Social

Vieillissement de la population : un défi pour les années à venir

L'Insee a tenu une conférence de presse ce matin sur le thème "Démographie et conditions de vie des personnes âgées à La Réunion".


Vieillissement de la population : un défi pour les années à venir
Les personnes âgées sont encore peu nombreuses, mais leur poids dans la structure de la population réunionnaise augmentera fortement dans les prochaines années. En 2040, l’île comptera 219 000 personnes âgées d’au moins 65 ans, contre 62 000 aujourd’hui. La prise en charge et la solidarité envers ces personnes âgées constituent un des principaux enjeux de La Réunion pour les années à venir.

La solidarité familiale en perte de vitesse

Les personnes âgées vivent majoritairement en couple, avec ou sans enfant. Néanmoins, depuis quelques années, elles vivent plus souvent seules. La solidarité familiale, jusque là profondément ancrée dans les modes de vie réunionnais, est aujourd’hui en perte de vitesse. Mais la vie en institution spécialisée reste encore marginale.

Des logements spacieux, mais qui comportent des défauts

Les logements qu’occupent les personnes âgées pourraient sembler idéals aux plus jeunes : une maison individuelle, spacieuse, dont ils sont propriétaires. Les enfants partis, les personnes conservent généralement le même logement, ce qui leur procure plus d’espace.

Néanmoins, s’agissant plus souvent de logements anciens, ils accusent quelques défauts, notamment au niveau de l’installation électrique. À un âge où apparaissent les premiers handicaps, les grands seniors sont les plus pénalisés par l’inconfort de leur logement.

L’activité baisse dès 50 ans

Dans un contexte de chômage et de recul de l’âge légal de départ à la retraite, l’emploi des seniors fait l’objet de toutes les attentions. Entre 50 et 64 ans, un peu plus de la moitié des Réunionnais sont actifs, c’est à dire qu’ils travaillent ou sont au chômage.

Les autres ne se portent pas sur le marché du travail, soit parce qu’ils sont à la retraite, qu’ils n’ont jamais travaillé, qu’ils n’espèrent plus trouver d’emploi ou qu’ils bénéficient d’un revenu de solidarité. L’activité baisse dès 50 ans, mais l’augmentation du taux d’activité observée sur les trois dernières années laisse à penser que le comportement des seniors sur le marché de l’emploi évolue.
Jeudi 16 Décembre 2010 - 14:13
Lu 1898 fois




1.Posté par noe974 le 16/12/2010 14:29
Prévoir :
- DHEA (50 mg/jour pour les hommes et 25 pour les femmes)
- Ginseng à toutes les sauces
- Oméga 3 en gélule , 1 fois / jour
- Huile d'olive 1ère crue
- Poisson en quantité
- Légumes et 5 fruits par jour
- Curcuma frais
- Acide hyaluronique en comprimés

Faire l'amour le plus souvent !!! Bon pour les artères !

2.Posté par Boris Vian le 16/12/2010 17:29
Les vieux, il faudrait les éliminer à la naissance !

3.Posté par Ah PUT.....nn le 16/12/2010 18:10
C'est dire que les cons vivront plus longtemps ! Quelle horreur ...

4.Posté par chikun le 16/12/2010 19:09
Les vieux, il faudrait les éliminer à la naissance !
C'est dire que les cons vivront plus longtemps ! Quelle horreur ..

J'te dis pas les agressions au Chaudron....

5.Posté par citoyen le 16/12/2010 19:35
"En 2040, l’île comptera 219 000 personnes âgées d’au moins 65 ans, contre 62 000 aujourd’hui." : c'est un vrai problème.

L'île est déjà confrontée au problème du chômage. Elle va en plus être confrontée de plus en plus au vieillissement inévitable de sa population (freinage du taux de natalité, politiques anti-natalistes).

Dès lors, avec quels revenus vivront ces personnes: retraites (mais la moitié ne travaille pas ou plus)? Avec des revenus de la solidarité nationale et donc les transferts sociaux ? Avec les retraites (vu les salaires au raz des pâquerettes du privé.....)?

Va-r-on donc vers une augmentation des populations aux faibles revenus à la Réunion?

Sans compter effectivement les structures médicales et les problèmes d'habitat et d'assistance sociale à prévoir en faveur des personnes âgées, seules, médicalement et socialement dépendantes ....

6.Posté par @ Citoyen le 16/12/2010 21:06
Tu es en train de prendre conscience que la Réunion se trouve dans une impasse , tiraillée entre des besoins grandissants d' inactifs à rémunérer ( retraités , chômeurs ) une production locale inexistante et des finances nationales en grande difficulté , sauf miracle improbable de retour à la croissance soutenue...
Dans ce contexte , il est urgent que toutes les forces vives de ce pays se regroupent pour réfléchir au modèle pertinent de développement pour les 30 prochaines années , où il sera sans doute nécessaire de réduire le train de vie localement pour se rapprocher des modèles économiques viables de la zone ,et s'y intégrer au lieu de persister à jouer les " petits Européens " du bout du monde ( lol )
Le cycle de la départementalisation , sans doute globalement bénéfique , touche à sa fin et n'est sans doute plus adapté au monde qui s'ouvre à nous. Les possibilités existent , le seul handicap sera celui des esprits timorés ou des corporatismes , forces inertes et négatives , ne sachant dénoncer que des problèmes et s'accrocher à leurs avantages , au lieu de rechercher des développements de long terme !

7.Posté par Dionysien le 16/12/2010 22:07
La solidarité familiale en perte de vitesse comme déjà en métropole.Vit en institution marginale car faute de place surtout et non solidarité réunionnaise.
Tout doit être fait pour garder le plus longtemps possible les PA à domicile l'institution devant être l'ultime recours .

8.Posté par Manso le 16/12/2010 22:55
Ce que n'explique pas l'article, c'est que le vieillissement est dû au fait que pendant des décennies, la démographie de la Réunion a été totalement débridée et que personne n'a cherché à remédier au problème.
Aujourd'hui avec la chute des naissances, bienvenue mais malgré tout insuffisante, et bien la proportion des personnes âgées va mécaniquement augmenter et les réunionnais vont se retrouver à gérer les erreurs du passé.
Quelles leçons faut-il en tirer ? Certainement que la démographie est une chose trop sérieuse pour être laissée aux démographes et que le sujet doit être "débattu en place publique".
Les réunionnais veulent-ils vraiment être plus d'un million d'ici 2040 comme l'a annoncé l'Insee la semaine dernière ?

9.Posté par @ manso le 16/12/2010 23:47
il ne faut pas renoncer à stabiliser la population à son niveau actuel , c'est absolument vital pour le futur !
il y aura une phase de transition où la proportion de personnes agées sera élevée , mais leurs ressources seront assurées par le système national de retraite et donc un moindre mal , à condition que ce dernier ait pu être maintenu en bon état , avec des niveaux de pensions viables...pas gagné , mais jouable !
sinon , le choix ne se pose même pas , si on continue à accroitre la population , cela risque fort d'être des chômeurs de plus et un dérapage incontrôlable des problèmes déja aigus de logement , de traitement des déchets de production d'énergie etc...stabiliser la population à son niveau actuel est une urgence absolue !
mais qui parle publiquement de ces questions de démographie fondamentales ?...personne !

10.Posté par Confiance le 17/12/2010 08:19
Faisons confiance en la nature et en l'incurie de nos gouvernants, comme l'a déjà montré le Chik : une bonne épidémie, et le problème sera résolu !

11.Posté par Didier le 17/12/2010 12:28
C'est un sujet important. Un fait n'est pas assez souligné, c'est que les gens vieillissent tous et qu'une population jeune et en croissance se prépare un "après demain "avec énormément de personne âgées. Enormément en nombre, énormément en proportion aussi puisqu'un jour la population devra bien se stabiliser et donc la part des jeunes diminuer (augmentant de façon mathématique la proportions de gens âgés.)
Attention donc à tous ceux qui vantent la jeunesse d'une population et son dynamisme démographique, ils voient à courte échéance.
Des études ont montré (cf en France celle de Gilles Pison) que les pays à forte natalité (au Sud notamment) serait demain ceux qui connaîtraient les plus rapides phénomènes de vieillissement, c'est d'ailleurs tout à fait logique.
Plus on s'y prend tard pour stabiliser la population plus le phénomène sera de grande ampleur et posera de réelles difficultés. On ne peut pas faire chaque génération plus nombreuse que la précédente pour repousser indéfiniment le problème : Notre monde est fini

12.Posté par Feroz le 17/12/2010 13:43
8 et 9 : entièrement d'accord
ceux qui sont un frein à ce qu'il faudrait faire c'est déjà les gouvernements et les gros profiteurs qui s'engraissent sur la population
pour eux plus d'habitants = plus de cons-sommateurs = plus de profits pour eux et ils en ont rien à faire des conditions de vie des gens, ils sont dans leurs villas bientôt gardées par des vigiles quand l'insécurité augmentera encore car on va vers ça

13.Posté par Manso le 17/12/2010 14:49
@Feroz, une campagne d’explication sur les enjeux démographiques de l'île est en "gestation". Elle passera sûrement par une relance de la planification familiale (PF). En effet, une seul centre de PF ici , alors qu'il y en a au moins 5 fois plus dans les départements métropolitains d'un niveau de population équivalent (et qui eux n'ont pas de problèmes de surnatalité) : on marche sur la tête. En tous cas, si cela vous intéresse...

14.Posté par FOX DELTA le 17/12/2010 16:06

Subject: Ca se tient!!
Pour la génération des NI-NI
(ni étudiant, ni travailleur).
Un présumé étudiant, dans un autobus plein à craquer, prit le temps dexpliquer
à un monsieur âgé assis à ses côtés pourquoi la vieille génération ne peut pas
comprendre celle des jeunes.

« Vous êtes nés et avez grandi dans un monde différent, presque primitif »
dit-il d'une voix assez forte pour être entendue par tous. Nous, les jeunes
d'aujourd'hui nous avons grandi avec internet, la télévision, les avions,
les jets, les voyages dans l'espace, l'homme marchant sur la lune. Nos sondes
spatiales ont visité Mars , nous avons des bateaux à énergie nucléaire et des
ordinateurs qui calculent quasiment à la vitesse de la lumière.
Et encore plus. »

Après un bref silence, l'homme âgé lui répondit :
« -Tu as raison jeune homme, nous n'avions pas toutes ces choses quand nous
étions jeunes - par conséquent nous les avons inventées ! Et maintenant jeune
petit con arrogant, dis-moi ce que TOI tu prépares pour la génération
suivante?»
Les applaudissements furent logiquement tonitruants

les anonymes

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales