Faits-divers

Viol présumé à Mayotte: L'affaire du juge Karki dépaysée à Paris


Photo d'archive : Le juge Karki au moment de sa présentation devant le juge des libertés et de la détention
Photo d'archive : Le juge Karki au moment de sa présentation devant le juge des libertés et de la détention
L'affaire Hakim Karki est dépaysée à Paris. C'est la Cour de cassation qui l'a décidé hier accédant à la demande des avocats du juge d'instruction, mis en examen pour un viol présumé commis à Mayotte dans la nuit du 2 au 3 juillet 2014, relate le Journal de Mayotte.

L'affaire avait été délocalisée une première fois au tribunal de Saint-Denis mais la Cour de cassation a donc décidé de confier cette affaire à un juge d'instruction du tribunal de grande instance de Paris.

Mis en examen et incarcéré à la prison de Domenjod le 7 juillet dernier, le juge d'instruction Hakim Karki est soupçonné d'avoir violé une jeune femme d'une trentaine d'années, enseignante à Mayotte. Hakim Karki, qui nie le viol et reconnaît une relation sexuelle consentie, a été dans un premier temps écroué avant d'être remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire le 10 juillet dernier.

Des investigations sont actuellement en cours à Mayotte, menées par des enquêteurs de la sûreté départementale de la Réunion.
Jeudi 17 Juillet 2014 - 16:20
Lu 1168 fois




1.Posté par noe le 17/07/2014 17:28
On voit que les "corbeaux en soutane noire , style Molière , se couvrent entre eux en envoyant l'affaire de ce présumé "innocent" violeur de femme sous les cocotiers !!!!

Justice macotte !

2.Posté par Eveilcitoyen 974 le 17/07/2014 20:02

3.Posté par Gloseur sensE le 17/07/2014 20:05
D’une part, à Perpignan une plaignante nommée Lola ayant déposé une plainte pour viol, vient d’avouer aujourd’hui qu’elle mentait. Lola était placée en garde à vue pour "dénonciation mensongère de crime". Source : RTL, le 17/07/2014 à 12:01 (Paris).
D’autre part, ladite plaignante métropolitaine qui accuse le juge Hakim Karki pourrait à son tour être placée en garde à vue pour « dénonciation mensongère d’un crime et outrage... à magistrat. »

4.Posté par kafir le 18/07/2014 00:15
Désormais son séjour mahorais s'achève ainsi comme un décès brutal. Une probable mutation à Wallis et Futuna à quelques milliers de kilomètre de la zone océan indien. Accusation où politisation ?

KAFIR

5.Posté par Ladi Lafé le 18/07/2014 09:31
il faut aussi dépayser le procès tobirat en france

6.Posté par l'idiot de la famille le 19/07/2014 23:02
Dépayser ça ne signifierait pas changer de pays ?

7.Posté par Abdou IBRAHIM le 20/07/2014 02:05
C'est juridiquement tres bien, que la justice fasse son travail sereinement

Toutefois une remarque, il faut que la justice soit la même pour tout le monde, quelques exemples de dossiers dépaysés rapidement de MAYOTTE à la REUNION :
- affaire PARIS MULLER, cette juge violée à MAYOTTE, affaire dépaysée à la REUNION
- Début 2011, jugée trop sensible, l’affaire des policiers de Mayotte, accusés de violences et de faux par le juge KARKI, n'a pas été instruite à MAYOTTE, mais à la Réunion. .
- S2O en 2011 dépaysé à la REUNION
- la bâtonnier PERTUSA toujours en 2011, dossier dépaysé à la REUNION
- fin 2011, un huissier de justice de MAYOTTE, affaire dépaysée à la REUNION
- toujours 2011, une greffière mise en cause : dépaysée à la REUNION
- 2013, Me TCHIBOZO du barreau de MAMOUDZOU, soupçonné de viols, affaire dépaysée à la REUNION.
Toutes ces personnes de "justice" ont bénéficié de l'application stricte de la loi : politiques, avocats, juges, huissier, greffier, policiers.
Alors pourquoi les policiers et gendarmes du GIR - en 2011, en 2013 - ont ils eu droit à un traitement différent ? Wilson Lauret maltraité pièces de procédures cassées par la chambre de l'instruction par la chambre de l instruction ...
Leurs droits ont été bafoués, des mis en examens cassées, des GAV illégales, des détentions hors des champs prévus par la loi et .... Pas un mot dans la presse, Pas de tollé, rien.... Juste par ce que c'est le fait d'un seul homme et de sa troupe a croire qu il pourrait violer, tuer, mutiler personne ne dirait rien tout le monde lui trouverai des explications pour saluer ces faits.
Vous les pseudo associations de la defense du justiciables ou etiez vous dans ces moments ?
Personne de vous s'est offusqué des agissements bafouant justice et justiciables ? Et maintenant que l'arroseur se trouve arrosé vous montez au front pour qu'à lui la justice soit appliquée ne vous inquiétez pas la justice il l a connait et na pas besoin de vous pas comme les autres pour lesquels vous avez dit amen aux agissements d'un juge hors jeu

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales