Politique

"Vers une grande victoire du peuple réunionnais: Bientôt la langue créole dans la Constitution"

Communiqué du PCR:


"Vers une grande victoire du peuple réunionnais: Bientôt la langue créole dans la Constitution"
"Vers une grande victoire du peuple réunionnais: Bientôt la langue créole inscrite dans la Constitution

Aujourd'hui, l'Assemblée nationale débat d'une proposition de loi constitutionnelle visant à la ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales. Ce texte est présenté par un député de la majorité. Cette charte a pour but de protéger et de promouvoir les langues régionales. La ratification oblige à changer la Constitution, car seule la langue française a droit de citer dans le texte fondamental de la République. 
 
Nous venons de fêter les 350 ans de la naissance du peuple réunionnais. Tout au long de son histoire, ce peuple s'est affirmé sur le plan de la culture et de la langue, ce qui a été combattu par l'esclavage et le colonialisme. C'est ainsi que le créole a été nié et réprimé à l'école, dans l'administration et les médias officiels.
Il fallait «fusiller le créole», avait dit un vice-recteur de La Réunion, tandis que la langue maternelle des Réunionnais était comparée à un "patois sympathique" par un autre représentant du pouvoir.
 
Le PCR s'est toujours battu pour la reconnaissance de l'identité réunionnaise et donc du créole, la langue construite par le peuple réunionnais.
Ce combat a obtenu des victoires. Grâce au travail de l'équipe de la Maison des civilisations et de l'unité réunionnaise, le maloya a été inscrit par l'UNESCO sur la liste du Patrimoine immatériel de l'humanité.
 
Avec l'adoption du texte de loi présenté aujourd'hui à l'Assemblée, c'est la reconnaissance d'un statut pour les langues régionales et donc pour le créole.
C'est une victoire du peuple réunionnais, elle aura d'importantes conséquences dans des domaines aussi importants que l'accès à l'enseignement, la justice et l'Education nationale.
 
Pour le secrétariat du PCR,
Yvan Dejean"
Mercredi 22 Janvier 2014 - 16:11
Lu 4213 fois




1.Posté par JORI le 22/01/2014 16:38
"elle aura d'importantes conséquences dans des domaines aussi importants que l'accès à l'enseignement, la justice et l'Education nationale", autant de barrières qui seront ainsi élevées et qui fermeront les portes des régions métropolitaines à nos concitoyens. Si c'est l'autarcie et l'enfermement sur nous même que le PCR voyait pour nous, nous sommes sur cette voie. Gageons qu'un jour, suite à la disparation complète de la solidarité, de la cohésion entre nos régions, la région parisienne et tous ses gouvernants nous coupent les finances tant nous ne signifieront plus rien à leurs yeux.Je rappelle qu’à ce jour personne, je dis bien personne, ne peut prétendre savoir comment écrire le créole. D’ailleurs il suffit pour cela de lire les commentaires « écrits en créole » sur le site. Quel grand signe de la « victoire » du PCR.

2.Posté par Le Circonspect le 22/01/2014 16:54
Et ben avec cela les petits reunionnais pourront s'exporter sans probleme pour trouver du travail. Ils sont sauvés
Pitoyable PCR

3.Posté par noe le 22/01/2014 17:02
On voit que la couillonniste n'a jamais réussi à faire disparaître ce PCR de la scène publique !

Le créole= une langue ? du n'importe quoi ... il faut être le plus grand taré de l'univers pour prôner l'étude du créole à l'école !
L'inscrire dans la Constitution est vraiment débile et c'est Hollande qui nous fait ce coup de pompe ?

4.Posté par Porto le 22/01/2014 17:02
enseignement des langues et des cultures régionales - Sénat

www.senat.fr › Travaux parlementaires › Rapports › Rapports législatifs‎://

5.Posté par Plolyglote le 22/01/2014 17:05
eh les rigolos du PCR , au lieu de faire semblant de croire que c'est grâce à vous, je rappelle que cette loi concerne toutes les langues régionales en France et que toutes les langues ont eu des défenseurs acharnés ( je pense aux associations par exemple) très efficaces et n'ont jamais été efficacement défendues par les partis politiques car ce type de "défense" sous entendait toujours ( y compris en Bretagne , au Pays basque ou ailleurs) une revendication séparatiste ...pas vrai les élus payés par l'état au double langage.
Les vrais défenseurs furent les linguistes et non pas les zozos politiques qui ont souvent eu des arguments foireux qui allaient à l'encontre d'une vraie défense des langues régionales.

6.Posté par Rispoli le 22/01/2014 17:17
Bravo pour tous les peuples de la république. Etant moi-même occitan, j'adore visiter votre pays, découvrir sa langue. Tout cela nous rapproche. A force de bagarre, nous avons obtenu une école bilingue dans mon village, près de Montpellier. Il y a là des petits créôles qui apprennent l'occitan, tout comme mes propres petits enfants z'oréoles apprennent le créole chez vous. Finalement nos échanges entre nous sont bien plus riches qu'entre iytoyens standardisés.

7.Posté par sandjl le 22/01/2014 17:20 (depuis mobile)
pauvre mr Dejean vous avez avec votre camarade Claude détruit st louis,vous aimez vos indemnité mè pa st louis,ou êtes vou nou ne vou voyon plu sur le woaki,vou préferèt le pcr au peuple vous ne serez jamais le Paul Verges de demain,dèmissionè

8.Posté par Tanbi le 22/01/2014 18:56
@6

Votre commentaire est un peu comme une rose sur un tas de fumier. Merci !

9.Posté par Pascal Maillot de la Réunion Bleu Marine le 22/01/2014 23:26
Me Dejean, vos enfants parlent français à la maison, vous aussi avec eux!! Cessez cette hypochrisie!!!!!!!!!!!!!!!! Connerie ça, arete mentir don, créols lé pa couillon!
Le créole va pas fé avance nso marmailles, à l'école pas besoin!
Ma la pa di fo pa parler créole mais li doi etre non prioritaire, la français dabord!!!!
dejean, vous etes loin du peuple, trés, voyez dans koi ou roule....


10.Posté par Oscar DUDULE le 23/01/2014 01:03
En fait La France va ratifier le traité Européen sur la reconnaissance des langues régionales. Cela ne changera pas grand chose.
Déjà le Breton, l'Alsacien, la Catalan, l'Occitan et ses 7 maintenances, le créole, le Basque et d'autres étaient parlés . Il existent des écoles dans plusieurs de ces langues.
ALa Réunion il y a un CAPES de créoles. Il y a des chaires de Provencal ( une maintenance de la langue d'oc) en Allemagne, Angleterre, USA.
Dans plusieurs communes de France les noms des rues sont écrits en Français e en langue régionale.. Finalement pas grand chose de nouveau. plutôt l'officilisiation de ce qui existe.
Donc pas grand chose de nouveau

11.Posté par darky le 23/01/2014 06:49
9.
encore un facheux qui ne tient pas compte de la réalité.

12.Posté par sambi974 le 23/01/2014 07:42
La reconnaissance de la langue régionale ne va pas nuire la langue française ,ce qu' il faut savoir , on est pour le créole mais pas contre le français,la majeur partie de la population parle en créole et partout , même dans les administrations , dans les écoles mais vous être contre le reconnaitre , la colonisation est terminer et si déplais certain , retourne dans zot pays et aller défendre zot langue régionale.

13.Posté par David Asmodee le 23/01/2014 07:42
Le créole va pas fé avance nso marmailles, à l'école pas besoin!


De nos jours, avec le français, on ne va pas loin non plus.
Pour être logique, il faudrait faire l'école en anglais ou en mandarin.

14.Posté par Raymond la science le 23/01/2014 07:45
A force de bagarre, nous avons obtenu une école bilingue dans mon village,


Il y a belle lurette que l'état accepte et finance les écoles en patois de type breton diwan, ta bagarre est don quichottesque ou relève de la propagande....et si pas un coco indépendantiss n'a trouvé le moyen d'en monter une ici avec l'argent de nos impôts c'est parce que tout le monde sait que quasiment personne ne mettrait ses marmailles là dedans !

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_Diwan

15.Posté par Marie-Anne TOULOUSE le 23/01/2014 11:12
Je dis simplement, à force de renier notre créole et vouloir à tout prix que les enfants parlent le français dès l'entrée à l'école, c'est cela-même qui amène nos enfants à l'échec scolaire. Si on le reconnaissait dans son créole pour ensuite lui "apporter" le français, nos enfants réussiront.
Manque de reconnaissance pour ce qu'ils sont, pour ce que nous sommes, tue la connaissance.
Nos enfants ne sont pas des ignorants, un Etranger arrive en France et parle le français avec son accent et ses méconnaissances de la langue, on trouve ça joli, et nous créoles, on nous dénigre!!! N'oubliez pas que nous sommes des Français d'ailleurs avec nos us et coutumes, quoiqu'il en soit on ne fera jamais de nous ce qu'on souhaite en faire!!! Et nous resterons des Réunionnais quoiqu'on puisse dire et vouloir faire!!!!
La Métropole nous ouvrira ses portes si elle le voudra bien, de temps en temps demander aux autres de s'adapter à nous plutôt que nous demander de nous soumettre, en permanence.
On vient ici on nous insulte parce que nous ne parlons pas correctement comme eux, mais le noyau de Réunionnais qui s'expriment dans un bon français, le parle mieux que ceux qui se croient le centre du Monde!!!
A bon entendeur!!!!!! Une cafrine!!

16.Posté par sambi974 le 23/01/2014 11:17
Apprendre l' école en français a produit 200000 ILLETRE à la réunion, je ne crois pas que le créole à l'école fera pire que ça?

17.Posté par rouvlozyé le 23/01/2014 13:22
La lang kréol sora dans lo gran zangoun, é ou fét sa kom in batay la ginyé par lo pép la rényon, rogard soloman tout lo bann komantér ké lé kontre ou, la batay pou la lang kréol sora in victoire pèp la rényon kan tout bann rényoné va intègre la lang comme son propre lang dann in somin galizé pou son l'émancipation é son lidantité. Pou linstan ce l'étape la lé ankor loin. La batay ké tout militan la rényon la mené dopui zané, zordi nou la giny la rékonésans la lang par lo kolonialis fransé, la pa soloman in group domoun otour la mézon civilizatyon ké lamén la batay, alé aprann listwar out péi M. Dejean, Dabor inn, kou koné d'in pép la rényon où, lo pép Sin-Lwi ou la mêm pa giny okipé, zordi, parské oulé à la têt du PCR, ou vien donn leçon la rényon tout antier mêm léta fransé. Arret in pé don ! alé reconstruire aou au lié de reconstruire le PCR.

18.Posté par Manos le 23/01/2014 17:07
Je suis enseignant mais le français langue nationale n'a jamais été ma langue maternelle. S'exprimer en créole n'a jamais été pour moi un handicap. En salle des profs je me permets de m'exprimer en créole car dans mon pays personne ne peut m' empécher de m'exprimer dans cette langue. DIre que le créole empêchera les jeunes de réussir est un faux débat. En france ce péï déor néna domoun i kose fransé é zot lé dan la merd, zot la poin travay. Arèt embobine kréol. Il nous faut arriver à une prise de conscience créole, proposer un modèle de déveppement qui nous est propre et surtout mettre un terme au copier coller du modèle zorey qui en France est un échec. Nou néna le mavali ( le drapreau) la langue créele est reconnue à nous maintenant de nous prendre en main, Mais pour cela une décolonisation des esprits est necessaire....

19.Posté par bertelfléche le 23/01/2014 20:18
Monsieur DFJEAN être au PCR ne veut pas dire connaître son histoire. En effet, c'est vrai que dans le cadre d'une lutte classe, le combat pour la reconnaissance de la langue créole a été un terrain et une cause de lutte pour le PCR. Mais qu'est ce qu'est devenu ce combat lorsque le parti a acquis un électorat et des pouvoirs ? Il a été oublié et toute les personnes qui voyaient en se devoir de lutte une manière d'émanciper le peuple réunionnais ont étés fusillé d'utopiste négatif par votre parti et subit des répressions de la droite ultra. Ces personnes avaient la foi et voulaient exister dann zot réiniyonézté. Ils se sont battu menant des actions et produisant des documents en autre : lo live l'écritire 77 diksiyonère kréole fransé , la première journée internationale créole . Ils ont travaillé avec des gens de différents horizons pour la reconnaissance des langues régionales. Pendant ce temps là où était le PCR et la Gauche peut-être un peu trop à droite pour ne pas voir la souffrance du créole que le système écrasait ? Vous étiez occupé à conquérir les Mairies avec la politique féiytole et des bûches de noël. Quant à la maison de civilisation se sont les travaux de ces mêmes personnes qui ont servis de matrice à sa mise en œuvre. Alors quand vous parlez du peuple réunionnais je dis oui, mais reconnaissez que le PCR était plutôt paresseux li l’été in lespère kuit !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales