Société

Vers une meilleure gestion des violences intrafamiliales


Vers une meilleure gestion des violences intrafamiliales
La Fédération Réseau VIF et le CHU Gabriel Martin ont signé une convention de domiciliation et de partenariat vendredi pour une prise en charge globale des violences intrafamiliales à La Réunion. Le centre hospitalier rappelle que 50% des violences faites aux femmes sont commises par le conjoint, et plus souvent l'ex-conjoint. Physiquement et moralement, la souffrance de ces femmes est grande.

C'est pour cela que le Réseau VIF, une fédération d'associations œuvrant pour une prise en charge globales des violences intrafamiliales, et le CHU Gabriel Martin ont signé une convention de coopération pour permettre aux victimes d'être accueillies par la fédération de lundi à vendredi entre 8h et 16h au sein de l'hôpital. Les victimes ont souvent besoins de soins de services variés, et cette nouvelle démarche donnera plus de visibilité aux praticiens sur une prise en charge tracée du dossier de la patiente, et un hébergement plus facile.

Les soins sont actuellement plutôt portés sur les victimes, et dans un second temps les enfants, mais la nouveauté de la prise en charge du réseau VIF "tient sur un regard croisé et simultané sur les acteurs pour une vision plus globale de la situation familiale", affirme l'hôpital dans un communiqué.
Dimanche 8 Juin 2014 - 10:40
.
Lu 672 fois




1.Posté par noe le 08/06/2014 11:52
Pour gérer mieux ces violences hommes-femmes dans les familles , des solutions existent !
-placarder photos et noms des violents-tabasseurs-cogneurs-harceleurs et tueurs de femmes
-21 coups de chaboucs en place publique
-peines plancher plus sévères
-éliminer les policiers et gendarmes qui truquent les plaintes en les mettant soi-disant en "bon français" ou ne les transmettent pas en les classant dans les poubelles (sanctions sévères demandées)
-éliminer aussi les juges complices d'avocats qui minorent les peines ou ne donnent que des "rappels" à la loi ...
-juger au plus vite les cogneurs-tabasseurs ...

Voilà plein de trucs qui feront mieux réfléchir les salauds cogneurs-tabasseurs !

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payuer le 08/06/2014 12:58
Le centre hospitalier rappelle que 50% des violences faites aux femmes sont commises par le conjoint, et plus souvent l'ex-conjoint........ NON SANS BLAGUE ???!!!!

http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les-hommes_a22800.html://

CA FAIT SEULEMENT 13 ANS QUE NOUS LE DÉNONÇONS sous le silence complice de ceux qui s'en investissent aujourd'hui, comme s'ils avaient découvert le fil a couper le beurre....

Vous voulez vraiment trouver une solution ? ? Non bien sure
car celle si consiste a faire cesser le MASSACRE JUDICIAIRE DE GENRE DES 90% D'ENFANTS ET PÈRES AUX JAFs et Correctionnelle...

MAIS VOUS NE VOULEZ TOUJOURS PAS DE L'APPLICATION DES LOIS PARITAIRES ÉDUCATIVES VOTÉES DEPUIS 1994 ET BAFOUÉES DEPUIS.... n'est ce pas ?
Les Enfants de la monoparentalité archi subventionnée rapportent trop de fric aux "Pouponnières de L'OUTREAU Mère" n'est ce pas ?

D'ailleurs, vous continuez a en débattre entre Femmes et surtout SANS le seule association des Droits des Enfants et leurs Pères, non subventionnée ELLE.......contrairement aux 28 Associations de droits des seules Femmes (comme en préfecture d'ailleurs) subventionnées par le Département.... Oseriez vous dire le contraire ?!...

3.Posté par quisyfrottesypique le 08/06/2014 14:47
"Le centre hospitalier rappelle que 50% des violences faites aux femmes sont commises par le conjoint, et plus souvent l'ex-conjoint. Physiquement et moralement, la souffrance de ces femmes est grande". Souvent des constats non suivi d'effet.
" Le plus souvent par l'ex conjoint." Comme cela est bien dit. Cela fait dix ans que mon ex-conjoint me harcèle et que jusqu'à ce jour simplement par un jeu d'écriture, magistrats, policiers, gendarmes lui accordent pleine impunité et immunité.

Dans ce genre de situation, vous avez des refus verbaux des gendarmes et policiers d'intervenir, laissant les violences morale et psychologique se pérenniser. Ils en viennent même à refuser de prendre votre main courante et vous expédient gentiment en vous disant " faîtes que les choses se passent au mieux". Pour un peu, il rajoute " c'est de votre faute". Pire, ils en viennent à vous dire que c'est vous qui êtes folle!A hurler de rire ?

"Les soins sont actuellement plutôt portés sur les victimes, et dans un second temps les enfants" . Les enfants parlons-en souvent talon d'Achille d'une mère, ils sont pris comme monnaie de chantage par l'homme qui n'en a rien à cirer.
Les enfants en souffrance essuient le refus des gendarmes , des policiers pour les assister.
Ce sont des faits qui sont ici relatés et vécus.
Encore de belles paroles.

Nombreuses sont les femmes et enfants en souffrance qui par méconnaissance du système, peur du quand dira t-on , ont peur de dénoncer.

Ils serait de bon ton que les noms de tout individu avec preuves et faits à l'appui soit contraint à des soins. UN violent soigné, ce sont DES victimes sauvées.

Les victimes qui se présentent sont victimes à de multiples titres:
- elles servent d'objet à la com d'une association quelconque
- elles souffrent
- le délinquant récidive

Que font les pouvoirs publiques qui devraient sanctionner sévèrement. ces délinquants.Il suffit qu'ils aient du fric, connaissent les failles du système et c'est reparti pour un tour.

Cette conception de la société, l'institution judiciaire doit impérativement subir des changement en profondeur, cCar elle ne fait que privilégier les délinquants , ce qui est en contradiction avec la déclaration universelle des droits de l'homme, et des valeurs supposées être véhiculées par ces mêmes instances.
Quand on voit qu'au sein des institutions , ils se font des coups bas " un corbeau au tribunal", le projet est d'ores et déjà voué à l'échec.

4.Posté par domi le 08/06/2014 17:01 (depuis mobile)
Les femmes battues, oui il y en a un bon paquet comme on le dit chez nous. Mais des hommes battus, spoliés de leurs biens, de leurs enfants.... Il y en a aussi. Mais les hommes ferment leurs gueules par pudeur. Les crapules sont de chaque côté.

5.Posté par suggestion le 08/06/2014 22:18
Les crapules sont des deux côtés, certes. Les instances institutionnelles ne font rien et bénissent les délinquants. On finirait même par penser que les instances juridiques nourrissent ce mal être à tous les étages pour donner l'illusion qu 'on ne pourrait se passer d'eux!!

6.Posté par elementairemoncherwatson le 09/06/2014 09:18
La violence telle qu'elle soit est l'œuvre d'un individu, qui pense se situer au -dessus des lois, au-dessus de Dieu. Les candidats sont nombreux. La violence est généralisée.
L'homme qui bat sa femme parce que dans cette société de macho, il pense avoir le droit de vie et de mort. La publicité qui se doit, doit être faite.
Le commerçant qui ne sait pas recevoir son client, la publicité de bouche à oreille qui se doit, doit être faite.
La grosse boîte industrielle qui encaisse vos sous pour vous soutirez un contrat à long terme, puis qui vous accueille presqu'avec mépris en raison quand vous souhaitez vous désister, la publicité du bouche à oreille, qui se doit, doit être faite.
Une victime se présente à un commissariat, demande assistance. Cela lui est refusé. La publicité qui se doit, doit être faite.
Le magistrat qui émet des ordonnances abusives à l’encontre de victimes. La Publicité de bouche à oreille qui se doit, doit être faite.
La liste des violences au quotidien et à tous les coins de rue peut être bien longue .
Mais, il y a des paramètres qui nous échappent : le temps, l’argent , les volontés politiques réelles et obscures de certaines têtes pensantes qui visent à endormir le commun des mortels afin d’asseoir un peu plus leur emprise, car ne jamais perdre de vue que « l’homme est un loup pour l’homme » et que « diviser pour mieux régner » .
En d’autres termes, c’est la jungle !

Une victime se présente à un commissariat, demande assistance. cela lui est refusé. Publicité doit être faite
La liste peut être bien longue.
Le juge, le procureur qui émet des ordonnances abusives. Publicité de bouche à oreille doit être faite.

7.Posté par quisyfrottesypique le 09/06/2014 09:23
Après Mmes Pau Langevin et Belckacem, Mme Ronai, aujourd' hui La Fédération Réseau VIF et le CHU Gabriel Martin ont signé une convention de domiciliation et de partenariat vendredi pour une prise en charge globale des violences intrafamiliales à La Réunion. Quelle sera la prochaine opération de comm?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales