Politique

Vœux de Sarkozy en Guadeloupe : "Cette année sera l'année des Outre-mer"

Nicolas Sarkozy a présenté ses vœux aux ultramarins. Le président s'est exprimé depuis le palais des sports Laura Flessel à Petit-Bourg en Guadeloupe. C'est la deuxième fois que le chef de l'État présente ses vœux dans un département d'Outre-mer. L'an dernier, c'est depuis la Réunion que Nicolas Sarkozy s'était exprimé. Le chef de l'État a accentué son discours sur la reconnaissance des spécificités de l'Outre-mer en prônant une unité.


Discours retransmis sur Réunion 1ere
Discours retransmis sur Réunion 1ere



"Mes chers compatriotes de la France d’Outre mer, je suis particulièrement heureux de revenir sur cette terre de Guadeloupe que je connais bien". C'est par ces mots qu'a débuté le discours de Nicolas Sarkozy qui a présenté ses vœux à l'Outre-mer.

Le président a d'abord évoqué le "drame qui vient de toucher la France". Nicolas Sarkozy est revenu sur l'assassinat des deux ressortissants français au Niger. "C'est la nation toute entière qui condamne un acte barbare perpétré par des barbares. Un acte d’une lâcheté inouïe. Un crime odieux qui ne fait que renforcer la détermination de la France à lutter contre terrorisme. Nous n'accepterons jamais le diktat des terroristes", a t-il commenté.

Nicolas Sarkozy a par ailleurs exprimé sa solidarité envers les familles des cinq victimes des inondations en Guadeloupe, en début de semaine.

Le président s'est ensuite adressé à la Guadeloupe en la décrivant comme un "territoire de combat et de fierté qui a eu peur de voir son destin basculer dans une situation qu'elle ne souhaitait pas". Nicolas Sarkozy a rappelé la crise sociale qu'a connu le territoire en 2009 avec le blocage de son économie. "J'ai compris votre inquiétude et votre souhait de restaurer l'autorité de l'État", a t-il déclaré.
Et d'ajouter : "Les Guadeloupéens veulent se retrouver et restaurer l’image de la Guadeloupe qu'une petite minorité a malheureusement abîmé. Nous n’accepterons pas qu’une minorité oblige le peuple a choisir un destin qu’il ne veut pas."

"Vous ne devez pas vous isolez du monde"

Nicolas Sarkozy a résumé une "année 2010 difficile et dense pour les Outre-mer". Le président de la République a, entre autres, évoqué les renégociations des accords de Matignon à la Réunion et le lancement de la TNT sur les territoires ultramarins.

"Le visage de notre territoire est en train de changer. Nous sortons progressivement d’une relation avec Paris trop souvent fondée à la fois sur une certaine forme de paternalisme et sur un sentiment de culpabilité issu d’une histoire mal assumée", confie Nicolas Sarkozy. "Vous ne devez pas vous isoler du monde", a-t-il martelé. Le président a exprimé son refus de voir l'avenir de l'Outre-mer se résumer à "l'assistance" avec le RMI puis le RSA.

Le chef de l'État a évoqué "le nouveau lien entre la métropole et l'Outre-mer". Un lien fondé sur "une confiance réciproque et une responsabilité partagée".

"Si on vous donne des responsabilités, il convient que vous les assumiez"

Nicolas Sarkozy a rappelé la situation budgétaire de la France. Il a par ailleurs expliqué qu'il ne pouvait pas faire des efforts pour le déficit d'un côté et dire que l'Outre-mer sera épargné de l'autre. Il a en ce sens évoqué les coups de rabot sur les défiscalisations. "La défiscalisation demeure l'outil primordial au développement économique de l'Outre-mer. Je la protégerai parce que j'y crois", argumente-t-il en rappelant l'importance de la défiscalisation pour la réalisation de logements sociaux.
Selon le président, "certains auraient stigmatisé l’outre mer en affirmant qu'il s'agissait d'un fardeau", si ces dispositions n'avaient pas été prises. Le chef de l'État a indiqué considérer l'Outre-mer comme "un élément de la république et non un élément à part".

"L'unité n'est pas l'uniformité"

Dans la deuxième partie de son discours, le président a fait le point sur les différentes dispositions prises dans chaque territoire d'Outre-mer, en avançant très peu d'éléments sur l'ile de la Réunion. "J'ai beaucoup d'ambition pour la Réunion, a-t-il confié, elle résonne dans un bassin francophone avec de nombreuses opportunités".

Pour Mayotte, Nicolas Sarkozy a annoncé la départementalisation du territoire en mars prochain. Mayotte sera donc officiellement le 101e département français.

Pour la Martinique et la Guyane, le chef du gouvernement a développé sur la fusion des collectivités des deux départements. Le projet de loi sera présenté lors du dernier conseil des ministres du mois de janvier
"Martinique et Guyane auront une collectivité unique", a-t-il annoncé.

Nicolas Sarkozy a rappelé vouloir "prendre du temps pour analyser la proposition présentée par les élus" de Guadeloupe. Proposition dans laquelle ils demandent des adaptations aux spécificités du territoire pour la réforme des collectivités territoriales. Il commente : "Ma conviction la plus intime c’est que les différences institutionnelles entre chaque territoire ne me pose aucun problème". "L'unité n'est pas l'uniformité", ajoute-t-il. Le texte reçu le 28 décembre, sera examiné. Une rencontre est par ailleurs prévue le 14 février prochain à l'Élysée.

Le chef du gouvernement a annoncé en Polynésie française un "nouveau système électoral pour permettre au territoire d'être correctement gouverné". Nicolas Sarkozy a cependant émis des réserves : "Quand il y aura la pagaille dans un territoire, l’état n’aura aucun scrupule à reprendre la situation en main".

Le chef de l'État a avancé, pour la Nouvelle Calédonie, la nomination d'un sous-préfet issu de la communauté kanak. Il se justifie : "Je souhaite que le visage de l’Etat ressemble à la diversité des populations que nous avons à nos cotés".

"Il n’y aura aucune séparation entre la métropole et l’Outre-mer"

Le président a par la suite répondu à la polémique quant à l'autonomie des territoires ultramarins. «Certains disent que j’organise le « largage » de l’Outre-mer. Il n’y aura aucune séparation entre la métropole et l’Outre-mer. Je n’ai pas été élu pour cela", se défend-il.
"Je crois beaucoup au développement endogène de votre territoire. Je veux réduire la part de produits qui viennent de métropole et d’Europe." Il qualifie par ailleurs le développement du tourisme de clé de voute.

"Cette année sera l’année des Outre-mer, conclut Nicolas Sarkozy. Je souhaite que chaque Français s‘approprie l'Outre-mer. Ma façon de vous montrer que je vous aime, c'est de vous respectez en vous disant ma part de vérité", s'est-il félicité.

Après son discours, le chef de l'État s'est directement rendu à Washington. Il y rencontrera Barack Obama, demain lundi, dans le cadre d'une réunion de travail sur la présidence française du G8-G20.
Dimanche 9 Janvier 2011 - 20:01
Amandine Dolphin
Lu 3549 fois




1.Posté par JOSEPH le 09/01/2011 22:49

Les beaux discours , c'est bien MAIS DES ACTES , C' EST MIEUX !

Les accord signés par le gouvernement et les syndicats antillais ne sont pas toujours appliqués, selon ces derniers .!!! ALORS COMMENT AVOIR CONFIANCE ???

2.Posté par thalasrum le 10/01/2011 05:13
Un discours creux, vide, qui méconnaît la réalité du terrain. Une leçon de morale, paternaliste, qui fait la part belle au MEDEF local & aux défiscalisations ! Sur mon BLOG

3.Posté par malbarais le 10/01/2011 08:05
la campagne approche .... si vous pensez à nous , nous ferons en sorte de vous OUBLIER DÈS QUE POSSIBLE e qu'enfin une ERREUR DE L'HISTOIRE SOIT RÉPARÉE !!! 5 ans de ... Morne Plaine !!

4.Posté par noe974 le 10/01/2011 08:37
Le Président n'est plus le Papa Noël cher à Michel Debré et aux autre ministres qui sont passés chez nous avec un petit cadeau (un chèque par-ci , un chèque par-là) .

L'Outre-Mer doit prendre ses responsabilités , il est grand et adulte maintenant .

Un bon largage semble nécessaire : la Mère Patrie n'a plus de lait à donner à ses petits enfants qui sont plutôt obèses ....Ils demandent tj plus "plus-plus à la banque" (pub entendue)

La Mère Patrie ne peut donner que ce qu'elle a encore , c'est-à dire plus grand-chose : régime sec pour tout le monde .............................

5.Posté par SEVERIN le 10/01/2011 12:26
Alors le nain jardin de l'élise,( indemnisé LE REUNIONNAIS SEVERIN ) pour les projets de créations innovations qui lui a été volé par votre partis et U D F centriste et pour la tentative d'assassinat sur sa personne en qualité du militant que j'étais au R P R qui est devenu U M P.C'est votre partis qui à fait d'un réunionnais un assisté de l'état.SEVERIN DES Yvelines

6.Posté par laluno le 10/01/2011 15:00
Dommage que Séverin ; ne connaisse pas le meilleurs Rhum de Guadeloupe ...La Rhumerie Séverin et son musée que je connais ..

7.Posté par SEVERIN le 10/01/2011 16:49
Eh laluno,pas besoin de connaitre le rhum Guadeloupéen pour savoir que ces gens peuvent pas nous saqué.Quand je veux boire un bon rhum,je prend un bon vieux DAMOISEAU ambré (3ans d'âge dans mon centre lecler le plus proche de mon domicile.Crois-moi c pas dégueu,in yab des Yvelines.

8.Posté par Ti Zean le 10/01/2011 18:59
Où sont passées les 137 mesures issues des Etats Généraux des Outre-Mers du 6 novembre 2009 ?

Les axes de travail des Etats généraux de l'outre-mer où des réponses ont été proposées par M. SARKOZY :

Comment faire baisser les prix?
Comment limiter les importations et augmenter la production locale?
Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire?
Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle?
Comment mieux organiser la gestion des collectivités et de l'Etat?
Quelle relation faut-il développer avec les voisins de chaque territoire d'Outre-Mer?
Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances?
Quel travail faut-il accomplir pour réconcilier la mémoire, la culture et l'identité?

Il faut passer aux ACTES, arrêt roul à nou cari sous d'riz.....M. le candidat à la présidentiel de 2012

Ti Zean.

9.Posté par Feroz le 10/01/2011 19:22
Je ne suis pas un inconditionnel de la CGTR loin s'en faut mais je viens d'entendre Ivan Hoareau sur Réunion 1ère et ce qu'il a dit m'apparait hélas bien plus réaliste et crédible que les banalités débitées hier aux Antilles.

Nous avons des dirigeants qui font l'autruche et ça ne pourra pas durer éternellement sans conséquences.

10.Posté par ti-coq le 10/01/2011 20:00

Déjà entendu ce discours au moment des Etats Généraux de 2009, plus d'un an après même souhait dans les voeux du Président pour 2011 :« Je souhaite que le visage de l'Etat ressemble à la diversité des populations de vos territoires ». Il a encore annoncé que "désormais chaque nomination d'un cadre haut-niveau de l'Etat se fera avec l'accord écrit du ministre de l'Outre-Mer. L'administration devra même faire la preuve qu'il n'existe pas d'ultra-marin possible pour ce poste. Bien entendu, la compétence prime". Autrement dit, à niveau de compétence égale, priorité sera donné à l'ultra-marin et ce, tant que le retard ne sera pas comblé. « C'est une politique volontariste qui doit rééquilibrer les choses », a souligné le candidat Nicolas Sarkozy.
Mais quand ? Lorsque les poules auront des dents semble dire le candidat Sarko !

11.Posté par kaloupillé le 11/01/2011 02:08
Les Voeux de Sarkosy en Outre- Mer Ressemble comme le B.R.G.M. ( le Bureau de Recherche Géologique et Miniére) qui viens de finir ses recherches sur le Territoire de MAYOTTE d'aprés les MAHORAIS il y a des Nouvelles Découvertes et la FRANCE cherche à faire l' Inventaire de ses Réserves PETROLIERES dans certains Régions notamment ANTILLES - GUYANNE - MARTINIQUE - et le canal de Mozambique et sur le sol Mahorais , des Gisements ont été Découverts à MADAGASCAR au Large de MAJUNGA ou le Mondial EXXON à commencer un premier Forage Exploratoire mais la FRANCE attends que MAYOTTE devienne Français, à l'ile de la Réunion Vergés n'a pas encore dit à Sarkosy que sous le VOLCAN il y a le Pétrole qui gise on ne sait jamais en 1997 ça se peut que François Léotard nous à pas dit avec son SOUS - MARINS quand il était dans l' OUTREMER aurais pu Décéler L'OR NOIR à la Réunion aussi ça me fait penser BONGO avec tous ses héritages volés au plus démunis à Méditer !!!

12.Posté par MARGOZE le 11/01/2011 06:34
Enfin, la presse ( le JIR) fait le titre de sa première page sur la préférence régionale. Compétences égales, priorité aux locaux. Avec une population de 33% de chômeurs quoi de plus normal d'embaucher local ? Le JIR reprend l'écrit de ti-coq poste 10 en entier !!!! A t-il lu zinfos974 hier au soir à 20 H ? Les exemples existent beaucoup à la REUNION, encore plus dans les Hôpitaux..... Combien de REUNIONNAIS possédant un diplôme de catégorie A, travaillent en catégorie B ou en C ? A t-on fait une enquête, un article posant ce problème ? Rien n'est tabou disait le Président !!! Combien de Directeurs des Hôpitaux sont créoles ? Même Mme BELLO est montée au crénau pour dénoncer de la NON nomination d'un créole au futur hôpital de l'ouest !!!! QUI A été NOMME ? Silence, silence........
Mon voeu pour 2011, que la presse face un vrai dossier sur ce problème qui cangrène notre société. Mais est-ce trop demandé ? Journalistes du JIR et du Quotidien à vos claviers......Un dossier, un dossier !!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales