Faits-divers

Viol présumé à Mayotte: Le juge Karki placé en détention provisoire et écroué à Domenjod

La décision est tombée à 22h45 au tribunal de Champ Fleuri à Saint-Denis. Le juge d'instruction de Mayotte, Hakim Karki, a été placé en détention provisoire par avis du parquet. Il a été écroué à la prison de Domenjod.


Me Nicolas Normand, avocat de Hakim Karki
Me Nicolas Normand, avocat de Hakim Karki
Après près de 10 heures passées dans les locaux du palais de justice de Saint-Denis, le juge d'instruction, Hakim Karki, s'est vu notifié sa mise en examen dans le cadre de l'affaire de viol sur une jeune femme à Mayotte. La décision a été prise dans le bureau du juge d'instruction, Jean-Pierre Niel, suite à une délibération de trois juges d'instruction.

Et après plusieurs heures supplémentaires passées dans le bureau de la juge des libertés et de la détention, Hakim Karki s'est vu signifié son placement en détention provisoire.

Son avocat, Me Nicolas Normand, s'est exprimé à l'annonce de la décision. "Après un premier interrogatoire de première comparution devant trois juges d'instruction, qui eux-mêmes ont décidé que le contrôle judiciaire était suffisant, le parquet a décidé de passer outre et saisir comme il en a le droit pour insister sur la demande de placement en détention de M. Karki. Et il a eu gain de cause manifestement car le juge des libertés a suivi cette demande, notamment sur les risques de pression, car Hakim Karki est juge d'instruction", explique Me Nicolas Normand (à retrouver en itw en vidéo ci-dessous).

Dans un communiqué adressé par le parquet de Saint-Denis, Emmanuelle Barre, procureur adjoint, explique les motivations pour la mise en détention du juge Karki. "Une plainte pour viols a été déposée auprès du commissariat de Mamoudzou à l’encontre de M. Karki exerçant les fonctions de Magistrat instructeur à Mayotte. Cette plainte a été aussitôt transmise au Procureur de Mamoudzou qui a sollicité et obtenu son dessaisissement au profit du TGI de Saint-Denis, seule juridiction légalement susceptible de reprendre l’enquête à ce stade de la procédure. A l’issue de l’audition de la victime et d’un examen médical qui a relevé des traces de violences récentes, plusieurs témoins ont été entendus", peut-on lire dans le communiqué.

Viol présumé à Mayotte: Le juge Karki placé en détention provisoire et écroué à Domenjod
Le dossier devrait être dépaysé en métropole

"Il (Hakim Karki ndlr) a été déféré ce jour au parquet de Saint-Denis qui a ouvert à son encontre une information judiciaire du chef de viols et requis son placement en détention. Après avoir été entendu par les magistrats instructeurs, M. Karki a été mis en examen conformément aux réquisitions du parquet. Le Juge des libertés et de la détention l’a ensuite placé sous mandat de dépôt", précise-t-on.

"M. Karki, sur lequel ont été constatées de multiples traces de violences et notamment des griffures, reconnait l’existence de relations sexuelles empreintes de violences, selon lui, demandées par la plaignante. Cette version des faits est formellement contestée par la victime. Le parquet de Saint-Denis rappelle qu’à ce stade de la procédure, Hakim Karki bénéficie, comme toute personne mise en examen, de la présomption d’innocence", rappelle le parquet de Saint-Denis.

Depuis le début, les deux versions diffèrent. La victime assure avoir subi un viol et avoir reçu plusieurs coups. Quant au juge d'instruction, il explique avoir eu une relation consentante avec la jeune femme.

L'instruction du dossier et l'enquête suivent son cours. Quant au dossier, il devrait être dépaysé en métropole dans les prochains semaines. "Compte tenu des fonctions exercées par M. Karki dans le ressort de la Cour d’Appel de Saint-Denis, le Procureur Général a, dans l’intérêt d’une bonne administration de la justice et par souci d’impartialité, sollicité dès ce jour le dessaisissement du Tribunal de Grande Instance de Saint-Denis au profit d’une autre juridiction", conclut le parquet.

Lundi 7 Juillet 2014 - 23:27
Lu 4461 fois




1.Posté par Alerte le 08/07/2014 00:46
Ridicule le piège Une plainte pour viols a été déposée auprès du commissariat de Mamoudzou à l’encontre de M. Karki une plainte n'est pas suffisante ! .le plus important c'était de récupéré l’enquête ROUKIA C'EST FAIT du moins pour le moment ! faut arrêté de nous faire avalé des salades après Muller le juge Karki a qui profit le crime ,est la belle elle est ou à Marseille pour une autre Mission

on n'est pas des esclaves on c'est distingué le vrai du faux il nous suffi de lire de suivre les événements sur les affaires en cour sur le net


La Réunion est en danger grave

2.Posté par dédé le 08/07/2014 01:09
Je pense que DSK était tombé dans le même piége........

3.Posté par ALLEZ DODO le 08/07/2014 01:28
Comment dégager ceux qui gène, chapeau la justice pei

4.Posté par jambalack le 08/07/2014 02:06
s'il y a viol, il y a crime, juge d'intruction ou autre il y a une justice pour tout le monde, il laisser la justice faire son travail pour un jugement équitable,en tant que juge d'instruction il doit savoir déja les peines qu'il encour pour le delit qu'il a commis, ce mal venu pour quelqu'un a ce niveau de la justice de se retrouver derriere les barreaux comme un pietre voleur de poules.

5.Posté par Membre ! le 08/07/2014 02:51
Alors tout ceux qui veulent faire justice on les piégés procureur Muller corbeau mutation forcer Dossiers qui dérange maintenant le juge hakim qui dérange l'affaires Roukia . LES MAGISTRATS EN PLACE QUI SON T"IL ???

eveilcitoyen974 nous montre bien une justice pei a sens unique Merci pour leur courage grâce a eux c 'est l’Éveil le dévoilement catastrophique des dossiers corrompus sans suite des plaintes sans aucune considération etc.... triste résultats

6.Posté par bruit le 08/07/2014 04:53
C'est tellement bruyant cette affaire qu'on a du mal à entendre.

7.Posté par R I P O S T E le 08/07/2014 07:26
Une bonne chose sa détention provisoire , au moins il verra les conditions parfois inhumaines de certains détenus .
Que cette détention servent à tous ces juges péi et les mal Oki en mal de justice !

8.Posté par VALERIA H le 08/07/2014 07:50
Choqué par ses procédure Réunionnaise on Manipule l 'opinion public même Mayotte est du même
avis

du jamais vu ! N’oublions pas notre cher procureur Muller qui été la pour nous sortir des bourbiers judiciaire a eux un très mauvais sort aussi

9.Posté par Orthographe le 08/07/2014 10:08
@ alerte
Tu fais beaucoup trop de fautes d'orthographe
C'est lamentable
Tu pourrais profiter des vacances scolaires pour prendre quelques cours de français

10.Posté par Kojak le 08/07/2014 10:23
Oui c'est toujours possible que la présumée victime ait été missionnée par une mafia para-judiciaire, ou que ce soit une affaire de viol classique sans dessous mafieux, tout est possible c'est pourquoi il faut éloigner l'instruction de cette affaire de Mayotte et de la Réunion pour la mettre entre des mains judiciaires insoupçonnables. Pas pour enterrer l'affaire, mais pour préserver les droits des deux personnes, les présumées victime et agresseur.

11.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 08/07/2014 10:54
*Curieux, curieux… Cette affaire me rappelle celle de Julian Assange (Wikileaks), accusé d’avoir violé une fille qui se trouvait au lit, avec lui…


12.Posté par Prof d'Anatomie le 08/07/2014 10:56
Le talon d'Achille chez les hommes est en fait placé un peu plus haut...

13.Posté par olivier Montfort le 08/07/2014 11:49
Post 9 il ne fo pa fère trop de critiques à cose des fotes car ce monsieur a au moins le courage de sexprimé et ce qu'il dit est parfaitement limpide, compréhensif et a le mérite d'exister. De plus son avis est trés certainement le reflet d'un certaine vérité. Maintenant nous mettons les juges en prison lorsqu'ils instruisent des dossiers gênants pour le pouvoir ou la hiérarchie policière et gendarmesque. Cela prouve que nous évoluons car avant les juges se faisaient tout simplement assassiner, comme le fameux " juge Renaut "; Ce dossier va enflammer les esprits parce que franchement louche car, enfin comment une personne se sachant sous les projecteurs de l'actu, surveillé de toute part , par sa hiérarchie et autre, comment une telle personne sensée, de prime abord, pourrait commettre un tel crime ? A un tel moment ? D'ailleurs où se trouve la "victime présumée" ?

14.Posté par noe le 08/07/2014 13:00
Connaît-on les positions utilisées dans cette affaire par ce juge ?

15.Posté par 974 le 08/07/2014 13:04
Il devait se croire au-dessus de toutes les lois celui là. Que justice soit faite.

16.Posté par Môvélang le 08/07/2014 14:29
Et si ce juge a un peu trop fouillé dans la merde, normal ce qui lui arrive, j'espère qu'il prendra 30 ferme!!!!!!!!!!!

17.Posté par Hola le 08/07/2014 14:35
Une honte à la Justice Pei

18.Posté par grégoire le 08/07/2014 15:42
justice pei contre la justice le mois dernier c’était Muller

il résiste est pourtant ici rien ne va plus depuis des années la preuve immolation, suicide, gréve de la faim, rassemblement de colère, devant le TGI St Denis il faut un changement radical les citoyens les justiciables marre de nourrir cette justice qui ne fonctionne presque plus

19.Posté par la verite le 08/07/2014 17:57
Oh mon Dieu fait justice le peuple souffre d'injustice d'incompétence judiciaires ! laisser le juge hakim faire son travail logiquement c'est cela la justice

20.Posté par kafir le 08/07/2014 20:19
Laissons la justice faire son job sereinement !

kafir

21.Posté par kafir le 08/07/2014 20:19
Laissons la justice faire son job sereinement !

kafir

22.Posté par SAID ABDALLAH le 08/07/2014 21:01
La thèse du complot, de la manipulation, récurrente sur les îles, notamment à MAYOTTE. Soyons clairs cela voudrait dire que des « puissants » qui ? : Des hauts magistrats, des élus, des membres des forces de l’ordre, des préfets, des policiers et gendarmes du GIR pourquoi pas , et que sais je encore ? Auraient soudoyé cette pauvre enseignante pour qu’elle se fasse violer par le juge KARKI ? Le syndrome SOFITEL sans doute ? Quelle folie ! Quelle bêtise !
Ceux qui veulent faire croire au complot – journalistes de l’OCEAN INDIEN notamment, il est vrai que c’est vendeur - se disqualifient, se déshonorent mais surtout insultent la victime d'une façon inacceptable.
C’est d’une violence inouïe !
Les faits : une femme dépose plainte pour viol et accuse Monsieur KARKI qui s’avère être juge d’instruction à MAMOUDZOU. La Justice fait son travail et le dossier est aussitôt dépaysé à la REUNION. M. KARKI est gardé à vue et déféré devant des juges à la REUNION. Il est mis en examen pour viols aggravés et incarcéré. Logique. Qu’aurait-il fait en liberté ? Pressions sur la victime, les témoins ? Il ne faut pas oublier ce qu’il représentait, le juge d’instruction est l’homme le plus puissant de France et de MAYOTTE ; maintenant M. KARKI bénéficie de la présomption d’innocence. A la justice de faire son travail dans la discrétion.
Maintenant faire un rapprochement entre ce fait criminel et l’affaire ROUKIA, c’est une véritable opération de déstabilisation. Il me plait à recopier un droit de réponse que j’avais découpé dans le POINT en octobre 2013 qui avait été adressé à l’époque par le chef du GIR de MAYOTTE :
" LA STUPEFIANTE AFFAIRE DE MAYOTTE: LA VERITE En ce qui concerne le décès de ROUKIA SOUNDI : Le GIR de MAYOTTE n'est en rien responsable de sa mort. En effet, selon les expertises du 4 juillet 2011 et celles d'avril 2013, ROUKIA est morte d'une overdose d'HEROINE et - TRES IMPORTANT - qu'aucune trace de COCAINE n'a été découverte lors de ces investigations scientifiques ;! Hors, les 2 grammes de « poudre » remis par l'informateur "immatriculé" du GIR à un policier le 2 décembre 2010 ont été testés comme de la COCAINE et non de l'HEROINE ! Un gramme a été utilisé pour les tests, le gramme restant a été restitué le 16 décembre 2010, certes imprudemment et cela constitue une erreur qui a été reconnue immédiatement par le policier concerné et confirmée lors de sa garde à vue diligentée par les services inspection de la Gendarmerie et de la Police le 14 mai 2011 à MAYOTTE. Les versions des deux informateurs mis en examen, qui mettent en cause des personnels du GIR dans le décès de ROUKIA SOUNDI ne reposent ainsi sur aucune base factuelle sérieuse. »

Il est intéressant de constater que cette information judiciaire dure depuis plus de 3 ans ½. C’est très long pourquoi ? Le juge rencontrait-il des difficultés à renvoyer gendarmes et policiers devant un tribunal ?
Comment rendre des non-lieux quand la presse judicieusement informée a déjà jugé et condamné ces enquêteurs ? MAYOTTE est trop petite tout se sait, vraiment tout et sans doute des langues vont aujourd’hui se délier.
La collusion entre ce magistrat et la presse est évidente sur ce petit morceau de France.
Autre point important, depuis que ce magistrat est en poste à MAYOTTE en 2010, l’ambiance est délétère dans ce tribunal, il suffit de lire les nombreux articles de la presse nationale relatifs à cette ambiance. L’affaire des fadettes du téléphone de ce juge, persécuté ou grand manipulateur ? Héros, chevalier blanc, Zorro ou personnage machiavélique inquiétant ? J’ai découvert les notations du Juge KARKI dans le Point fr du 18/6/2014. Qui a remis ses notations à ce journal ? Le noté ou le notateur ? Qui voulait passer pour une victime ? Le notateur ou le noté ? Je vous laisse juge sans jeu de mots.
Que dit cette notation : HAKIM KARKI ne présente aucune des qualités de rigueur et de discrétion et d’humanité attendues d’un magistrat en particulier instructeur… relations claniques conflictuelles, polémique, calomnie, tantôt victime, tantôt héros ! (sic)
Je comprends mieux les descentes à MAYOTTE des services inspections de la Chancellerie ! Cela à de quoi inquiéter le citoyen potentiellement justiciable. Il jugeait au nom du peuple français quand même.
Le juge KARKI a donc quitté MAYOTTE de la manière la plus infamante, un autre juge reprendra son cabinet avec beaucoup plus de sérénité et la Justice passera.
Je m’interroge cependant sur la véritable nature de ce magistrat, une personnalité inquiétante qui se dévoile. Lire l’enquête de France MAYOTTE MATIN, qui en passant a fait curieusement sa propre enquête –avisé avant le Parquet de cette plainte, par qui ? – Journaliste qui se permet d’entendre la victime puis le juge avant les flics ! Pourquoi tant de précipitation pourquoi ne pas laisser la primeur des révélations à la police. Dans quel but ? Négociations ? Arrangement ? J’espère que l’enquête policière s’inquiétera de ces comportements anormaux et forcément partisans. Sur MAYOTTE tout le monde connait les relations des uns et des autres au CARIBOU.
Citoyens français de MAYOTTE, n’est ce pas ? Ne vous laissez pas intoxiquer et abuser.
Et n’oubliez pas qu’une femme a déposé plainte pour viol, elle mérite le respect et surtout pas la suspicion d’avoir piégé le juge KARKI qui s’est piégé tout seul.

23.Posté par Gloseur sensE le 08/07/2014 21:26
Y aurait-il un nouveau procès "capitaine Dreyfus" version "juge Karki, Mayotte 2014" ?
Et aussi un nouveau "J’accuse" à la Emile Zola ?
La vérité et la justice contre l’honneur de Sa sainte-mère l’armée et ses filles.
Les membres de leur sainte-mère l'armée peuvent faire la fête, le juge Hakim Karki est, de fait, dessaisi des affaires Roukia et GIR de Mayotte.

24.Posté par L''''OBSERVATEUR le 08/07/2014 22:28
b[faux arrêté de raconté des histoires n’oubliez pas qu’une femme a déposé plainte pour viol??? elle mérite le respect ???et surtout pas la suspicion d’avoir piégé le juge KARKI qui s’est piégé tout seul. OUI SURTOUT AVEC DES PRESSIONS JAMAIS



selon l'affaires une évidence un pièges ,Allez au commissariat le plus proche de chez vous des plaintes pour viol a la pelle n’importe qui peux posé plainte c'est gratuit. la y'a un intérêt majeur est vu le scénario de rapidité surprenante vu les infos sur le net les événements de conflit un peux de cervelle de libre pensée une clairvoyance évidente

combien de juge de procureur on été soupçonner ici a la Réunion de pédophilie d' attouchement etc ou sont 'il en prison NON ???? il sont respecté pourquoi ?

post 11 confirme !]b

25.Posté par quisyfrottesypique le 08/07/2014 22:40
Nouvelle affaire DSK?
Ce juge était-il en odeur de sainteté avec sa hiérarchie?
Ce juge dérangeait-il certains lobbies?

Si ce un juge est jugé par ses semblables. Il faut battre le fer quand il est chaud. Pourquoi les magistrates qui ont émis des sanctions abusives à l'encontre de victimes innocentes en ayant en mains les preuves irréfutables ne sont-elles pas jugées également?

26.Posté par Citoyens Dionysiens le 08/07/2014 23:16
Des problèmes graves secouent l'institution depuis plusieurs années : un manque de moyens humains et matériels provoquant de graves dysfonctionnements au sein de la justice, dont dépendent les justiciables. Malgré le contexte difficile, M. Muller a apporté un nouveau souffle depuis son arrivée : l'espoir pour les justiciables qui ont porté plainte auprès du Procureur de La République d'avoir enfin des réponses. LUI AUSSI ON LA PAS RESPECTE MUTE SOUPÇONNE DE CORBEAU

Si le mal continue, et que d'aucun repos
La fièvre n'ait borné ses funestes complots,
Dans les fébricitants il n'est rien qui ne pèche:
Le palais se noircit, et la langue se sèche.

Citations de Jean de La Fontaine

27.Posté par ONEPLUS/972 le 08/07/2014 23:29
Je remercie Mr SAID de nous avoir éclairé sur bien des points concernant cette affaire ,
Au 21ème siècle, dans un monde où peut tout vérifier, pourquoi la vérité tarde t'elle tant à faire jour ? La Justice a les moyens pour connaître la vérité... la saura t-on un jour ?
Pourquoi n'avoir pas dépaysé cette affaire vers la métropole tout de suite puisque Mayotte département à part entière est sous la tutelle de la Réunion...
Autre fait que je trouve troublant, pourquoi la plaignante est t-elle partie en métropole ?(si cette information est avérée).
Pourquoi ne pas profiter de l'occasion pour avoir des nouvelles de l'affaire ROUKIA SOUNDI...

28.Posté par kafir le 09/07/2014 00:01
Des mots et des paroles sans fondement, il est toujours facile de prendre ses phantasmes pour une réalité surtout quand s'il s'agit d'accuser sans preuve des policiers et des gendarmes qui ne peuvent s'exprimer. UN PEU DE BON SENS EN ATTENDANT La suite.

kafir

29.Posté par bacomze le 09/07/2014 04:45
Apparemment les choses évoluent à une vitesse vertigineuse depuis samedi: le petit juge est enfermé et la pseudo victime envolée vers la métropole, normal car elle a été trop secouée après avoir accompli son infâme et ignoble travail. Elle peut exiger un repos bien mérité, elle peut fuir ou elle doit fuir car elle doit se sentir mal dans sa peau , honteuse de la tache qu'elle vient d'accomplir. Combien a t-elle empoché pour accomplir sa mission ou a t-elle agi comme les indics(rémunérés eux en barrettes de chit) sous la promesse(elle) d'une promotion bien méritée de retour en métropole?????
EN moins d'une semaine l'affaire est close, classée et le juge en prison ??????Est ce normal ? à quoi rime une telle rapidité d'action, une telle précipitation??? et certains sur ce blog ne veulent pas qu'on crie au scandale et demandent de respecter une victime qui s'est volatilisée une fois son objectif atteint? Ne voyez vous pas que cette enquête a été menée à charge contre ce malheureux juge contre qui on a déployé tous les moyens pour le faire taire pour la seule raison qu'il avait mis le doigt là où ça fait mal? et que depuis on a juré de lui faire payer le prix fort parce qu'il a refusé de rentrer dans les rang et contribuer à écraser le pauvre citoyen sans défense? Parce qu'il a tenu tête à une force invisible on a mis à prix sa tête.
Désolé mais quelque chose m'échappe et fait que je reste sur ma faim car je ne comprends pas comment malgré la faiblesses et les impulsions irrésistibles du mâle envers le sexe opposé une absurde chose a pu être commise de la part du juge.
j'essaie de comprendre mais rien n'y fait. Une soirée passée tête à tête au restaurant ,un peu arrosée certes, elle accepte de suivre le juge chez lui pour prolonger ce bon moment et du coup ça tourne au cauchemar suivi de viol et de torture??????non et non aucune logique!!!!!même le plus simplet des hommes n'avalerait pas une telle évolution des choses .
le juge avoue bien avoir eu une relation sexuelle avec la victime, mais à se demander si c'est la 1ere fois que cela arrive entre les deux personnes ou si c'est une habitude qu'ils ont instauré entre eux, et si ce n'est pas la première fois pourquoi juste cette fois la pseudo victime se décide à porter plainte contre le juge.
A mon avis le juge s'est fait piégé et n'a pas vu venir le coup de massue qui allait l'assommer. On nous parle de traces de violences sur le corps de la victime , tout laisse à penser que cette femme connaissait bien les fantasmes du juge et elle n'aurait pas hésité à se laisser entrainer dans un jeu sado masochiste pour pouvoir bien étayer sa plainte de blessures au corps????????
C'est trop flagrant, ou alors le juge s'est estimé trop fort et protégé par la loi et la justice et il a, du même coup sous estimé la force de ses adversaires qui touchés au vif par l'instruction dont il était en charge et qui allait mettre en cause pas mal de monde hautement placé, n'attendait qu'un seul faux pas de sa part pour l'abattre; il avait commis l'imprudence de vouloir se lever contre tout un système qui lui avait fait comprendre dès le début que ses agissements ne resteraient pas impunis et qui lui en voulait ouvertement. Mais malgré toutes les précautions qu'il a pu prendre ou mettre en place, il a péché par orgueil par naïveté ou par trop d'assurance en soi ;il avait oublié que seules les vipères possèdent la force et la faculté de pénétrer dans un nid de frelons pour le détruire. il n'était qu'une toute petite abeille qui n'a pas peser lourd contre des frelons habitués à tuer en bande organisée.
C'est bien regrettable de le voir finir ainsi.

30.Posté par Vérité le 09/07/2014 05:54
N'gouja dans le Pint.fr, Michel dans orangemayotte.fr et Said Abdallah dans zinfo974 mais il s'agit de la même personne puisque c'est le même commentaire. La "victime" a suivi volontairement le juge chez lui et les enqueteurs ont relevé des suçons sur le corps du juge (d'après une autre source d'informations en ligne) . Bizarre qu'une violée fasse des suçons à son violeur à moins que ce dernier ait mis un pistolet à la tempe de cette femme et q'elle ait agit sous la menace d'une arme...

31.Posté par Alexandre Lorion le 09/07/2014 08:21
Comme quoi son statut social, autant il donne de la force, autant il est fragile..

Triste spectacle, d'autres violeurs ne sont pas autant sous le feux des projecteurs.

Bon courage aux deux familles, l'une humlilier et l'autre sous une pression terrible.

Soit elle a eu du courage, car le poisson est très gros,
Soit elle était consentante, et la le requin a croqué sa cible.

32.Posté par olivier Montfort le 09/07/2014 12:59
Le post 22 réagit comme tous les gens de partie pris, car en effet il ne suffit pas d'écrire longuement pour faire croire que l'on est renseigné, pour que ce qui est écrit soit le reflet de al vérité, surtout lorsque l'on cite le " journal" le point qui comme chacun sait est est bel et bien à la botte du pouvoir quel qu'il soit néanmoins trés tendance droite de droite. Du temps de Jacques Tillier dans son édito du samedi il dénonçait un magistrat instructeur pour avoir été arrêté à Tana le sexe à l'air en compagnie d'une demoiselle malgache, ce "juge" quelques années plus tard était encore en fonction chez nous et jugeait certainement en pleine compréhension des affaires de mœurs. A aucun moment il n'a été inquiété. Il est clair que le juge de Mayotte dérangeait. Et si , cher post 22 la présomption d'innocence existe, je pense que l'on devrait créer la notion de " victime présumée" victime qui, curieusement, est déjà repartie en métropole...... Alors cher monsieur, les rapports du "point" laissez moi rire doucement avec une certaine ironie " Nous n'avons aucun moyen de savoir si ce n'est de faire divers recherches dans divers journaux de tendances divers, mais de la à prendre le point comme critère de référence journalistique il y a un pas que je ne franchirais point....

33.Posté par Reunion le 09/07/2014 15:21
Mais biensur plus de doute tout le mois de mai juin en pression avec la cour d appel de St Denis etc.... si on commence a mettre des juges au trou quont le fasse pour tous avec des affaires plus grave a la pelle

34.Posté par gisou le 09/07/2014 17:06
Prof d'anatomie : ça fait longtemps que je m'en suis rendue compte...et vous vous dîtes sexe fort !!!

Alerte et autres..: Les fautes d'orthographe..même ma fille de 7 ans n'en ferait pas autant ....

35.Posté par TOM le 09/07/2014 17:21
Ces opérations étaient télécommandées […] il y avait un peu trop de certitudes, cela me paraissait louche, avoir 100 % de positif à chaque fois, cela paraissait un peu trop facile. » Entendu en visioconférence le 9 août 2012 par le juge d’instruction Hakim Karki, M. S., capitaine de gendarmerie vannois, n’a pas mâché ses mots. De janvier à mai 2011, son escadron de gendarmes mobiles, en mission à Mayotte pour lutter contre l’immigration clandestine, a été sollicité par le groupe d’intervention régional (GIR) de l’île pour participer à d’étranges opérations de saisie de stupéfiants.

Depuis début 2011, Hakim Karki, l’un des deux juges d’instruction du ...

36.Posté par lila le 09/07/2014 21:33
Bsr faute ou pas concentré vous sur les faits DE JUSTICE PEI post 34

37.Posté par fundisantim le 09/07/2014 21:52
Le trolling a ses regles...qd meme!

-Quand on poste le meme texte sur deux sites differends autant garder le meme pseudo ou du moins ne pas essayer de faire couleur locale en fonction du site parce qu'en cas de depistage ca fait tache.

-Quand on poste sur le meme site sous des pseudos differends essayer de modifier l'ecriture , le style les formules employees ...etc ou alors ne pas se repondre a soi meme parce que sinon c'est carrement la loose...
:-)

38.Posté par l'''''''''''''''' autorité le 09/07/2014 22:11
Trop c'est trop. Le comportement du gouvernement de la France est inacceptable», a déploré l'ancienne ministre sur BFM TV.

JC Lagarde

#sarkozy a raison de dire que Valls @ChTaubira @jeanmarcayrault et @fhollande étaient informés de tout depuis le début. Ils nous mentent!

instrumentaliser la justice à des fins politiques

39.Posté par VALERIA le 12/07/2014 23:50
une bataille de gagné 11 magistrats du parquet vont changer de poste dans les prochaines semaines,

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales