Politique

Vers une fusion conseils généraux - conseils régionaux ?

Partant du constat que les mairies, les intercommunalités, les départements et les conseils régionaux ont des champs identiques d’intervention qui sont d’ailleurs inscrits dans la “clause générale de compétence”, la Commission Balladur “proposerait bientôt la fusion Département - Conseil régional”.


Vers une fusion conseils généraux - conseils régionaux ?
“Cette réforme pour une meilleure organisation des collectivités locales, qui a pour objectif entre autres d’éviter des gabegies, pourrait bientôt être décidée”. Cette phrase lâchée dimanche sur Europe 1 par Frédéric Lefèvre, un des trois porte-paroles de l’UMP, a été à l’origine d’une polémique le lundi 29 décembre.
Edouard Balladur, président de la Commission éponyme, a dû intervenir en début de soirée pour démentir les propos de Frédéric Lefèvre. Car, il est vrai que ce projet de réorganisation des collectivités locales (fusion mairies - intercommunalités et départements - régions), fait face à une forte opposition à gauche, mais également à droite.
En effet, rares sont les élus qui se sont prononcés pour la suppression de la clause générale de compétences entre le ou les département(s) et le Conseil régional, mais également entre mairies et intercommunalités. L’objectif de parvenir à une spécialisation des compétences de ces collectivités locales a des chances infimes d’aboutir.
Car la Commission Balladur souhaiterait que le choix de la fusion ou non soit laissée aux collectivités. En Outre-mer, la Martinique débat déjà de cette orientation institutionnelle. Réunis en congrès le 19 décembre 2008, 64 élus départementaux et régionaux se sont prononcés pour, 8 se sont abstenus.
A La Réunion, la question de l’Assemblée unique, soutenue par la gauche, a été posée en 1982. La droite s’était mobilisée contre. C’est le Conseil constitutionnel qui avait eu le dernier mot en rejetant le projet.
Le ridicule de cette situation, c’est qu’une partie de la gauche qui était pour l’Assemblée unique et une partie de la droite qui était contre, ont soutenu ensemble la création d’un second département à La Réunion, quelques années plus tard.
Jean-Paul Virapoullé et Michel Vergoz ont fait capoter le projet lors de la consultation des élus du Département puis du Conseil régional.
Alors que va-t-il se passer maintenant? Selon le calendrier établi, la Commission Balladur devrait remettre ses conclusions à l’Elysée en février 2009. Le président de la République pourrait transmettre le projet de loi à l’été 2009 au Parlement.
Mardi 30 Décembre 2008 - 07:35
Jismy Ramoudou
Lu 1495 fois




1.Posté par papapio le 30/12/2008 10:01
cette forte opposition à la jonction, nous le savons tous, tient plus au carrièrisme des Elus, qu'à l'interet supérieur des Citoyens. L'Economie serait tellement bénéfiques aux dépenses publiques exorbitantes et DETTE laissée à nos Enfants... Nous n'en avons tout simplement plus les moyens. Nous ne douptons pas de la diversité des arguments qu'ils voudrons nous opposer, par se que là, c'est sure, ils interviendrons publiquement sur CE SUJET qui les interressent personnellement... Vous remarquerez du même coup, que par contre un sujet aussi Gravicime que la Parité éducative qui touche 90% des Enfants et Pères, LUI, ne mérite même pas d'être aborder... Vous faut-il d'autres preuves du désinteret porté aux citoyens ?!...
Là Dictature c'est "Ferme ta G..........", la démocratie c'est "Cause toujours"...

2.Posté par candide le 30/12/2008 10:11
enfin un projet que je trouve intéressant! il est temps d'arrêter de gaspiller l'argent des contribuables à payer les indemnités de milliers de politiques (toutes collectivités confondues), (moins d'élus = moins d'indemnités à verser= moins de pension de retraite pour ces élus (un scandale à ce jour!)); recentrons sur l'essentiel deux niveaux de responsabilités: la région (avec un nouveau mode d'élection plus proche de l'actuel conseil général pour une représentativité des localités) et soit la commune ou soit l'intercommunalité (plus intéressant en terme de politique d'aménagement et de gestion des besoins des populations); si les élus actuels se battent pour que la réforme ne passe pas, c'est surtout pour se réserver un poste de pouvoir quitte à sucer le sang de notre nation. ils vont nous inventer une histoire à dormir debout pour nous expliquer que cette réforme n'est pas bonne: mais l'intention elle sera là: garder son poste d'élu à n'importe quel prix. il est temps d'effacer la confusion qui règne entre les différentes collectivités locales (il est vrai qu'il est plus facile de se renvoyer la balle entre collectivités quand un problème se pose que de s'attaquer au problème en question). enfin un peu de raison!

3.Posté par papapio le 30/12/2008 11:11
Pardon: 90% des Enfants et Pères issus de séparations: Aujourd'hui presque 50% des Couples mariés et Combien des couples d'union libre ?!...

4.Posté par magnaval le 30/12/2008 12:33
C'est quelque part la reconnaissance et un aveu d'impuissance de ces instances démocratiques.
L'expression et le mélange des compétences avec un service de qualité au citoyen?
la possibilité indirecte de resserer les lienspour une vision unique?
je suis trés méfiant lorsque ils 'agit de recentrer et concentrer ce n'est pas toujours Bonnes fêts un gage de qualité, de démocratie!
Au fait pourquoi pas un referendum sur ce sujet ?
Bonnes fêts à tous !

5.Posté par Trouillomètre au maximum le 30/12/2008 15:36
Moins d'élus = Moins d'indemnités.
Ce projet ne passera donc pas par un vote de nos élus.

6.Posté par Lorant le 30/12/2008 16:39
Lors des débats au CG et CR, Michel Vergoz SEUL a fait capoter le projet de deux départements (et d'une Région) qui aurait quand même sacrément simplifié le rôle de chacune des deux assemblées. Tout ça pour renforcer le PS, il en a été chassé par ses "amis".
JP Virapoullé lui a fait campagne dans la rue (avec sa finesse habituelle), expliquant aux crédules qu'il faudrait un passeport pour passer la Grande-Chaloupe. Tout ça pour ne pas perdre le Département , on l'a vu où il en est actuellement.

Magnaval a raison, faisons un référendum qu'on rigole avec les arguments qui nous seront servis pour ou contre. La fusion, ce sera forcément l'indépendance, le statu quo: les deux assemblées au main des communistes? Bonjour la démocratie !


7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/12/2008 17:57
la masse de travail sera la même
rien n'indique une réduction du nombre d'élus
un super merdier de plus aux compétences complexes (déjà pour ceux qui y bossent !!) et mélangées, et qui prendra du temps en interne, à sortir de la petite guerre intestine qui aura bien forcément lieu, entre les cadres de services, pour déterminer qui mangera qui, comment, etc..etc..

Bref, avant de songer à la Réforme et dire ce à quoi cela doit servir, autant développer la réflexion sur le comment, avec quels moyens, pour faire quoi concrètement et comment le rendre visible et faire à ce que les citoyens puissent s'approprier ce méga service public, au lieu de le vilipender dès que l'occasion se fait jour ...(et tant qu'à faire, allons y concrètement sur la question de la fiscalité locale..il est temps de décrasser nos institutions locales, mais aussi les missions et le financement)..

8.Posté par cris974 le 30/12/2008 18:08
Il a toujours été reconnu qu'une région monodépartementale était une ABERRATION REUNIONNAISE.
En cette période de récession un resserrement des instances dirigeantes est non seulement logique mais obligatoire si nous voulons que les fonds publics (notre argent) servent à autre chose qu'à payer des élus alimentaires, qui ne pensent qu'à s'engraisser, y compris dans les voyages.La fusion ASSEDIC / ANPE est un exemple à suivre. Un seul endroit pour faire ses démarches.
Avez-vous essayé de compter combien de locaux, de bâtiments sont occupés en propriété ou loués par La Région et par le Département dans L' ÎLE ???????

9.Posté par JPC le 30/12/2008 18:45
Cette réforme aurait dû constituer, avec la suppression du sénat et la remise aux normes des privilèges des élus, le préalable à toute demande de serrage de ceinture des citoyens. Celà aurait, d'une part, donné l'exemple et, d'autre part, démontré que s'en était finit du traditionnel "faîtes ce que je dis mais pas ce que je fais"
Jusqu'alors rien de tout ça ne s'est fait et j'ai les plus grand doutes quant à la volonté de nos potentats pays et métropolitains de se priver d'une once de leur pouvoir et des prébendes induites.

10.Posté par franck974 le 30/12/2008 20:01
cela me paraît etre une bonne idée et source d'économie

11.Posté par ILFAUTCOMPRENDRE le 02/01/2009 07:45
Cette fusion est en discussion dans tous les cercles administratifs en métropole.

Le nombre de poste de DG ,DGS à réinsérrer est déja en calcul .

Les sîtes spécialisés commentent l'évênement ne boucle avec des conclusions d'experts plutôt positives.

Les élus responsables parlent d'économies de moyens généraux.

Dans ce débat plutot positif nous sommes en métropole. A la Réunion ?

A la Réunion , il faudra d'abord un plan pour recaser les élus influents , ensuite la famille de ses élus et enfin trouver un emploi soit pour leur femme ou leur petites amies.

Mieux vaut réfléchir vite et peut être choisir un poste ministériel avant qu'il ne soit trop tard dans l'attente peut être d'un poste de Sénateur ou de Député il y en aura deux de plus à la Réunion.

C'est difficile à comprendre.

12.Posté par nelly le 26/02/2009 16:48
moi je me pose une question
pour ce que j'en sais de cette réforme elle me fait honnêtement un peu peur , je vous explique ma pensée. cette réforme va permettre la fusion département -région avec des élus qui seront bivalents . sur le plan finance il est vrai que cela fera moins d'indemnités d"élus à verser et donc économie pour les citoyens . je vois quant à moi plus loin que cela en regardant simplement en tant que réunionaise l'intérêt de mon ile et de mes concitoyens .
cette peur réside en trois points qui tiennent d'une part à la personnalité de nos élus, puis aux groupes financiers qui tiennent notre ile, et enfin aux spécificités géographiques de cette dernière.
je m'explique:
voyons en premier lieu ce que nous savons sur les tendances politique à la réunion et leur façon de penser . nous savons tous qu'une idée de l'autonomie de la réunion plane toujours sur notre ile et ne saurait être exclue de notre vigilance.
en second lieu , nous ne devons pas oublier que cette autonomie financière arrangerait fortement les gros groupes financiers réunionnais qui verraient cela comme un moyen d'augmenter leur prix qui sont déjà (rrrrrrrrrr)
en troisième lieu et c'est là que pour moi il y a danger
j'ai entendu dernièrement sur une radio monsieur virapoullé dire qu'il était pour cette réforme comme la gauche d'ailleurs car un véto était posé à l'article 73 de la constitution en y faisant inscrire la réunion dans celle ci .
cela m'a fait réagir et rire. soit il prend les réunionnais pour des incultes soit il ne connait pas le droit constitutionnel ce qui est plus grave selon moi. car pour abroger un article de la constitution; il existe une procédure dite : "révision de la constitution ". cette mesure est prévue par la constitution elle même en son article 89.
L'initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République sur proposition du Premier Ministre et aux membres du Parlement. le Premier Ministre, peut alors soit la soumettre à un référendum soit la soumettre aux deux assemblées parlementaires.
ce qui signifie clairement que ce véto n'est pas infaillible .
en effet, il ne faut pas oublier la grande spécificité de notre ile : c'est une région ultra périphérique !
se séparer d'une région métropolitaine est impossible de part sa position géographique , par contre donner son indépendance à la réunion est tout à fait possible. n'oublions pas que mayotte en ce moment revendique son appartenance à la france en proclamant son désir de devenir un département français . cela signifie rmi à verser , ne l'oublions pas et nouvelle région de plus à financer .
imaginons que notre région montre qu'elle arrive plus ou moins à s'en sortir , il existe donc une possibilité de largage de l'ile .
en cela , j'ai quelques craintes.
quant au référendum sur " voulez vous cette fusion ou non" vous savez bien que les partis politiques manipulent le petit peuple comme ils veulent en faisant croire ce qu'ils veulent . il n'y aura pas de campagne d'information mais plutôt de persuasion d'où mes craintes même dans ce cas de figure.
vous allez me dire qu'est ce que je propose si tout est mauvais? eh bien je vous avoue difficile à répondre car il faudrait un miracle qui change nos politiciens en homme (lol)
oui , car la définition qu'on en a aujourd'hui est erronée à mon avis . politicien rime avec menteur mis en examen, inéligibilité, procés , tribunaux , (lol) ect.
moi je dis que si cela rimait avec honneur , citoyen, franchise , idéal , conviction, et j'en passe !
je vous dit donc que je n'ai fais qu'analyser la situation avec mes faibles connaissances et le résultat est décevant .
des politiciens qui mettent en place tous les membres de leur famille au nez et à la barbe de la population , à ceux qui font travailler tous les membres d'une même famille ceux là même qui ont fait leur campagne . je ne parle pas des noms qui reviennent dans les collectivités et bizarrement reçus sur concours!
je ne trouve plus les mots . voilà pour que ça change il faut réformer non pas les institutions mais les cerveaux de la grande majorité des élus (lol)
il y aurait une solution déjà , interdire aux élus toute embauche quelle qu'elle soit d'un membre de leur famille dans la collectivité où ils siègent où organismes reliés cela libèrerait de la place et une sacrée pour la population. pas plus d'un membre d'une même famille par liste électorale pour donner la chance à tous ! ce serait déjà ça
à bon entendeur .











merci de me lire .

13.Posté par Don Felipe le 26/02/2009 17:55
La réforme et vite. Un seul VERGES ou une seule Nassimah DINDAR pour une seule assemblée. Qui sera le (la) prochain (e) élue (e) ? Mr ou Mme VERDAR? Pourvu que ce ne soit pas un enfant des deux qui aurait toutes les "qualités" des parents!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales