Politique

Vie chère/Victorin Lurel : Des mesures "de nature à affaiblir" les collectivités

Dimanche, sur son blog, le vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et chargé de la campagne de François Hollande en Outre-mer, Victorin Lurel, a commenté les premières mesures annoncées dans notre île relatives à la vie chère. Voici ses propos.


Vie chère/Victorin Lurel : Des mesures "de nature à affaiblir" les collectivités
"Mes chers amis,



Je suis très attentif à ce qui se passe à La Réunion ces derniers jours. J’ai évidemment pris connaissance des conclusions publiées par la presse de la rencontre qui s’est tenue vendredi à Saint-Denis, à la Préfecture. J’attends d’en connaître précisément les détails, mais je constate d’ores et déjà que la totalité des efforts ont été consentis par les collectivités locales réunionnaises, que ce soit pour la baisse du prix des carburants pendant 10 mois – 24 millions d’euros pour, dit-on, la Région, le Département et les communes – ou pour le blocage et la baisse de certains prix de première nécessité – 23 millions d’euros pour le Conseil général – ou encore pour la mise en place d’un tarif social pour l’électricité, que devra financer ce même conseil général.

L’accueil de ces mesures est pour le moment qualifié de "mitigé", selon les médias. Sans doute les Réunionnais comprennent-ils fort bien que ce sont leurs collectivités qui consentent d’importants efforts, c’est-à-dire eux-mêmes en tant que contribuables. Ils comprennent tout aussi bien que l’Etat n’a de son côté pris aucun engagement d’intervenir de façon significative pour changer, par exemple, le mode de fixation des prix du carburant. Pour être clair : les marges indécentes des monopoles pétroliers demeurent une fois de plus soigneusement préservées, tout comme celles des oligopoles de l’import-distribution.

Si j’osais la comparaison, ce qui a été décidé à La Réunion en matière de prix du carburant, c’est comme si face à la grogne des Français de l’Hexagone contre les prix élevés de l’essence à la pompe, le gouvernement avait annoncé en pleine crise des finances publiques que l’Etat renonce à une partie de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE, anciennement TIPP) ou à une part de la TVA perçue sur le prix dans l’Hexagone.

Le ferait-il ? L’a-t-il même seulement envisagé ? Evidemment non, alors que la part des taxes prélevées par l’Etat dans l’Hexagone peut atteindre jusqu’à 80% du prix au litre de super sans plomb. Elle n’est, pour ne prendre qu’un exemple, que de 36% du prix au litre en Guadeloupe aujourd’hui au profit de l’ensemble des collectivités locales (région, département, communes).

Je n’ignore donc pas que la décision de supprimer pendant 10 mois l’octroi de mer sur les carburants prise par le président UMP du Conseil régional de la Réunion, mon collègue Didier Robert, entraînera forcément une pression sur les présidents Lechimy, Alexandre et sur moi-même pour que nous procédions à l’identique. C’est même déjà un argument qu’utilise régulièrement, en Guadeloupe, la ministre chargée de l’Outre-mer qui nous dit en somme  "faites ce que le gouvernement dit, mais ne faites surtout pas ce qu’il fait".

Je tiens cependant à rappeler que les collectivités de Guadeloupe (région, département et communes) ont déjà eu à s’impliquer financièrement, et de façon très forte, dans le règlement de la crise sociale de 2009. Entre le financement de notre part des 200€ de l’accord Bino sur les salaires, la prime de 100€ pour les foyers les plus démunis, la baisse de l’octroi de mer régional sur l’eau potable, l’augmentation des bourses aux étudiants ou encore la prise en charge d’une part de leur complémentaire santé, c’est plus de 30 millions d’euros que la Région Guadeloupe avait débloqués pour sortir de la crise.

A cela il faudrait rajouter les 100 millions d’euros que nous avions contractés pour relancer l’activité. Et je dois rappeler que sur la seule année 2010, les collectivités guadeloupéennes ont abandonné 6 millions d’euros de recettes fiscales en baissant les taux d’octroi de mer sur des centaines de familles de produits correspondants à des milliers d’articles de première nécessité. Et nous savons bien que faute d’avoir diligenté des enquêtes sérieuses sur les prix, ce qui est pourtant de sa compétence, le gouvernement a laissé les marges des commerçants absorber les baisses d’octroi de mer que nous avions consenties.

Faute d’agir sur le mécanisme même de fixation des prix comme nous le préconisons, il est à craindre que les mesures annoncées à La Réunion soient bien insuffisantes pour améliorer durablement la situation. Elles me paraissent plutôt de nature à affaiblir encore davantage les finances des collectivités locales qui sont pourtant, aujourd’hui, le premier guichet des urgences sociales outre-mer. Urgences sociales nourries par la politique d’un gouvernement dont la ministre de l’Outre-mer a cependant le culot monstre d’affirmer que "jamais on aura autant fait que ce quinquennat pour l’Outre-mer".

Je termine mon propos en publiant, pour votre parfaite information, les taux pratiqués par les régions Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion en matière de taxe spéciale de consommation sur les carburants (TSC). Le taux en est fixé par les régions mais cette TSC vient alimenter à la fois les budgets du Conseil régional, du Conseil général et des communes.

Et vous noterez, au passage, que la Guadeloupe se distingue plutôt par sa modération en terme de fiscalité des carburants.

Bon dimanche à toutes et à tous !"

Vie chère/Victorin Lurel : Des mesures "de nature à affaiblir" les collectivités
Lundi 27 Février 2012 - 10:56
.
Lu 2415 fois




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 27/02/2012 11:13
"Des mesures "de nature à affaiblir" les collectivités"....
Les collectivités c'est NOUS .............
faire vivre chichement des collectivités, sur le dos d'une Population aux abois reste inconcevable....

Mais nous comprenons a quel point vous en avez besoin a titre personnel, tant le carriérisme politique d'aujourd'hui (voire les indemnités des députés sur 5 ans quand le commun doit y renoncer au bout d'1 an) dissocie vos vies et objectifs, DES NÔTRES....

2.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 27/02/2012 11:21
Il nous refait le coup du nivellement par le haut.... avec des caisses vides...

3.Posté par militant le 27/02/2012 12:13
Il revait, il reve et il reverai... pourvu qu'il ne fasse pas un cauchemar.

4.Posté par noe2012 le 27/02/2012 13:26
Les taxes , tj les taxes !!!!
Chez nous , c'est vraiment du costaud !

Mais quand on a les moyens de s'acheter une voiture ordinaire ou 4x4 ou camions ... on peut se permettre de pouvoir les nourrir avec de bons carburants et des additifs vitaminés ....
Sinon , on se déplace en vélo , à pieds , en bus , covoiturage ...ou on reste chez soi !

Beaucoup aiment "battr' carré" les soirs et week-end ...alors ils payent ...!
Qu'on cesse de tj "chialer" à la moindre occasion !
Devenons responsables de notre sort !
Occupons de donner quelque chose à nos jeunes ...

5.Posté par TEGO le 27/02/2012 13:52
Le vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et chargé de la campagne de François Hollande en Outre-mer, Victorin Lurel se met à ouvrir la bouche il ne sait plus où il habite par tant de bêtises . Victorin Lurel rentre out kaz !

6.Posté par jeanrene le 27/02/2012 14:50
outre les contribuables que nous sommes chaque consommateur est également mis à contribution pour le paiement d'une taxe injuste dont la légalité est discutée par l'Europe et que tous les politiques défendent becs et ongles parce qu'ils s'en servent pour leurs dépenses inconsidérées...
en supprimant l'octroi de mer on redonne tout de suite en moyenne 30% de pouvoir d'achat à tout le monde et les politiques seront obligés d'avoir une gestion plus sérieuse et responsable des deniers publics mais de cela ils n'en ont pas envie!...

7.Posté par le taz le 27/02/2012 14:57
et plutôt que de pleunicher, mr lurel peut-il nous dire, comment on règle le problème du fléau principal, le chomage ?
mr lurel et ses amis socialistes à la réunion peuvent-ils nous dire, depuis le temps qu'ils sont élus, comment on donne du travail à la population, (plutôt que des passes droits à ses amis) ?
je peux attendre longtemps une réponse de ces gens là, il z'en ont pas.
tout ce qu'ils savent faire, c'est paramétrer les impots et taxes diverses. c'est tout;
vraiment, à pleurer, cette classe de politiques minables.

8.Posté par David Asmodee le 27/02/2012 14:58
Soit on engraisse les collectivités et les pourris qui vivent grassement dessus et on garde les prix élevés.
Soit on dégraisse tout ça, on supprime cette pourriture d'octroi de mer et on se rapproche d'un coût de la vie à peu près normal.

9.Posté par pasdaccord le 27/02/2012 15:34
Désolé les gars mais je ne suis pas sur que vous avez bien compris ce qu'écrit ce Monsieur. Il explique simplement et prévient en même temps les gens des Antilles qu'ils n'ont rien à espérer de notre "révolution", que les efforts consentis ne le sont que par les collectivités déjà exangues. Ceux qui au premier chef bénéficient des marges n'ont consenti à aucune baisse et bien au contraire puisqu'il semble que pour ce qui concerne les Antilles, les commerçants ont profité de cette baisse des taxes pour augmenter leurs marges et ainsi faire passer l'effort collectif par profits et pertes.
Il ne fait pas de doute que la fixation des pris ne peut se faire que par voie législative dont la proposition appartient au seul gouvernement.
N'ayez aucun doute les 26 millions consentis par nos collectivités, toutes dans le rouge vif, devront être récupérés sur la tronche des quelques foyers fiscaux ! A ça vous ajouterai le coût des dégradations aux établissements publics et sans doute à l'augmentation des assurances pour les dégradations aux biens privés qui seront un bon motif pour justifier ces augmentations s'il en était besoin.

10.Posté par E. Delest le 27/02/2012 15:58
Je voudrais faire une simple suggestion basée sur le fait que la Réunion est gravement malade, gangrenée qu’elle est par le lourd chômage qui la frappe.

Alors imaginez que vous soyez gravement malade. Fort heureusement vous disposez d’une somme d’argent importante qui devrait vous permettre de vous rétablir complètement et recouvrer la santé. Mais vous pouvez être tenté avec cet argent d’acheter le superbe 4x4 de vos rêves mais dans ce cas là vous serez de plus en plus malade faute de soins.
Que faites vous ? Moi je me soigne de toute urgence sans hésiter … c’est le bon sens.

Les décideurs de la Réunion très malade ont choisi, eux, de donner la priorité à la construction d’une route de 2 milliards alors qu'on pourrait avec cet argent développer de nombreuses activités nouvelles (cf les pistes évoquées par N. Sarkozy).

Je conteste ce choix dans les circonstances actuelles.

11.Posté par laluno le 27/02/2012 16:17
Ici à la Réunion c'est une spécificité pour les carburants, ainsi que les autres prix.. La démagogie des socialistes c'est de demandé au gouvernement de baisser le prix de l'essence ..Les socialistes devraient nous donner l'exemple dans les Régions de France où ils sont en grandes partie majoritaires, car la taxes qui n'est pas négligeable sur les carburants est Régionale......Pourquoi ne le font ils pas ce fléchissement ...

12.Posté par ALEXANDRA le 27/02/2012 17:05
la spécialité des mairies et des collectivités est d'embaucher trop de personnel pour satisfaire son électorat
l'argent des contribuables est très mal géré. Combien d'élus sont partis au Congrès des maires avec femme, copain, copine, conseillers municipaux etc?
A mon sens, il suffit du Maire, Maire Adjoint, Directeur des services à ce Congrès.
Et toutes les économies sur bien des postes (frais de bouche, de voiture de fonction/famille, téléphone.....lampadaires allumés quand il fait jour, 8 employés dont 2 travaillent et 6 regardent,...il y en aurait beaucoup à dire!
Nos collectivités devraient être gérées comme des entreprises

13.Posté par David Asmodee le 27/02/2012 18:15
@ Post 12.

C'est à ça que sert l'octroi de mer, à financer la corruption, les contrats bidon, les frais de bouche, de bagnole.

Octroi de mer, taxe d'exception pour sous-français des Dom.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales