Politique

Visite de François Hollande: L'intersyndicale se mobilise

L'intersyndicale (CGTR, FSU, Saiper PAS 974, UNEF, Solidaires et FO) annonce qu'il y aura un rassemblement devant la préfecture à Saint-Denis ce jeudi, jour de l'arrivée de François Hollande. Les syndicalistes dénoncent le choix de la date qui est celle de la rentrée des enseignants et le fait qu'ils n'aient "toujours pas obtenu de rendez-vous officiel avec le président".


Visite de François Hollande: L'intersyndicale se mobilise
Faute de rendez-vous avec le président de la République, un rassemblement sera organisé par l'intersyndicale, ce jeudi à 9h30, devant la préfecture à Saint-Denis. Le groupe syndical compte mobiliser "le plus de monde possible" avant son arrivée, mais ce n'est pas gagné: "Nous ne savons pas si c'est fait exprès, mais arriver le jour de la pré-rentrée, c'est à dire le jour où les enseignants, chefs d'établissements et certains élèves se mettent au travail, ne facilite pas la tâche", affirme Marie-Hélène Dor, secrétaire départementale de la FSU. Les syndicalistes sous-entendent que le choix de cette date n'est pas anodin et limiterait l'ampleur des mobilisations au long de la journée.

Une demande d'audience officielle de l'intersyndicale a été adressée à la préfecture qui n'a pas encore donné de réponse. "La demande a été faite le 22 juillet, précise Marie-Hélène Dor, et nous constatons aujourd'hui que le programme de cette visite est exactement le même que le précédent".

"Comment peut-il écarter les salariés? C'est sur eux que l'économie repose"

Un programme qui ne leur convient pas. "Le président va recevoir le MEDEF, mais est ce que c'est eux qui l'ont placé là, à 75% des voix en 2012? Faut-il oublier les salariés et les organisations syndicales au profit du patronat?", demande Johny Michel, délégué régional de Solidaire. Marie-Hélène Dor précise: "François Hollande dit qu'il veut rencontrer les acteurs économiques et prendre la température sociale à La Réunion. Comment peut-il écarter les salariés? C'est sur eux que l'économie repose".

L'interpeller à propos de plusieurs "inquiétudes", c'est le but du rassemblement de jeudi. Le pacte de responsabilité demeure toujours un des points principaux d'inquiétude pour le groupe syndical qui est "difficilement buvable, même avec le pacte de solidarité qui devait faire le pendant", selon Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR. "Donner encore plus d'argent aux patrons... qui n'ont toujours pas parlé des contreparties des millions d'euros qu'ils demandent. Que prévoient-ils pour les salariés? Rien."

Des revendications, une envie d'être entendu et une mobilisation qui ne sera pas évidente en ce premier jour de rentrée, l'intersyndicale a du pain sur la planche d'ici à la fin de la semaine: "Nous ne nous attendons pas à une forte mobilisation mais nous savons que plusieurs groupes seront présents devant la préfecture jeudi", conclut-elle histoire de se rassurer un peu...
Lundi 18 Août 2014 - 11:29
SH
Lu 1313 fois




1.Posté par noé le 18/08/2014 14:48
Pour nos pleureuses-péi :

"Le but du gouvernement n'est pas de donner le bonheur, mais de donner aux hommes la possibilité de le chercher." - (William Ellery Channing)

2.Posté par Eveilcitoyen 974 le 18/08/2014 15:09
Notre démocratie ne pourra retrouver des couleurs qu'avec une autre conception de la politique, qui passe par le respect des engagements et la volonté de travailler réellement à l'intérêt général.C'est le premier moyen de contenir et de faire refluer le parti de la haine, du rejet de l'autre et du repli sur soi. Mais cela ne saurait se réaliser sans une citoyenneté active..

Nous serons présent le jeudi 21 septembre 2014, afin d'interpeler Signaler des "dysfonctionnements"

il est urgent que les pouvoirs publics ferme leur porte , que les citoyens sort du bois le changement c'est maintenant ou jamais !

3.Posté par Etron de Gauche le 18/08/2014 15:44
Les pleurnicheuses ont toujours du temps libre pour faire grève.
Pour bosser, elles sont un peu moins disponibles.

4.Posté par Francette le 18/08/2014 16:10
@post3 Etron de Gauche
Temps libre pour faire grève... n'oubliez pas de dire qu'ils ne seront pas payés et quand ils bossent, ils ne sont pas beaucoup payés ni considérés.
Les patrons vont peut-être se rendre compte qu'un salarié qui travaille ça lui rapporte un peu d'argent quand même.

5.Posté par plein conscience le 18/08/2014 16:56
« L'homme doit prendre conscience de ses abîmes pour mieux les contourner. »

pleurnicheuses déjà mieux que lâcheté, féniase, fataliste, résigné etc....

6.Posté par toto le 18/08/2014 18:32
avec ivan le terrible dans sa belle voiture Citroën, les travailleurs sont entre de bonnes mains!!! MDR!!!

7.Posté par Etron de Gauche le 18/08/2014 20:03
Les patrons vont peut-être se rendre compte qu'un salarié qui travaille ça lui rapporte un peu d'argent quand même


La plupart sont des boulets. Surtout en temps de crise.

8.Posté par mékisonkons ! le 18/08/2014 20:55
Mais il en a quoi à foutre flamby de cette brochette de feignasses pleureuses sur-rémunérées ?
Allez bosser don , ça vous changera !

9.Posté par Francette le 18/08/2014 22:57
@post7
Souvent le boulet c'est le patron.
Et puis si le travail coûte cher, il n'y a qu'à le supprimer.
Quand une entreprise gagne de l'argent et qu'elle est bien gérée, les salariés doivent être pour quelque chose quand même.

10.Posté par tom le 18/08/2014 23:11
Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR prend c'est ordres du Font de Gauche pas crédible ce Monsieur

11.Posté par question bête le 18/08/2014 23:17
8.
ramène ta fraise devant la préfecture et aie le courage de tes propos à visage découvert ?

12.Posté par tonton le 19/08/2014 07:57
Je veux manifester aussi - mais pas avec les syndicats.

Ou est ce que je peux me mettre?

13.Posté par End Of Times le 19/08/2014 14:10
Hollande fait bien son boulot ! Il a été élu comme tous les autres politiques pour mentir et voler ;-) Pourquoi vous plaignez vous étant donné que vous l'avez mis au pouvoir ?

14.Posté par Francette le 19/08/2014 18:13
@post13 End of times
Un président normal quoi!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales