National

[Vidéo] Ce qu'il faut retenir du Grand débat de la présidentielle

Diffusion trop tard dans la nuit ? Retrouvez l'essentiel des prises de parole des cinq candidats, Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, invités par TF1 et LCI pour le "Grand débat", ont dû débattre sur trois grands thèmes : quel modèle de société ? quel modèle économique ? et quelle place pour la France dans le monde ?


Les 5 principaux candidats à l'élection présidentielle étaient face à face ce lundi soir pour le "Grand Débat" animé par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau et diffusé en simultané sur TF1 et LCI. Ce sont désormais les instituts de sondage qui vont tenter de déterminer, auprès d'un panel de Français, lequel des prétendants à la fonction de chef de l'Etat, a le plus convaincu. Revivez les temps forts de la confrontation en quelques passes d'armes.

 


Jean-Luc Mélenchon (à propos des "affaires judiciaires" concernant François Fillon et Marine Le Pen) : "J’ai admiré vos pudeurs de gazelles quand vous dites que la campagne a été polluée par les affaires de certains d’entre nous. Il n’y a que deux personnes concernées, les trois autres nous n’avons rien à voir avec tout ça. Donc merci de ne pas nous mettre tous dans le même sac", a-t-il ironisé sur la "pudeur" des deux journalistes.

(sur les retraites) "Il faut revenir à la retraite à 60 ans et aux 40 annuités", estime le candidat du Front de gauche, jugeant "incroyable qu'on soit revenu au niveau où on en était quand les retraites ont été créées en 1910"

Le candidat mise sur 100 milliards d'euros d’investissements dans l’énergie du futur, l’agriculture paysanne, l’économie de la mer… pour "revenir au plein-emploi !"

(sur le sujet de l'immigration) "à tout propos on agite des fantasmes et on propose toutes sortes d'épuisettes qui ont toutes des trous dedans. Les gens ne partent pas en immigration par plaisir. C'est un exil forcé", s'adresse-t-il particulièrement à Marine Le Pen

(sur le port du voile) "Vous ne pouvez pas aller jusqu'à établir une police de vêtement dans la rue et "empêcher les gens qui portent des cheveux verts ou ont des jupes courtes ou trop longues", a-t-il adressé à Marine Le Pen

Jean-Luc Mélenchon a promis qu'il serait le "dernier président de la Ve république", et qu'il mettra fin à "la monarchie présidentielle"

François Fillon : "On est onze candidats à l'élection présidentielle, il y en a cinq ici, ça pose une question démocratique. Je sais que les sondages ont grande vertu pour les commentateurs mais avec cette règle-là, je n'aurais pas pu participer à la primaire de la droite et du centre

(sur les 35H) "Il faut donner la possibilité aux entreprises de négocier, via des accords majoritaires, le temps de travail des salariés"

(sur les retraites) "Le programme de Mme Le Pen, c'est le programme commun de la gauche en 1981. La gauche n'a jamais soutenu une seule des réformes des retraites qui permettent aujourd'hui (...) au gouvernement de plastronner en disant que l'équilibre des régimes est atteint", a déclaré l'ancien Premier ministre, plaidant pour un "passage progressif à 65 ans"

(sur la surpopulation carcérale) "Personne n'a jamais construit 40.000 places de prison en cinq ans", a-t-il lancé à l'adresse de Marine Le Pen

"Je me réjouis de voir qu'on se félicite de l'interdiction du voile à l'école", a-t-il noté les autres candidats. "La question fondamentale est celle de l'intégration de la religion musulmane"

François Fillon : "je veux être le président du redressement national"

Emmanuel Macron (s'adressant à Marine Le Pen qui le critiquait sur le fait qu'il était favorable au port du burkini) : "Je n’ai pas besoin d’un ventriloque. Je vous assure tout va très bien. Quand j’ai quelque chose à dire, je le dis clairement c’est mon habitude"

(Suite à une remarque non nominative de Benoît Hamon sur la transparence du financement pendant la campagne)  "Je pense que c’est pour moi donc je me permets d’intervenir. J’ai lancé un mouvement politique qui renouvelle vraiment la vie politique et est davantage dépendant des dons faute de subventions. Des dons allant de 1 à 7500 euros, comme le prévoit la loi"

(sur les retraites) "Je ne propose pas de faire la énième réforme qui consiste à repousser l'âge de départ", mais "une réforme en profondeur", en gardant "un système par répartition"

Emmanuel Macron a fustigé les "discours de guerre civile" de François Fillon sur l'insécurité

(sur le communautarisme) "Le piège dans lequel vous êtes en train de tomber Mme Le Pen par vos provocations, c'est de diviser la société et de faire des ennemis de la République des plus de 4 millions de Françaises et de Français dont la religion est l'islam et qui sont, pour la très grande majorité, absolument pas dans le communautarisme"

Emmanuel Macron (sur la fonction présidentielle) : "Je porte un projet d'alternance profonde avec de nouveaux visages, de nouveaux usages"

Marine Le Pen (s'adressant à E.Macron) : Vous savez quoi ? Vous avez un talent fou. Vous arrivez à parler sept minutes et je suis incapable de résumer votre pensée. Vous n’avez rien dit. C’est le vide absolu, sidéral ! 

(sur le patriotisme économique) "Je veux un Etat qui avantage les entreprises françaises et non pas les entreprises étrangères ou européennes. Ce qui m’importe, c’est le travail des Français"

(sur la sécurité) la présidente du Front national a évoqué une "explosion de l'insécurité, de la violence, des cambriolages", conséquence, selon elle, "d'années de laxisme"

(sur l'immigration) "il faut des frontières nationales. Je ne vois pas comment compter sur la Grèce ruinée ou l'Italie submergée pour pouvoir maîtriser le flux qui arrive de manière ininterrompue". "Oui il y a une immigration sanitaire, une immigration économique, un droit d'asile totalement dévoyé... Encore une fois le meilleur moyen de lancer le signal, un signal honnête, nous ne pouvons plus vous accueillir, c'est de couper toutes les pompes aspirantes de l'immigration, l'aide médicale d'Etat, l'accession au logement, etc.", a-t-elle ajouté avant d'être interrompue par Jean-Luc Mélenchon : "Vous croyez que les gens discutent de ça avant de partir ?". "Evidemment que oui : on les comprend qu'ils veuillent venir. Ils gagnent en France, parfois sans travailler, cinq fois ou dix fois plus que chez eux", a conclu la candidate d'extrême droite.

Benoît Hamon (qui attaque F. Fillon) : "vous êtes plus fort en soustraction de fonctionnaires qu’en addition avec votre propre argent"

Sans citer Emmanuel Macron, Benoît Hamon demande des "engagements clairs sur le financement des campagnes, et de la clarté avec laquelle nous montrerons que nous n’avons pas de dons de personnes qui appartiennent à des grands groupes et qui pourraient demain nous ligoter"

"Avec le revenu universel, au 1er janvier 2018, ce sera une augmentation de 200 € du smic net"

"Offrir la possibilité de partir plus tôt pour ceux ayant connu un métier pénible" mais aussi offrir la possibilité de "transférer des trimestres à son conjoint pour avoir plus rapidement une retraite à taux plein"

Benoît Hamon a promis d'être "un président honnête et juste, indépendant par rapport à l'argent et aux lobbies"

Le Grand débat à revivre en intégralité :

Mardi 21 Mars 2017 - 06:57
Lu 4292 fois




1.Posté par Gilbert le 21/03/2017 08:04 (depuis mobile)
Un fillon très à l''aise très bon. Un homme d''état quoi . Par contre macron nul chez les nuls.

2.Posté par lison le 21/03/2017 08:35
Je regrette que la cause animale n'ait pas été abordée car à ce jour c'est le silence assourdissant des candidats à ce sujet. Sur le site de la fondation Brigitte Bardot, est publiée la lettre ouverte à TF1 dans laquelle Brigitte Bardot demandait que la question animale figure dans le débat afin de connaître les engagements des candidats sur ce sujet. 39 % des Français inscrits sur les listes électorales affirment que les propositions des candidats en matière de protection des animaux pourraient influencer leur vote à l’élection présidentielle. Pour 80 % d'entre eux la cause animale est un enjeu important, 72 % souhaitent que les candidats à l’élection présidentielle s’engagent sur des mesures en matière de protection animale. La condition animale est très préoccupante notamment concernant, par exemple, les conditions de vie abominables des animaux dans les élevages intensifs et en batterie où les animaux ne voient jamais la lumière du jour. On est d'ailleurs encore sous le choc des révélations de l'association L214 qui dénonce les actes de maltraitances et de cruauté dans les élevages, les transports et les abattoirs. A ce jour, on n'a pas entendu les candidats parler de la cause animale dans leur campagne et je ne comprends pas non plus l'indifférence des journalistes (voire le mépris) qui n'abordent pas ce sujet avec les candidats, ce qui est fort regrettable, les animaux ne peuvent pas voter mais leurs amis et protecteurs (scandalisés par la perdurance des actes de cruauté) sont nombreux à pouvoir voter.

3.Posté par Ikki le 21/03/2017 09:12 (depuis mobile)
Le club des plus grands voleurs de France réuni.

4.Posté par GIRONDIN le 21/03/2017 09:18
...Ce qu'il faut retenir du Grand débat de la présidentielle...

D'après la police ou l'organisateur ?

5.Posté par whomval le 21/03/2017 09:42 (depuis mobile)
Je retiendrai ce q j'ai envie. Merci

6.Posté par Simandèf le 21/03/2017 09:57
Comme d'habitude un débat franco français qui ne concerne pas les réunionnais.

7.Posté par tonton le 21/03/2017 09:58
Je ne l'ai pas régardé, car je boycottes TF1 pour jeux anti-démocratique

8.Posté par Fidol Castre le 21/03/2017 10:17
Le Pen : " je suis pour l'apprentissage du français"
Mélenchon : " ça ne veut rien dire car tout le monde parle français à l'école".


Profs de français, commencez à faire vos valises. Mélenchon va vous remplacer par...au hasard...des profs d'arabe ?

Profes 2 franssé, comencer a fer vos valiz

9.Posté par Zarin le 21/03/2017 10:25
Le Muppet Show

D'un coup de baguette magique
Eclatent la musique
Les sunlights et les bravos
Vive le Muppet Show !

Il est temps de s'habiller
Tout beaux, bien maquillés
On peut lever le rideau
(Il faut lever le rideau)

Et maintenant que la fête commence
Sur le plus illustrissime fantastiquissime
Superchantissime et muppetissime
Show de tous les shows :
Le Muppet Show

10.Posté par vite sinon ce sera trop tard le 21/03/2017 10:33
MACRON : président, FILLON : couturier , HAMON : peace and love, MELLENCHON :merci patron, MARINE : lave plus blanc que blanc.....

11.Posté par tika le 21/03/2017 10:45
encore une fois une mascarade on prend les mêmes et on recommence que se soit au niveau national ou régional. qui peut savoir si un (petit candidat) ne fera pas mieux que ces requins qui pensent qu'a leur poche. j'irai voté mais pas pour ces corrompus. Franchement une retraite a 65 ans c'est ce foutre de qui??? et tous ça pour toucher une misère après et en plus payer une mutuelle qui coûte extrêmement cher.....

12.Posté par Maresco le 21/03/2017 10:50
Jean-Luc Mélenchon est apparu comme étant le plus solide, le plus sérieux et le plus à même d'incarner la France et de la faire entrer pleinement dans le XXIe siècle avec un programme extrêmement bien pensé et élaboré, et une vision claire et ferme pour l'avenir. Un Avenir en commun pour tous les français.

Hier soir, c'est un véritable Chef d'état qui nous a été révélé.

13.Posté par La vérité vraie... le 21/03/2017 11:21
Mélenchon et Le Pen les deux gagnants. Macron, un vrai gag, il est d'accord avec tout le monde. François Hollande est bien candidat...

14.Posté par A mon avis le 21/03/2017 11:31
"Ce qu'il faut retenir de ce débat "

Pourquoi voulez vous imposer votre point de vue à vos lecteurs ?

15.Posté par JORI le 21/03/2017 11:46
1.Posté par Gilbert le 21/03/2017 08:04 (depuis mobile)
Vous devez être un militant de Fillon, ce qui explique cela, car à priori cela ne semble pas être l'avis des téléspectateurs!!.

16.Posté par JORI le 21/03/2017 11:47
4.Posté par GIRONDIN le 21/03/2017 09:18
+1

17.Posté par verolia le 21/03/2017 11:50
"L’assistance est un droit mais l’assistanat est un piège" a lancé François Fillon lors d’un meeting à Boulogne-Billancourt le 7 juin dernier. Pour l’ancien Premier ministre dont la position radicale a séduit au premier tour de la primaire de la droite (44%, largement en tête devant Alain Juppé),"on ne peut avoir la meilleure santé du monde, l’école gratuite pour tous, une protection sociale pour chacun, sans réformer radicalement notre système et sans se retrousser les manches".

Et sa mesure phare dans le domaine de la protection (lol) sociale a un nom:"allocation sociale unique". Le principe? Fusionner dans une même prestation sociale le Revenu de solidarité active (RSA), l’Allocation de solidarité spécifique (ASS), la prime d’activité et les diverses allocations logement. Le système permet selon François Fillon une plus grande simplicité et un meilleur contrôle des dépenses, avec en ligne de mire une valeur cardinale: que le montant versé ne dépasse pas "les revenus du travail".....


Le plus grand voleur qui veut prendre aux pauvres pour donner aux riches (caf pour les nantis)
http://www.francesoir.fr/politique-france/primaire-de-la-droite-le-principe-dallocation-unique-principale-difference-entre


18.Posté par Fidol Castre le 21/03/2017 12:08
Macron, un vrai gag, il est d'accord avec tout le monde.


Oui, c'est vrai. Il fait oui de la tête dès qu'un concurrent ouvre la bouche, même pour le critiquer vertement.

19.Posté par PATRICK CEVENNES le 21/03/2017 12:44
fukcd473
Mélenchon l'hologramme de service, le "sale con, casse-toi" toujours à regarder dans le rétroviseur, à appeler à la guerre civile et à haïr les médias et la folie des grandeurs de l'emprunt.
Hamon avec son RUE version XXL parce que chaque jour qui passe, nous avons droit à une nouvelle version, la taxation des robots que nous n'avons pas en France, etc...
Macron, le Monsieur de la dérèglementation des transports de voyageurs par autocars, faisant miroiter la création de 22.000 emplois, chiffre qu'il dit n'avoir jamais indiqué (si si heureusement les médias sont là pour le rappeler). Résultat MegaBus a mis la clé sous la porte et à peine 7.000 emplois ont été créés. Il sait bien parler, à part ça, le bide astral.
Le Pen, 1 an à la Présidence , la France est en banqueroute et la guerre civile s'installe.
Fillon dommage pour le Pénélope Gate mais c'est probablement le seul qui a la carrure de Chef d'État.

20.Posté par A mon avis le 21/03/2017 12:58
@ 6.Posté par Simandèf : Ah bon !
Parce que les Réunionnais ne sont pas Français ?

21.Posté par Zarin le 21/03/2017 13:05
Robin des Bois était un brigand au grand cœur qui vivait caché dans la forêt de Sherwood et de Barnsdale (en). Habile braconnier, mais aussi défenseur avec ses nombreux compagnons des pauvres et des opprimés, il détroussait les riches au profit des pauvres ou rendait au peuple l'argent des impôts prélevés, selon les idéaux des auteurs...

Wikipédia

22.Posté par vanille le 21/03/2017 13:45
Post 6
parce que les reunionnais ne sont plus français ?
Depuis quand ?

23.Posté par Gilbert le 21/03/2017 16:32 (depuis mobile)
Jori je suis pas un militant de fillon, par contre vous vous devais être un militant du petit coléreux macron. Si vous avez regarder le débat vous avez vu qu il n''a pas l''étoffe d''un chef d''état.

24.Posté par Ah bon ? le 21/03/2017 16:38
Tout vu en entier le débat. Bien entendu les vieilles idées sont réapparues. Un vrai mélange d'idioties et de cohérences (quel paradoxe !). Le bougre le plus posé Fillon en l'occurence (mais avec un programme nul ) ne sera pas au 2ième tour et encore moins président. Macron, s'emporte, Mr, n'aime pas qu'on remue un peu son quotidien (lobby, banquier, conflit d'intérêt..)..Mélenchon a sorti pas mal de petites blagues que perso j'ai apprécié car c'est la vérité, mais c'est un trotkiste confirmé, donc c'est pas trop ce qui nous faut là, Mme Lepen, pareil j'ai apprécié sa prestation..malgré son point noir qu'est reste l'histoire du franc (bon si elle sera à l'Elysée y aura un référendum )..j'ai bcp aimé ce qu'elle a toujours soutenu : la France au français. Elle a parlé des catégories comme tout le monde sauf qu'elle a soulevé le pb du RSI des indépendants (le rsi est un vampire de ces indépendants)..-personne d'autre elle en a parlé-. Hamon lui il veut distribuer de l'argent à tout le monde, en veux tu en voilà...Bon on verra bien, mais Macron c'est un banquier avec tous les lobbyes et son réseau, il va y a voir du gaz dans l'eau s'il est président, car il faudra composer avec les législatives...Il n'a pas la trempe d'un président, encore moins la stature. Tout ce qu'il disait était insubstancié, vide, creux, bateau;..bref hors sujet...Bon je réitère mon choix ce sera Marine, (je change aussi) et on verra bien...rien n'est éternel , alors pas ce pouvoir.

25.Posté par lepreux le 21/03/2017 16:58
Le problme c'est que le travail coute cher. Charges, taxes, etc qui se repercutent sur le produit final donc des produits plus cher et on retrouve exactement le meme produit a coté fait gratuitement par un gamin chinois ou africain. Le consommateur qui sait pas va pas prendre le produit le plus cher. En plus on est pas sur des segment de hype genre entre un iphone fait en chine par un chinois avec des materiaux chinois alors qu'au prix vendu ca pourrait etre fait aux usa en plus enfin bref on se fait bouffer par des vautours. mais le monde est une arene il en va ainsi je crois... la secu, la caf, tout ca va finir par sauter tot ou tard. en fait, la nature, le monde est fait de telle maniere qu il est plus facile de faire la guerre que changer les mentalités. c'est dire.

26.Posté par A mon avis le 21/03/2017 17:49
Comique :
Derrière la candidate du clan Le Pen, il y avait Philippot qui hochait la tête comme le toutou en plastique sur la plage arrière des voitures (qui était à la mode à une certaine époque) . Où bien encore à l'âne (dans l'église, devant la crèche) qui hoche la tête quand on glisse une pièce dans la fente !

27.Posté par lapine le 21/03/2017 18:33
Macron il me fait penser a mass effect andromeda. Tous les sjw lui mettent 20/20 sans l'avoir vu.
C'est trop la hype, le jeu a des bugs partout, l'histoire est naze, les animations ridicules, des tetes a faire des cauchemards mais c'est la trop trop la hype voila ce que c'est. Tellement zarbi les soutient de ce jeu, qu'en fait, on se rendra peut etre compte plus tard que ce sont des types payés pour deverser de la propagande.

28.Posté par lapine le 21/03/2017 18:37
J'aurais du dire la narration au lieu de l'histoire. Cela étant, pour la propagande, faut pas s'etonner non plus. D'ou viennent ces derferlantes aussi soudaines que particulieres d'apres vous sur les reseaux sociaux? Beaucoup, il y a quelques mois et encore plus quelques années ont entendait pas tout ces machins a longueur de temps, nul part. Et la d'un seul coup, bim. Comme une envie qu'on ne peut plus retenir, ca déborde de tous les cotés sans explications. Non mais voila quoi. Vous croyez encore au pere Nowel peut etre?



29.Posté par GIRONDIN le 21/03/2017 21:44 (depuis mobile)
16. JORI
Merci
Ps vous avez bien du courage à répondre au Nivet.Il est obtus,militant,
Sur la fameuse clause moliere vous 100 fois raison, il ne sait pas de quoi il parle.Perso il devra lui même incrémenter ses 500 lectures
Au plaisir de vous lire

30.Posté par Ambre le 22/03/2017 11:47
Macron c'est beaucoup de copiage sur les programme et en plus trop sûr de lui !!!
On voit que c'est l'homme qui s'est fait payé un coach !!!!

31.Posté par A mon avis le 22/03/2017 12:28
@ 29 GIRONDIN : a propos de la clause Molière, durant le débat j'ai entendu la chef du clan Le Pen dire " ... on veut interdire de parler français sur les chantiers" (lapsus révélateur !)

Personne ne semble avoir relevé !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Mars 2017 - 07:54 [LIVE VIDEO] Emmanuel Macron à La Réunion