Société

Vers une meilleure gestion du risque d'inondation à La Réunion


Le Conseil départemental de sécurité civile et des risques majeurs, présidé par le préfet Dominique Sorain, a approuvé le "Plan de gestion du risque d'inondation de La Réunion"(2016-2021) hier.

Le plan couvre l’ensemble des aspects de la prévention et de la gestion des inondations grâce à six stratégies locales; une pour chaque "territoire à risque important" (TRI). Des TRI se trouvent à Saint-Benoît, Saint-Pierre, Saint-Denis, Saint-Paul, Sainte-Suzanne et Saint-Joseph. Les stratégies pour les TRI de Saint-Benoît et Saint-Pierre ont été approuvées par le conseil hier.

D'autres aspects de sécurité ont également été abordés par le conseil, notamment la vigilance crue. Elle permet en temps réel de savoir quelle est la situation des grands cours d’eau pendant un événement et d’anticiper ainsi s’il existe des risques de débordements. Accessible à l’ensemble de la population, le site internet est une première dans les Outre-mer.
Jeudi 15 Octobre 2015 - 07:10
Lu 1134 fois




1.Posté par noe le 15/10/2015 08:22
Faisons le bon TRI pour éviter de mourir de mort violente en se noyant dans les gros courants d'eau boueuse !

2.Posté par Thierry le 15/10/2015 08:52
Je dis ça, je ne dis rien... mais de construire des lotissements dans des zones qui dans le temps des gramounes étaient inondables, c'est déjà un facteur (sans courriers) et de l'autre, beaucoup d'habitant dans les logements SOCIAUX voire TRES SOCIAUX --bizarre-- sont souvent concernés par des inondations des eaux de pluie qui dévalent les pentes. Et là, ce ne sont pas les ravines qui sont en cause mais l'urbanisation et le béton galopant.

3.Posté par epericolososporgersi le 15/10/2015 10:15
Ce n'est sans doute pas inutile...quand bien même les derniers événements dramatiques en côte d'Azur ont montré l'échec manifeste de la prévention et de l'alerte sur site des débordements des ravines et rivières locales. L'Etat n'a plus d'argent (il noircit du papier...) et les collectivités locales directement concernées s'en foutent (bon dié y fé tomb la pli !). Alors, que faire ?

4.Posté par GIRONDIN le 15/10/2015 12:19
et pendant ce temps on dépierre a tout bout de champs!!
Entre St Leu et Etang Salé coté montagne sur plusieurs hectares les pierres sont entrain d'être enlevées, quid des 1ere grosse pluie.

5.Posté par A. HOAREAU le 15/10/2015 15:01
Je suis convaincu que les membres qui composent ce Conseil Départemental de Sécurité Civile, sont des "têtes pensantes" qui, hélas, ne peuvent exercer leurs talents que dans le bureau de notre super Préfet SORAIN !

Pour sélectionner les 'TRI', ce Conseil détache sur le terrain, des agents (BRGM ; DDE-DEAL) qui sont totalement incompétents, et qui, en plus, opèrent sans réels moyens et sous influence (Mairie ; promoteurs) !

Le cas de la Ravine "Boucan-Launay" (rétrécie et encombrée) constitue la preuve de ce que j'affirme ci-dessus.

Ce torrent a subi depuis 35 ans les pires exactions commises en son sein, et c'est la DDE qui en est la principale actrice pour avoir parrainé les chantiers maudits et autorisé les riverains à empiéter le DPF et curé à la petite cuillère !

Le TRI 'affecté' à ce torrent, se situe dans le quartier de Château-Morange (haut lieu SOCIAL maintes fois noyé par les eaux).

Depuis Hyacinthe, je fais ce que je peux pour que PERSONNE ne puisse dire (demain) qu'elle ignorait que le "Boucan-Launay" constituait un DANGER !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales