Faits-divers

Violences urbaines: La Soboriz-Capricorne se remet de la perte de 20 tonnes de riz

La Soboriz-Capricorne se remet tout doucement des événements de la nuit. Malgré le décor d'un camion incendié dans la cour de l'entrepôt et la présence des pompiers, les employés de la société continuent de travailler comme d'habitude, ou presque.


L'entrepôt de la Soboriz-Capricorne se trouve être sur le chemin qui mène vers la SRPP. Hier soir, les casseurs n'ont pas hésité, une fois la manifestation tombée à l'eau, à se diriger vers le centre-ville et donc mettre le feu à tout ce qui se trouvait sous leurs yeux.

Fort heureusement pour la société, son entrepôt est situé à 100m de son usine d'empactage de sachets de riz importé.

Les flammes du camion chargé de sacs de riz, positionné dans la cour de l'entrepôt mais garé à seulement 5 mètres de la façade de l'entrepôt, sont venues chauffer l'intérieur même du bâtiment.

Violences urbaines: La Soboriz-Capricorne se remet de la perte de 20 tonnes de riz
Au total, c'est l'équivalent de 40 palettes de sacs de riz qui ont été brûlées. Cela représente "20 tonnes", explique un chef de service. Un volume à relativiser en comparaison des 100 tonnes qui sortent chaque jour du bâtiment pour couvrir les commerces de l'île.

"Activité normale"

La nuit, l'entrepôt n'est pas surveillé par un gardien mais les alarmes ont joué leur rôle, précise un employé.

Ce matin, et jusqu'à 11h30, les sapeurs-pompiers tentaient, à l'aide de leur grande échelle, de refermer les vasistas situés tout le long du toit du dépôt. "Apparemment, la chaleur a complètement bloqué le système qui permet d'ouvrir et de fermer les volets", poursuit-il.

Malgré la présence d'un imposant camion de pompiers entre les palettes, les chariots cavaliers poursuivaient leur va-et-vient incessant dans le déchargement des marchandises. "L'activité se poursuit normalement", conclut un employé de la Soboriz-Capricorne.

Sur un plan strictement judiciaire enfin, 3 individus ont pu être interpellés pour vol de denrées provenant de cette société.

Violences urbaines: La Soboriz-Capricorne se remet de la perte de 20 tonnes de riz
Mercredi 22 Février 2012 - 15:05
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2026 fois




1.Posté par noe2012 le 22/02/2012 14:33
Heureusement qu'il nous reste encore des pâtes ! Les pâtes avec rougail de saucisses fumées est-ce bonnes ? ou pâtes ek cari tangues ?
...Mais pour le riz cantonnais , il y aura problème ...

"Ensemble tout est possible !"

2.Posté par un portois le 22/02/2012 15:33
Et messieurs les transporteurs pour le prochain rassemblement je vous propose SAINT GILLES LES BAINS CENTRE VILLE,arrête allume le feu dans ma ville...............!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales