Société

Violences conjugales: Des flambeaux et des roses en guise de protestation


Certains portaient des flambeaux, d’autres une simple rose blanche, d'autres encore sont venus tout de blanc vêtus … Ce soir, les participants de la marche silencieuse organisée par le Cevif* ont protesté chacun à leur manière contre les violences faites aux femmes.

De nombreux artistes étaient également présents pour défendre la cause de l’association, comme Sarah Deffeyes ou la chanteuse Laurence Beaumarchais qui a choisi d’interpréter sur scène « Yoka » de Lokua Kanza pour "parler d’amour avec un grand A". Christine Salem a opté pour un ton plus léger pour adresser son message aux auteurs de violences : "C’est pas parce que Dieu la dit la fam’ la mange la pomme qui faut achève empoisonne a elle avec !"

Des hommes qu'il ne faut "pas stigmatiser mais accompagner" selon Nassimah Dindar, que l'on a pu voir en tête de cortège aux côtés de Marie-Alice Sinaman et Thérès Baillif de Cevif. La présidente du Conseil Général a profité de la manifestation pour annoncer la mise en place d'un "meilleur suivi des plaintes déposées avec une vraie traçabilité". Un peu plus tôt dans la soirée, elle interpellait le Préfet Dominique Sorain pour qu'un téléphone grand danger soit également lancé sur l'île "afin d'éviter les drames".

La marche silencieuse a laissé place à une soirée placée sous le signe de la musique et de la bonne humeur. Le concert a lieu en ce moment même au Jardin de l'Etat, à Saint-Denis.

*Cevif: Collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales
Mardi 25 Novembre 2014 - 20:30
Lu 1350 fois




1.Posté par la lutte finale le 25/11/2014 21:31
le cevif est il sexiste ??

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1473

en France, 96 000 hommes victimes de violences sexuelles pour 287 000 femmes..

Toute forme de violence confondue (physique et sexuelle), 988 000 hommes victimes et 1 220 000 femmes..


http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/reperes-statistiques-79/

il est temps d'arrêter la focalisation sur les femmes. Halte à la violence sous toutes les formes qu'elle revêt.. stop à la stigmatisation des hommes qui seraient les détenteurs de la violence dans la société française !!!!!

2.Posté par moin la di le 25/11/2014 23:18
Bien dit bien vu @ post 1 et combien d'hommes bafoués dans leurs droits et qui les dirigent à la violence je ne banalise pas cette violence mais souvent c'est le dernier cri de souffrance pour celui qui endure ...aprés on peut faire des ladi la fé j'ote dans mes statistiques les alcoolos , les tarés et autres malades concernant les divorces la souffrance des pères doit pris en compte

3.Posté par Zarbi le 25/11/2014 23:26
Que de cinéma ces féministes et que de "récupération" par ces politiques en quête de mandat ! Ca confine à l'indécence ( je ne dis pas que la violence dans les couples n'existent pas , mais cette ostentation obscène me révulse ) .
Continuez les "féministes" , vous pensez - légitimement - défendre une cause , en fait vous êtes utilisées pour détruire la société traditionnelle dont la famille est le pilier : vous détruisez les familles , vous organisez la ségrégation homme / femme ... ne venez pas vous plaindre que les humains ( H et F ) ne se supportent plus , que la société est à la dérive , votre prétendu "combat" y contribue largement !

4.Posté par A mon avis le 26/11/2014 00:16
@ 3 Zarbi comme Zemmour ! vous vous lamentez sur la soi-disant perte de "la société traditionnelle dont la famille est le pilier": c'est à dire la femme à la maison, à pondre et élever des enfants et soigner et satisfaire son mâle de mari !

Pauvre mâle offusqué parce que les femmes revendiquent les mêmes droits que les hommes !

5.Posté par EXCLAVE le 26/11/2014 05:49
ORGANIZATION INCOMPRÉHENSIBLE , INCAPAB AU RASSEMBLEMENT . MAHATMA GANDHY ,MARTIN LUTER KING LUTE CONTRE LES DROITS BAFOUÉS , NELSON MANDELA POUR LE RASSEMBLEMENT FEMMES , ENFANTS , HOMMES DE TOUTES LES CULTURES . ET MAINTENANT , S KE C ' LA POULE QUI FÉ L'OEUF OU C ' L'OEUF QUI FÉ LA POULE . SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

6.Posté par Moin la di le 26/11/2014 06:13
@ post 4 à mon avis out avis n'est pas un avis ou fait un raccourci de la femme je ne suis pas un mâle offusque ou raconte l'histoire de ma mère et pourtant cinq enfants pas un a Dominzo pas un y sa tape sur zendarme et pas un y tape zot femme

7.Posté par Le Taliban. le 26/11/2014 06:40
Encore des hypocrites.
Et la violence faite aux hommes...... passe en silence.
Bravo pour l'Info!!!!

8.Posté par ASSOCIATION DE DEFENSE DES PERES PAIRE 2 COEURS le 26/11/2014 06:53
Bonjour à tous et toutes,

Quand comprendrez vous ENFIN que votre système de communication et vos actions ne correspondent plus à la demande des citoyens.

Au lieu de diminuer la violence vous participez à la renforcer.

En effet, il ne sert à rien de s'attaquer uniquement à la violence des femmes sauf pour faire plaisir à quelques féministes intégristes qui ne s'intéressent pas à la famille et souhaite récupérer des postes ou des financements.

Il faut s'attaquer à toutes les violences et sous toutes ses formes : hommes , femmes et enfants.

Monter et manipuler l’homme contre le femme ne sert pas l’intérêt de la famille et de son équilibre.

Nous sommes sur le terrain sur tout le territoire dans les familles toute l'année et c'est cette demande qui est exprimée par les citoyens et citoyennes.

Il faudrait une ou un délégué au droit de la famille et non pas uniquement au droit des femmes.


Merci

BARSAMIAN Bernard Président
06 92 32 78 35
email :assopaire2coeurs@hotmail.fr

PARRAIN Pierrot DUPUY Journaliste et Directeur de la Publication de zinfos974
MARRAINE Géraldine LAUP artiste

MEMBRES D'HONNEUR :

Jimmy THERMEA Chanteur
Vanessa MIRANVILLE Maire de la Possession et Vice Présidente du TCO
Meggy RIVIERE Professeur de lettres et Auteur
JeanLouis PRIANON Ancien sportif de haut niveau

9.Posté par EXCLAVE le 26/11/2014 07:31
KOZÉ L'AMOUR EK 1 GRAND (A) ET KOZÉ LA GUERRE EK 1 PTI (g) . KÉL RÉFÉRENCE . L'EX DAMME DE HOLLANDE , ELLE EST FEMME AUTEUR DE L'AMOUR OU DE LA DESTRUCTION DE L' HOMME . SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

10.Posté par vastehypocisie le 26/11/2014 08:34
Le sujet prêterait certainement à réagir.
La récupération démagogique est à son comble!
Encore des mots, toujours des mots, rien que des mots....
Parole, parole et parole parole et parole et parole,...
Les hommes dans ce dossier malheureusement pour eux servent de bouc- émissaire même si ils ont également leur part de responsabilité.


Ma question est :
EST-il mieux de recevoir un coup d'un homme ( qu'on voit / on sent la douleur physique qui s'estompera)
OU un coup d'une femme notaires, avocates, magistrates toutes chambres confondues, femmes assermentées en tout genre ( qui se cache derrière une institution / qui tente de vous rendre "gazé" pour dissimuler leur sourde violence / situation est perenne ) ?

Elles se rattrapent à coup d'opération de com avec le voyeurisme ( la misère du citoyen) qui semble le pain quotidien de la presse locale.

Encore des mots, toujours des mots, rien que des mots....

Bien faible d'esprit celui qui n'entrevoit pas cette poudre aux yeux!

11.Posté par noe le 26/11/2014 08:45
Je ne comprends pas pourquoi des salauds de mec mal dans leur froc et avec un cerveau écervelé puissent se permettre de tabasser la fleur de la Création : la FEMME ....

Ce sont des hommelettes de la pire espèce qui profitent que la Justice est si mal rendue en France car c'est un pays de machos !

On devrait leur enlever le 11e doigt !

12.Posté par Moin la di le 26/11/2014 10:10
B R A V O Monsieur Barsamian

13.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 26/11/2014 11:03

*Avec Nassimah en tête du cortège, puis escamotée ???

14.Posté par Va te faire stéréotyper ! le 26/11/2014 11:13
à post 4 notamment:
http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/27/cette-campagne-de-sensibilisation-britannique-sur-les-violences-faites-aux-hommes-va-vous-faire-reflechir_n_5397431.html
Un avis sur le sujet ? 40% "seulement" ?

15.Posté par Blataria le 26/11/2014 11:16
En effet, il ne sert à rien de s'attaquer uniquement à la violence des femmes sauf pour faire plaisir à quelques féministes intégristes qui ne s'intéressent pas à la famille et souhaite récupérer des postes ou des financements.

Il faut s'attaquer à toutes les violences et sous toutes ses formes : hommes , femmes et enfants.



Bravo M. Barsamian. C'est tout à fait cela. Et que dire des lèche-bottes sur les réseaux sociaux que l'on va retrouver bientôt en poste au CG !

Que d'hypocrisie ! Tout le monde sait que l'Education part en C.... quand à l'école ou au collège votre enfant se fait taper dessus, chuttt pas de vagues, il faut que votre gamin soit moins "mou" qu'on bous dit ! On le montre du doigt et le futur (e) tite racaille s'en sort sans même une réprimande! Trop à dire !!!!

Quel dégoûtant cinéma !!!!

16.Posté par SOPHIA. le 26/11/2014 11:53
Aux commentaires virulents ci-dessus, avant de lancer votre fiel je vous invite à passer de temps en temps au CEVIF et vous constateriez que le CEVIF ne traite pas que la violence féminine, des hommes aussi y viennent et complètement désemparés.. Le CEVIF traite les violences INTRA-FAMILIALES, en plus clair toutes formes de violence au SEIN DE LA FAMILLE, AUCUNE MEMBRE DE LA FAMILLE N'EST EXCLU et si vous étiez au rassemblement et aux divers débats vous auriez constatés que le cas des hommes a été aussi au centre du débat. Saviez-vous chers internautes qu'en 2013, 25 hommes sont morts de violences familiales, que 13 enfants sont morts avec leur parent décédé sous les coups et que 23 enfants ont été témoins de ces crimes. Le CEVIF est constamment sur le terrain notamment dans les collèges avec des intervenants afin de repérer les élèves en situation de violence et y remédier. Quelle association actuellement à la Réunion peut se targuer d'en faire autant ? A bon entendeur salut.

17.Posté par Gromale le 26/11/2014 12:06
10 ans que Nassimah est aux commandes du département, quel est son bilan pour la prise en charge des femmes violentées ? Où sont les assistantes sociales ? Où sont les structures d'accueil ? Elle a tout fermé pendant 10 ans, et là à quelques mois des élections elle est en tête de cortège. Lamentable !

18.Posté par SOPHIA. le 26/11/2014 12:08
A @8 - Monsieur BARSAMIAN avec tout le respect que je vous dois le CEVIF ( COLLECTIF POUR L'ELIMINATION DES VIOLENCES INTRA-FAMILIALES ) s'attaque à toutes les violences et sous toutes ses formes. LE CEVIF ne monte aucunement l'homme contre la femme, bien au contraire en travail est fait en partenariat avec les deux protagonistes lorsque la violence s'installe. C'est quand même dommage que Président d'une si belle association vous puissiez émettre un jugement aussi négatif sur un sujet qui devrait rassembler et non diviser. Si les associations arrêtaient de se tirer dessus et se mettait à travailler conjointement, les choses avanceraient beaucoup plus vite.

19.Posté par maxo le 26/11/2014 12:16
Post 11 : le digitologue noe a encore sévi! Il voit des doigts partout.

20.Posté par WZF le 26/11/2014 12:44
@1

Vous n'avez pas bien lu le rapport de l'INSEE apparemment.
Ils disent bien que concernant tous les types de violence l'échelle est comparable. Ce qui change c'est le fait de connaitre son agresseur : un homme sur deux le connait contre 3 femmes sur 4 ( en rappelant que dans 30% des cas, l'agresseur est un partenaire intime- conjoint ou ex-conjoint ... on rappelle que CEVIF veut dire Collectif pour l'élimination des violencesu[ intrafamiliales]u, donc à travers ces chiffres, les femmes sont bien les premières victimes de ces violences).
Les chiffres des violences sexuelles montrent une différence entre les hommes et les femmes. Il y a trois fois plus de femmes que d'hommes victimes de violences sexuelles (287 000 contre 96 000). Le problème est bien là je pense, le déséquilibre montre qu'il y a une culture ambigue derrière ce que certains se permettent de faire aux femmes (ne pas prendre en compte son consentement, son avis, son opinion). C'est le fait de souvent infantiliser la femme face à l'homme qui est ici revendiqué, un respect pour le fait d'être humain avant tout, pas pour son genre.

A ceux qui croient comprendre le combat féministe comme un sabotage de la société traditionnelle ... Je rigole d'avance... Merci mais y'a des traditions on s'en passerait volontiers. La famille comme pilier ? Je voudrais avoir la définition de la famille, vraiment ...merci.

Le combat féministe n'est pas réservé qu'aux femmes, il englobe toutes les personnes qui croient que le genre ne définit pas les chances sociales, politiques, économiques ou juridiques d'une personne. Dans ce sens, hommes et femmes sont pris en compte. Le féminisme n'a pas pour but de séparer les hommes des femmes. Avant de dire que l'on est manipulé par les politiques, oh s'il vous plaît, renseignez-vous, lisez Beauvoir, Chollet, Laci Green ... Dépassez vos quelques croyances personnelles, ce serait bien pour nous de parler et de discuter avec des gens au courant, pour une fois, si c'est pour avoir un débat, ne pas passer la discussion à définir les termes ...

21.Posté par Zarbi le 26/11/2014 12:53
@ 4 - Apparement vous ne comprenez pas grand chose aux influences intéressées qui boulversent nos sociétés ; après avoir défait les couples , les "progressistes" s'emparent de l'enfant pour le détacher et le retourner contre ses parents : "...Tout père sur qui son fils lève la main est coupable : d'avoir fait un fils qui levât la main sur lui.- Charles Péguy..."
Bientôt grâce à votre concours il n'y aura plus que des géniteurs et des matricules nouvellement mis au monde et vous pleurerez sur le paradis envolé !

22.Posté par WZF le 26/11/2014 13:46
Sur quoi vous appuyez vous pour dire que les couples ont été défaits ? Surtout votre citation de Péguy est mal avisée dans ce cas, très mal utilisée ... il est facile de sortir une phrase du contexte de son auteur.

Vouloir la liberté de la femme ne se fait pas au détriment de l'homme, mais dans une question d'égalité et de justice.

Développez sur l'idée de l'utilisation de l'enfant...

23.Posté par Humour? le 26/11/2014 14:29
à post 20: "Le combat féministe n'est pas réservé qu'aux femmes, il englobe toutes les personnes qui croient que le genre ne définit pas les chances sociales, politiques, économiques ou juridiques d'une personne". Vous plaisantez? Cette journée à visée sélective, ou "stéréotypée" pour reprendre le nouveau gadget lexical à la mode, atteste radicalement de l'inverse! En soi, une violence supplémentaire faite aux hommes victimes; certes moins nombreux, mais tout de même largement concernés! Sans prendre à l'un ce que l'on donne à l'autre (!), sauf à ce qu'il s'agisse de sectarisme ou de jouer à celui ou celle qui a la plus longue...?

24.Posté par L'Ardéchoise le 26/11/2014 14:35
Juste comme cela au passage, quels sont les chiffres de violences intra-conjugales ou intra-familiales, comme vous préférez, dans les couples homo-parentaux ?
A suivre.

25.Posté par L'Ardéchoise le 26/11/2014 14:38
J'ai oublié : dans les familles recomposées ?

26.Posté par Choupette le 26/11/2014 14:44
"pas stigmatiser mais accompagner" selon Nassimah Dindar
???!!!

C'est aussi une forme de violence (maux de tête, insolations, cabinets pourris) vis-à-vis des voyageurs de laisser les gares routières dans un tel état d'abandon !

Arrêtez vos promenades pré-électorales et mettez-vous au boulot !

Du nord au sud, là où le soleil cogne dur, aucun abri digne de ce nom.
Au Port, pourtant pôle d'échange, même pas une minable feuille de tôle pour se mettre à l'ombre.

Ça va la clim' dans vos bureaux de la Source ?

27.Posté par violenceauxfemmespardesfemmes le 26/11/2014 14:54
Grand merci à madame la procureure X qui m'a obligé à indemniser à coup de millier d'euros mon agresseur, harceleur de ex-époux. Elle a ensencé ce délinquant et m'a méprisée à l'audience.
La peine a été double.
C'est évènement vaut son pesant d'or!
Mais que fait madame Nassimah Dindar?
Faut-il en rire ou en pleuré?

28.Posté par duvécu le 26/11/2014 15:53
Je remercierai moi-aussi les dames notaires qui par chantage interposé m'ont obligée à donner la moitié du prix de vente d'une maison à mon ex-époux en toute légalité. Maison que j'ai payée au 9 /10 au prix de sacrifices immenses.
Violence faite aux femmes par les femmes!
C'est du vécu!
Appréciez donc messieurs, pire que vous cela existe aussi!
Appréciez!

29.Posté par la lutte finale le 26/11/2014 20:40
20.
le combat serait donc contre l'infantilisation de la femme..Et par qui ? l'Homme ? ou la société ? bref..merci de développer votre argumentation sur ce point.

je le répète..988 000 hommes victimes de violences et 1 220 000 femmes.. soit 20% de plus pour faire simple..avec les disparités que vous évoquez sur le nombre de violence sexuelles.. mais un homme va t il systématiquement porter plainte..quand on sait que la femme aussi ne va pas systématiquement user de son droit en déposant plainte ?? comme quoi..ma conclusion s'impose!

30.Posté par WZF le 27/11/2014 04:08
@ 29
Le combat en partie concerne l'infantilisation de la femme. Ce que l'on demande c'est l'égalité avant tout. Après qui est responsable est un long sujet et un passionnant débat. Pour ma part je dirais qu'il y a une culture, une société en cause et dont il est difficile de se départir et que certain*e*s (de manière individuelle) continuent dans ces clichés. Le patriarcat est un problème, penser que l'homme vaut mieux ou plus que la femme est un problème. Le patriarcat est un modèle de société, alors il faut changer, refonder des bases d'égalité entre les sexes. Il y a des gens qui sont aussi sexistes, d'autres qui ont des comportements sexistes, je ne vise pas les hommes- les remarques sexistes peuvent très bien venir d'une femme vers une autre femme et vice-versa.
Les disparités donnent du sens à ces chiffres : la différence entre violence physique et violence sexuelle est fondamentale à mon sens. La violence sexuelle nie la victime elle-même en temps que personne, en tant qu'être de raison et de choix ainsi que la dignité de la personne. On ne peut pas passer sous silence ces fait là, on ne peut pas dire que face à la violence intime, l'homme et la femme sont comparables. Je ne nie en aucun cas la violence envers les hommes, mais il est rare qu'elle ait lieu "parce que ce n'est qu'un homme".
Intervient le problème de la culture aussi, la virilité de l'homme/ la douceur de la femme. Entre la force et la violence il n'y a souvent qu'un pas, cette virilité supposé se retrouve aussi dans les rapports h/f, même intime : un homme qui quémande du sexe, c'est jugé normal, il faut qu'il aille chercher, trouver, presque se battre pour une faveur voire l'imposer et que la femme se refuse au début, pour ensuite se laisser aller. Voilà un des comportements jugés "normaux", qui normalise souvent le fait que le refus venant de la femme est souvent considéré comme une simple étape à passer. (ces exemples foisonnent, malheureusement).
@23
Non, je ne plaisante pas, là est le but du féminisme (je vous l'accorde que le féminisme est aussi divers qu'il y a de féministes). Cette journée depuis qu'elle est instituée est pour ma part le symbole que quelque chose cloche, que le fait que plus de femmes soient victimes que d'hommes en ce qui concerne certains types de violence. N'oubliez pas qu'il s'agit là aussi d'une journée mondiale, que l'on ne peut pas s'appuyer que sur des chiffres français. Souligner la violence faite aux femmes c'est montrer que dans bien des cas, ces violences découlent du fait qu'elles soient des femmes, que c'est là leur plus grand crime. En Italie, les crimes à caractère sexiste envers les femmes portent un nom "feminicidio", le fait de tuer une femme qui découle de son seul genre, c'est une circonstance aggravante.
@HeforShe

31.Posté par à 30 le 27/11/2014 18:40
Vous pensez sérieusement, pour reprendre un "stéréotype", que le "kaniar" violent esclave de sa testostérone (qui n'est - en soi - pas une "construction sociale") et/ou de son ignorance, cultive un complot patriarcal? Que partage ce spécimen avec l'homme victime de violences conjugales? L'égalité que vous fantasmez n'existe pas, sauf à envisager la camisole chimique pour les uns ou des injections de testostérones pour les autres. Mais surtout, elle est un moyen bien commode pour nos politiques d’échapper à leurs responsabilités sur le terrain de la misère sociale, qui frappe, elle, à la naissance sans discriminer et est aux fondements de ce contre quoi vous dites vouloir lutter. Même si d'autres "stéréotypes" sont concernés par les violences conjugales, comme le notable de prime abord "bien sous tous rapports" et l"idée n'étant pas, s'il faut insister, de prendre à l'un pour donner à l'autre...

32.Posté par WZF le 27/11/2014 21:59
Je n'ai pas parlé d'un "complot" patriarcal, j'ai parlé d'une société patriarcale, d'abord, la différence est réelle. Et je ne pense pas que l'homme soit esclave de sa testostérone, d'où le fait que je crois profondément en l'égalité des hommes et des femmes. Ne sommes nous pas humains avant tout ? Et oui, la société actuelle est encore une société patriarcale, si l'individu ne se rend pas compte à priori que ses comportements répètent un modèle, il reste néanmoins actif dans le fait que ce modèle se perpétue.

Et si certes, le terrain de la misère sociale reste un facteur qui bien souvent aggrave les violences, quelque soit sa classe sociale la femme subit des violences, parce qu'elle est une femme avant tout : j'englobe là tout type de comportements violents et/ ou agressif (harcèlement moral, sexuel, de rue, etc ...). Et la misère sociale ne peut pas intervenir comme une circonstance atténuante.

Croire que l'homme est soumis à ses hormones au point d'avoir une réaction quasi-animale, c'est rabaisser la condition de son humanité. Où est-alors l'intelligence ? Invoquer la testostérone comme hormone de domination c'est profondément se tromper sur la définition de cette hormone, la testostérone n'agit pas sur l'intelligence ou sur le fait d'être respectueux. Je ne crois pas en une nature masculine et féminine nécessaire.

33.Posté par à 32 le 28/11/2014 01:59
"Ne sommes nous pas humains avant tout ?". Précisément ! Si la culture impacte la nature pour distinguer l'homme des animaux, et c'est tant mieux, décréter qu'elle peut l’annihiler est une utopie, fusse sous le slogan de l'égalité, qui en est également une, d'utopie (créatrice certes, mais pure fiction juridique). Quant à ce que notre société soit patriarcale, la journée dont il est initialement question, et les nombreux autres deux poids deux mesures dans le discours dominant (le dernier en date concernant le projet stérile pour ne pas dire mensonger de notre ministre de l'éducation: ça tombe mal, l’échec scolaire concerne essentiellement les hommes sous les auspices d'un corps de métier où la représentation féminine est largement majoritaire: idem dans de nombreux secteurs du tertiaire), on est en droit de se demander si l'on est pas tombé à l'inverse dans les excès d'un matriarcat revanchard et qui s'ignorerait ; ce dernier ne valant par définition pas mieux que le patriarcat que vous évoquez. Quid par exemple des féministes sur le sujet de la marginalisation, qui touche plus durement les hommes? De la parité dans le service d’enlèvement des ordures ménagères? etc. Tout cela est déjà arrivé et n'a mené à rien, et la situation de sociétés traditionnelles que vous pourriez invoquer se sont construites dans des contextes différents, et surtout, sans doctrine féministe. A moins qu'il ne s'agisse cette fois de céder à l'injonction de cette chantre du féminisme qu'était S.de Beauvoir, dont la conclusion fut, en somme, au terme de son œuvre, que si les femmes ne jouent pas le jeu, il faudra les y forcer. Beau programme, et double peine pour les femmes qui, au delà de déjà souffrir pour certaines du machisme, devront également subir le féminisme. A ce tarif là, les féministes auraient aussi vite fait d'inculquer aux femmes de maltraiter des hommes qui ne le sont pas encore dans un souci d'égalité. Bref, pourquoi, par ce discours, exclusif que vous le confessiez ou non, diviser pour élever, alors que celui-ci se devrait d'être universel pour prétendre à l'humanisme plus qu'à idéologie partisane (de l'on ne sait pas très bien quoi au final)? ps: ce n'est bien parfois que par "réaction animale" qu'un homme peut, lorsqu'il y est contraint, efficacement prendre la défense d'une femme agressée, et la réaction, bien physiologique (!), n'a rien de culturel et n'est pas plaisante veuillez nous croire, pas plus que les coups le cas échéant reçus!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 09:00 Les Avirons: Le noël magique des micro-crèches

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales