Social

Violences faites aux femmes: Saint-Pierre se mobilise


Les violences commises à l’égard des femmes ne cessent de s’accroître, et ces chiffres interpellent sur la nécessité de prendre en compte cette problématique. A l'occasion de la journée internationale des violences faites aux femmes, la ville de Saint-Pierre se mobilise.

La commune, par le biais du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS), met à disposition les jardins de l’Hôtel de Ville pour célébrer cette journée. Les élèves des établissements scolaires de la ville ont été associés. Des professionnels de la justice, du secteur social, des associations, seront présents afin d’accueillir, de conseiller et d’orienter le public. De même, des supports audio-vidéo vont être utilisés.

La sensibilisation notamment auprès des jeunes publics est un des fils conducteurs de cette journée. Des actions pédagogiques et ludiques sous la forme de jeux vont être proposées aux élèves des écoles, encadrées par la médiathèque de Saint-Pierre, le Programme de Réussite Educative, les étudiants de l’IUT, et les associations.

Cette journée de sensibilisation sera aussi l’occasion pour le public de participer à des activités "bien-être" que ce soit au niveau de la socio esthétique ou du sport (stands de coiffure, beauté des mains et maquillage, ateliers self-défense et judo). De ces ateliers découlent l’idée que la femme est certes une mère et/ou une épouse mais doit avant toute chose, pouvoir s’affirmer en tant que personne libre et épanouie.

Portraits de femmes de Saint-Pierre, robes de mariée avec des messages de sensibilisation, peintures, travaux des élèves (poèmes, peintures…), des expositions vont être présentées tout au long de la journée.

Une conférence va également être organisée dans les salons de l’Hôtel de Ville et clôturera cette journée de sensibilisation (avec la participation de la troupe Velli et d’Anne Cheynet pour une lecture de poème). Celle-ci sera animée par Danon Lutchmee Odayen de l’association prévention suicide sur le thème "approche anthropologique de la problématique des violences faites aux femmes à la Réunion".

Enfin, "Mama Dolorès", une personnalité emblématique de la ville de Saint-Pierre, fera une intervention auprès des participants (scolaires et tout public) afin de sensibiliser le public à la problématique des violences et plus particulièrement sur son vécu.

A la Réunion, les violences intrafamiliales sont les plus fréquentes et touchent principalement les femmes. Un tiers des Réunionnais ont été victimes de violences entre 2009 -2010, majoritairement des femmes, causées par un membre du ménage. En 2011, six femmes sont décédées sous les coups de leurs conjoints. En outre, depuis 2007, le nombre de dépôts de plaintes a connu une augmentation importante de 35%.

En aparté, des artistes musicaux de Saint-Pierre et de la Réunion se mobilisent pour cette journée et se produiront en spectacle :
- SELIO
- ROMANESCO
- OLIVIER BRIQUE
- MICHAEL
- MISIZ
- PIX-L & DJ FLY

Cette manifestation est organisée en partenariat avec :
- La Police Nationale
- La Gendarmerie
- Le Conseil Général
- Les avocats
- Le point Info santé
- Le planning Familial
- La PJJ
- Le RAVIF
- Le CHAU
- SOS DETRESSE
- L’hôpital
- Le collège de Terre-Sainte et le lycée professionnel François de Mahy
- L’IUT
- La Médiathèque
- La Maison de l’Enfance
- De nombreuses associations
- ...
Lundi 24 Novembre 2014 - 13:51
Lu 1490 fois




1.Posté par noe le 24/11/2014 16:27
Mais que font les autres communes ?
Les maires semblent indifférents sur les violences faites aux femmes ...Ils s'en fichent !
C'est pas possible !

2.Posté par KLD le 24/11/2014 17:43
Distribution de chaussures de luxe obligatoire .

3.Posté par opérationcom le 24/11/2014 18:30
Police nationale? Gendarmerie? .......oula lalalala, certains cherchent à se donner bonne conscience.... Mais bon, c'est notre système qui est pourrit.... Il n' y a plus qu'à en rire ou en pleurer?

4.Posté par EXCLAVE le 24/11/2014 20:13
FESTIVAL SOULIÉ SANS LACÉ + MAKIYAZ , A VONLONTÉ . OUBLI PAS SLOW Y DANSE A 2 SA , L'HOMME ET LA FEMME . SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

5.Posté par KLD le 24/11/2014 20:31
"FESTIVAL SOULIÉ SANS LACÉ " : pas mal celle là .

6.Posté par DAN BETON le 24/11/2014 22:24
Toutes les femmes en louboutin!!

7.Posté par quedupipo le 25/11/2014 07:03
Aujourd'hui c'est la journée " non à la violence faite aux femmes".
Qu'en disent mesdames les procureures, juges des affaires familiales, juges des tutelles, juges des applications des peines, représentantes du ministères publiques, psychologues expertes auprès de la cour,..... qui avec un cynisme à toute épreuve détruisent la vie de d'autres femmes au nom du corporatisme!
Qu'ont-elles à dire pour leur défense?
Mais, il ne faut pas le dire, elle se fâcheraient et sanctionneraient encore plus !
Non à la violence faite aux femmes!
Venant de l'institution, c'est à mourir de rire!
Il s'agit juste d'essayer de se donner bonne conscience.

8.Posté par EXCLAVE le 25/11/2014 07:48
FEMMES FIDÉL , KAN MI SA TRAVAIL LO MATIN , ALÉ PAS BAT KARÉ EN MINI JUPE EN VILLE SOUPLÉ . PARCE KE NORA MARTIN VA SIFFLE A ZOT EN VILLE . KAN LO SAMEDI Y SA DANSÉ AVEC COPINES , C ' LES PAPAS QUI VEILLE MARMAILLES LO SOIR . LA QUI SA NA RÉZON LA ? SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

9.Posté par Pas mal St Pierre le 25/11/2014 15:44
Il faudrait aussi une journée contre l'alcool, l'artane et compagnie. Ca aiderait à lutter contre la violence aux femmes et la violence en général.
@ Femmes, jeunes femmes, jeunes filles : ne fréquentez pas les cagnards et les ivrognes, ça risque de vous retomber dessus. Choisissez plutôt des poètes, des écolos, des hippies, des planteurs bonsaïs ...

@ZEKSKLAV : A MWIN LA, KONÉ, MI RANT PA DANN MÉNAZ EK MON TANTINE. KOMÉLA MWIN LÉ TRANKIL, LI FÉ SAK LI VÉ, A MWIN PAREY MINM. RAPEL A OU BOB MARLÉ TÉ SANT "NO WOMAN NO CRY" (NA PWIN FANM, NA PWIN PROBLEM).
PARKSA DAN LANSAMB, KWA I DI LÉ FRÉR ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales