Politique

Vie chère: T. Robert réclame l'application de la loi Jégo et crée un site internet

Thierry Robert n'a pas lâché l'affaire. Trois semaines après avoir déterré la loi Jégo du marbre législatif, le temps de son application est venu, explique l'élu de Saint-Leu.


Nicolas Sarkozy est attendu de pied ferme. Pas seulement à Saint-Leu mais par les Réunionnais "qui souffrent au quotidien". Ce constat, le maire de Saint-Leu le tient des permanences qui ont lieu sur sa commune. Les bons du CCAS ou encore les aides alimentaires se multiplient pour ses administrés, avance-t-il. Outre l'aspect social urgent, Thierry Robert évoque le malaise qui entoure la baisse de prix des produits solidaires depuis une semaine.

Cinq reproches majeurs sont dressés : "Selon les régions, les prix de ces 60 produits ne sont pas homogènes. Deuxièmement, dans certains cas, le manque à gagner sur ces 60 produits est répercuté sur les prix d'autres références dans les magasins. Troisièmement, des augmentations factices de prix ont été observées sur certains de ces produits en amont de la mesure". Il poursuit: "Le choix de nombreux produits est discutable au regard du label "produits de première nécessité"". Enfin, Thierry Robert se demande si "les services de l'Etat ont les moyens pour effectuer des contrôles ?"

Les grands moyens pour toucher la population

Après le constat, l'action. "J'irai en personne à la rencontre des maires, députés, sénateurs pour leur demander de signer en faveur de l'application du décret de la loi Jégo. Une loi qui permettrait de "réglementer le prix de vente, dans toutes les collectivités territoriales d'outre-mer pour lesquelles l'Etat a compétence en matière de réglementation des prix, de produits ou de familles de produits de première nécessité"", assure, déterminé, Thierry Robert. Voilà pour la formule textuelle reprise du texte de loi promulgué par le Président de la République le 27 mai 2009. Dans les faits, le décret d'application n'est jamais sorti.

Malgré une fenêtre de tir très mince jusqu'au 1er tour de la présidentielle, le maire de Saint-Leu espère que le président actuel fasse paraître ce décret. L'objectif de Thierry Robert est de remettre ce courrier signé des élus à Nicolas Sarkozy lors de sa visite début avril.

Enfin, un site internet vient d'être créé*. "C'est la commune qui prend tout en charge", explique le maire en toute transparence. Ce site permet à tous les Réunionnais de signer en ligne une pétition concernant l'application de cette fameuse loi. "Pétition que nous comptons remettre au Président de la République", précise Thierry Robert. Une permanence sera également ouverte dans le hall de la mairie de Saint-Leu, chaque jour. Enfin, ce samedi "nous mènerons une action sur les marchés forains et auprès des consommateurs sur l'ensemble des supermarchés de l'île".

*stopviechere.re
Mardi 20 Mars 2012 - 14:23
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2845 fois




1.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 20/03/2012 14:41
L'administration des prix existe déjà pour l'essence, on voit ce que ça a donné...

2.Posté par arsénick le 20/03/2012 15:54
site internet prise en charge par la mairie de saint-leu, donc par nous les administrés qui n'ont plus de pouvoir d'achat à cause de ce robin des bois de pacotilles. Monsieur le maire si vous aviez voulu préserver le pouvoir d'achat des saint-leusiens il y aurait fallu :
- ne pas augmenter les impôts dès votre arrivée
ne pas faire l'acquisition d'un finisher à 400 000€
- ne pas faire de fêtes toutes les semaines
-- ne pas faire des feux d'artifice toutes les semaines
- ne pas acheter des émissions de radios

je pense sincèrement que vous êtes mal placé pour défendre le pouvoir d'achat des saint-leusiens

une dernière idée, vous qui dîtes que vous n'avez pas besoin de la politique pour vivre je vous propose de donner vos indemnités aux familles qui sont dans le besoin, vos indemnités de maire, de conseiller général, de vice président du TCO, de président de PACT réunion, de président de la mission locale ouest
-

3.Posté par le curé des Avirons le 20/03/2012 16:23
Si personne ne remarque que ce Thierry ROBERT est en campagne législative, c'est pitoyable de voir l'agissement de ce personnage MoDem, copain comme cochon avec MICHEL DENNEMONT et sa hausse de 4,88% des impots de sa commune des Avirons et l'inévitable NASSIMAH DINDAR, elle aussi en campagne législative (perdue d'avance) pour le MoDem.

Le trio : DENNEMONT MICHEL - DINDAR NASSIMAH - ROBERT THIERRY. Avec ces trois personnages, notre ile n'est pas prete de vaincre la vie chère qui y règne.

Les législatives passées, ROBERT rentrera dans son terrier à St Leu avec un beau cumul de mandats, DENNEMONT ET DINDAR dérouleront une fin de règne catastrophique.
DENNEMONT MICHEL commencera son régime à base d'orange pour s'habituer à celui de domenjod !!!

Bref, l'histoire se répète et se répètera pour la Réunion.

4.Posté par @ Thierry Robert le 20/03/2012 16:54
Michel Dennemont ne peut plus te suivre pour plusieurs raisons (on te l'expliquera plus tard...)
La goutte qui a fait déborder le vase à Michel c'est ton idée de pétition:
Tu ne savais donc pas qu'une pétition suffit pour bloquer Michel Dennemont ?
Il ne faut surtout pas parler de pétition avec Michel ....
Michel t'a donc pas dit que pour lui jamais d'écrit, jamais de signature, tout à l'oral... paroles... paroles dit-il...et c'est comme ça qu'il est encore là aujourd'hui ...

5.Posté par réfléchir avec son coeur le 20/03/2012 17:16
b["Quand on décide de grimper à un cocotier, il faut être sûre que l'on a ses fesses propres!"]b

6.Posté par mwin la pa di le 20/03/2012 18:25
Bien sur demander le decret d'application est compréhensible, mais il faudrait que le T Robert se calme car lors des évenements dont il a été un artisan, il a quand mêmle dit que les décrets étaient existants.... Bref, lu fé kom sarko, lu cri tro tôt !

7.Posté par mwin la pa di le 20/03/2012 18:30
deuxième idiotie revendiquée par T Robert : une concurence pour le carburant : résultat licenciement des agents pour réduire au maixmum la marge donc probblème de chômage. Mais la démagogie populiste n' pas de limite. Or ici le prix est le même sur toute la Réunion. Ce qui est une bonne chose.

8.Posté par bertel le 20/03/2012 18:44
"L'objectif de Thierry Robert est de remettre ce courrier signé des élus à Nicolas Sarkozy lors de sa visite début avril. "

ATPR ! Il existe encore de plus naïfs que moi... et ils détiennent des mandats ! Pôv de nous !

Bertel de Vacoa

9.Posté par Elfe le 20/03/2012 19:32
OK la mairie lance un site web mais ils pourraient tenter d'écrire sans fautes non ?
J'enrage … de lire leurs textes truffés de fautes … moi je peux corriger... je cherche des prestations alors dorénavant merci de m'envoyer vos textes à la relecture pour correction avec un chèque emploi-service, ça arrondirait un peu mes fins de mois :)
Une Saint-Leusienne

CORRIGÉ :

Des augmentations factis (FACTICES) de prix ont été observées sur certain (CERTAINS avec S) de ces produits en amont de la mesure. Cela sous-entend donc que les baisses de prix ne sont, au final, qu’artificielles.

Le choix a été limité en nombre : que 60 produits ! et (ET avec E majuscule) Le (LE en minuscules) choix de nombreux produits est discutable au regard du label « Produits de Première nécessité ».

Leur texte :
"Aucun moyen légal ne permet à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) La DGCCRF d’intervenir."
CORRIGÉ : Soit on met des majuscules à Direction, Générale, Concurrence, Consommation, Répression, Fraudes voire même les lettres en gras ce qui permet de mettre le DGCCRF entre parenthèses et d'éviter la redondance en réécrivant ensuite après (DGCCRF) La DGCCRF d'intervenir...

Ensuite après l'énoncé de la loi :

La « Loi Jégo » est une LOI, et comme toute Loi, « nul n’est sensé ignoré (IGNORER) la loi ». Le principe qui en découle permet donc aux services compétents de l’Etats (ETAT) et à des agents assermentés de contrôler dans chaque supermarché son application effective, et, le cas échéant, de sanctionner les contrevenants.

Avant de fixer une liste, il est nécessaire de « sonder » les Réunionnaises et les Réunionnais sur ce que sont ( SUR CE QUE SONT...Do you speak french ? Je peux faire mieux que ça mais je vous l'offre pas ! Na ! ) pour eux les produits de premières nécessités (PREMIÈRE NÉCESSITÉ étant une expression globale elle est au singulier) . Un décret peut ensuite lister un total d’au moins 200 produits, ou de familles de produits, qui sont les plus vendus.

Enfin, les reports de marges s’ils existent (existeront toujours) (FAUDRAIT REFORMULER ALORS PLUTÔT QUE D'ÉCRIRE EXISTERONT TOUJOURS ENTRE PARENTHÈSES)..seront moins supportés par les plus démunies.(DÉMUNIS au masculin : cela concerne toute la population les hommes comme les femmes – ou alors il fallait mettre les FAMILLES les plus démunies et là, le féminin est correct)

Pourquoi ce site :

Ce site web vous permettra d’apporter votre témoignage, mais surtout vous pourrez signer en ligne la pétition « Stop vie chère » afin de demander l’application à la Réunion (LA AVEC MAJUSCULE puisque île de La Réunion comme écrit plus haut) de la Loi Jégo qui permet de réglementer, …..

TÉÉÉÉÉ à l'école ça ferait combien ça en rédac ? Moi je dis échec...

10.Posté par E. Delest le 20/03/2012 19:37
7 Il est vrai que la suppression des agents dans les stations serait déjà une mesure scandaleuse dans la mesure où elle ferait perdre leur emploi à des centaines de personnes et on s'apercevrait vite que ces agents étaient utiles à plus d'un titre.
Sans eux on verrait vite l'insécurité gagner les stations qui seraient vite obligées d'engager des vigiles alors on aurait gagné quoi ?
En plus ces agents sont particulièrement aimables et serviables donc il faut les défendre ...

11.Posté par jyves974 le 20/03/2012 20:11
Mis a part mendier, il sait quoi faire l'elu de pacotille ? Inciter les entreprises a s'installer dans sa commune doit vraiment ne pas faire parti de son vocabulaire. Non.. Le seul programme qu'il connait. c'est Mendier.

12.Posté par kada le 20/03/2012 21:11
Efforcez-vous vos droits par votre mérite plutôt qu’en inspirant la pitié)


13.Posté par jean jouhis le 20/03/2012 22:16
ah celui qui a renié par 3 fois l accord qu il avait INITIE de participer a la baisse des 8 centimes !!
JUDA

14.Posté par Luky le 20/03/2012 22:49
Pourquoi il hurle toujours ce type ?

15.Posté par vildeman le 21/03/2012 07:35
monsieur le maire thierry robert quand payer vous les employès devant le prud'homme ou requalifier les contrat en c d i la vie est chère pour nous

16.Posté par sabrina du Tampon le 21/03/2012 12:26
moi j ai un maire c est paulet payet je pense que Thierry Robert décide un peu trop pour les autres

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales