54 (depuis mobile)
Bah a défaut de traiter les autres comme des chiens,la reunionnais est adepte de la technique il est clair que sa fait drôle dans le sens inverse sachant que lzbrzunionnais a les fesses plus blanc que blanc....

3.Posté par Baroudeur le 24/02/2016 21:03
Ah, les pauvres petits! Ils ont tellement l'habitude que cela leur tombe prédigéré dans le bec, que lorsqu'il y a un imprévu, ils en font toute une histoire! A part ça, ce "témoignage" d'enfant gâté, c'est pour rire ou si c'est un caca nerveux?

4.Posté par dofo le 24/02/2016 18:39
c est normal si la compagnie devait rembourser tout le monde c est la faillite

5.Posté par Louis Pariot le 25/02/2016 00:17
Quand on veut voyager on apprend au minimum à parler anglais...

6.Posté par juju97418 le 25/02/2016 06:12
et dire que c'est avec les impôts de ces même voyageurs que air austral est née et sauvé de la faillite on n'est vraiment du batailles et tant que il y aura ce monopole on sera obligé de fermer nos gueules car aucun acte d'agressivité ne sera tolérer envers le personnel de AA qui nous prend pour de la m!!!

7.Posté par oinc oinc le 25/02/2016 07:39 (depuis mobile)
Heureusement qu'il ne neige pas à la Réunion, certains perdraient leurs nerfs en cas d'interruption du trafic

8.Posté par Fidol Castré le 25/02/2016 08:59
Personne ne parlait français dans l’aéroport et à ce moment là


Il parait que le français n'est pas la langue officielle en Thaïlande. C'est un scandale.

9.Posté par Travis le 25/02/2016 09:15
Comme des animaux !!! Faire appel à Brigitte Bardot !

10.Posté par Loulou le 25/02/2016 14:25
Comme des animaux, je ne le crois pas ! Moins que des animaux peut-être ! Car, en Inde, plus que tout endroit au monde, les animaux y sont bien traités et vénérés. Gandhi avait déclaré qu'on juge un pays de la façon dont les animaux y sont traités. C'est pour cela beaucoup d'Indiens sont contre les sacrifices rituels des animaux. Mais pour revenir aux péripéties de ces voyageurs en Inde, si vraiment ils ont été maltraités, c'est certainement à cause de leur origine française. Les Indiens savent qu'en France il y a une grosse communauté Arabe et que certains se sont radicalisés et deviennent des terroristes en puissance. Comme en Inde aussi ils sont confrontés à cette gangrène, la psychose règne et la peur rend les policiers agressifs et sur les nerfs. Surtout que parmi les terroristes qui ont commis les derniers attentats à paris, certains projetaient aussi de partir en Inde pour commettre des attaques sanglants...

11.Posté par Toujours le choix le 26/02/2016 10:13
Suite à vos mésaventures, différentes possibilités s'offrent à vous, pour vous consoler, je vous propose de consulter le lien suivant http://europa.eu/youreurope/citizens/travel/passenger-rights/air/index_fr.htm

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales