Politique

Vincent Défaud sans Jean-Pierre Marchau

Après la nomination officielle de la liste menée par Michel Vergoz pour le PS aux Régionales, c'était au tour de Vincent Défaud d'être élu parmi les six premiers candidats de la liste de rassemblement des Verts Europe Ecologie dans la course à la pyramide inversée. Une élection intervenue aux dépends de la candidature de Jean-Pierre Marchau et qui provoque des "dissensions internes" au parti écologiste.


Vincent Défaud sans Jean-Pierre Marchau
Il y a eu les courses à la tête de liste à droite, puis à gauche, et leur lot de dissensions internes. Ce samedi, c'était au tour des Verts et Europe Ecologie de nommer les six premiers membres de leur liste pour les échéances Régionales des 14 et 21 mars 2010, parmi lesquels Vincent Défaud.

Jusque là rien de bien problématique. Pourtant, avec un score équivalent au quart des suffrages exprimés, le porte-parole régional des Verts Jean-Pierre Marchau a refusé d'apparaître sur la liste menée par le secrétaire régional des Verts, pourtant plébiscitée à 75%.

Une liste au sein de laquelle il devait être placé en 3ème position derrière Vanessa Miranville, la vice-présidente de l'Association réunionnaise médicale santé-environnement (ARMSE), et devant Yvette Duchemann, Mehmet Pekkip et Laetizia Luzi, au nom de la parité entre Verts et "non-verts".

Jean-Pierre Marchau s'explique

Pour Vincent Défaud, fraîchement élu ce week-end lors d'une primaire à l'Etang-Salé, il n'y a pas lieu de polémiquer : "Je n'ai pas de commentaires particuliers à faire. J'essaye en tant que secrétaire régional de rassembler les troupes vertes et écologistes. (...). S'il y a une personne qui le prend mal et qui n'accepte pas, que voulez-vous que je dise ?"

De son côté, Jean-Pierre Marchau n'en fait pas une grande affaire et s'explique sur sa décision : "Lorsqu'il y a des échéances, il y a des options différentes et des divergences sur les projets ou les hommes et les femmes. Là, il y a eu en interne deux listes dont une que je conduisais aux côté de Véronique Denes, Dominique Mas et Thierry Mithra. C'est l'autre liste qui est passée. A partir de là, il n'y pas d'obligations pour moi d'être sur cette liste. Il y a eu confusion car je ne devais pas y être. Mon nom ne devait pas apparaître sur cette liste. Je ne vois pas d'autres problèmes. (...).

La procédure chez les Verts Europe Ecologie n'est pas achevée. Il y a deux temps avec une seconde primaire le 12 décembre. Les six premiers noms ne seront pas forcément les premiers représentants. A partir du mois de là, les choses peuvent encore encore changer. Il faut attendre la fin du processus.
"

"Sensibiliser les Réunionnais sur l'écologie politique..."

S'il n'y a pas feu dans la maison verte à moins de quatre mois des Régionales, cet épisode a tout de même fait apparaître certaines dissensions chez les écologistes locaux. Reste désormais à savoir quelle sera l'évolution de cette liste qui sera complétée par de nouveaux noms lors d'une seconde primaire dans treize jours. Une primaire où les "non-verts" pourront être représentés.

Toujours est-il que Vincent Défaud compte poursuivre sur la dynamique de la percée réalisée par les Verts lors des Européennes de juin dernier. A ce titre, il cite par exemple l'importance d'une augmentation de la production agricole bio à la Réunion ou encore la mise en application de normes d'éco-construction : "Pour les Régionales, on repart sur la même dynamique, c'est-à-dire de rassembler, d'ouvrir, de sensibiliser les Réunionnais à l'écologie politique...".

vincent_defaud___regionales_2010.mp3 Vincent Defaud - Regionales 2010.mp3  (2.91 Mo)



Lundi 30 Novembre 2009 - 15:30
Ludovic Robert
Lu 2925 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter