Politique

Vincent Peillon (PS) : "Il faut que les politiques changent leurs pratiques"


Cesser d'opposer le passé et le présent, tirer les leçons des différentes étapes qui ont été celles du Département de La Réunion...C'est l'un des messages que Vincent Peillon tient à faire passer à l'occasion de sa visite sur l'île.

Vincent Peillon a répondu aux questions de la presse dès son arrivée, ce matin. "Je suis venu dire aux socialistes d'ici qu'il faut être uni sur des vrais projets et des vraies valeurs. Le rassemblement supposera un effort" a-t-il affirmé.

Celui-ci a porté son discours sur un point fort : la volonté de changement des pratiques de l'Espoir à gauche. "Il faut que les politiques changent leurs pratiques et les socialistes réunionnais auprès de Patrick Lebreton et de Jean-Jacques Vlody ont fait ce choix depuis 2002".

A la question, "venez-vous préparez les Régionales?", Vincent Peillon a répondu, lors de la conférence de presse effectuée à l'aéroport Roland Garros, "regardez vos dernières élections intermédiaires, les victoires de la gauche et les défaites de l'UMP. Pourquoi? Parce que des promesses n'ont pas été tenues et parce que la casse sociale est extrêmement profonde".
L'enjeu est pour les socialistes que les collectivités de gauche restent de gauche. "Dans le contexte que nous connaissons, qui ne va pas s'améliorer, il faut des collectivités de gauche pour faire face à la droite de Sarkozy et de Fillon" a déclaré le socialiste.

Les Régionales seront le prochain rendez-vous "test"...Patrick Lebreton a affirmé que l'Espoir à gauche est capable de se lancer seul mais qu'un rassemblement de la gauche est évidemment recherché. "On avance bien dans nos projets, si les conditions sont réunies, nous pourrions nous lancer. Mais aujourd'hui on travaille, pas pour diviser, mais pour rassembler sur des bases".
Samedi 10 Octobre 2009 - 17:20
Melanie Roddier
Lu 1292 fois




1.Posté par looping974 le 10/10/2009 18:50
dans le même temps on peut lire dans la presse nationale les têtes de liste Ps

Alsace: Jacques Bigot élu à 87,31%
- Aquitaine: Alain Rousset (sortant) 96,06%
- Auvergne: René Souchon (sortant) 96,06%
- Basse-Normandie: Laurent Beauvais (sortant) 98,60%
- Bourgogne: François Patriat (sortant) 97,16%
- Bretagne: Jean-Yves Le Drian (sortant) 98,56%
- Centre: François Bonneau (sortant) 98,43%
- Champagne-Ardenne: Jacques Meyer 67,88%
- Corse: Emmanuelle de Gentili 99,15%
- Franche-Comté: Marie-Guite Dufay (sortante) 92,49%
- Haute-Normandie: Alain Le Vern (sortant) 95,53%
- Ile-de-France: Jean-Paul Huchon (sortant) 88,01%
- Languedoc-Roussillon: Didier Codorniou 66,14%
- Limousin: Jean-Paul Denanot (sortant) 99,05%
- Lorraine: Jean-Pierre Masseret (sortant) 92,88%
- Midi-Pyrénées: Martin Malvy (sortant) 97,72%
- Nord-Pas-de-Calais: Daniel Percheron (sortant) 95,42%
- Provence-Alpes-Côte-d'Azur: Michel Vauzelle (sortant) 95,08%
- Pays-de-la-Loire: Jacques Auxiette (sortant) 99,75%
- Picardie: Claude Gewerc (sortant) 100%
- Poitou-Charentes: Ségolène Royal (sortante) 83,77%
- Rhône-Alpes: Jean-Jack Queyranne (sortant) 85,32%
- Guadeloupe: Victorin Lurel (sortant) 100%
- Martinique: en attente
- Guyane: Léon Jean-Baptiste-Edouard 93%
- Réunion: en attente, après dérogation accordée à la Fédération.u[

2.Posté par bertel le 10/10/2009 19:31
"Patrick Lebreton a affirmé que l'Espoir à gauche est capable de se lancer"

...

Pour faire QUOI ?

C'est cela qui intéresse les réunionnais, pas vos sombres histoires politicardes..

Comme les autres députés-maires, ce jeune élu se fourvoie dans le stérile combat gauche-droite... pour mieux préserver ses propres intérêts...

Bertel de Vacoa

3.Posté par mwa la pa di le 10/10/2009 20:04
Bertel, le combat n'est pas aussi stérile que tu le prétends. En effet il s'agit d'un choix de société. Libéralisme à outrance ou une plus grande place dans le social !

4.Posté par Franck le 10/10/2009 20:04
Ne vous inquiètez pas , les jeunes loups socialistes du Sud ont la tête bien sur les épaules et représentent déjà l'avenir politique de la Réunion !

5.Posté par Jeff B. le 10/10/2009 20:38
juste une petite annonce, perdu de vue... pas de rencontre lol. Il est ou Alex? Il me manque la suite pour l'histoire des cadavres.

6.Posté par boyer le 10/10/2009 20:41
extrait de la fiche de Plan B de vincent Peillon :

Mais de quelle légitimité peut se targuer Peillon pour s’exprimer au nom de « la gauche française »  ? Car ses déboires électoraux n’ont nullement ralenti le flux de ses épanchements médiatiques. Au contraire  : moins il a d’électeurs, plus il a d’intervieweurs.

Il est vrai que Peillon a touillé toutes les couleurs du lavis socialiste, d’Emmanuelli à Strauss-Kahn, de Jospin à Royal. Bien que n’exerçant aucune fonction de porte-parole au PS, il campe le parfait portrait-robot du socialiste rénové. Opposé au Traité constitutionnel européen de 2005, il soutient en 2007 la déclinaison sarkozyste de ce même traité. En 2002, il tonne contre « le très grand danger de la dérive sociale-libérale » et courtise la mouvance altermondialiste. Cinq ans plus tard, en pleine affaire Airbus, il rectifie  : « Moi, je ne suis pas du tout pour la suppression des stock-options, je pense qu’elles ont un rôle. » Son ennemi d’aujourd’hui  ? « Les gauchistes et tribunitiens », qui « à force de trouver la gauche pas assez à gauche ont installé durablement la droite au pouvoir »
.


7.Posté par Ulysse le 11/10/2009 07:56
Pour que les politiques changent leurs pratiques il faudrait peut-être qu'ils commencent par répondre aux questions qui leur sont posées et non les esquiver comme M Peillon l'a fait hier sur antenne reunion. Ils sont nombreux comme ça à ne pas vouloir se mouiller, en croyant ménager la chèvre et le choux. Répondre c'est bien sur prendre le risque de ne pas plaire ou de se tromper.

Personnellement je serai toujours plus compréhensif avec quelqu'un qui se trompe que quelqu'un qui manque de courage. On attend d'une femme ou d'un homme en politique qu'il prenne position, sinon ... qu'il aille faire autre chose !

8.Posté par bertel le 11/10/2009 12:10
"3. Posté par mwa la pa di le 10/10/2009 20:04
Bertel, le combat n'est pas aussi stérile que tu le prétends. En effet il s'agit d'un choix de société. Libéralisme à outrance ou une plus grande place dans le social !


Cela devient gênant !

Beaucoup trop d'internautes me tutoient... comme si nous avions fêté la rose ensemble ou que nous avions été en vacances à Neu....neuLand sur Seine ... ensemble !

Je ne leur en veux pas.... parce que depuis longtemps... j'ai dépassé ce stade de la communication... numérique !

Je disais donc :

"Pour faire QUOI ?

C'est cela qui intéresse les réunionnais, pas vos sombres histoires politicardes..

Comme les autres députés-maires, ce jeune élu se fourvoie dans le stérile combat gauche-droite... pour mieux préserver ses propres intérêts..."


Ce qui intéresse les citoyens réunionnais - enclavés dans leur île par des tarifs aériens indécents - c'est que les élus responsables se penchent sur les vrais problèmes... et l'enclavement de ce DOM en est UN !!!

Leur masturbation intellectuelle ne nous intéresse pas !

Bertel de Vacoa




Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales