Société

Violences conjugales: Les appels au 115 en baisse

Note positive du côté des violences faites aux femmes. Même si les indicateurs de l’Observatoire Régional de la Santé Réunion sont à prendre avec prudence puisqu’ils n’exposent que des cas révélés, une tendance à la baisse des appels passés au numéro social 115 est un signe encourageant dans la détection des violences faites aux femmes.


Violences conjugales: Les appels au 115 en baisse
 
En 2010, le centre de réception d’appels de personnes en détresse a réceptionné 7.763 appels contre 7.575 l’année d’avant. Parmi les indicateurs présentés en Préfecture fin août sur la situation de souffrance dans le cercle familial, seul ce chiffre était marqué par une progression.
 
A l’inverse, pour des femmes victimes de violences, un net recul est constaté. 1.632 en 2010 contre 2.015 un an plus tôt. La diminution des appels est du même ordre concernant cette fois les femmes victimes de violences conjugales. 1.110 contre 1.382, respectivement en 2010 et 2009. Ce qui fait des appels en lien avec des violences conjugales 70% des appels totaux pour les violences faites aux femmes.
 
Pour avoir un ordre d’idée, environ 3 appels par jour au 115 concernent des femmes victimes de violences conjugales à la Réunion. Autre signe qui ne trompe pas dans la meilleure prise en charge des cas détectés : la part des appels par la victime elle-même est en baisse, à l’inverse des appels effectués par les professionnels (28% en 2010 contre 22% en 2009 et 18% en 2008).
 
Un numéro unique pour toutes les violences sous le toit familial
 
Dans le détail, et au-delà du simple aspect quantitatif qui donne malgré tout une tendance à la baisse des appels au 115, les violences psychologiques sont les formes de violences les plus fréquemment dénoncées par le biais du 115 en 2010. 8 appels sur 10 évoquent ces types de violences subies. Viennent ensuite les violences physiques dans près de 70% des appels. La fréquence des violences psychologiques progresse en 2010 alors que celle des violences physiques tend à se stabiliser.
 
La gestion du 115, dispositif d’écoute téléphonique opérationnel 7 jours sur 7 et 24h/24 a été confiée au Conseil général en 2005. Il est mis à disposition de trois publics cibles : l’enfance en danger, les personnes victimes de violences, les personnes en situation d’exclusion. Pour rappel, ce numéro gratuit et anonyme propose une écoute, de l’information, du soutien, une orientation et une mise à l’abri des personnes si nécessaire.
Jeudi 8 Septembre 2011 - 07:54
Lu 1250 fois




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 08/09/2011 10:42
M. Ludovic Grondin: Il vous faudra surement dix ans de plus pour accepter et entendre que le 115 n'est toujours pas un N° consacré aux violences faites aux femmes, mais aux CITOYENS...
C'est dure hein ?
Ne vous inquiétez pas, la seule délégation aux seuls droits des Femmes en préfecture a le même problème.

Enfin nous attendons toujours (mais ce n'est que depuis 1994, alors) que soient transmis les chiffres sur les violences et incitations a la violence subis par les Hommes et Pères aux JAFs (90% de sacrifiés de Nature, GENRE Masculin), de donner un écho aux divers rapports Badinther explicitant que la DISCRIMINATION de genre subie par les Pères dans la Famille est a l'origine de 50% des Violences IntraFamiliales...

Nous sommes conscients de ce que la surdité du Marché Infantile doit absolument rapporté a L'OUTREAU Mère, mais il s'agit d'Enfants, alors ditent nous quand la PARITE Réelle ne sera plus l'objet d'un électoralisme Féministe IGNOBLE...

2.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 08/09/2011 11:06
Tien, demandez donc aux PARQUETS quels sont les pourcentages de suites données aux Plaintes des Hommes auprès du 115, vous verrez le foutage de gueule auquel on y est confronté...
rappel, c'est le Département (Nassimah et son électorats féministe) qui décide du bien fondé des plaintes qui y sont rapportées...

Allez donc en tant que Père y déposer une plainte contre un pédophile abusant de vos Enfants chez leur Mère, vous comprendrez ce que DISCRIMINATION SEXISTE veut dire....

M. Pierre ROYER, au cas ou le Procureur souhaiterait m'entendre sur les rapports ignorés et effacés ou sur les liaisons du pédophile en question avec la nomenclatura politico judiciaire mafieuse Réunionnaise...

3.Posté par noe974 le 08/09/2011 11:46
C'est une bonne nouvelle en somme !

Moins d'appels = moins de problèmes ?

4.Posté par Zorro le 08/09/2011 11:48
Violences faites AUX femmes.
En langue française, l'expression "AUX" signifie à tous ou à toutes.
De façon insidieuse, on nous fait ainsi rentrer dans la tête que TOUTES les femmes sont victimes de violences.
Une fois que TOUTES les femmes sont bien rangées dans la case "Victimes", qui reste-t-il à mettre dans la case "Bourreau"?
LES hommes bien sûr!
Dès lors, LES femmes sont priées de se sentir victimes et LES hommes sont priés de culpabiliser.
Ca tombe bien, hommes et femmes sont très doués dans ces rôles.
Il s'agit là d'une manipulation sournoise et peut-être inconsciente qui ne sert pas la cause des femmes.
Elle est conduite, je le crois, par des femmes (j'insiste bien sur le "des") qui, souvent uniquement victimes d'elles-mêmes, projettent sur LES hommes, leur honte d'être femmes.


5.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 08/09/2011 12:31
A quand vôtre prochaine marche blanche pour un des Pères suicidé par se qu'on lui aura enlevé ses enfants de force au JAF ???

JAMAIS HEIN ???
Bin non, la marche blanche, c'est seulement pour les Femmes, voyons, hein Huguette ?
Hein Nassimah ?

****************************************
http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les-hommes_a22800.html://

- Le taux de divorce est passé de 5 %, en 1890, à près de 60 % actuellement (si l'on tient compte des unions de faits et des couples recomposés) ;

- 65 % à 85 % des demandes de divorce sont faites par les femmes ;

- 72 % à 92 % (dépendant des pays) des enfants du divorce sont sous la garde exclusive des mères, souvent sans droit de visite de leur père ;

- Chaque augmentation de 1 % du taux de divorce est reliée à une augmentation de 0,3 % du suicide des hommes (le droit à se séparer n'est pas contestable, le devoir de tout perdre en tant qu'homme

- La seule cause de suicide des hommes présente à tout âge est la " peine d'amour " ;

- Les fausses allégations de violences physique et sexuelle de la part des hommes sont en constante augmentation, pourtant aucun protocole scientifique et/ou objectif n'existe pour déterminer la véracité des accusations;


***********************************************

Tiens, tiens, tiens, nous ne serions donc pas les seuls a le dire, à le dénoncer et a le combattre ?!...
*http://lapetition.be/list_signs.php?petid=7733&page=3#signs
*La vérité sur les violences conjugales par Elisabeth Badinter
http://laviedeperes.over-blog.com/pages/La_verite_sur_les_violences_conjugales_par_Elisabeth_Badinter-86784.html

*Alors ? ...........PMI ? Ou Protection Parentale et Infantile ?
*Présomption d'innocence pour les seules Femmes ? ou pour les Citoyens ?
*Assistance maternelle ? ou Assistance Parentale (les Parents Éduquent, pas les seules Mères)
*Des Services de Victimologie d'Hôpitaux ouverts le week-end aux Papas du dimanche AUSSI ?
*Protection de la Petite Enfance, CAF, GUT, PMI, UDAF,... prêts a se dissocier des Chiffres d'affaires de la Monoparentalité subventionnée et des Devises, 1er Budget, dans les pouponnières de la France ?

"AU CHIOT" les préjugés, quand il s'agit de l'Essentiel pour CHACUN d'entre NOUS, Homme ou Femme.

POUR UNE VRAIE PARITÉ FEMMES HOMMES Y/C EDUCATIVE DE NOS ENFANTS OTAGES...

6.Posté par ASSOCIATION DE DEFENSE DES PERES PAIRE 2 COEURS le 08/09/2011 14:21
Bonjour,

Nous sommes contre toutes les violences sous toutes ses formes contre les hommes-femmes-enfants.

Par contre il est hors de question pour l'association de rentrer dans le système qui consiste à opposer l'homme et la femme pour des intêrets financiers ou personnels de postes à conquérir..........

Ne pas utiliser la famille comme fond de commerce.

Toujous la vrai justice dans le respect de la parité,de la loi et de la femme.

Merci

BARSAMIAN Bernard Président
portable 06 92 32 78 35 email: assopaire2coeurs@hotmail.fr
page facebook tapez barsamian

7.Posté par nrj le 08/09/2011 18:47
Entre nous "HOMMES" , ce sont les femmes qui sont souvent les victimes des brutalités de machos !!!!

On dit : "Femmes battues" et "Hommes battés" ...n'est-ce pas ?

8.Posté par Laurent le 09/09/2011 11:47
La violence a t elle un sexe ? Passionnant débat qui n'opposera que ceux ou celles qui veulent se battre, la violence est asexuée, morale, physique, psychologique,institutionnelle …
Le ras le bol des hommes victimes de ces violences, non reconnu et perpétué par nos institutions est compréhensible
Le ras le bol des femmes également
Mais nous sommes forcés de constater que seule la violence faite aux femmes est prise en compte par nos institutions, de plus un homme qui se plaint est un 'pAuvre couillon' , tandis que si c'est une réelle c'est une pauvre victime
Vivement la parité que nos féministes réclame à grand cri, plutôt que cette discrimination négative de la part de nos élus et institutions
Vivement la réhabilitation de l'Homme réunionnais constamment présenté comme buveur violent et fainéant ( a choix multiples cochez une case )
Vivement que nos institutions prennent en compte le père en tant que parent à part entière et non plus comme parent de secondes zones
L'homme soumis à la vindicte populaire qu'il faut détruire pour pouvoir justifier de l'iniquité du traitement qu'il subi de la part de nos institutions
Les temps ont changé et les divorces sont devenu si communs que ce qui était un phénomène quasi négligeable est devenu un fait de société, mais nos institutions elles ne se sont pas adaptés
Elles sont devenues des instruments de l'ostracisation de l'homme en tant que parent, Caf Jaf et j'en passe, d'ailleur le f de famille devrait être transformé en f de femme au moins les choses seraient claires
Les violences physiques faites aux hommes ne sont pas une part négligeables des violences dans leur ensemble, seulement en général ces hommes de taisent …
La violence institutionnelle quand à elle nous est devenue insupportable pour tout ces pères dignes non alcooliques qui travaillent et non violent
Ces institutions après le divorce achèvent de détruire le lien pére enfant, nous préparant une société ou l'image, le lien au père est détruit, avec toutes les conséquences sociétaire qui en découleront…
Le phénomène d'aliénation parentale n'est pas pris en compte par notre justice, préférant par simplification et facilité exclure le père, incitant par la même la destruction et la diabolisation du Père
Les incitations financière de la Caf à exclure le père, dans le cadre du divorce pésent énormément auprès des mères , Api et autre allocations, même si celles ci sont en concubinage de fait, et récupèrent souvent la majorités des biens familiaux
Il serait temps que toutes ces institutions posent un regard critiques sur le traitement différencié et donc anticonstitutionnel qu'elles font de l'homme et de la femme
Nous ne sommes plus des moutons que l'on peut tondre a volonté, nous sommes libre et conscients et si certains d'entre nous se laissent emporter par la colère, la depression, l'exclusion je peux vous assurer de la froide détermination qui en animent d'autres ( dont je fait partie )
C'est un combat politique dans le sens noble du terme visant à l'égalité parentale et donc au respect de la parité et de la famille, ce combat rassemble déjà hommes et femmes conscients de ce petit pays qui est le mien
Alors Mesdames Messieurs les politiques , juges , responsables d'institutions, ne vous faitent pas dépasser par une opinion déjà plus évoluée que vos vieilles habitudes et systèmes de pensées datants d'une autre époque, au lieu de continuer a stigmatiser la moitié de la population réunionnaise, au lieu de perpétuer ce système inique générateur d'anomies sociales, de vous accrocher à vos vieux fonds de commerces, prenez en compte les nouvelles réalités sociétales car nous ne vous attendront pas, nous faisons déjà sans vous

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales