Social

Vives tensions à l'Afpar

L'Afpar, Association pour la formation professionnelle des adultes à La Réunion, connaîtra un début de grève d'une bonne partie de ses employés le 20 avril à 13h.


Dominique Romély :
Dominique Romély :

Le préavis de grève court depuis le lundi 11 avril. Au cœur des revendications du personnel de l'association, le respect du statut du personnel notamment. "On dit qu'il faut arrêter et tenir compte des expériences en interne", s'explique Dominique Romély, délégué syndical du SAFPTR (Syndicat autonome de la Fonction Publique Territoriale de la Réunion) devant les blocages dans les progressions de carrière.

Selon Dominique Romély, les revalorisations salariales des trois dernières années n'ont pas été respectées. "Que l'on respecte la grille salariale !", affirme vivement Dominique Romély. Un discours porté également par Gérard Catherine de la SDOOF/CFTC. Autre grief, des audits commandés l'année dernière n'ont jamais été portés à la connaissance des employés selon le syndicaliste. Signe d'une situation de non transparence selon lui.

Créée en 1963, l’Afpar est un organisme de formation professionnelle dédié aux adultes. Elle conduit une mission d’intérêt général et inscrit son action dans le cadre du Schéma directeur de formation professionnelle élaboré par la Région Réunion, son principal financeur.

Le bras de fer n'a, pour le moment, rien donné avec la direction. "Une réponse a bien été donnée par celle-ci mais elle tient du mépris" selon lui. Les 220 salariés de la structure sont bien décidés à paralyser les services de l'Afpar pour se faire entendre. Ces derniers donneront plus de précisions lors d'un point presse de l'intersyndicale qui se tiendra demain.

Vives tensions à l'Afpar
Mercredi 13 Avril 2011 - 14:23
Ludovic Grondin
Lu 3053 fois




1.Posté par manipulateur attentionné le 13/04/2011 15:33
fais gaffe camarade; arfuts, afpar, même année de création. Mais ceux qui sont au pouvoir actuellement n'ont rien à foutre des expérience et du professionnalisme de ceux qui y sont depuis 40 ans. Ils vont mettre un terme et recréer comme nassima a fait avec l'arast, transférer vers de nouvelles structures et sans considérer les anciennetés des salariés.

2.Posté par noé le 13/04/2011 17:36
surement dans cette entreprise une petite minorité regne en maitre et certaines personnes
ont surement été embauché par piston. messieurs les syndicaliste c bien il faut vous reveiller!!!
la population reunionnaise suit cette affaire de tres prés.

3.Posté par anonyme974afpar le 13/04/2011 19:03
Bonsoir.

Dominique Romely, après avoir pris une raclée aux élections dans l'ouest, on dirait que vous voulez en prendre une autre en "gestion de conflits" interne à une entreprise ... déjà remis de cette "défaite" si on peut l'appeler comme cela.
Pouvez-vous nous dire quels sont vos compétences dans ce domaine ... ??? la gestion de conflit ?? la gestion des droits des travailleurs ? la vie juridique d'un CE ? l'évolution de carrière des travailleurs ? ...

Vous voulez des ZINFOS, je vous en donne : voila le monsieur qui s'est faire élire aux dernières élections de CE à l'AFPAR en faisant croire à TOUS les ouvriers qu'il deviendraient fonctionnaires territoriales ... faut arrêter la moquette ...

PS : avant de dire que tous les salariés sont pour ce mouvement, il faudrait demander avant et avoir une véritable idée de la "future" affluence de ce mouvement de grève ....

PS2 : oui à trop en vouloir .... on finira bien comme l'ARAST ... malheureusement pour nos stagiaires.

Courage à toi syndicaliste : et une et 2 et 3 claques à 0.

4.Posté par kokolokinson le 13/04/2011 19:21
Ils en ont mis du temps pour réagir!!!
Il est vrai qu'il y a quelques temps de cela (tiens, justement 2009) ils ont soutenu en sous main la direction avec sans doute des espoirs particuliers jusqu'à ce que le directeur soit licencié.
Et M ROBERT que dit-il?
C'est vrai que le Président est un Tamponnais et que pour 18 millions d'euros par an...
Bon courage aux stagiaires, dans le contexte actuel ils n'ont pas besoin de ça.

5.Posté par kokolokinson le 13/04/2011 22:27
Post3:
Rendons à César... si mes infos sont bonnes c'est l'ex directeur qui a fait la promesse que certains salariés pourraient devenir fonctionnaires territoriaux. Il est vrai que depuis des années certains se croient fonctionnaires et agissent ainsi; ils se disent même enseignants.

6.Posté par Simplet le 14/04/2011 09:47
Nous voyageons à contre-courant ...
En métropole, tous les AFPA étaient considérés comme faisant partie de la Fonction publique, avec des subventions d'ETAT ... jusqu'en 2011, ou l'ETAT se désengage du financement des AFPA et leur demande de trouver leurs propres financements privés.

A La REUNION, l'AFPAR a toujours été considéré comme une "boîte" privée, même si elle bénéficiait de subventions publiques ... et aujourd'hui son personnel souhaite devenir des fonctionnaires territoriaux !!!

Vous n'avez aucune chance de voir ce projet aboutir ... au moment ou l'ETAT se désengage des AFPA de métropole, ni le Conseil Régional, ni le Conseil Général ne mettront un sou de plus dans votre organisme ... surtout pour payer des salaires ...

Il faut vous réveiller ... et vous attendre à ce que vos psychologues soient "mutés" au Pôle Emploi (comme en métropole) ... et que le reste du personnel soit réduit à sa plus simple expression, car la formation professionnelle devient de plus en plus concurentielle, et le Conseirl Régional préférera investir dans des structures moins coûteuses que la votre pour former le même nombre de stagiaires ...

7.Posté par Brice de Nice le 14/04/2011 14:23
NAO impossible financièrement pour les ouvriers...
On doit recruter Notre DG! Et quelques cadres!
Désolé Romely

8.Posté par verité le 14/04/2011 15:53
s:v p soyons sérieux comment une entreprise comme L'AFPAR va tenir encore le coup cette entreprise qui reçoit des fond publics a plus de 17millions d'euros roule sur un statut privé cela est anormal.
je félicite monsieur Dominique ROMELY MENEZ VOTRE COMBAT JUSQU'au bout!!!!!!!!

9.Posté par jo974 le 14/04/2011 18:52
Redevenons effectivement sérieux.
Au fait, M. ROMELY, qui êtes vous à l'AFPAR et qui représentez-vous dans cette institution?
Je crois comprendre que votre intersyndicale regroupe 2 syndicats. Combien en existe-il à l'AFPAR?
Quel est votre mission de syndicat, hormis afficher ce type d'attitude toujours caricatural. En tant qu'ancien stagiaire afpar, g un noble idée de cette institution et des formateurs qui ont su m'accompagner dans mon parcours. Au regard de vos revendications, le seul impact de votre grève ne pourra être que négatif et conforter tous ceux qui souhaiteraient la disparition cette boîte. Enfin, peut être que l'objectif est tout simplement de vous montrer par tous les moyens...

10.Posté par popol le 15/04/2011 11:56
si j'ai bien compris MR dominique ROMELY mene des actions de syndicaliste
un syndicat est la por defendre les interets des salariés d'une entreprise.soyons serieux cher jo 974
si ces dex syndicat se mette en geve bc'est qu'ils ont des bonnes raisons à le faire.
j'ai l'impression que tous le monde en veulent à mr ROMELY.
MOI JE LUI DI CONTINUER MONSIEUR ROMELY MENEZ VOTRE COMBAT J4USQU'AU BOUT!!!

11.Posté par Brice de Nice le 20/04/2011 11:49
Le jour de gloire est arrivé!!!
J'ai négocié avec 2 représentants des syndicats: l'une sera augmentée et sera directrice de centre de St François (mc2), et l'autre obtiendra une promotion sur la classe des rémunérations (jpa)
Il n'y aura donc pas bcp de grévistes.
J'ai gagné.
Venez fêter ma victoire au pique nique de la saline
;)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales