Société

Vices cachés dans le patrimoine de Thierry Robert

La publication du patrimoine immobilier de Thierry Robert a résolument marqué un tournant dans la transparence totale des politiques voulue par bon nombre de citoyens. Si la nature des efforts fournis "à la sueur de mon front", dixit l'élu, ne souffre d'aucune contestation, Zinfos a voulu éclairer d'une lumière nouvelle les biens acquis par celui qui deviendra le maire de Saint-Leu en 2008. Travaux sans permis de construire ou non respect des contraintes des plans d'urbanisme, le chef d'entreprise Thierry Robert cumule les entorses. Le chef d'entreprises, sûr de son travail, rappelle qu'il n'a jamais été condamné.


En mettant cartes sur table, le chef d'entreprises oublie d'en évoquer le contentieux
En mettant cartes sur table, le chef d'entreprises oublie d'en évoquer le contentieux
Les premières accusations remontent aux premiers mois de son mandat de maire. Devant les révélations du Quotidien à l'époque, le tout jeune maire de Saint-Leu fait preuve d'un aplomb solide en confirmant avoir construit sans permis. "Effectivement, j'ai fait une construction sans permis à Piton Saint-Leu". Et "c'est vrai aussi pour le sous-sol occupé par un bar aux Avirons", dira-t-il. Sur cette seconde affirmation, c'est un immeuble composé de quatre appartements et de trois bungalows situés sur la route des poivriers (aux Avirons) qui seront construits sur une emprise de 532m2 de superficie de terrain, maximisé à  600 m2 habitables. Dans sa déclaration de patrimoine, Thierry Robert précise avoir acquis son terrain nu avant d'en entamer la construction. La manoeuvre, habile, consistait à construire en toute illégalité et d'attendre une régularisation, amende à la clé, et le chef d'entreprises en était visiblement bien conscient.

Toujours dans ses réponses accordées au Quotidien, il laissait justement transparaître la stratégie du fait accompli. Tout en souhaitant "laisser la justice faire son travail", il envisageait la menace d'une amende avec détachement. "Je paie ce que je dois payer", ajoutait-il.

Travaux d'aménagement dans les combles

En décembre 2010, ce sont des travaux au niveau des combles d'une maison située au 14 rue de Bagatelle, à Saint-Denis, qui répondent au même procédé de maximisation du plancher habitable. Encore une fois, le propriétaire, Thierry Robert, ne nie pas les travaux d'extension comme étant illégaux mais avance la raison pour laquelle selon lui les travaux engagés l'étaient sur une surface destinée à ne pas être habitée. Etonnant dans ce cas que des fenêtres et deux portes aient été ajoutées à l'endroit des combles de la bâtisse.

Contactée par nos soins à l'époque, la mairie de Saint-Denis déclarait avoir été au courant de ces travaux sans permis mais avouait ne pouvoir intervenir en l'absence de plainte d'un tiers. Position erronée puisque des cas similaires d'aménagement de combles avaient clairement fait ressortir que la mairie avait bien agi, sans qu'aucun dépôt de plainte ne soit nécessaire. L'oeuvre de Thierry Robert ne s'arrête pas là. La construction de portes et de fenêtres à l'étage sur une bâtisse située à proximité du Jardin de l'Etat et du Muséum d'Histoire naturelle devait obligatoirement passer entre les mains de l'architecte des Bâtiments de France. Pièce ultime qui manque au dossier d'un permis de rénovation de toute façon inexistant. Nous apprendrons plus tard que Thierry Robert avait déjà déposé une demande de permis pour l'aménagement de ces fameuses combles en 2003, mais que le permis lui avait été refusé, au motif du caractère protégé du secteur, et que la CINOR s'était également opposée au projet.

Un précédent au Tampon

Le 28 novembre 2003, deux agents de la police municipale du Tampon se rendent au N°30 de la rue Pedro de Mascareignas, sur dénonciation, bien avant que le jeune homme ne s'engage en politique. Difficile ici donc d'invoquer un quelconque règlement politique.

Le rapport d'infraction établit la présence de deux logements achevés en bois sous tôles dont un est déjà habité, tandis qu'un troisième de 60m2 implanté à 0,70m de la clôture (le POS prévoyant pourtant 4 mètres) était en cours d'achèvement sans qu'aucun permis de construire ne soit affiché. Vérifications faites auprès du service d'urbanisme de la mairie, aucun permis de construire n'y a été consigné, relèvent les agents assermentés.

Après avoir tenté de persuader les enquêteurs qu'une demande de permis n'était "pas nécessaire si aucune maçonnerie n'était effectuée", Thierry Robert avoue l'infraction de défaut de permis de construire le 19 juin 2004 devant les gendarmes de la brigade de Piton Saint-Leu.

Extrait du jugement de la cour d'appel du 30 avril 2009
Extrait du jugement de la cour d'appel du 30 avril 2009
La DDE rappelle à l'époque que ces habitations violent les règles d'urbanisme et leur confèrent un caractère "non régularisable". Pourtant, suite à un vice de procédure (aucun procès verbal ne reportera la date estimée de fin des travaux des habitations, ndlr), la Cour d'appel jugera "nulle" la requête portée en justice par la DDE (maintenant DEAL). Le flou entourant la prise effective du délai de prescription de 3 ans a bénéficié ici au prévenu : Thierry Robert qui devra s'acquitter d'une amende fiscale de 9.262 euros, l'équivalent de moins de six mois de revenus locatifs (1.593 euros/mois) de ces constructions sans permis. De quoi se refaire bien vite.

Résultat des courses, dix ans plus tard, le même Thierry Robert affiche sans sourciller que cet immeuble collectif (4 appartements et 3 bungalows d'une valeur de 500.000 euros) figure bien dans son patrimoine qu'il a présenté la semaine dernière à la presse.

Autre entorse à Piton Saint-Leu

Le promoteur et constructeur Thierry Robert avait déjà marqué son passage par un non-respect du permis de construire au 44, chemin Boussole à Piton Saint-Leu. Les témoins de l'époque s'en souviennent. "Le panneau affichait la construction d'une maison. A côté, il est sorti finalement la maison plus un immeuble de 5 logements !". Un bien valorisé aujourd'hui à 300.000 euros. La mairie de Saint-Leu n'avait été mise dans la confidence par un courrier anonyme que début 2008, au-delà, ou à peu de mois près, de la prescription des trois ans en matière de construction illégale. Des confidences précipitées, sans aucun doute, par l'annonce de Thierry Robert de se porter candidat aux municipales.

Des acquéreurs aux trousses aux Avirons

Un autre écueil attend le député-maire de Saint-Leu. Direction cette fois les Avirons où là encore deux étages auraient été ajoutés à la résidence Antony, rue des Poivriers. Qu'est-il reproché au chef d'entreprise ? Les quatre plaignants avaient acquis chacun un appartement et constatent à l'époque que la résidence présentait plusieurs malfaçons. Seulement six ans après l'acquisition, l'immeuble se retrouve dans un état très dégradé.

Ajoutez à cela que la résidence a une nouvelle fois franchi les termes du permis de construire. Ici, c'est plus du double de logements qui a été livré. "Il devait y être construit une dizaine de logements et il y en a plus de 22", énonçait l'avocat des plaignants à la sortie de tribunal en juin 2012. Les expertises notariées montraient que les acquéreurs avaient perdu plus de la moitié de la valeur de leur bien sur cette durée très courte des six ans.

L'irrégularité présumée dans le permis de construire de la résidence Antony avait fait l'objet d'une audience au tribunal de Saint-Pierre le 15 Juin 2012. Mais le tribunal avait jugé utile de reporter sa décision en attendant une expertise judiciaire. "Le rapport de l'expert va être rendu en fin de mois", rapporte aujourd'hui Me Francis Deffrennes, avocat des quatre acquéreurs plaignants. Sans dévoiler le contenu du rapport d'expert provisoire auquel il a eu accès, il "confirme les propos tenus lors de l'audience de juin 2012, selon lesquels la construction de la résidence a été faite en dépit du bon sens. Deux étages devaient y être construits. Résultat : il y en a quatre ! Les règles d'urbanisme n'ont pas été respectées. J'ai 53 ans, j'exerce depuis 1985, je n'ai jamais vu pareil cas en métropole", déplore l'avocat des plaignants. Selon lui, ses clients ont perdu tout bénéfice dans l'achat de leur bien. Des biens qui, en raison des malfaçons et de l'agrandissement anormal de la résidence, deviennent invendables en l'état. "L'immeuble doit être détruit", lâche Me Francis Deffrennes. "De mémoire, la valeur de chaque appartement atteignait les 200.000 euros". Aujourd'hui, leur valeur n'atteindrait pas plus de 50.000 euros (termes employés lors de l'audience de juin 2012, ndlr). Avec la remise du rapport de l'expertise judiciaire éclairée par celle d'un expert en immobilier, l'audiencement de cette affaire ne devrait pas intervenir avant quelques mois.

"Certains vont avoir du mal à trouver le sommeil dans les prochains jours", ironisait Thierry Robert la semaine dernière, après avoir mis sur la table son patrimoine. En faisant référence à d'autres élus qui ont peut-être beaucoup plus à cacher que lui, Thierry Robert a aussi oublié d'évoquer les entorses qui lui ont permis d'outrepasser les règles d'urbanisme selon la méthode éprouvée de la régularisation administrative à la suite d'amendes dont le montant ne décourage pas ses contrevenants.

----------

Le droit de réponse de Thierry Robert (en déplacement à Paris) :

Cher Monsieur Dupuy et lecteurs de Zinfos974,

Mis à part le fait que vous n'êtes pas un juge, vos prétendues "accusations" n'en sont pas. Elles ne sont pas davantage des révélations pour le public, qui connait déjà vos anciens articles sur le sujet, que vous tentez de réchauffer au profit de votre ami Jean Luc Poudroux récemment condamné pour concussion.

Comme chacun sait, mon casier judiciaire est vierge de toute condamnation. Est ce le cas de tout le monde !?!!!?!!!? Je constate que cet article vient au soutien de la dernière conférence de presse de Monsieur Poudroux qui, flanqué du collaborateur de Me Deffrennes, n'a pas hésité à... (NDLR : Propos censurés par Zinfos sur conseils de nos avocats car diffamatoires).

Enfin, je ne m'étonne plus de votre soutien sans faille à Monsieur Jean Luc Poudroux (NDLR : Censuré pour les mêmes raisons). J'ajoute que le sens de vos articles me concernant et par lesquels vous pensez faire preuve de transparence ont été écartés de mon profil Wikipédia car les gestionnaires de ce site ne les trouvent pas objectifs.

Meilleurs Salutations,

Bon courage à votre ami, Monsieur Poudroux, pour les municipales de 2014.

-----------
Thierry Robert a le mérite d'être le seul élu à avoir décliné de façon détaillée son patrimoine à la population :
Vices cachés dans le patrimoine de Thierry Robert

Vices cachés dans le patrimoine de Thierry Robert
Mercredi 17 Avril 2013 - 06:29
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 13597 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

55.Posté par ALLEZALLAIS le 19/04/2013 18:27
54

Oui, mais voilà, avant même d'être élu, comment pouvez-vous expliquer pour T. R. un fait inédit : son casier judiciaire vierge.

Et pourquoi ses aveux, concernant les infractions au schéma d'urbanisation s'ils sont avérés, ne l’ont pas conduit pas à une sanction autre que celle de payer les préjudices aux incartades ?

Admettons que T.R. mette sa menace d'exil à MAURICE à exécution, ses bénéfices fonciers (presque 90.000 euros par mois), existeront toujours et seront payés par lui ou par les acquéreurs de ses biens. Pas de perte pour l’Etat, mais un manque à entreprendre qui mettra des gens au chômage.
S’agissant de la déclaration de l'ISF, les impôts seront toujours payés, soit par chèque, soit pas saisie des comptes bancaires, soit par la saisie progressive de ses biens fixés au sol. Le bien commun n'est pas lésé !

En cas de départ à MAURICE il ne sera plus député maire, donc ses revenus de cette sorte seront insaisissables ; tandis qu'un autre député maire paiera des sommes semblables.

Quant à la psychiatrie, elle ne peut agir qu'à la demande de la famille en cas de danger vital pour lui ou son entourage.

Alors par quel bout agir ?

54.Posté par Citoyens scandalisés le 19/04/2013 12:27
De toute évidence, ce Thierry Robert est un cas à étudier: pour l'inspection du Fisc, de la Brigade financière et des autres services concernés (sans oublier de psychiatrie)! Car comment expliquer qu'un individu né sans grosse fortune paternelle, sans intelligence supérieure (il est loin d'être subtil, pour user d'un euphémisme) a pu en à peine quelques années (disons 15) devenir millionnaire??! Il est donc plus malin qu'un Cahuzac avec ses diplômes et ses réseaux mondains et politico-financiers?? Nous sommes nombreux à être sur-dipômés, de bonne famille, super QI, et tout de même pas arrivés au dixième de ce qu'il déclare avoir. Donc, il y a un 'truc'... pas très catho...

53.Posté par Creole Blanc de la Réunion le 18/04/2013 22:14
Laissons la justice faire son travail, car il faut malheureusement lui faire confiance, on a pas le choix. Si ce que TR a fait est illégal, il faut espérer qu'il soit sanctionné au plus tôt. J'espère que ce millionnaire fait quelque chose de concret pour ceux qui sont dans le besoin, qu'il aide financièrement les associations qui œuvrent au profit des plus démunis. Je pense aussi que les entreprises qu'ils fait travailler emploient des ouvriers qui sont bien payés. Bref que TR soit un vrai Robin des Bois.

52.Posté par l''inquisiteur le 18/04/2013 18:28
@46.Tom Hats

D'accord avec vous !!!

Parmi ceux qui critiquent la réussite de Thierry Robert, nombreux sont ceux qui à la Réunion se sont pris pour des promoteurs immobiliers dignes de ce nom et qui ont échoué lamentablement en plantant les fournisseurs ,leurs sous-traitants, l'urssaf et les services fiscaux, voir les clients qui ont eu le tort de leur faire confiance.... et qui continuent à vouloir donner des leçons de morale !!!

51.Posté par Caton2 le 18/04/2013 12:38
Constructions sans permis de construire, permis de construire non respectés. Bel exemple que donne un élu à ses administrés... Et on s'étonne des pertes de repères de nos enfants!
Pour toute défense ce représentant de la nation nous oppose son casier vierge. Qu'est-ce que ça prouve? Au minimum, que la justice est laxiste. Laxiste pour les riches et pas pour les pauvres. De la à penser qu'elle est corrompue, il n'y a pas loin...
Mais broutille que cela! "Pierrot, ton enquête est digne de Mediapart maternel, rien de véritablement scandaleux qui peut mettre en cause sa réussite." (post 45).
Voilà où on en est aujourd'hui: rien de scandaleux! Demain, ça sera: Thierry Robert, un bel exemple de réussite, un modèle pour les générations futures!
Tous pourris? Même les citoyens?

50.Posté par Antipode le 18/04/2013 10:29
Pour le coup, une vidéo datée de 2011 à-propos de "religion" c'est de la manipulation/désinformation par rapport au sujet de l'article ?! ;)

49.Posté par Expedit ELFORDY le 18/04/2013 08:51
Quand faut y aller faut y aller merci, restez imformé par ces videos, et surtout faites circuler

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=C0izcHts_UU

48.Posté par Expedit ELFORDY le 18/04/2013 08:20
Pierrot joue le jeu de la désinformation comme un artiste digne de Maternelle Supérieure,

"occupe le cul son camarade" en créole, un peu comme freedom.

Je vous conseille de faire circuler ce lien qui en dit long et que l'on couve....

.http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=rnInkrYrGiE&feature=fvwp

47.Posté par citoyens le peuple le 18/04/2013 07:51
Plusieurs enquête sur des élus qui ruinent les citoyens,l 'état sur St Denis 974 bien avant 2014 des demissions, condamnation soulager le peuple oh bord de l 'explosion ( opprimé)

46.Posté par TOM HATS le 17/04/2013 23:02
Pierrot, ton enquête est digne de Mediapart maternel, rien de véritablement scandaleux qui peut mettre en cause sa réussite.
Si on le compare aux autres politiciens locaux on peut dire qu'il n'a pas encore grand chose à son palmarès.
je crois qu'une enquête sur mr Pierrot et son patrimoine pourrait être plus" intéressant".

45.Posté par ALLEZALLAIS le 17/04/2013 20:52
Mais puisque le Président Normal premier décide que l’affaire CAHUZAC ne pourra plus se reproduire si chacun des Ministres et des élus déclare son patrimoine et même ses comptes à l’étranger, venons-en justement au contrôle du patrimoine du Président de la République, celui de sa déclaration récente de 2012 déclaré au JO.

Comme chaque président au début de son mandat, François Hollande a remis au Conseil constitutionnel une déclaration de son patrimoine publiée vendredi 11 mai 2012 au Journal officiel.

Lisez. Il déclare 1.170.000€ de patrimoine se répartissant ainsi : assurance-vie 3.550 €, trois comptes courants 8.259,58 €, divers meubles 15.000 €, une villa de 130 m² sur 1.500 m² à Mougins déclarée pour 800.000 €.

Halte là à ce méli-mélo ! Voyez-vous même dans les agences les prix des villas de 130/1500 à MOUGINS : Un à deux millions et plus encore !

http://www.croisette-properties.com...(12009)&gclid=COSHyLrVy7YCFVDMtAodxy8AwA

François Hollande possède en plus des parts (?) de 2 appartements à Cannes l’un de 54 m² et l’autre de 80 m² déclarées respectivement pour 230.000 € et 140.000 €.

Que veut dire ici des parts ? Le président a décidé de séparer en parts de nue-propriété et en parts d’usufruitiers ses deux appartements.

Est-ce légal ? Non ! Les déclarations de patrimoines des candidats ne doivent pas être démembrées comme le sont les déclarations ISF ! Erreur !

Le Président est diplômé du fisc : Inspecteur des finances. Il sait qu’une société civile immobilière peut être un excellent outil de stratégie patrimoniale, en particulier sur le plan fiscal (ISF), mais il fait semblant d’ignorer que les déclarations de patrimoines des élus ne sont pas démembrées.

François Hollande est pourtant utilement conseillé par ses experts payés par les contribuables qui, eux, peuvent toujours courir mais seront rattrapés par le matraquage fiscal organisé !

Ce montant est donc approximativement de 3 à 4.000.000 d’euros et non de 1.170.000 €.

On doit en retirer les dettes : le montant du passif de Hollande qui s’élève opportunément à environ 255.300€. A quoi servent ces prêts qui viennent en déduction du patrimoine si ce n’est que pour le réduire et non pas faciliter l’accession ?

Étaient-ils indispensables ces emprunts pour "ne rien acheter" quand il gagnait 19.500 € nets par mois en tant que député et président de conseil général de la Corrèze et qu’il est aujourd’hui totalement pris en charge par la République tout comme sa concubine qui devrait joindre ses biens à la déclaration ISF. Non ?

D’autre part, espérons que l’appartement de Boulogne proche de Roland-Garros estimé aujourd’hui à 1,4 million d’euros est revenu à la mère de ses cinq enfants ?

Sait-on jamais ? Et si ce n’était pas exact ? Le Président FRANCOIS HOLLANDE tomberait sous le coup du CODE PENAL qui prévoit des sanctions en cas de fausse déclaration des candidats ?

http://www.finances.gouv.fr/formula...

Contrôle des déclarations des candidats ? Certains des renseignements figurant dans la déclaration du candidat peuvent être aisément vérifiés auprès des greffes des tribunaux de commerce ou par minitel 3617 EURIDILE. Il est vivement conseillé de faire cette vérification avant de notifier le marché au candidat retenu, au moins pour s’assurer qu’il ne fait pas l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire entre le moment où il a déposé sa candidature et/ou son offre et celui où le marché lui est notifié.

Sanction des fausses déclarations ? Outre les sanctions prévues pour les faux aux articles 441-1 et suivants du code pénal, un candidat qui ferait une fausse déclaration peut être exclu des marchés publics dans les conditions fixées à l’article 47 du code des marchés publics.

http://www.cnccfp.fr/index.php?art=719

Article 441-1 : Ordonnance nº2000-916 du 19 septembre 2000 article 3 Journal officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002. Constitue un faux toute altération frauduleuse de la vérité, de nature à causer un préjudice et accomplie par quelque moyen que ce soit, dans un écrit ou tout autre support d’expression de la pensée qui a pour objet ou qui peut avoir pour effet d’établir la preuve d’un droit ou d’un fait ayant des conséquences juridiques.

Le faux et l’usage de faux sont punis de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende.

44.Posté par Caton2 le 17/04/2013 19:17
Vous avez le mode d'emploi péi pour devenir riche: niches fiscales, terrain déclassés, constructions sans permis...

43.Posté par lol le 17/04/2013 18:29
Dès le haut de l’échelle, Jean-Marc Ayrault ou Christiane Taubira donnent des informations incomplètes, Laurent Fabius et Fleur Pellerin affichent des prix semble-t-il en désaccord avec les tendances de marché. d'après 20 minutes, donc insincère leur déclaration, ce n'est que du pipeau

42.Posté par CQFD le 17/04/2013 18:29
C'est un pur scandale. Mais le plus scandaleux est l'inertie des pouvoirs ad hoc, payés par l'argent de nos impôts et laissant prospérer ce genre de pratiques, qui devraient être plus durement punies, s'agissant d'élus. Quant à la mairie de Saint Denis qui prétend ne rien faire en l'absence de plaintes de tiers, du pipeau ... Même en présence de plainte de tiers, elle ne fait rien , enfin du moins, elle choisit parfois de ne rien faire en fonction du CV de la personne indélicate. Du pur clientélisme....familial, parfois.

41.Posté par khal le 17/04/2013 18:27
23. Bien sûr, oui, "un immeuble composé de quatre appartements et de trois bungalows situés sur la route des poivriers (aux Avirons) qui seront construits sur une emprise de 532m2 de superficie de terrain, maximisé à 600 m2 habitables" , c'est pour loger sa petite famille, c'est évident. Il veut une petite pièce en plus pour mettre l'eau courante ou les restos du coeur s'en chargent?

40.Posté par Boa Bill le 17/04/2013 18:11
Le cynisme de cet homme est révoltant !

Bertel de Vacoa

39.Posté par Titi or not Titi le 17/04/2013 17:32
Té lé gars , arét déconé !
regardé bien la foto , lé asis sur chése zardin !
Sa pa un trone !
Titi Roi 1er out patrimoine la déja transfert Morice ?

38.Posté par ALLEZALLAIS le 17/04/2013 17:01
TR ne nie pas, il ne ment pas il reconnaît, il a même payé les sanctions ! Pas de casier ! Et puis il construit et de cela il paie des impôts, du coté de 500.000 euros, de quoi se plaindre ?

37.Posté par Marcel le 17/04/2013 16:44
Thierry Robert et Bruno Cohen (SFER) même combat: je construit sans permis et je régularise après...sport régional numéro 1 de ceux qui font leur fortune uniquement par leur travail...et la koullonise du peuple...

36.Posté par Allo Quoî ! le 17/04/2013 15:10
Voilà un homme qui a réussi à la sueur de son front. (le front y doit être large). Mais alors pourquoi papa l'a gagne une gifle là-Bas St-Pierre ? Parse ke papa y doit presque 100 000€ et son z'enfant Thierry y roule en Porsche, que lu la dit haut et fort que lu gagne 90 000€ par mois et qu'il a 9 000 000€ de patrimoine. Oté ! Sa lé sur, lu lé supérieur au préfet, lu lé supérieur à Fabius avec tout sa. Ben pourquoi son avocat y largue à li ?

Allô Quoi ThierrYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY! je disais justement du bien de toi !

35.Posté par «Ce système occulte doit cesser» le 17/04/2013 14:28
«Ce système occulte doit cesser»

"Nous nous battons pour que ce soit de l’intérieur des partis, des militants, des sympathisants, que monte l’exigence d’irréprochabilité de leurs partis et de leurs responsables, explique à l'Humanité Jean-Luc Trotignon, délégué général de l’association Anticor, qui se bat contre 
la corruption et pour réintroduire de l’éthique dans le monde politique.

Comment jugez-vous les mesures de « transparence » décidées par le gouvernement ?

Jean-Luc Trotignon. Ce sont des mesures qui vont dans le bon sens mais qui ne sont pas suffisantes en l’état. Il est, pour nous, normal qu’un parlementaire déclare son patrimoine en début de mandat et en fin de mandat, pour permettre aux citoyens d’évaluer s’il y a eu ou non un enrichissement. Sur le principe, c’est une mesure de bon sens. Mais elle ne pourra être efficace que s’il y a vraiment des moyens de contrôle.



On ne parle aujourd’hui que de la fraude dans le monde politique. Y a-t-il une spécificité dans ce domaine?

Jean-Luc Trotignon. Il y a un problème de comportement de certains. Sûrement pas de la majorité, mais une poignée suffit pour discréditer tout le monde. Et puis une grosse partie d’élus ferme les yeux sur les dérives délictueuses de leurs collègues, laissant perdurer ces comportements. Nous nous battons pour que ce soit de l’intérieur des partis, des militants, des sympathisants, que monte l’exigence d’irréprochabilité de leurs partis et de leurs responsables.

N’alimente-t-on pas un soupçon sur l’ensemble des responsables politiques, y compris sur ceux qui font leur travail honnêtement?

Jean-Luc Trotignon. Quand on fait des lois et que l’on met des radars pour assurer le respect des limitations de vitesse, ça ne stigmatise pas tous les automobilistes. De la même manière, exiger un contrôle du patrimoine des élus ne les stigmatise pas, cela protège les citoyens. En Europe, la France est la seule, avec la Slovénie, à être aussi secrète. Est-ce que tous les autres pays européens sont voyeuristes? C’est un problème culture. Je ne vois rien d’anormal dans le fait que les élus rendent des comptes aux citoyens.

Mais, au-delà, c’est bien le problème plus large de la fraude fiscale qui est posé…

Jean-Luc Trotignon. Le problème que pose la fraude fiscale, c’est quelle ne peut être poursuivie que par Bercy. Personne d’autre ne peut mener de procédures. De plus, quand Bercy coince un gros fraudeur, une négociation a lieu au ministère avec le fautif pour trouver un arrangement. Le contribuable ordinaire n’a pas le droit à cela. Nous voulons que ce système occulte cesse. Il faut que les mêmes règles s’appliquent à tout le monde.

34.Posté par complements enquêtes!!!. le 17/04/2013 13:38
THIERRY ROBERT n'est surement pas un cas isolé dans ce département ou la mafia est partout..!! vivement que soit dévoilé le patrimoine de tous ces maires et roitelets qui nous administrent

33.Posté par PIERRE le 17/04/2013 13:29
S'il le fait, c'est qu'il a pu le faire, comme tous les autres dans son cas... Et là est le problème : défaillance des institutions de l'Etat + défaillance du système judiciaire = abus répétés. L'équation est simple.Alors tout le monde le fait...... VOILA LA FACE CACHE DE LA REUNION CATASTROPHIQUE MALADE DE CORRUPTION

CITOYENS PEUPLE DE LA REPUBLIQUE BANANIERE
île de la Gangréne

32.Posté par tristereunion le 17/04/2013 13:13
Et donc de tous les biens achetés par M. ROBERT, et quelle que soit la date d'achat, aucun d'entre eux n'a pris de valeur depuis? L'immobilier a pris je ne sais combien de % à La Réunion depuis 10 ans et le génial entrepreneur Thierry Robert n'a fait que des mauvaises affaires? Quel menteur ce mec là! quel tricheur! ces politiques me dégouttent! Démissionne, Thierry Cahuzac Robert!

31.Posté par kada le 17/04/2013 13:00
Voilà ce qui arrive quand il y a des fraudeurs, sans aucunes règles,hors la loi avec des soutiens tous pourri. Mais croyez moi quand on fait de la recherche et des investigations: les citoyens sont prêts à se révolter contre le mal acqui, nous demandons des comptes surtout que la justice soit faite avant que le peuple ne la fasse. Il y a urgence !
Le devoir de respecter la loi nul n'est sensé ignoré la loi point à la ligne !

Des condamnations pour tous fraudeurs, comme le voleur de velo et surtout selon sa responsabilité

OUI pour une 6éme République avant que la 5éme soit gangrénée totalement dans quelques mois

30.Posté par mi marche ec Melenchon le 17/04/2013 12:33
donc Esperet s'est debiné comme une baudruche et a régularisé.

Voila qui plaide pour une recentralisation de l'urbanisme avec des fonctionnaires d'etat indépendant des chefs feodaux.

29.Posté par dallas le 17/04/2013 12:32
Ce JEANFOUTRE se vante d'avoir un casier judiciaire vierge, alors que dans le même temps il reconnait avoir violé les règles du code de l'urbanisme à de nombreuses reprises. De quels passe-droits a-t-il bénéficié pour être ainsi passé au travers des mailles du filet ? Quelles pattes a-t-il graissées ? Qui a-t-il corrompu ? Ses méfaits sont disséminés dans plusieurs communes de l'ile, et il n'est jamais passé devant le tribunal correctionnel pour les infractions au code de l'urbanisme. Il devrait donner sa recette aux petites gens qui sont régulièrement condamnées par les tribunaux de Saint-Pierre et Saint-Denis à de fortes amendes et à la démolition pour avoir construit une petite bicoque sur un terrain appartenant à leurs ancêtres. Comment les personnes modestes peuvent être se reconnaître devant un tel fraudeur aux lois et règlements de la République ? Je suis désespéré par la naïveté de mes concitoyens qui se prosternent devant un tel énergumène.

28.Posté par francette le 17/04/2013 12:20
Il devrait être démissionné. Comment a t-il osé se présenter aux diverses élections?
Y en a t-il d'autres comme lui?
M Th Robert va t-il réagir?
Va t-il oser avouer tout ça devant le représentation nationale?
Lamentable!

27.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 17/04/2013 12:17
Encore n'avez vous pas aborder un sujet plus "diabolique" dans sa pratique... Le Permis de Démolir ...
Certains dans une des plus grande ville du sud l'utilisent a tour de bras, largement initié par ceux qui gérent, et consiste à déclarer une surface en démolition en même temps qu'ils justifient de surfaces construites supplémentaires... Mais voilà, il n'y a pas de délais imposé a cette démolition... Vous avez compris, on multiplie les surfaces sans rien devoir a personne...

Une autre pratique courante ici, consiste a dealer avec les Communes sur les surfaces nécessaires aux voies ou ouvrages publics. On officialise les cessions de terrains par des Actes Notariés qu'on ne signe Jamais... Ce faisant, on reste propriétaire des fonds des bâtiments sans avoir a payer les impôts qui s'y rapportent... Des Elus se livrent a cette pratique courante...

Mieux encore: On fait déposer par d'éventuels locataires de fonds de commerces des Permis d’aménager a leur Nom pour que ce soit le Locataire qui paye les Impôts fonciers, pas les propriétaires. Il suffit que le bail le stipule pour que le locataire ne puisse plus s'en défaire...

Et le nombre de pratiques de ce genre se refilent entre "copains", pourtant des gens "très bien" de 1er abord et souvent en mandat public... de quoi être vraiment écœuré ...

26.Posté par Jojo le 17/04/2013 11:46
On devrait construire des gros immeubles (sans permis bien sûr) juste devant chez lui !

25.Posté par haro sur le baudet le 17/04/2013 11:07
11 "S'il le fait, c'est qu'il a pu le faire, comme tous les autres dans son cas... Et là est le problème : défaillance des institutions de l'Etat + défaillance du système judiciaire = abus répétés. L'équation est simple."

C'est bien dit et c'est là-dessus qu'il faut agir si on veut que ça change à l'avenir.
Car « audaces fortuna juvat » (la fortune sourit aux audacieux).
Ceux qui préfèrent crier haro sur le baudet ont pour seul objectif de s'en prendre à M. Thierry Robert.

J'espère que zinfos décortiquera avec le même zèle et souci du détail le cas d'autres maires et élus nationaux.

24.Posté par zou le 17/04/2013 10:56
Faut arrêter un peu, beaucoup de propriétaires de terrains n'ont pas eu le choix que de construire illégalement et d'attendre l'amende pour régulariser ! Avoir un toit sur la tête ou en construire pour ses gosses ou louer, c'est trop souvent la croix et la bannière ! Cet article est de parti pris...

23.Posté par ALLEZALLAIS le 17/04/2013 10:47
Demander 540.000 euros par an, c'est demander la moitié des gains de Thierry Robert, ce qui est assez raisonnable sans être toujours acceptable du point de vue de l’énergie à travailler; tandis que lui appliquer la tranche de 75 % c'est en fait lui demander 1.097.086 euros soit 102 % de ce qu'il gagne, le mettre en déficit. On peut comprendre son refus de l'addition à l'IRPP des bénéfices fonciers.

Je crois que la menace d’exil fiscal que T. R. laisse entendre pour être compréhensible n’empêchera pas la saisie de ses biens par les huissiers du fisc et ceci par tranche annuelle de 5% pour une vente aux enchères. A moins qu’avant de partir il ne les ait vendus à un acquéreur qui paiera la même taxe !

Est-ce clair ? Mieux vaut la réforme fiscale de MAURICE ALLAIS, non dans l’intérêt de tous, pas seulement de lui seul.

22.Posté par Expedit ELFORDY le 17/04/2013 10:37
A post 19,

On pourrait avoir des surprises énormes quand on sait ce qui se passe à la Réunion, la mafia des juges, des notaires, des huissiers des responsables ect, et j'en passe

21.Posté par Expedit ELFORDY le 17/04/2013 10:32
Il a profiter d'un système pourri, de la mafia mise en place par nos gouvernants, qui profitent des lois que nous leur avons laisser faire, on nous manipule et nous sommes tous des moutons "liberté egalité vaseline" a voir et a s'instruire avant d'écrire n'importe quoi un petit exemple qui peut vous envoyer vers d'autres liens." L'ennemi N° un d'un état c'est l'homme qui sait"

http://www.youtube.com/watch?v=Dxp97D3bKFA

20.Posté par vital le 17/04/2013 10:11
on pourrait demander un droit d'inventaire à tous les fortunés de la réunion histoire de savoir si ces richesses ont bien été acquis honnêtement .les grands propriétaires terriens , les patrons d'industrie , les anciens esclavagistes auront sans doute du mal à justifier d'une fortune constituée légalement ; alors pourquoi s'interroger uniquement sur le patrimoine du député maire de st leu;
vital

19.Posté par Pipoteur le 17/04/2013 09:59
Ce qui est choquant dans ses déclarations c'est le fait qu'il attribue sa fortune à son travail! Il a sans aucun doute travaillé mais c'est pas celà qui l'a rendu riche mais la défiscalisation, les déclassements opportuns de terrains (comme d'autres), l'héritage... Il n'a créé aucune richesse car faire passer un terrain d'1 euro du m2 à 200€/m2 par un simple déclassement n'est pas de la création de richesse mais de la spéculation qui d'ailleurs est un frein au développement.
Thierry Robert est un ventard c'est tout.

18.Posté par ALLEZALLAIS le 17/04/2013 09:58
Sans vouloir prendre parti dans cette discorde bien trop personnalisée à mon goût, deux remarques quand même de généralités fiscales que je crois utile de développer :

Construire et loger sans attendre le permis de construire (qui finira bien par venir d’une administration qui prend trop de temps), ou faire attendre longtemps les acquéreurs et construire avec retard (avec un permis qui met bien du temps à sortir), voilà un premier dilemme de robins qui ne me semble pas mériter une polémique de nature procédurale, mais seulement une bonne réforme administrative du permis de la construction sous permis.

Le patrimoine de T.R est très rapidement sorti, un record, probablement sincère et essentiellement de nature foncière, enfin antérieure à son mandat, bref courageuse.

Voyons les aspects fiscaux. Soit, pour faire simple (je laisse, de côté, les revenus salariaux exprès pour faire clair), une valeur foncière cadastrale déclarée de 90.000*12/0,05= 21.000.000 millions d'euros. Une taxe de 2,5 % de la valeur déclarée au cadastre de ses biens donnerait un rendement fiscal de valeur assez fixe de 540.000 euros annuels versés à l'Etat. C’est le assez fixe qui compte ici pour tranquilliser les possédants.

L'IRPP, avec son barème progressif ne devrait pas, ici, inclure les revenus des biens fixés au sol. Si une taxe de 75 % se met en place à l'IRPP, par laquelle aux revenus du travail s'ajoutent les revenus « non gagnés » du foncier (expression que je reprends de Maurice ALLAIS) la construction en prendra un mauvais coup terrible ! Je crois que la menace d’exil fiscal que T. R. laisse entendre n’empêchera pas la saisie de ses biens par le fisc et ceci par tranche annuelle de 5% pour une vente aux enchères. A moins qu’avant de partir il ne les ait vendus à un acquéreur qui paiera la même taxe !

Est-ce clair ?

17.Posté par therese le 17/04/2013 09:57
Encore meilleur : selon le lien ci-dessous, soit F Hollande et V T sont en concubinage notoire et doivent déclarer ensemble l'ISF , soit ils ne sont pas en concubinage notoire et V T ne doit pas bénéficier, aux frais de la République, d'un service de com, de secrétariat, de voyages...Un contribuable a porté plainte contre Valérie Trierweiler pour détournements de fonds publics à ce sujet !

http://www.boursorama.com/forum-politique-xavier-kemlin-un-drole-de-mec-424071178-1?id_message=424075784

http://www.irefeurope.org/content/le-couple-hollande-paye-t-il-l%E2%80%99isf

16.Posté par kupidon le 17/04/2013 09:42
et pour monsieur le députer ont ne démolie pas parce que lui il peu payet après avoir fautez il garde son bien çà s'est de justice a deux vitesse monsieur le préfet vous avez démolie et r combien de petite maison en l'an 2012 et est se que un seul est a se maire députer qui peu tout pourquoi ses faute n'arrive pas sur le bureaux hollande sa va finir aux oubliette .a tout se que le préfet a démolie et expulse a vous de vous faire entendre

15.Posté par Collectif St Denis le 17/04/2013 09:02
Mr robert c'est du vol,des fraudes fiscales etc... vous devez restituer c'est bien, c 'est la moindre des choses, la justice c'est une autre chose ! Vous savez vous avez enfreint les lois , fait cela pour donner l 'exemple c'est pas l'argent qui donne le succes vous le savez.
La fraude corrompt tout ! On peut s'en débarasser ,des biens mal acquis : donner l'exemple au Réunionnais , la justice de la morale est divine.

14.Posté par Expedit ELFORDY le 17/04/2013 08:45
Ca lé bien créole sa , occupe le cul zot camarade au lieu d'essayer d'avancer par zot même, d'ailleurs c'est pou ça na in band y réussi tandis que l'ot y occupe son boyo, mais, li lé tellement couillon k li voit pas que c'est lu qui fé avance lot avec son couillonice, mpoins lé content pou ce député que na au moins in paire et q'li emmerde zot toute, bravo therry nous na besoin marmailles la cor comme ou, met encor fé plére ce bande mal au cul perso mi marche ek ou et moin lé cotent pou sak ou fé.....Fé bouge r pou détruit ce mafia mote a zot quosa creole na dande vente, largue la sauce....de mon côté mi fé

13.Posté par UN REUNIONNAIS TRES NAÎF le 17/04/2013 08:31
THIERRY ROBERT , "NOUTE THIERRY ROBERT NATIONAL", VOUS SAVEZ ," LE CHEF HIÉRARCHIQUE DU PRÉFET", peut s'enorgueillir maintenant ,d'être aussi "le chef hiérarchique" de Victor Lurel , mieux de Fabius , cet héritier de la grande bourgeoisie française qui s'est retrouvé (fourvoyé ) dans les rangs du P.S. - plutôt que de ceux de l'U.M.P. - ENCORE MIEUX , "le chef hiérarchique" de Ayrault , de FRANÇOIS HOLLANDE : LEUR PATRIMOINE C'EST DE LA "GNOGNOTE" A CÔTE DE CELUI de " noute GRAND THIERRY " !!! LA RÉUNION PEUT ÊTRE FIÈRE DE POSSÉDER UN POLITICIEN DE CETTE ENVERGURE : VIVE " NOUTE P'TIT PéI !!!!! SURTOUT ON ne va pas embêter un homme politique "au casier judiciaire vierge ,défenseur de la cause des pauvres ,de la population créole ....,"qui s'est mis à nu " pour exposer tout son patrimoine ( ET MËME PLUS) devant le pays : laissez-le accomplir ,TRANQUILLEMENT, " la mission dont il est investi , AMEN !!!!

12.Posté par jean Paul FOIS le 17/04/2013 08:21
S'il le fait, c'est qu'il a pu le faire, comme tous les autres dans son cas... Et là est le problème : défaillance des institutions de l'Etat + défaillance du système judiciaire = abus répétés. L'équation est simple.

Notre République est noyautée par les puissants. A l'évidence, ce n'est pas le petit bulletin qu'on glisse dans l'urne qui fera changer le fonctionnement de la société, on le voit à chaque élection. Ce qu'il manque c'est la régulation par la base, c'est à dire à partir des citoyens qui doivent avoir leur place dans le contrôle de nos institutions. L'idée d'une sixième République avec au centre le citoyen me semble urgente si l'on veut redonner du sens à la vie collective, à la justice...
Jean Paul FOIS

11.Posté par Zbob le 17/04/2013 08:13
Bref, c'est un grand honnête homme politique ( ça se lit sur son visage d'ailleurs!), des comme lui on n'en fait plus ( heureusement?)
Plus c'est gros , plus ça passe.
Un constat: quand les autorités blablatent sur les démolitions de maisons non conformes , elles doivent parler de la métropole car chez nous ( et T.R. n'est pas le seul élu pris les doigts dans le pot de confiture de la construction illégale ) on n'aurait pas assez des doigts des deux mains pour les compter nos chers magouilleurs péï!

10.Posté par n o e le 17/04/2013 08:13
ça fait un peu vantard mais c'est bien ce déballage de la fortune ....
Je n'adhère pas !
Un de ces jours , on va obliger tous les français à mettre sur leur boîte aux lettres la liste de leur patrimoine !!!!
On n'aura plus aucun secret personnel : salaire , maisons , bagnoles , maîtresses , vies sexuelles , religion ....
Hollande est vraiment "fou" !

9.Posté par Kil démissionne le 17/04/2013 08:07 (depuis mobile)
Voleur,menteur, escroc !!!!!! Fais toi petit Mr Robert et arrête d'ouvrir ta bouche. Vivement les élections pour voter pour un autre maire !!!!!

8.Posté par La pséculation immobilière n''a jamais créer d''emplois, mais apauvir les pauvres. le 17/04/2013 08:05
Comme de par hazar, toute ces infos, visible il y a encore 2 mois sur wikipédia, ont été justement viré juste avant sa sortie fracassante de son "patrimoine", et son passage sous exatase au guignol de l'info.
Pour moi comme pour beaucoup, surtout depuis la bulle immobilière, faire fortune dans l'imobilier, c'est comme trader, c juste de la spéculation défiscalisé sur le loyer que lui paye de pauvres gens une fortune tous les mois (souvent plus de la moiter de leur revenu) ...Je n'ai rien contre sa fortune, ni le fait qu'il gagne beaucoup, ce qui me choque c'est qu'il compare son "travail" à un chef d'entreprise qui créer des emplois pérenne, (industriel, commercial, service...). ce qui n'a pas franchement été le cas, sa fortune s’apparente plus au résultat d'un petit spéculateur qui enrichi sans vraiment suer en faisant payer les pauvres gens qu'il soit disant défend...

7.Posté par l''inquisiteur le 17/04/2013 07:54
Combien de Réunionnais comme Thierry Robert se sont enrichis au cours de ces 20 dernières années, eldorado de l'immobilier grâce au déclassement ou non de terrains agricoles et surtout à la défiscalisation, en profitant des "facilités" offertes par un système faisant la part belle au travail non déclaré sans que cela n'émeuve nos élu-e-s cumulards aux premières loges de ces retombées financières par les permis octroyés ou non,mais régularisés, et qui aujourd'hui poussent des cris d'orfraie parce que le Président Hollande tentant de moraliser la vie publique, les oblige à se refaire une virginité en publiant leur patrimoine acquit parait-il,"à la sueur de leur front"...

il serait également intéressant de connaitre celui de leur famille et les conditions d'acquisition ainsi que les participations dans des SCI qui servent de paravent lorsqu'ils disent n'être que locataires et qu'ils payent des loyers ?!!!

6.Posté par Antipode le 17/04/2013 07:50
Tricher est l'apanage des riches et le peuple apprécie les virtuoses, pauvre de nous !

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales