Faits-divers

Violences urbaines : 36 interpellations et un gendarme blessé cette nuit

Voici le communiqué de presse de la préfecture, sur le bilan des violences urbaines dans la nuit du 25 au 26 février.


Violences urbaines : 36 interpellations et un gendarme blessé cette nuit
La nuit a été relativement calme. On constate une baisse du nombre d’émeutiers. L’intensité a également été moindre comparé aux nuits précédentes.

La présence massive des forces de l’ordre, ces dernières ayant été renforcée par des moyens métropolitains, semble jouer un rôle dissuasif.

Blessés

1 gendarme a été blessé durant la nuit suite à des jets de galets sur un véhicule.
Plusieurs véhicules de police et de gendarmerie ont été détériorés par des jets de galets.
Un bus a également été dégradé à Saint-Benoît.

Par ailleurs à Saint-Louis, un badaud a été blessé par un jet de bouteille.

Exactions

Au total 10 commerces ont fait l’objet de dégradations (jets de projectiles ou début d’incendie) ou de vols. Un collège au Port a également été la cible d’un début d’incendie rapidement maîtrisé par les sapeurs-pompiers.

5 véhicules ont par ailleurs été incendiés.

Interpellations et gardes à vue
Au cours de cette nuit, 36 émeutiers ont été interpellés (25 ont été placés en garde à vue).
Au total en trois jours, ce sont 233 personnes qui ont été interpellées. 159 ont été placées en garde à vue.

Judiciaire

6 émeutiers ont été convoqués hier devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. 4 d’entre-eux ont été placés en détention provisoire en attente du jugement renvoyé au 26 mars. 1 a été condamné à une peine d’1 mois d’emprisonnement ferme. Depuis le début des événements 12 personnes ont été incarcérées.

A Saint-Pierre, 6 émeutiers ont été convoqués devant le tribunal correctionnel hier et placés en détention. 8 personnes ont été incarcérées depuis le début.

Au total sur toute l’île, 20 émeutiers ont été incarcérés depuis le début des événements.

Moyens humains déployés

576 policiers et gendarmes ont été engagés sur le terrain cette nuit.
Dimanche 26 Février 2012 - 10:38
.
Lu 4649 fois




1.Posté par noe2012 le 26/02/2012 09:48
Qu'on relâche ces enfants en perdition à cause des mecs comme Thierry Robert et Ratenon qui les poussent aux révoltes urbaines !!!

On doit arrêter les commenditaires que sont les 2 sus-nommés ! et non de pauvres enfants abandonnés par le destin cruel et les bandes de "faux-culs" que sont nos politiciens chargeurs d'eau !!!

"Seul l'ignorant se fâche, le sage comprend." (Sagesse hindoue)

2.Posté par boyer le 26/02/2012 10:11
attend lundi zot va voir si i calme

3.Posté par Swaninou974 le 26/02/2012 10:25
Il faut que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités en main comme il se doit, et qu'ils trouvent des solutions aux problèmes actuels qui pèsent sur les citoyens réunionnais. cela fait depuis longtemps déjà qu'on abuse de la population réunionnaise. Aujourd'hui, pas besoin de se poser des questions, on sait d'où vient le problème. On nous dit qu'il faut un retour au calme, ok. Mais pourquoi après 2 jours de bras de fer entre les pouvoirs publics et la population, le préfet fait venir ici tout un escadron de gendarmes? Est-de la provocation? Il aurait été préférable : discussions et solutions dans la foulée. IL ne suffit pas d'avoir la fonction, de porter le costume et d'avoir le salaire, encore faut-il avoir les compétences et des valeurs. La Réunion était en sommeil. Aujourd'hui elle s'est réveillée et elle se lève.

4.Posté par Ada le 26/02/2012 10:49 (depuis mobile)
Ces pas normal qu ont relâche ces délinquant leurs place ce trouve en prison encore une fois la justice fais pas son boulot Jusko bout , moi j'ai honte pour ces kazosss ces gens ki sont assister avec l'argent de l'état ont les nourri et soigne kel honte les parents qui sont perdu peur de leurs progéniture voilà le résultat de la Reunion y a plus rien n'a faire dans cette îles moi je voterai marine en mai

5.Posté par Ada le 26/02/2012 10:50 (depuis mobile)
Ces pas normal qu ont relâche ces délinquant leurs place ce trouve en prison encore une fois la justice fais pas son boulot Jusko bout , moi j''ai honte pour ces kazosss ces gens ki sont assister avec l''argent de l''état ont les nourri et soigne kel honte les parents qui sont perdu peur de leurs progéniture voilà le résultat de la Reunion y a plus rien n''a faire dans cette îles moi je voterai marine en mai

6.Posté par coco le 26/02/2012 11:03 (depuis mobile)
Pourquoi personne ne dit la vérité ?
La france est en crise économique et en déclin
Plus les moyens de payer les allocs de tout genre
Au contraire l assistanat est sur la fin
Il faudra travailler plus

7.Posté par caton le 26/02/2012 13:05
Le probleme......C'est un simple equation....

2002 salaire d"un ouvrier = 10000 fr/mens soit 1500€
Prix de la baguette = 0,90 ct

2012 salaire d'un ouvrier = 1400€
Prix de la baguette= 1 € soit 6,55 fr

De quoi voulez vous parler?

8.Posté par alsaco le 26/02/2012 13:26
M.Le Préfet se permet de transmettre les chiffres des évènements de la nuit et ce grace aux appuis des gendarmes venus de métropole,pourquoi ne nous donne t'il pas le chiffre du coût de l'envoi de ces supers gendarmes que Guéant et Sarkozy ont trouver pour ce financement,je peux peut-être avancé un nombre,90 gendarmes x 1200€ en billets d'avions=108.000€,ensuite il faut ajouter la logistique,l'hébergement et leur prime de déplacement et de risque,donc si il peut transmettre ces chiffres aux réunionnais,et après ils viennent nous dire qu'il n'y a pas d'argent.
Robert et Dindar doivent aussi avoir ces chiffres,qu'ils les publient à leur compatriote.
A Caton,j'aimerai bien savoir combien d'ouvrier réunionnais qu'il connait qui gagne 1400.00€ par mois.

9.Posté par m.c.m.f le 26/02/2012 19:42 (depuis mobile)
zot ls gens ki di pk ls emeutiers ls relaché téte - mi na la rpnse ns lé 1 ti ils avec kwa téte 3 prisn si bna y dcide d enfermé imgine ls 200 persne 1 seul cou mi supose ke bna y di la . Asé place pr ts sa en fin c mn avi a zot 2 jugé

10.Posté par Jeff le 26/02/2012 19:55
Alsaco, . demande donc à Pierre Verges combien lui rapporte la prime de vie chère sur son traitement d'agent territorial et tu comprendras mieux les raisons des mecontentements.

Tu devrais savoir que la paix sociale n'a pas de prix et le prefet ne fait que son travail, et en plus il le fait bien.

11.Posté par jeremy. le 26/02/2012 20:47 (depuis mobile)
Enfants en perdition laissez moi rire, avoir voulu, au lieu de casser à cause "de la vie cher" la plupar marmaille y devrai rode quelque de concret à faire. Quitte à partir de la réunion pour trouver qqch de meilleur et revenir avec des qualification

12.Posté par alsaco le 26/02/2012 23:55
rep à Jeff,tu as du mal lire ou compris mon commentaire moi je soutiens à 100/100 l'action "pas la manière de détruire" des réunionnais mécontent,et je réponds au préfet en lui demandant de transmettre aussi les chiffres le coût de déplacement de ces "supers" gendarme!!!pire j'apprends que lundi il y en a d'autres qui arrivent.Quand je cite dindar et robert verges est aussi compris dedans et une bonne partie des politiciens réunionnais qui sont complissent de l'action du gouvernement c'est à dire "rien à foutre".de la misère de son peuple.Quelqu'un peut-il me dire quand Sarkozy et Hollande ont eu une pensée ou parole dans leur discours pour la réunion qui souffre en ce moment

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales