Economie

Vie chère: La Région demande la suspension de l'examen du projet de loi Lurel


Vie chère: La Région demande la suspension de l'examen du projet de loi Lurel
Un autre débat mis sur la table par le gouvernement, le projet de loi relatif à la vie chère initié par le ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel. Hier matin, les conseillers régionaux examinaient en "urgence" ce projet de loi en commission permanente pour avis consultatif.

"La commission permanente, à l'unanimité tient à souligner l'extrême importance de ce projet de texte pour le développement économique de notre île", a expliqué le président de Région, Didier Robert. C'est que le texte va s'intéresser aux pratiques concurrentielles, positions dominantes ou encore aux contrats d'importation exclusifs dans les DOM et à la Réunion.

Mais comme évoqué précédemment, les acteurs sociaux économiques réunionnais regrettent de ne pas avoir été consultés en préambule de ce projet de loi qui sera présenté au Parlement en septembre. "La Région regrette le recours à la procédure d'urgence pour un sujet de cette importance", souligne Didier Robert, ajoutant que "la procédure choisie ne permet pas la concertation nécessaire et indispensable avec les acteurs locaux, ce qui conduit sur le fond à proposer un texte incomplet, imparfait et donc insatisfaisant".

Dans cette optique, les conseillers régionaux ont demandé au gouvernement de "suspendre" l'examen en cours du projet de loi "pour ce qui concerne le volet relatif à la régulation économique", souligne-t-il. La Région demande qu'une concertation préalable soit mise en place entre les différents acteurs autour d'un forum social et économique. "Cela permettra à l'ensemble des partenaires de s'exprimer et formuler leurs propositions. De plus la Région est prête à s'engager dans l'organisation des débats compte tenu de ses compétences dans le domaine économique", conclut Didier Robert.

Il s'agit d'un avis du Conseil régional sur la question du projet de loi sur la vie chère, reste à savoir si le ministère de l'Outre-mer en tiendra compte.
Mercredi 29 Août 2012 - 07:09
Lu 481 fois




1.Posté par Pipelette le 29/08/2012 07:29
Monsieur Lurel, ne les écoutez pas !!! Les réunionnais en ont assez des pratiques de brigands !

2.Posté par David Asmodee le 29/08/2012 05:55
Parler de vie chère sans Évoquer l'octroi de mer, il faut le faire. Ce débat va déboucher sur de la merde.

3.Posté par zorbec le 29/08/2012 08:23
précision sémantique : Victorin Lurel n'est pas "ministre de l'Outre-Mer", mais ministres "des Outre-Mers" ! Un peu comme sous la 4ème République, quand il existait un ministre... "des Colonies". Décidément, les socialistes ont bien du mal avec la France d'Outre-mer !

4.Posté par jumeau_974 le 29/08/2012 11:11
Je croyais que la consultation avait été faite lors des Etats généraux de l'Outre-Mer ! On voit que la Région ne veut pas résoudre les problèmes structurels qui empêche le processus concurrentiel de s'implanter durablement dans le marché réunionnais !
La Région préfère subventionner des "mesurettes" comme les emplois verts, les produits locaux etc ... C'est super de nous laisser les miettes, mais ce serait encore mieux si celà n'était pas fait avec l'argent de nos impôts ! Chargeurs de l'eau en force ^^

La crise a mis sur le tapis un sujet intéressant : la transparence fiscale ! Alors que la Réunion est soi-disant un département français, le régime fiscal qui y est applicable est très dérogatoire. On le voit notamment sur la fiscalité des carburants. La question est dans quel intérêt a été fait ce régime fiscal : celui des contribuables ? Non. Des consommateurs ? Certainement pas !
Le problème de cette fiscalité c'est qu'elle a détruit le tissu productif local, notamment industriel, au profit du secteur de la grande distribution, avec la bénédiction de l'Etat, qui grâce à ces distributeurs, voyait à nouveau dans l'Outre-Mer des débouchés pour la production métropolitaine, sans que l'UE ne trouve à redire !
Cela ne changera pas tant que notre fiscalité sera fait à Paris, dans l'intérêt des entreprises métropolitaines et avec la bénédiction des lobbys Outre-Mer (FEDOM, etc...) ! Tant que les Réunionnais n'auront pas la totale maîtrise des charges et taxes supplémentaires qu'ils acquittent (pourtant prévu par la Déclaration des droits de l'Homme de 1792 , et donc dans notre Constitution !). D'ailleurs, l'article 73 de la Constitution n'interdit pas les habilitations fiscales !

Pour finir, l'octroi de mer doit normalement disparaître en 2014. La Région fait le forçing pour le maintenir. Si cela ne marche pas, la Région a-t-elle prévu une autre source de financement ? Sera-t-elle toujours financé par la consommation des ménages les plus pauvres de France, cad les Réunionnais ? Quid des autres sources de financements, notamment sur les revenus du patrimoine, qui ont explosé à la Réunion grâce aux subventions publiques contrairement des revenus du travail ? N'est-il pas possible de financer la compétitivité de notre économie en rééquilibrant les prélèvements obligatoires, et en ne les axant plus seulement sur la consommation.

On finance la mise à niveau de la Réunion en matière d'infrastructures notamment, par des taxes réunionnaises supplémentaires, alors qu'en Corse, le gouvernement a, depuis 10 ans, mis en place le PEI (Plan Exceptionnel d'Investissement) où il prend en charge les travaux envisagés à minimum 70 % ! A quand la même chose pour le département le plus pauvre de France, la Réunion ?

5.Posté par JORI le 29/08/2012 12:06
J'aurai bien aimé que super cumulard D.Robert ait eu ce même avis, que dis je, ait eu ce même intérêt pour lutter contre la vie chère à la Réunion lorsque ses copains étaient au pouvoir, peut être n'en serions nous pas là aujourd'hui. Aujourd'hui dans l'opposition, il est facile de reprocher aux autres ce que l'on n'a pas su faire du temps où l’on est au pouvoir. Je le vois gros comme une maison, si la Réunion connaît la misère, c'est la faute au gouvernement de gauche, sauf que c'était déjà la misère sous celui de droite.

6.Posté par marre marre marre le 29/08/2012 17:01
mr didier et sé copains ils s'ent foutent de la vie cher
avek leurs gros salaire resto gratos carburant gratos .Contrairement a nous avek un salaire de misére ont doit tout payez surtout les factures ki n'arrete pas de grimpez et au final plus grand chose pour se nourrir ........................Continuez méssieurs avek vos mensonges c'est biennnnnnnnnnnnnnnn Gagne des point zot la lol.

7.Posté par Marc le 29/08/2012 18:44
@Jori : Ben la lé jolie ! Hollande y promet et c’est Didier Robert qui doit exécuter !
N’importe quoi Hollande n’a qu’à trouver lui meme la solution

@mare : arrête râle coeur su les zot!

8.Posté par Job le 29/08/2012 21:02
Tu as raison Jori , du temps du vieux débris PCR qu'on a heureusement viré, il n'y avait pas de pauvres, il avait tout fait pour réduire : un petit boulot pour son fils, un petit boulot pour fifille et sans parler des cumuls de mandats et de présidences qu'il s'était allouer.

Pov Jori, DR n'est pas plus cumulard que Fruteau, Vlody et autres rigolos. Accroche toi à tes délires cela semble te réconforter, et tu peux vivre avec la colère entre les dents qui t'aveugle, tu n'oses pas voir la triste réalité des nuls qu tu as élu, les zayrault, flamby alias molasson, etc.

9.Posté par JORI le 30/08/2012 12:04
7.Posté par Marc le 29/08/2012 18:44
Donc vous confirmez bien que Sarko et donc super cumulard D.Robert n'avaient pas prévu de réduire la vie chère à la Réunion, puisque le problème n'a pas été résolu sous ses 10 ans de pouvoir, et que cela n’avait pas l’air de préoccuper le petit Sarko.
8.Posté par Job le 29/08/2012 21:02
Où avez vous vu que j'avais écrit qu'il n'y avait pas de pauvre avant super cumulard D.Robert?. Auriez vous bu?. Concernant les cumuls de mandats et fonctions, si vous êtes un ardent défenseur de super cumulard D.Robert, dîtes nous donc en quoi consisterait sa moralisation de la vie politique qu'il nous a servi à tous les plats durant sa campagne ?. A défaut de voir la triste réalité des nuls que j'aurai élu et qui sont au pouvoir que depuis quelques mois, je constate la triste réalité, celle que tout à chacun vit aujourd'hui et laissée par vos amis de droite.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales