Politique

Victorin Lurel préconise l'ouverture d'une "réflexion sur une réforme des sur-rémunérations"

Victorin Lurel a remis ce mardi au Ministère des Outre-Mer son rapport sur l’égalité réelle. Parmi le panel des préconisations, la recommandation n°11 aborde le sempiternel débat sur la sur-rémunération des fonctionnaires. Très prudent, Victorin Lurel préconise d’engager "une réflexion sur une réforme du dispositif des sur-rémunérations". Voici dans le détail l’ensemble des 35 recommandations émises par l’ancien ministre et actuel député de Guadeloupe.


1. Etablir une égalité sociale en droits
Recommandation n°1 :
- Aligner progressivement sur 3 ans, à compter de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, les prestations sociales relevant du domaine de la loi des départements et des collectivités d'outre-mer de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre et Miquelon sur la situation prévalant dans l’Hexagone (conditions d’éligibilité, montants servis, services prestataires). Pour les mesures relevant du domaine réglementaire, intégrer au Plan santé Outre-mer des mesures d’application directe pour parvenir au strict alignement des prestations.
 
- Rattacher les fonctionnaires aux CAF des départements d’outre-mer.
 
Recommandation n°2 : Mesurer le taux de pauvreté outre-mer sur les mêmes bases et références que dans l'Hexagone.
 
2. Inscrire la recherche de l’égalité réelle dans un monde en mutation :
 
Recommandation n°3 :
- S’approprier d’ores-et-déjà l’internet des objets et le Big data ;
- Investir massivement dans le Très Haut Débit ;
- Former les citoyens à l’utilisation des moyens numériques.
 
3. Faire rayonner les outre-mer et les rendre plus attractifs aux investisseurs.
 
Recommandation n°4 :
- Mobiliser les diasporas d’Ultramarins et en faire des ambassadeurs du rayonnement outre-mer ;
- Instituer une Citoyenneté économique par un visa de long séjour avec la possibilité de naturalisation aux investisseurs en contrepartie d’investissements et de création d’emplois.
 
4. S’adapter à des contextes institutionnels spécifiques :
 
Recommandation n°5 : Modifier l'article 73 de la Constitution en supprimant l'alinéa 5 qui exclut le département de La Réunion du dispositif d'habilitation et en élargissant les possibilités de la notion d’adaptation pour mieux tenir compte des handicaps permanents, des caractéristiques et contraintes particulières des départements d’outre-mer.
 
5. Définir une « vision stratégique» préalable
 
Recommandation n°6 : Faire l’inventaire et l’évaluation des démarches de planification menées outre-mer et élaborer pour chaque territoire intéressé, avec le concours d'experts de haut niveau, un diagnostic et une « vision stratégique » à l'horizon 2040.
 
6. Décliner des plans de convergence dans des engagements contractualisés.
 
Recommandation n° 7 : Elaborer, à la demande des collectivités intéressées, et en concertation avec la société civile, un plan de convergence vers l’égalité réelle contractualisé avec l’Etat qui définira les politiques publiques à mettre en oeuvre pour corriger les inégalités externes et internes ainsi que les moyens budgétaires et fiscaux nécessaires à leur réalisation.
 
7. Inscrire la marche vers l’égalité dans un calendrier raisonnable et la mesurer avec des indicateurs pertinents.
 
Recommandation n°8:
- Les plans de convergence contractualisés entre les collectivités intéressées et l’Etat ne dépasseront pas une durée maximum de 25 ans.
- Etablir un tableau de bord propre à chaque territoire permettant de mesurer sa convergence, composé d’un tronc commun (PIB/habitant, IDH, rapport interdécile) et d’une sélection d’indicateurs pertinents au regard de la stratégie de développement choisie.
 
8. Evaluer de la convergence avec des outils statistiques modernisés.
 
Recommandation n° 9 :
- Assurer un égal traitement statistique des outre-mer par rapport à l’Hexagone, afin de disposer des données nécessaires à l’appréciation de leur convergence réelle
- Inciter à l’harmonisation des méthodologies des enquêtes réalisées par les instituts statistiques relevant de compétences territoriales (ISPF pour la Polynésie française, ISEE pour la Nouvelle-Calédonie).
 
9. Proposer nationalement et localement les efforts sociaux, budgétaires et fiscaux en faveur de la réduction des inégalités
 
Recommandation n° 10 :
- Dresser le récapitulatif de toutes les dépenses de l'État dans chaque territoire, afin de constituer l'état des lieux à partir duquel des redéploiements pourront être envisagés ;
- Remplacer le DPT Outre-mer, dès le PLF 2017, par un jaune budgétaire consacré à l’Outre-mer ;
- Dans chaque mission budgétaire, indiquer, par programmes et actions, les dépenses de l’Etat consacrées aux plans de convergence.
 
Recommandation n°11 : Dans le but de réduire les inégalités internes, engager, après au moins deux plans quinquennaux de convergence, une réflexion sur une réforme du dispositif des sur-rémunérations en réaffectant les économies dégagées au financement des plans de convergence.
 
Recommandation n° 12 : Après au moins deux plans quinquennaux de convergence, engager la suppression progressive de la réfaction de l’impôt sur le revenu.
 
Recommandation n° 13 : Dans le cadre du financement des plans de convergence, plusieurs pistes pourraient être explorées afin de faire évoluer la fiscalité :
- Aligner, au terme de plusieurs plans quinquennaux, les taux de TVA en Guyane et à Mayotte sur vingt ans jusqu’au niveau atteint dans les autres DROM.
- Envisager une augmentation, au terme de plusieurs plans quinquennaux, d’un ou de deux points de la TVA dans les trois départements de la Guadeloupe, de la Martinique et de La Réunion.
- Extension, à terme et de manière progressive, de l’octroi de mer aux activités de service, laissée à la discrétion des collectivités, ou les soumettre à un taux spécifique additionnel de TVA.
- Augmentation progressive sur 15 ans du plafond des taux d’OMR jusqu’à 5%, dont le produit sera consacré au financement des investissements en infrastructures.
- Etudier la possibilité de transformer l’octroi de mer en TVA régionale.
- Engager une discussion avec les autres collectivités et Pays sur une révision et une modernisation de leur fiscalité.
- Affecter, pendant au moins 25 ans, les économies faites sur les impôts d’Etat et les recettes supplémentaires encaissées au financement des plans de convergence en cogérant les fonds avec les collectivités.
 
10. Mettre à niveau des infrastructures de base
 
Recommandation n° 14 : Identifier et hiérarchiser dans chaque territoire ultramarin les investissements publics de base et de couverture à réaliser pour mettre en oeuvre les stratégies de développement et de convergence.
 
Recommandation n° 15 : Définir, d’ici la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, un plan de financement de la Stratégie nationale de santé pour les Outre-mer afin de renforcer la prévention, anticiper les évolutions démographiques et lutter contre les inégalités territoriales en matière de surmortalité infantile, d’accès aux soins et aux prestations sociales.
 
Recommandation n° 16 : Etendre l’aide fiscale aux investissements aux infrastructures publiques.
 
Recommandation n° 17 :
- Construire des parkings à la périphérie des villes et des routes solaires générant de nouvelles recettes ;
- Instituer, à terme, des péages ou un droit d’entrée pour être autorisé à aller au coeur des villes ;
- Taxer, à terme, à l’importation des véhicules, après mise à niveau des infrastructures de transport public.
 
Recommandation n° 18 :
- Identifier et chiffrer les besoins en infrastructures scolaires et en personnel éducatif de chaque territoire, selon les projections d’évolutions démographiques différenciées, et définir un plan de financement d’une Politique éducative dans les Outre-mer sur la période 2017-2027.
- Immatriculer à la Sécurité sociale dès le départ l'ensemble des personnes des collectivités d'outre-mer ou permettre rapidement leur immatriculation via par exemple les instituts locaux (ISPF en Polynésie, ISEE en NC).
 
11. Redéfinir les politiques publiques en faveur de l’emploi et de l’insertion professionnelle.
 
Recommandation n° 19 : Elaborer dans chaque territoire ultramarin un plan égalitaire de formations de masse, glissant et actualisé, tenant mieux compte des transformations structurelles des économies, de l’évolution des métiers et des besoins des marchés.
 
12. Poursuivre la lutte contre la vie chère.
 
Recommandation n° 20 :
- Poursuivre la lutte contre la vie chère en mettant en oeuvre, dans un premier temps, les recommandations du rapport d’application de la loi de régulation économique outre-mer ;
- Mettre en oeuvre des politiques de concurrence outre-mer et lutter contre les barrières à l’entrée dans tous les secteurs ;
- Inciter à la création de centrales d’achats pour les commerces de proximité.
 
13. Donner du pouvoir d’achats aux plus précaires.
 
Recommandation n° 21 : En vue de compenser la faiblesse des retraites des salariés ultramarins, créer à compter de 2017, dans les territoires mentionnés au 2ème alinéa de l’article 72.3 de la constitution, et par convention dans les autres territoires, un complément temporaire de retraite pour les retraités dont la pension est inférieure au taux de pauvreté national.
 
14. Décréter l’état d’urgence sociale et conduire un plan d’actions
 
Recommandation n°22 : Décréter l’état d’urgence sociale et mettre en oeuvre un big bang social :
- Rendre obligatoire pour le système éducatif une formation pour les décrocheurs et les sortants du système sans titre, sans diplôme, sans qualification ;
- Régionaliser le SMIC et le suivi des chômeurs avec un système de compensation différentielle aux salariés.
- Réviser le système du chômage partiel pour éviter à l’entreprise en difficulté de faire l’avance de la trésorerie.
- Adopter outre-mer le contrat unique d’embauche accompagné d’un compte personnel d’activité élargi de droits portables attachés aux salariés.
- Instituer ou réactiver outre-mer la garantie universelle de loyers pour faciliter l’hébergement et rassurer les bailleurs.
- Instituer un compte individuel pour les entreprises et taxer celles qui licencient trop.
- Mettre le Big data au service des chômeurs en créant une plate-forme numérique dédiée à cette tache au sein de Pôle emploi.
- Améliorer la conciliation et matière de conflit du travail et instaurer une semaine obligatoire de négociation entre l’employeur et le salarié avant saisine des tribunaux.
- Mieux doter en effectifs Pôle emploi et mobiliser encore plus ses services.
- Décréter le zéro charges sur l’emploi partout outre-mer.
 
15. Relancer la création de valeurs et d’emplois.
 
 
Recommandation n° 23 : Créer, pour dix ans renouvelables, des zones franches globales sur l’ensemble des secteurs d’activité et sur tous les territoires outre-mer avec des bonifications pour les îles des archipels et les zones déshéritées.
16. Redonner du souffle aux TPE/PME.
 
Recommandation n°24 :
- Raccourcir les délais de paiement trop longs imposés aux petites entreprises par les collectivités, les grands clients et les titulaires des marchés publics à leurs sous-traitants. Une garantie universelle de paiement leur serait proposée en exigeant d’une banque publique (CDC, BPI ou AFD) de prendre en Dailly (à taux zéro) les factures dues depuis plus de deux mois, le recouvrement pour les grandes banques étant plus aisé.
- Demander le remboursement immédiat par l’Etat des créances fiscales (crédits d’impôts, de TVA…) dues aux entreprises.
- Prendre des arrêtés ou circulaires qui inciteraient l’URSSAF, comme en 2013, à accepter plus facilement les délais de paiements et les moratoires en cas de difficultés.
- Mettre au point l’équivalent d’un Small business act en réservant un tiers des commandes publiques aux TPE et PME, tout en veillant à ne pas surenchérir les coûts.
- Relever le seuil de chiffre d’affaires à 70 000 euros pour les activités de services et à 160 000 euros pour les activités commerciales des microentreprises pour favoriser la création d’entreprises et d’emplois.
 
17. Mettre l’épargne et les services financiers au service de la production et de l'investissement local.
 
Recommandation n°25 : Elargir le fonds d’investissement de proximité DOM à l’ensemble des contribuables nationaux et relancer le fonds de garantie géré par BpiFrance.
 
18. Aider les classes populaires et moyennes à épargner et à investir davantage.
 
Recommandation n°26 :
- Créer un livret nouveau d’épargne défiscalisé ; Créer des programmes d’aides pour primo-accédant à la propriété ;
 
- Concevoir un programme de 150 000 logements sur dix ans par augmentation de la LBU et obligation faite aux compagnies d’assurance d’investir 5% de leur collecte annuelle dans le logement outre-mer.
 
Recommandation n° 27 : Dynamiser, avec les grands réseaux français de la microfinance, l’accès des classes populaires au microcrédit
 
Recommandation n° 28 : Vérifier la mise en oeuvre des dispositions du code monétaire et financier portant sur le plafonnement des frais de tenue de compte, et, en cas de non-respect, s’assurer de la définition, territoire par territoire, d’un plan d’actions permettant d’atteindre ses objectifs.
 
19. Investir massivement dans la recherche & développement.
 
Recommandation n° 29 : Définir, au sein de la stratégie de développement propre à chaque territoire, un modèle d’innovation adapté aux territoires à faible densité en « facteurs classiques d’innovation ».
 
20. Optimiser la gestion et la maîtrise du foncier par l’Etat et les collectivités.
 
Recommandation n° 30 :
- Parallèlement aux investissements en matière d’aménagement du territoire définis dans les plans de convergence, l’Etat doit adopter une politique volontariste et dynamique de gestion de son patrimoine foncier outre-mer.
- Engager une réforme foncière en Guyane sur au moins 100 000 hectares de terres.
- Réserver des surfaces agricoles minimales dans les schémas d’aménagement régionaux et territoriaux.
- Taxer les cessions et les plus-values de cession.
- Donner une priorité d’acquisition aux résidents.
- Rétrocéder comme prévu la zone des 50 pas géométriques aux collectivités concernées.
 
21. Solenniser l’objectif de convergence vers l’égalité réelle dans une loi.
 
Recommandation n°31 : Proposer au Parlement d'adopter, d’ici la présentation des textes budgétaires pour 2017, une loi d’orientation relative à l’égalité réelle outre-mer en en faisant une priorité de la Nation et comportant un volet interne et un volet externe de réduction des inégalités. 8
 
22. S’assurer que les moyens budgétaires et financiers prévus soient réellement mobilisés.
 
Recommandation n°32 :
- Le Conseil Interministériel de l’Outre-Mer, devra être réuni chaque année en mars, par le Président de la République et devra veiller au respect des engagements, notamment budgétaires, pris par l’Etat.
- De même les collectivités seront tenues d’évoquer ces plans de convergence lors des débats d’orientations budgétaires et de prévoir leurs financements dans leurs budgets primitifs.
 
23. Mettre en place un dispositif de suivi des plans de convergence.
 
Recommandation n° 33 : Créer un observatoire de la convergence outre-mer au sein du Commissariat général à l’égalité des territoires.
 
Recommandation n° 34 : Confier à la Commission Nationale d'Evaluation des Politiques de l'Etat Outre-Mer, dotée de nouveaux pouvoirs et de moyens renforcés, la compétence d’assurer le suivi de la mise en oeuvre des engagements contractuels pris par l’Etat en faveur de la convergence des outre-mer.
 
Recommandation n°35 :
- Etablir une obligation légale pour la Commission nationale d’évaluation des politiques publiques de l’Etat Outre-mer de transmettre au Parlement et au Gouvernement, tous les deux ans, un rapport d’application des plans de convergences chargée du suivi des plans de convergence.
 
Mardi 15 Mars 2016 - 19:36
Lu 4647 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

58.Posté par Olivier Montfort le 17/03/2016 11:17
Post 44 !! Pourquoi insultant pour les Réunionnaises ? Je dis que les réunionnaises sont jolies c'est une réalité. Quant aux sirènes elles sont aussi très attirantes, il en faut pour tous les goûts n'est ce pas ? Bon c 'est assez, je me cache à l'eau ... lol

57.Posté par dègue le 17/03/2016 10:12
vite, la réunion indépendante ; et démerde aou !!!

56.Posté par Mwen mi di le 17/03/2016 00:21
Post 52 a raison. Père Noël va passe tous les mois dans chaque case avec gros cadeaux... N'aura pu personne va pléré... Tout do moun i s'ra kontan...

Avec ça... Allé dormi...

55.Posté par jlr le 16/03/2016 23:37
Excellente idée , cette suppression de la surrémunération des fonctionnaires ; Nul doute que l'argent ainsi économisé par l'état Français reviendra à La Réunion , aucun doute là-dessus .

54.Posté par GIRONDIN le 16/03/2016 21:01 (depuis mobile)
No 24 délai de paiement ils vont avoir du boulot
50.Pierre Balcon
Oui et certaines banques françaises n''ont même pas de salarié sur place,juste 1 boîte aux lettres.
Ici je suis prêt à fournir des boîtes aux lettres 1 porte ou 2,verte ou jaune.


53.Posté par Pierre Balcon le 16/03/2016 20:23
Voilà où veut nous mener notre conseiller socialiste dans sa recommandation 23 :
Le CCFD-Terre Solidaire, Oxfam France et le Secours Catholique – CaritasFrance, en partenariat avec la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires ont analysé les données des plus grandes banques françaises pour 2015 . Leurs travaux viennent de faire l'objet d'un rapport qui focalise sur les résultats des cinq plus grandes banques françaises : BNP Paribas, BPCE, Crédit agricole, Crédit mutuel-CIC, Société générale.
On y apprend qu'un quart de l’activité internationale des banques françaises (13,5 milliards d’euros sur 53 milliards) est réalisé depuis des pays considérés comme des paradis fiscaux, ( au niveau réglementaire et judiciaire ) , et un tiers de l’ensemble de leurs filiales à l’étranger s’y trouvent (641 filiales sur 1 854).
On y apprend aussi que quatre des dix territoires où les banques françaises déclarent le plus de bénéfices sont pourtant des États membres de l’UE…
On découvre que les banques françaises réalisent un tiers de leurs bénéfices internationaux dans les paradis fiscaux. Le Luxembourg, trou noir de la finance européenne, accueille à lui seul 11 % de leurs bénéfices internationaux .
C’est le Crédit mutuel-CIC qui se distingue le plus, avec 44 % de tous ses bénéfices internationaux déclarés dans des paradis fiscaux.
Les activités bancaires sont 60 % plus lucratives dans les paradis fiscaux que dans le reste du monde , avec une déconnexion complète entre les bénéfices dégagés et l’activité économique réelle.
Les îles Caïmans et les Bermudes , qui fascinent notre conseiller élyséen , sont les territoires où il est le plus facile de créer des « sociétés ad hoc ( special purpose vehicle ), c'est-à-dire des coquilles vides propices à un endettement démesuré sans que cela apparaisse dans le bilan comptable du groupe . Les Echos de ce jour décrit les 4 mécanismes principaux de la fraude
Les activités les plus risquées et spéculatives sont toujours situées dans les paradis fiscaux . Pourquoi donc ne viendraient elles pas s'implanter à La Réunion ?

52.Posté par Pierre Balcon le 16/03/2016 19:54
à post 47
Erreur de ma part en effet : il faut lire 2028 , échéance finale du dispositif qui avait prévu 3 jalons : 2008 , 2018 et 2028 .
Cette sortie "en sifflet" préserve les droits ( quand même dégressifs ) des bénéficiaires antérieurs et impacte les droits des nouveaux entrants.

51.Posté par Popo le 16/03/2016 19:50
Supprimer la sur rémunération ?
1/ on se retrouve à la commission d endettement
2/ mi vende ma case
3/ mi mette mon argent dans un goni
4/ mi paye pu zimpots surtout foncier et moins taxe d'habitation

50.Posté par GIRONDIN le 16/03/2016 19:25 (depuis mobile)
ÉGALITÉ RÉELLE
...Extension, à terme et de manière progressive, de l’octroi de mer aux activités de service..
EXCELLENT👏

39. Pierre Balcon
Il faut lire 2018 au lieu de 2008 pour "l''extension"?

45. Tonton
Perso j''ai trouvé ça drôle aussi!

49.Posté par une réunionnaise le 16/03/2016 19:17
post 42, en métropole, une femme la quarantaine, posée, bien sur tout rapport, beau métier ce qui ne gate rien, avec mari, enfants, chien ,chat on dit une bourgeoise.

48.Posté par Tonton le 16/03/2016 18:38
haha, il ne connait pas la réalité des DOM

Point 17:
Taxer, à terme, à l’importation des véhicules,


Mais ca ils font déjà, meme trop !

47.Posté par Mwen mi di le 16/03/2016 18:36
Avant d'être fonctionnaire, je travaillais la terre pour payer mes études... Si ! Si !
Mes parents m'ont toujours dit : râle pas le coeur sur l'argent des autres.. Si ou vé être fonctionnaire, ou na ka fé comme les autres".
Mon passion té travaille avec zenfan l'école... Mwen té fé travaille avec zenfants gratuitement kan zot té rentre lékol... Par passion et pour aide à zot".
Mwen la fini par passe concours... Mwen lé pa proprio... Mwen la poin lépargne... Mé mwen lé kontent aide mon famille... Et manze à ma faim...
Alors, arret râle le ker... Fé pareil.
PS. Mi sar prendre cours kréol..Mi koze... Mé lé dur pou écrire.

46.Posté par une réunionnaise le 16/03/2016 18:19
pour certaines corporations, la Réunion n'est pas valable si on parle de sur remuneration.Mieux vaut les mutations à l'étranger.Je n'ai jamais trop cherché combien c'est augmenté dans les autres corporations sur notre ile, (cela ne me regarde pas,) quand ils sont mutés sur notre ile.Je crois que le plus gros "bouffeur" c'est l'éducation???

45.Posté par L'Ardéchoise le 16/03/2016 17:36
A 32 : Olivier Montfort, si l'on est une dame, par quoi remplacez-vous les filles à demi nues et les sirènes pour "mériter" la sur-rém ?
Votre commentaire est drôle, c'est la seconde fois que je m'amuse aujourd'hui sur Zinfos !

44.Posté par une réunionnaise le 16/03/2016 17:15
post32 Olivier Monfort :"les jolies filles déambulant dans nos rue à moitié nues, idem les sirènes ( Sirène créature moitié femme moitié thon)"

Vous tenez de tels propos, parce que "la pas donne à ou" la dit donne/la pas donné.C'est un peu insultant quand meme. pour les femmes sur notre ile???

43.Posté par le mage le 16/03/2016 16:05
pensez vous que si on supprimait la prime vie chere ,les reunionnais serait plus heureux et que l'argent resterait a la reunion, la seule chose qu'on pourrait se dire c'est qu'on est beaucoup plus à etre dans la merde

42.Posté par Pierre Balcon le 16/03/2016 15:47
Mise au point à post 34 et à quelques autres :
L'ensemble de la fonction publique ( fonction publique d'Etat , fonction publique territoriale et fonction publique hospitalière ) représentait en 2012 un effectif de 75 180 agents , auquel il faut ajouter 8 220 contrats aidés .
Un décompte "officiel" des agents natifs de La Réunion n' a été fait que sur la seule fonction publique de l'Etat , dans le rapport Bédier. Il établit que 53 ,3 % des agents étaient réunionnais .
En ce qui concerne la fonction publique territoriale aucun recensement officiel n'a été fait mais les échantillons qui ont été analysés donnent une proportion de plus de 95%
Dans la fonction publique hospitalière cette proportion est à peine plus faible .
Sur ces effectifs la presque totalité des agents d'Etat et celle de la fonction publique hospitalière perçoivent la sur-rémunération . Pour l'Etat cette sur rémunération coûte annuellement 350 M€. Dans la fonction publique territoriale seul le salaire de la moitié des agents est indexé et c'est ,selon G Annette , ce qui a justifié , pour les autres , "non sous statut" donc , le versement d'un 13 ème mois.
Le supplément de pension appelé ITR ( indemnité temporaire de retraite ) ne bénéficie lui qu'aux fonctionnaires d'Etat . Sur les 700 M€ que coûtent les pensions de l'Etat à La Réunion cet ITR ,qui profite à 22 000 pensionnés ( environ les 2/3 des pensionnés effectifs ) , représente annuellement 150 M€.
Rappelons que le décret Jego de 2008 a mis ce régime d'ITR en "extinction" . Il disparaîtra en 2008 et jusque là il est est progressivement réduit

41.Posté par alcide le 16/03/2016 15:12
La fin des privilèges, en route pour la chasse contre les baiseurs de paquet...

40.Posté par La vérité vraie... le 16/03/2016 15:08
Ben je crois que l'antechrist découvrira l'enfer de nombreux Reunionnais ne vivant pas avec la surremuneration : loyer exorbitant, fin de mois plus que difficile, prix astronomiques des denrées alimentaires...à cause de la surremuneration. Le commerçant il est pas couillon, des individus sont capables de payer à un prix très élevé beaucoup de produit, pourquoi il se priverait ? Et même, les écarts de prix avec la métropole tournent aux alentours des 22%, pourquoi une surremuneration à 35% ou 53 %
En plus, vous parlez de vie chère, ok, mais elle chère pour tout le monde non ?
Le vent est entrain de tourner ! Air France, Air Austral et Corsair peuvent commander de nouveaux et plus gros avions et les patrons locaux se tourner vers des CV locaux. Pareil pour la fonction publique : frères Reunionnais déposez vos demandes de retour maintenant ! Au plaisir de vous revoir très bientôt à nos côtés !

39.Posté par ANTHECHRIST le 16/03/2016 14:21
Supprimer la su rémunération je sais que beaucoup en rêve pourquoi pas mais alors je peux vous garantir que pour y arriver la région doit dire au revoir à l'octroi de mer et que les commerçants arrête de nous baiser que tous les propriétaires revois leur loyers à la baisse, que les opérateurs téléphonique arrête de nous faire croire que téléphoner avec les mobiles coûtent 20€ par mois. Et surtout arrêtez de payez une fortune un mec qui pompe des idées des autres pour les mettre dans un rapport...
Stopper la défiscalisation pour tous les propriétaires et les avantages fiscaux des entreprises sur l'île.

Moi je dis arrêtez la démagogie et de tirer sur les fonctionnaires...Je vais aussi ajouter que si on stoppe la su rémunération des fonctionnaires sans modifier les loyers et les prix des produits et bien avec ma petite famille on crèvera de faim dans la rue...

Vous voulez de l'égalité pour cela il faut rehausser les payes des réunionnais parce que finalement la plupart sont payés au tarif métropole alors forcément cela ne peut que coincé les rapports entre les fonctionnaires d'états et les employés du privé et curieusement quand c'est dans l'autre sens cela ne gêne personne à part les fonctionnaires...

38.Posté par La vérité vraie... le 16/03/2016 13:36
Une majorité de commentaires pour la suppression ! Génial !
Zinfos ne serait-il pas possible d'organiser des sondages interactifs ? On a bien le concours miss web !
Ça donnerait un plus au site avec le "lu xxxx fois".
Nos incompétents d'élus écoutent-ils la radio, lisent-ils les commentaires des articles, regardent-ils les infos ? Une majorité en a marre de cette prime coloniale ! Pourquoi donc aucun de ces branleurs des palais Bourbon et du Luxembourg n'osent le demander ? Vous allez attendre les prochaines élections ? C'est trop tard pour la gauche caviar ! Alors si la droite veut le faire, proposez le avant les ELECTIONS et qu'un vote ait lieu !
Le peuple reconnaîtra les siens...

37.Posté par kersauson de (P.) le 16/03/2016 13:16
c etait ds les années 60 qd il fallait 3 mois de bateau 3 jrs d avion,
le 22 a asnieres etc
maintenant il faut supprimer cet avantage qui profite surtout aux ZOREYS
et idem pour leur s pensions retraites
bon nombre habitent en metropole et se font faire des "attestations d hebergement" sur l honneur ici

j en connais une centaine minimum

36.Posté par Lanklime le 16/03/2016 11:52
L’égalité réelle c’est avant tout la suppression de l’indemnité de vie chère pour les fonctionnaires à la Réunion, cette prime colonialiste n’a plus lieu d’exister, il faudrait que ces élus aient suffisamment de couilles pour demander son abrogation pure et simple.. ; ce sera déjà un bon brin d’égalité réelle

35.Posté par Olivier Montfort le 16/03/2016 11:33
Il est bien évident que les morsures du froid de l’hexagone, la pénibilité du doux silence des citées, la pollution et autres avantages citadins méritent bien une sur rémunération pour venir souffrir sur nos plages de la chaleur éternelle, le danger d'un coco tombant de son arbre, subir le bruit assourdissant des cascades, les jolies filles déambulant dans nos rue à moitié nues, idem les sirènes ( Sirène créature moitié femme moitié thon) En bref ces pénibilités méritent bien des sur-rémunérations. Tout comme l'octroie de mer qui ne se justifie plus ou pas du tout.

34.Posté par charles le 16/03/2016 11:16
Égalité réelle
d'abord , le retour de tous les REUNIONNAIS qui le veulent
Blocage des postes pour les Créoles (tous les postes )
Diminution des salaires des élus
Contrôle des '' gros blancs '' dans les collectivités qui abusent de leur fonction ( voitures , téléphones , maisons , loyers .....)
Pas supprimer la sur rémunération , mais élever les petits au même niveau
Baisse des transports aériens
Et pis , il faut arrette recommander:
Recommandation 1 , jusqu' a 35
Au lieu recommander pourquoi y achete pas
La y sera réél

33.Posté par Pierre Balcon le 16/03/2016 10:56
à KLD
Puisque nous sommes sur le point de devenir copain.
Je voulais vous soumettre une petite réflexion comme ça en passant ,et sans aucun insuffisance.
Le Guépard est l'unique romande l'écrivain et aristocrate italien Giusepe Tomasi di Lampedusa paru en 1958 à titre posthume .
Tomasi di Lampedusa y trace la vie de don Fabrizio Salina, un prince sicilien, au milieu des tourments révolutionnaires italiens du Risorgimento. Mais c'est surtout une histoire de la Sicile et de la transition entre un ordre ancien et un nouvel ordre.
Ce roman est devenu célèbre parce qu’il fut adapté au cinéma en 1963 par Visconti qui confia à Alain Delon le rôle de Tancrede , neveu du prince Salina
Une des phrases les plus célèbres reste attachée à ce Tancrede . Elle reflète l'aboutissement de toute révolution :
« Si nous voulons que tout reste tel que c'est, il faut que tout change. »
Je me suis souvent demandé comment interpréter cette phrase mythique .
Cette phrase est introduite par une autre qui éclaire davantage les motivations du personnage : « Crois-moi mon petit oncle, si nous ne nous en mêlons pas, ils vont nous fabriquer une république. »
Je ne l’ai vraiment comprise que depuis que je suis l’actualité politique de La Réunion .

32.Posté par zorbec le 16/03/2016 09:47
Cela fait plus de 40 ans, à La Réunion, que l'on lit le même fatras d'idées, de plans, de programmes, de loi de programmation etc... pour soi-disant assurer un meilleur développement économique de l'île ! Le résultat de ces réflexions n'est guère encourageant : la situation ne cesse de se dégrader tant au niveau économique et social. Aujourd'hui, l'équipe Lurel-Pau-Langevin-Bareigts sort un nouveau programme pompeusement baptisé de "convergence". Mais un tel plan de "convergence" existe déjà : il a été mis en oeuvre il y a bien longtemps par l'Europe à travers ses différents fonds, et aussi le fameux POSEIDOM, pour permettre aux DOM de "rattraper" leurs retards "structurels" de développement. C'était écrit en toutes lettres dans les rapports de suivi des différentes missions européennes. Dès lors, on peut demander à quoi à servi tout cet argent déversé sur nos territoires ? Pourquoi il faut encore "rattraper des retards" puisqu'on ne cesse de le faire depuis au moins le milieu des années 70 ? Il y a visiblement "quelque chose qui cloche là-dedans" comme le chantait Boris Vian. Au lieu de dépenser encore des milliards et des milliards en vain ne serait-il pas plus simple d'inviter à La Réunion les quelques spécialistes du développement qui existent dans le monde et qui parcourent les pays pauvres pour les aider à construire de vrais projets de développement. La preuve que cela marche : souvent des reportages de télévision nous montre ce que ces hommes, avec peu de moyens, peuvent faire en concertation avec les populations locales et les résultats sont éblouissants...

31.Posté par muppets le 16/03/2016 09:27
Du grand bla bla à la sauce socialo. L'enfumage habituel on dirait qu'il a été payé à la ligne !
Et notre sous ministre péi elle fait quoi pendant ce temps ?

30.Posté par Direct dans le mur le 16/03/2016 09:26
La sur-rem ? Toujours la même rengaine... pourquoi ne pas travailler avec les acteurs économiques locaux pour qu'ils arrêtent d'abuser sur les prix ???? Pourquoi les loyers/prix doivent t-ils se régler sur la sur-rem ?

C'est la dessus qu'il faut travailler, car il faut bien se rendre compte d'une chose c'est que cette sur-rem est une subvention déguisée pour la Réunion. Et oui ! Combien de nounous, jardiniers, femme de ménages et j'en passe. Tous ces boulots qui vont disparaître si on la supprime....

Que les grandes surfaces arrêtent de nous prendre pour des pigeons avec ces prix sur-margés... les voitures ? PAREIL ça revient moins cher de les faire venir d'Europe (taxes et frais de port compris).... La téléphonie lol cette arnaque.....

Mais bien sur il est plus facile de stigmatiser que de faire en sorte de sortir se battre pour que les choses changent pour TOUS !! et oui vous croyez que les prix vont baisser, les loyers ? Vous vous mettez le doigt dans l’œil.

Allez go dans le mur !

29.Posté par le mage le 16/03/2016 08:52
recommandation 36
supprimer les avantages fiscaux et les avantages retraite pour tous les elus, ainsi les versements aux anciens présidents et ministres

28.Posté par Fidol Castré le 16/03/2016 07:22
J'entends "égalité", je fais CTRL+F et recherche "suppression de l'octroi de mer". Je lis le contraire. J'abandonne la lecture des autres points du torchon.

La gauche (Qu'elle soit PS ou UMP) est vraiment un cancer pour l'économie.

27.Posté par Elie le 16/03/2016 06:21
Bonjour la proposition numéro 1 est l'égalité des droits et la numéro 4 est exactement l'inverse avec une autonomie accrue.

Enfin j'ai peut-être rêver...

26.Posté par coco le 16/03/2016 06:02
Création d'observatoires par ci, mettre en place des commissions de réflexion, mesurer par là....plan sur 25 ans. Si avec ça on ne crée pas d'emplois et on n'améliore pas notre sort, il n' y aura plus rien à faire. Franchement dans ce péi, soit on nous prend pour des cons, soit personne n'a rien compris. En attendant il y en a qui profite du système. C'EST LE SYSTEME QUI FAUT CHANGER; ASSEZ DE RAPORTS, DE PLANS INUTILES; MERDE

25.Posté par JeanJean le 16/03/2016 05:56
Pas de soucis, comme d'hab au lieu de niveler par haut on nivele par le bas... et ya encore des abrutis qui y croient à cette bonne parole: lisez les commentaires du haut!

Déjà commencer par faire fonctionner l'observatoire des prix et on verra ensuite!

24.Posté par Annc 974 le 16/03/2016 01:37
Honteux .. Pas plus de mots pour qualifier ce torchon ... Déçue

23.Posté par une réunionnaise le 16/03/2016 02:58
"- Rattacher les fonctionnaires aux CAF des départements d’outre-mer.

Recommandation n°2 : Mesurer le taux de pauvreté outre-mer sur les mêmes bases et références que dans l'Hexagone. "
Concernant la CAF, les allocations ne sont pas versés depuis parfois plusieurs mois, 3 mois concernant des personnes, des foyers qui vivent que de leurs petites allocations, et qui se retrouvent dans des situations financières pas possible, alors qu'on pourrait éviter, des loyers impayés, des factures d'eau d'electricité.On sait quand meme en ne payant pas la personne pendant 3 mois, il ne s'en sortira pas.
Surtout sur notre ile avec le taux de pauvreté qu'il y a.
Sur la radio péi,on entend tous les jours des personnes venant essayer de récolter une donnée des autres auditeurs, pour faire avancer leur dossier.Les réponses sont "il faut attendre, ce sera fait dans la semaine, et les semaines passent, on trouve une autre réponse.Je trouve que c'est triste tout çà.
Il doit exister une autre facon de gerer le problème et le solutioner.

22.Posté par VPV le 16/03/2016 01:56
La sur rémunération pour tous ! le meilleur reste à venir !

21.Posté par La vérité vraie... le 15/03/2016 23:41
@10 non, non, non...il ne faut surtout pas s'en prendre aux frères des colonies (les politiciens c'est autre chose). Ces sociétés sont confrontés aux meme problèmes que nous, posés par le même genre de rapace !!!

20.Posté par Zozossi le 15/03/2016 23:24
"S'attaquer à la surrémunération"?

Derrière la formule bien démago, ça veut dire que ladite surrémunération ainsi "économisée" sera piquée aux fonctionnaires (qu'on ne plaindra pas trop) pour aller dans les poches de l'Etat obèse.

Pour le reste, on pourrait sous-titrer ce document "taxes à tous les étages":

-construction de parkings à péage (évidemment obligatoires),
-péage à l'entrée des centre-villes,
-taxation des véhicules,
-taxation au licenciement (très incitatif à l'embauche…),
-taxation des cessions et des plus-values de cession,

-MAIS (cherchez la contradiction): "poursuite de la lutte contre la vie chère", qu'il dit, le Lurel (mieux vaut en rire qu'en pleurer)…

Sans oublier l'institution d'une "citoyenneté économique par un visa de long séjour avec la possibilité de naturalisation aux investisseurs en contrepartie d’investissements et de création d’emplois".
En clair: bradage de l'île aux nababs indiens et chinois qui viendront (?) se faire naturaliser (après un "long séjour", on ne pourra pas leur refuser ça) en implantant des casinos pour leurs compatriotes (qui sont -rappelons-le- dispensés de visa à la Réunion)?...
Vu ce qui se passe en métropole à cet égard, on peut tout craindre.

19.Posté par le taz le 15/03/2016 22:42
ben elle sert à quoi la sous ministre de l"égalité réelle ?

si c'est lurel qui propose 35 mesures qui visent encore à déstabiliser la france outre-mer ????

ce quinquennat est un FIASCO absolu... du jamais vu !

18.Posté par Titi or not Titi le 15/03/2016 22:25

Taxer, Taxer, Taxer ... 😄😄
Commence A Nous Coûter Chers Nos Zélus !! 😜

ANouLa©®

17.Posté par KLD le 15/03/2016 22:23
tiens post 11 a réussi à me faire sourire devant un sujet aussi ........, merci pour ce moment .

16.Posté par li le 15/03/2016 22:20
Et avec tout cela est ce qu il y a une cérémonie de prévue ?


[

15.Posté par KLD le 15/03/2016 21:53
post 10 , un comique endémique ? seul les run ont la science infuse ? quand on comprendra que les ex 4 colonies ont les memes problèmes parce que économie de comptoir ............. surem pour certains , lobbies de l'import export ............. front commun , pour les 4 ex colonies .............pov post 10 , la run n'est pas le centre du monde , ça se saurait .

14.Posté par Pierre Balcon le 15/03/2016 21:23
Ah et puis j'allais oublier le gag : Lurel propose dans sa 17ème recommandation d'instituer un péage à l'entrée des villes .
Donc la proposition d'Annette n'était pas si décalée !
Avec une telle idée saugrenue les élections se présentent au mieux ...pour la droite

13.Posté par reunion le 15/03/2016 21:05
mr victorin lurel on a pas besoin d antillais pour nous dicter de ce que on doit faire commence par diminuer tes indemnites et t occuper de tes compatriotes qui se prennent pour des americains

12.Posté par kafir le 15/03/2016 20:53
Pipo, pipo , désavouer par le peuple !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.

11.Posté par Eno2016 le 15/03/2016 20:50
Un paquet de "baratins" comme d'habitude !
Combien a -t-il été payé pour pondre ces quelques pages qui ne sont même pas faites par lui-même ?

10.Posté par Pro No Stick le 15/03/2016 20:42 (depuis mobile)
Il est oublié de redéfinir la convention fiscale avec Maurice afin de mettre un terme à l évasion fiscale pratiquée en.masse par les patrons réunionnais..

Beaucoup de recommandations bidons, et l absence de chiffrages annuels des mesures ...Bidon!

9.Posté par moi le 15/03/2016 20:40 (depuis mobile)
Ah ok égalité vers le bas

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales