Social

Violences faites aux femmes : La journée nationale de lutte se prépare activement


Violences faites aux femmes : La journée nationale de lutte se prépare activement
 
Les associations qui œuvrent contre les violences se sont données rendez-vous ce matin autour de Nassimah Dindar, la présidente du Conseil général, et de la première adjointe à la mairie de St-Denis, Monique Orphé. La conférence de presse avait pour but de présenter les actions menées à l'occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes prévue le 26 novembre.

Du découragement, certainement pas. Un doute persistant, peut-être. Les associations qui luttent contre les violences faites aux femmes doutent de l'efficacité des moyens mis en oeuvre actuellement. C'est le message qui est passé ce matin, en conférence presse, à travers notamment les propos de la présidente du Cevif (Collectif pour l'Elimination des Violences IntraFamiliales), Thérèse Baillif : "Nous sommes inquiets face à la situation qui semble se dégrader. C'est une menace permanente pour la cohésion sociale. Désormais, plus que deux alternatives : soit nous restons au même point avec des actions insuffisantes, soit nous menons un remise à plat urgente", indique-t-elle.

Un sentiment qui était partagé par les deux élues politiques, Monique Orphée, première adjointe à la mairie de Saint-Denis, et Nassimah Dindar, présidente du Conseil général. Toutes deux ont profité de l'occasion de cette conférence de presse destinée à présenter les actions menées autour du 26 novembre, journée internationale pour l'élimination des violences intrafamiliales, pour exprimer leur regret de constater un manque évident d'action publique.

"On donne des subventions mais on est conscient que cela est encore trop faible au regard des besoins. Les compétences institutionnelles ne sont aujourd'hui pas appropriées. Comme l'a dit Monique Orphée, il manque une loi-cadre, et j'ajouterais que nous devons réfléchir à un véritable plan de partenariat local sur la cohésion familiale", a conclu la présidente du Conseil général.

Violences faites aux femmes : La journée nationale de lutte se prépare activement
Le 25 novembre :

Toute la journée, forum sur les violences envers les femmes dans l'hémicycle du Conseil général à Saint-Denis.

19h, défilé aux flambeaux sur le parking de la médiathèque François Mitterrand, à la Trinité à Saint-Denis (Tenue en blanc souhaitée).


Le 26 novembre :

8h30 : Marche blanche. Départs (parking de l'église de la Délivrance, parking de l'IUFM Bellepierre, parking de la Poste des Camélias, stade de Champ Fleuri) vers le Jardin de l'Etat.

14h : Plateau artistique au Jardin de l'Etat (Christine Salem, Emmanuel Peters, Micheline Picot, Natacha Tortillard, Stéphanie Tazard, le groupe RAS, Maroni and co, les voix d'Eva, Daphnée, Chantal Ivara et ses 2 filles (groupe Manyan), Mamo, JF Gang, Bernard Brancard.
Vendredi 18 Novembre 2011 - 16:52
Lu 2164 fois




1.Posté par noe le 18/11/2011 16:37
Beaucoup de femmes se laissent faire !
A croire qu'elles aiment ça !

Qu'elles corrigent une bonne fois pour toute, leurs mecs mauvais , machos , pervers ....!

Qu'elles ne leur donnent plus le "ti cados" du soir !
Qu'elles leur fassent baver un peu !
Qu'elles simulent migraine et compagnies !

Parce que ...
Quand deux êtres s’enlacent
Loin de toutes les traces
Il ne reste qu’un corps
A deux doigts d’un trésor…

Quand l’amour unit là
En confiance et émoi
La sculpture de l’âme
Brûle toutes les flammes…

La fusion de l’amour
Rend si fort les beaux jours
Gravant là dans la pierre
Un sentiment de fer…

Et taillée dans la roche
L’allégresse rapproche
Deux âmes sans pression
En troubles impressions…


Qu'elles se cherchent des amants !

2.Posté par JOSEPH le 18/11/2011 17:01
Les violences faites aux femmes prennent une tournure de plus en plus inquiétante dans notre département ! C'est un problème que TOUS LES RÉUNIONNAIS ( hommes politiques de tous bords, les associations , les responsables religieux de toutes confessions ...etc. ) DOIVENT PRENDRE A BRAS LE CORPS ,SANS TARDER : IL YA URGENCE ! C'est une honte pour notre île d'entendre toutes les semaine , parfois tous les jours , les humiliations ,les brutalités ,les supplices ... faites aux femmes et qui se terminent parfois, hélas , par des meurtres ,des assassinats ! C'est une situation qui est devenue INTOLÉRABLE : UNE MOBILISATION GÉNÉRALE S’IMPOSE DÉSORMAIS RAPIDEMENT

3.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 18/11/2011 17:03
En espérant comme l'année dernière le super discours de la "fan" de D.Robert..."la Coupelle" : "D.R a fait a fait ça" !!!

4.Posté par ndldlp le 18/11/2011 19:08
il se murmure ici ou là, qu'avec ces deux journées, les femmes veulent frapper un grand coup...

5.Posté par Gaston la gaffe le 18/11/2011 19:31
Noé, t'es un vrai poète, ou tu ne cites pas tes sources?
N'empêche que ces très jolis vers, surtout les premiers, peuvent faire penser que les femmes sont responsables...dommage!
Si c'est le cas pour d'aucunes, ce n'est pas le cas pour toutes, le machisme a encore de beaux jours devant lui!

6.Posté par Thierry le 18/11/2011 20:15
Une femme c'est une femme ...d'ailleurs une romance réunionnaise dit bien

Une femme ça la pas un charette ...boire pas li comme ça .... ah non; là je me trompe .....ça dit plutôt .... RALE pAS LI COMME çA ..........

Une certaine se reconnaitra, n'est ce pas que derrière même une femme qui donne de grands coup de pieds dans le tas, il reste malgré une femme et sensible ........ OUF... et qui apprécie d'autant les violettes

7.Posté par Thierry le 18/11/2011 20:23
Pour donner dans le PLUS sérieux

Quand on voit de plus en plus de JEUNES filles -encore des enfants- déjà déscolarisées et qui ont déjà UN voire DES bébés .... d'un gars (ou de plusieurs différents) lui (eux) même(s) -enfant(s)- et déscolarisé(s) ..... (15-16-17 ans ce sont encore des enfants).....

Comment voulez-vous qu'à un certain moment de leur vie cela ne dérape pas ... quand il faut compter juste sur les aides sociales pour vivre, pour survivre..... Quel modèle ???

8.Posté par noesuite le 19/11/2011 08:17
Mon cher Gaston !

Malgré nos désaccords
L’âme qui s’évapore
L’instinct de protection
S’incruste dans les sons

Sans bien savoir pourquoi
Nos réactions sont là
S’inquiétant de ces gens
Des souvenirs d’antan......

Ainsi va la vie !
On ne sait pas pourquoi on écrit , on écrit ....ça sort tout seul devant une bonne coupe ...

Mais malheur à celui qui tabasse une femme ! l'avenir de l'homme !

9.Posté par David ASMODEE le 19/11/2011 08:18
" Noé, t'es un vrai poète, ou tu ne cites pas tes sources? "

C'est un mec de l'UMP. Il a appris le CTRL-C CTRL-V

10.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 19/11/2011 09:49
AU tandem BELLO-ORPHE ( pour ne citer qu'elles...) qui, en pleine connaissance,depuis des années, observent, SANS BRONCHER, SANS UN SEUL GESTE, les ignobles PERSECUTIONS les VIOLENCES inouïes exercées PAR LES QUATRE POUVOIRS LOCAUX, sur une "vié gramoun", MOI,75 ans et demi, aujourd'hui...( Vous savez, HUGUETTE, Isnelle AMELIN, communiste convaincue, CREATRICE DE l'U.F.R.
(Union des Femmes Réunionnaises) n'aurait JAMAIS fait ça...)

*Avez-vous lu, une seule fois, à haute voix, au cours de vos "Forums", la Tribune Libre du Docteur MICHAUD-NERARD, Psychiatre-criminologue: " LE CONJOINT VIOLENT PERPETUE LA VIOLENCE GLOBALE"? ( Le QUOTIDIEN du 29.mars 2009 ) Non? Sûrement, non !! Sans quoi, vous modéreriez vos steriles agitations...

*Faudra-t'il, que, comme je l'ai déjà fait en Novembre 2008, je vienne les 25 et 26. 11. prochains à nouveau polluer de ma TENUE NOIRE la virginale pureté de vos intentions??

N.B.: Il s'agit là, d'une "affaire à suites", forcément...

11.Posté par noe le 19/11/2011 11:32
Mon cher David ,
Tous les partis ont de bonnes idées mais il y a des clivages idiots qui font dévier les bonnes idées et c'est dommage ...
Il y a du bon partout mais les luttes personnelles font qu'on se tire souvent dans les pattes comme dans un match !!!!

12.Posté par noe le 19/11/2011 11:52
P9 mon cher David que je respecte ...
Il faut que je parte
Respirer un peu
Penser à mes cartes
Dans ce maudit jeu…
Je veux respirer
Juste un peu pour moi
Soigner les pensées
Et cette vie-là…

David , tes idées font fureur .... et j'en suis fier ....

13.Posté par UN Créole féministe le 19/11/2011 19:15

Mme CARANTA PAVARD , j'ai eu l’occasion de vous sur " Z infos" mais à chaque , j 'ai la désagréable impression que vous voulez régler des comptes à telle ou telle personne que vous interpellez violemment ,on ne sait pas trop pourquoi ,comme si vous avez une crise de délire !!!

14.Posté par Claudette S. le 19/11/2011 21:53
Bon, après avoir lu tous les post, voici ce que j'en dis :
Chacun de nous , a des priorités :L'homme a des priorités qu'il ne situe pas et ne revendique pas au même niveau que la femme ...Mais, nous , les femmes sommes seules à affronter le prix à payer de notre liberté aujourd'hui ; nous avons donné la priorité à nos convictions personnelles et à nos engagements politiques. Il ne nous appartient pas de définir les grandes priorités de la vie d'autrui, en parlant de l'homme , compagnon de notre vie, mais tout au plus, puissions-nous aussi énoncer les nôtres ?
Si nous travaillons , c'est aussi pour garder notre autonomie financière, et donc sur ce plan, notre totale indépendance....Nous voulons bien rester fidèles à nos engagements si l'autre ne nous maltraite pas et tant que le seuil d'intolèrance n'est pas atteint ...Bref :
Si nous les femmes sommes de plus en plus conscientes que dans les priorités de notre vie , il y a des constantes et des variables, Pourquoi les Hommes , eux n'ont-ils pas ce réflexe de renoncer temporairement ou plus durablement à des conduites, à des actions et à des engagements pour rester cohérents avec nos aspirations profondes ?
Quand une situation de crise , voire de conflits, s'installe , les hommes comme les femmes se retrouvent confrontés à cette confusion entre priorités et urgences ; mais si à ces moments-là ,les uns et les autres se posaient la question :

15.Posté par christophe le 20/11/2011 04:49
la prochaine sera ma SOEUR !

TROIS plaintes déja déposer a la gendarmerie de SAINT BENOIT, la dernière remonte au mois d'octobre avec TROIS semaines d' ITT causant une LUXATION CERVICALE ! et ce MONSIEUR a chaque fois qu'on s'interpose se fait aider par de la famille qui se trouve dans ce cercle de POLICE.
VENDREDI 18 novembre 2011 ce même Monsieur prend la 4*4 de son entreprise pour essayer de faire, faire une SORTIE de route a ma SOEUR sur la 4 voies entre SAINT BENOIT et SAINT ANDRE ! la justice n'a même pas voulu prendre une main courante de ma soeur.
je viens d'envoyer un mot a Mr le PREFET de la Réunion et je me pose la question, est ce qu'il faut que c'est que c'est nous qui essai de faire la justice avant que ce soit trop tard ?

16.Posté par POTHIN le 20/11/2011 09:42
Merci Juliette de parler de cette tribune libre qui m'a aidé en tant que femme ayant vécu la violence sociale ( harcèlement professionnel et violence intra familiales). J'ai été détruite et je me reconstruis actuellement .. J'ai tout quitté et j'ai demandé une aide qualifiée en criminologie car j'ai connu la mort psychologique et je suis passé prés de la mort physique aussi. Cette article dont vous faites référence a été publié par l'association de Médecine légale de la Réunion et ce criminologue que vous citez
. De Toute façon les familles à la Réunion peut bénéficier sur leur demande ses conseils Qualifiés.
J'ai compris ce qui amenait le comportement violent dans la case .
Je travaille sur moi-même pour faire FACE aux membres de ma famille OU de la société se
comportant violemment.
Je pense que nous sommes tous concernés par ce fléau.
Je ne réponds plus par la violence.
Voici un petit bout de la tribune du quotidien du 29/03/09" Titré le conjoint violent perpétue la violence globale " Une société fondée sur " la violence à finalité soit disant éducative" et une division autoritaire et mystificatrice entre celui qui a le pouvoir de domination et celui qui ne l'a pas"" L'autorité paternelle est oppressive et arbitraire" l'école est fondée sur le chantage", la menace, et la manipulation" L'employeur profite et exploite le travailleur" Le couple ou même la famille abolit la personnalité".
Mai à quand un plan départemental d'écoute globale pour les personnes et les familles là ou elles se trouvent.. Tous ensemble faisons reculer le crime . Suzette

17.Posté par Thierry le 20/11/2011 10:52
A Post 15 ....

Il doit certainement exister une solution administrative, légale de protection ...trouvez là ....avant que ce soit le drame .... Mais surtout ne faite pas de conneries...........car contre vous tout sera possible mais contre cet individu rien...........

Je ne sais pas faite vous passer à la télé, faite du BRUIT appelez à une marche blanche auprès des organisateurs de tels dispositifs ..... faites bouger les choses SURTOUT FAITE DU BRUIIIITTTT que cela fasse écho pour faire bouger les choses, les mentalités, la législation sur le seul principe "de la non assistance à personne en danger"

18.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 20/11/2011 18:39
Réponse à Post. 13- un créole féministe
…en plein dans le mille ! Oui, je veux « violemment » régler ces comptes ; et ce n’est pas fini, maintenant que je suis en train d’apprendre à me servir d’un ordinateur et que – de ce fait—« ZINFOS » a pu casser l’Omertà respectée depuis plus de 5 ans par tous les autres médias locaux ; allez savoir pourquoi…
Un conseil , petit « féministe » ; cherchez et vous trouverez !

19.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 20/11/2011 19:10
A post. 13 - un créole féministe

...en plein dans le mille! Oui, je VEUX "violemment" régler ces comptes; et ce n'est pas fini maintenant que j'apprends à me servir d'un ordinateur et que "ZINFOS" a cassé l'Omertà totale respectée depuis plus de 5 ans par TOUS les autres médias locaux; allez savoir pourquoi...
Un conseil petit "féministe": Cherchez et vous trouverez!

20.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 20/11/2011 19:18
à Post. 16 - POTHIN

Merci, Suzette, sans nous connaître, nous sommes proches par notre propre expérience de la violence vécue, quelle que soit son origine ( familiale, professionnelle, institutionnelle ,etc.etc.)
N'hésitez pas à me joindre si vous le désirez: j'en serais heureuse. Juliette

21.Posté par POTHIN le 22/11/2011 14:38
Violence et expérience Juliette!!
Je comprends qu'effectivement nous avons nos expériences afin de faire entrave au crime. Et çà compte !! Chaque jour nous pouvons faire quelque chose !
Partager fraterniser et être plus solidaire. Apprendre ou perfectionner notre expression du "dire NON".
Comment vous joindre ?
Fraternellement Suzette

22.Posté par Juliette CARANTA- PAVARD le 22/11/2011 15:30
A post. 21 - POTHIN

Appelez le 0262 20.03.63 Et demandez mon adresse email.
A très bientôt. Juliette

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales