Politique

Violences conjugales : M. Orphé rencontre la ministre aux droits des femmes

Après une rencontre ce mardi avec Najat Vallaud-Belkacem, ministre aux droits des femmes, la députée PS de la Réunion, Monique Orphé, entend mener un combat encore plus important sur la question des violences faites aux femmes.


Violences conjugales : M. Orphé rencontre la ministre aux droits des femmes
Mardi 23 octobre, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec la ministre aux droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem. Au cours de cet entretien, j’ai souhaité aborder le dossier de la violence contre les femmes, un sujet qui me tient à cœur, et sur lequel je compte m’investir pleinement au cours de mon mandat.

En tant que vice-présidente de la Délégation aux Droits des Femmes de l’Assemblée Nationale, je souhaite aboutir à des réalisations concrètes très rapidement pour améliorer le sort des milliers de femmes battues sur le territoire national, et notamment dans notre département où plus de 1500 femmes sont encore victimes de violences conjugales chaque année.

J’ai ainsi partagé avec la ministre plusieurs constats :
  1. Le sexisme et les rapports de domination sont à la base de la violence contre les femmes et doivent être remis en cause. Cela passe notamment par un travail de sensibilisation dès le plus jeune âge et la lutte contre toutes les images sexistes qui nous entourent, notamment dans les publicités.
  2. La législation en vigueur (loi du 9 juillet 2010 sur l’ordonnance de protection des victimes) n’est pas suffisamment appliquée faute de moyens et de volonté politique.
  3. Il existe un véritable manque de formation pour les acteurschargés de faire face à ces violences (juges, fonctionnaires de police, avocats, enseignants,..).
  4. Il n’y a pas assez de logements réservés aux femmes victimes de violences.
  5. Il n’existe pas de vrai dispositif deprise en charge et de suivi du conjoint violent.
Ces constats montrent que le problème de la violence contre les femmes a des dimensions à la fois politiques, sociales, et juridiques. Ce ne sont pas des faits divers isolés mais  bien un problème sociétal majeur, qui touche tous les milieux et toutes les cultures. Il faut rappeler qu’en France près de 220 000 femmes sont victimes chaque année de violences sexuelles et qu’une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son compagnon.

Pour lutter contre ce phénomène il faut donc agir sur plusieurs fronts :la prévention, l’information, la formation de professionnels, le soutien et la protection des victimes, le fonctionnement judiciaire, et la modification du code de procédure pénale. La première étape de cette lutte est la création d’un observatoire national sur les violences envers les femmes souhaitée par la ministre. Au cours de l’entretien j’ai rappelé ma détermination à accompagner la création de cet observatoire à l’assemblée, notamment pour en préciser les missions et les attributions. En complément de cela, j’ai insisté pour que les Outre Mer soient inclus  dans la grande enquête nationale qui sera menée à partir de l’année prochaine sur les violences envers les femmes.

Pouvoir disposer de données chiffrées permettra de mieux mesurer l’ampleur du phénomène et de trouver les solutions les plus adaptées pour y faire face.

Pour finir, j’ai souhaité convier la ministre à un déplacement à La Réunion afin d’encourager et de saluer les associations qui luttent contre les violences faites aux femmes dans notre département. Je souhaite, si cela se réalise, faire de ce moment un temps fort de la sensibilisation de la société réunionnaise sur ce phénomène.
Jeudi 25 Octobre 2012 - 15:22
.
Lu 1202 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 25/10/2012 16:53
j’ai souhaité convier la ministre à un déplacement à La Réunion afin d’encourager et de saluer les associations qui luttent contre les violences faites aux femmes
**************

http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les-hommes_a22800.html://

- Le taux de suicides des adolescents " mâles " et celui des hommes est de 3 à 5 fois supérieur à celui des jeunes femmes et des femmes. ;

- La relation fusionnelle entre une mère et ses enfants est plus que probablement une des causes essentielles de la violence adolescente des jeunes garçons : le nombre de familles monoparentales n'a cessé de croître depuis 30 ans (multiplié par 5 au moins: 1/4 a la Réunion, 52% en Guadeloupe).
Les Pouponnières de L'OUTREAU Mère dont les Pères gênent le taux de production espéré...

- La délinquance masculine est devenue épidémique (l'usage de la force est l'expression favorite de la violence chez les hommes) condamné de genre quelle ;

- La délinquance féminine n'existe plus officiellement (pourtant, l'histoire démontre qu'elle a toujours existé)

- Le taux de divorce est passé de 5 %, en 1890, à près de 60 % actuellement (si l'on tient compte des unions de faits et des couples recomposés) dont 90% de Pères déboutés de l'application des Lois paritaires éducatives au profit de Qui ? Des Femmes, seulement...;

- 65 % à 85 % des demandes de divorce sont faites par les femmes ;

- 72 % à 92 % (dépendant des pays) des enfants du divorce sont sous la garde exclusive des mères, souvent sans droit de visite de leur père ;

- Chaque augmentation de 1 % du taux de divorce est reliée à une augmentation de 0,3 % du suicide des hommes (le droit à se séparer n'est pas contestable, le devoir de tout perdre en tant qu'homme

- Escroquerie de la pension alimentaire, exclusion du père de la garde des enfants, etc.- est par contre une violation des droits humains élémentaires);

- La seule cause de suicide des hommes présente à tout âge est la " peine d'amour " ;

- Les fausses allégations de violences physique et sexuelle de la part des hommes sont en constante augmentation, pourtant aucun protocole scientifique et/ou objectif n'existe pour déterminer la véracité des accusations; NON CONDAMNABLES AU TGI

- La rumeur (un des modes d'expression de la violence féminine) n'est plus poursuivie par la société : elle devient presque la norme dans le langage judiciaire et politique !

- La prescription de Ritalin© a été multipliée par dix depuis quelques années pour les garçons diagnostiqués hyperactifs .

**************************************

5.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 08/11/2010 07:03

Il semble que la seule vraie règle a en tirer, soit de ne surtout pas distinguer les violences intra-conjugales ou familiales en fonction de la Nature, du Genre de ceux qui les pratiquent.

Ces violences qu'elles proviennent d'Hommes ou de Femmes, ne sont pas plus acceptables (sauf pour les idiots profonds ou ceux qui vivent de ce conflit fabriqué).

2.Posté par noe le 25/10/2012 16:55
A la place d'une dame comme ministre des Droits des Femmes , M. Hollande aurait dû nommer un HOMME ...
L'homme comprend mieux l'enfer dans lequel vivent les femmes ...L'homme comprend mieux l'esprit féminin ...L'homme sait ce qu'il faut faire pour protéger au mieux les femmes ...
C'est un homme qu'il faut à la tête de ce ministère ...
Les femmes sont trop jalouses entre elles !

"En ravalant des paroles méchantes sans les avoir dites, personne ne s'est jamais abîmé l'estomac."
(Winston Churchill)

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 25/10/2012 17:25



Si Monique ORPHÉ prend l’« affaire » en main nous sommes sauvés !

4.Posté par Boa Bill le 25/10/2012 17:31
2.Posté par noe le 25/10/2012 16:55
A la place d'une dame comme ministre des Droits des Femmes , M. Hollande aurait dû nommer un HOMME


MDR !

Bertel de Vacoa

5.Posté par Professeur Maboule le 25/10/2012 20:13
Monique je t'aime!

6.Posté par citoyen du monde le 25/10/2012 21:15
Thème d'un crétinisme extrême! tant qu'on n'aura pas éduqué cette frange malsaine de la population qui a constament appris la culture et l'éducation dans les films de haine des peuples qu'on passe à longueur d'émissions de télévision;. Tant qu'on aura simplement fait l'effort de tout leur donner gratuitement sans contrepartie, tant que leurs dirigeants politique leur donneront comme exemple des personnages véreux qu'on filme avec bonheur tout en affirmant " nous sommes sereins" à leur sortie des bureaux du juge...Vous pensez réellement que le criminel potentiel viendra demander des autorisations de tuer à des référents défroqués??? Passez votre temps à parader devant les ministères, portez allègrement vos manteaux de fourrure synthétique pour donner des illusions à ceux qui contrfichent de vos lois imbéciles qui porteront probablement vos noms. Si seulement on pouvait vous condamner pour inaptitude à la fonction , la société serait au moins débarrassée de beaucoup d'inepties. Si vous aviez au moins pu accomplir convenablement votre métier avant d'être politiciens de la démagogie, on n'aurait même pas à débattre de ces cas

7.Posté par iliade974 le 26/10/2012 06:34
Mme la ministre en tit blouson ... Monique en gros manteau !!! l'air frais i totoche ?

8.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 26/10/2012 09:37
OU, quand des Femmes responsables et honnêtes nous expliquent que les frustrations cultivées de nature, GENRE Masculin, aux JAFs / TGI, Services Sociaux, Rectorat, etc ... doivent Paritairement être admis par des Hommes sans qu'aucun d'entre eux ne se révolte JAMAIS ni ne devienne Jamais violents ... Il faut être une Femme pour déclarer ça NON ?

****************************************
Tiens, tiens, tiens, nous ne serions donc pas les seuls a le dire, à le dénoncer et a le combattre ?!...
*http://lapetition.be/list_signs.php?petid=7733&page=3#signs
*La vérité sur les violences conjugales par Elisabeth Badinter
http://laviedeperes.over-blog.com/pages/La_verite_sur_les_violences_conjugales_par_Elisabeth_Badinter-86784.html

*Alors ? ...........PMI ? Ou Protection Parentale et Infantile ?
*Présomption d'innocence pour les seules Femmes ? ou pour les Citoyens ?
*Assistance maternelle ? ou Assistance Parentale (les Parents Éduquent, pas les seules Mères)
*Des Services de Victimologie d'Hôpitaux ouverts le week-end aux Papas du dimanche AUSSI ?
*Protection de la Petite Enfance, CAF, GUT, PMI, UDAF,... prêts a se dissocier des Chiffres d'affaires de la Monoparentalité subventionnée et des Devises, 1er Budget, dans les pouponnières de la France ?

POUR UNE VRAIE PARITÉ FEMMES HOMMES Y/C ÉDUCATIVE DE NOS ENFANTS OTAGES...

******** MAIS NOUS SAVONS QUE VOUS NE RÉPONDREZ PAS . DÉONTOLOGIE *******

9.Posté par iliade974 le 26/10/2012 18:34
papapio.... fait plus simple.... !!! on finit par ne plus lire tes messages !!!!

10.Posté par yabléo le 27/10/2012 14:42
malheuresement la quantité ne font pas la qualité band d'amateur

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales