Politique

Violence scolaire : J-H Ratenon propose 1.000 postes d'agents de médiation

Le candidat aux régionales, Jean-Hugues Ratenon, a tenu à s'exprimer sur les cas de violence de plus en plus nombreux aux abords des établissements scolaires. Afin d'endiguer ce phénomène, il propose dans son programme la création de 1.000 postes d’agents de médiation et de prévention autour des 82 collèges et 33 lycées que compte La Réunion. Voici son communiqué :


"Ces dernières années, les phénomènes de violence aux abords des établissements scolaires grandissent de plus en plus.

Les médias en parlent et les témoignages sont de plus en plus nombreux. C’est un véritable fléau qu’il faut freiner, éradiquer au plus vite car il y va de la stabilité de notre société, de la qualité de l’enseignement et de la sécurité de nos marmailles et de l’éducation.

Sur ces deux dernières années, ce sont près de 500 conseils de discipline qui ont été organisés pour des faits d’agressions déclarés dans nos collèges et lycées. Mais à notre connaissance, c’est beaucoup plus d’actes de violences qui ne sont pas déclarés et recensés chaque année aux abords de nos établissements et cela doit être pris en compte. Considérant le seuil de tolérance largement dépassé, le pouvoir public doit agir au plus vite.

Déjà, en 2003, j’avais alerté  les politiques et les services publics des conséquences qu’aurait la suppression des emplois jeunes. Puis rebelote, en 2007 lors de la remise en cause des assistants d’éducation. En effet, non seulement ces salariés jouaient un rôle de médiateur et d’accompagnement des élèves mais aussi, ils étaient un appui pour les professeurs.
 
A l’époque, il existait aussi des médiateurs de rue embauchés soit par les associations de quartiers soit directement par les collectivités qui aujourd’hui ont disparu. Cela représentait une plus-value à la fois quantitative et qualitative dont on voit maintenant les conséquences par une augmentation considérable de l’insécurité et de la violence qui de fait, plonge élèves et professeurs dans une grande détresse psychologique.

Il est urgent d’y remédier et cela est possible voire obligatoire. Cette situation relève de l’urgence sociale.

Face à cela, je propose de remettre en place un contingent d’agents de médiation et d’éducation aux abords et à l’intérieur de tous les collèges et lycées. La nouvelle gouvernance de la Région devra créer ces emplois en s’appuyant sur les emplois d’avenir.

Nous comptons 82 collèges et 33 lycées à la Réunion, je propose donc la création de 8 postes par établissement soit environ 1.000 postes d’agents de médiation et de prévention. Ces agents bénéficieront d’une formation obligatoire dans les domaines de la médiation, de l’orientation, de la sécurité, du self-défense, mais aussi de la prévention face à l’usage des stupéfiants, drogues, alcool, etc.

C’est une proposition que je fais dans le cadre de ces élections régionales que je soumettrai à la nouvelle gouvernance de la Région à l’issue du scrutin de décembre 2015.

La sécurité de nos enfants et des professeurs méritent l’union sacrée des Réunionnais et c’est pour cette raison que je soumets cette solution à l’approbation des autres candidats à l’élection régionale."

Violence scolaire : J-H Ratenon propose 1.000 postes d'agents de médiation
Vendredi 18 Septembre 2015 - 05:10
.
Lu 1470 fois




1.Posté par matthieu le 18/09/2015 05:59
Non,il n'y a pas d'argent,la seule réponse est la répression de toutes ces jeune vermines.

2.Posté par noe le 18/09/2015 07:05
On a besoin de 1000 gros bras sachant cogner pour faire régner l'ordre et la paix !

3.Posté par La Réunion île de guerre ou les massacres perdure ... le 18/09/2015 07:30
A ce stade, il faudrait plutôt 1000 poste de GIPN au abord et à l'intérieur des écoles !!!
Surtout à Saint-Louis, commune de guerre !
Fermons toute les armurerie et vite !

4.Posté par @ Mytho le 18/09/2015 07:48
A quand le remboursement de subvention versée par le sortant de la Pyramide inversée à l'association " Agir Pou Nout Tout " qui servirait en douce à un ralliement au 2nd tour des régionales du partant d'objectif Reunion le 13 décembre prochain par les électeurs .

5.Posté par vanille le 18/09/2015 08:37
Pfff, n'importe quoi à la veille des élections. Qui va payer ?
Commencez par priver les parents de ces 500 élèves indisciplinés de tous les avantages sociaux qu'ils perçoivent et après vous ferez des promesses réalisables Mr Ratenon.

6.Posté par Unréunionnais le 18/09/2015 09:00
Qui paiera pour tous ces emplois M.RATENON, certainement pas vous...........................

Il faut cesser de mettre en place ces emplois aidés à outrance.......................................

7.Posté par Martine St Denis centre ville le 18/09/2015 10:37
Oui trés bonne initiative , qui va le faire ?? On comprend bien que tout est fait pour que la société s' écroule dans la violence ? émeute , guerre civile , on ne fait rien pour la sécurité des citoyens faire régné la loi pourquoi ?

8.Posté par JORI le 18/09/2015 11:49
Moi, je dis embauche de 3000 postes d’agents de médiation et de prévention. Qui dit mieux par populisme??. L'urgence contrairement à ce que prétend Ratenon n'est pas de remédier à l'absence d'éducateurs mais à l'obligation de remédier à la carence, à l'absence éducative des parents. Des parents qui fuient leurs responsabilités. Certains "pondent" des enfants juste pour toucher des allocs. Leur éducation, ils s'en foutent royalement. Là est l'urgence à traiter et non les problèmes qui en découlent. Il faut attaquer le mal à la racine et non pas de se contenter de courir après les problèmes alors nous aurons moins de violence tout cours. Ma proposition: allocations aux 2 premiers enfants, pour les autres, que les parents assument leur choix.

9.Posté par nimpotokoé le 18/09/2015 12:12
Demain, on rase gratis...

10.Posté par alain le 18/09/2015 12:52
arretes fait promesse zot i gagnera pas tenir

11.Posté par alain le 18/09/2015 13:01
1000 postes cela fait plus de 1 million d'euros par mois

12.Posté par Choupette le 18/09/2015 13:10
Pensez aussi à un prêtre exorciste ... .

13.Posté par Lili le 18/09/2015 14:11
Ce problème d'insécurité n'est pas nouveau. Il existe déjà depuis pas mal d'années et cela n'ira pas en s'arrangeant. Pourquoi intervenait vous seulement maintenant Monsieur Ratenon ? Votre geste n'est simplement qu'une manœuvre politique, rien d'autre. On voit que les élections approchent de plus en plus. Ce dispositif d'agent de sécurité existe déjà au sein de certains établissements, à Saint-Joseph par exemple.Notre municipalité a également mit en place le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, qui est l’instance de coordination locale du contrat local de sécurité ou de la stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance. Il réunit, selon le territoire, l’ensemble des acteurs prenant part à l’application des politiques de sécurité et de prévention de la délinquance.

14.Posté par Zarin le 18/09/2015 17:22
Égrégore

......
Pour Gaetan Delaforge, c’est un « esprit de groupe qui lie les membres, les harmonise, les motive et les stimule afin de réaliser les objectifs du groupe. Il leur permet également de faire des progrès “spirituels” qu’ils ne feraient pas s’ils travaillaient seuls. Un égrégore peut cependant être perturbé par la pensée négative de personnes qui ne sont pas en accord avec les objectifs.

Wikipédia

15.Posté par chabouq le 18/09/2015 17:32
les enfants n'ont plus aucun repère dans ces familles de "jeunes". ils ne sont pas éduqués car leur parents ne le sont pas eux mêmes. C'est trop tard ici à la Réunion, ça va aller en s'empirant car la jeunesse est à la dérive. Les parents ne pensent qu'à empocher les alloc et le reste c'est à la société de s'en occuper.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales