Economie

Vers la libéralisation du prix des carburants?

Des experts ont planché pendant près de trois mois sur la question des prix des carburants dans les DOM et notamment à La Réunion. Les conclusions du pré-rapport seraient la libéralisation des prix dans les stations essence, ce qui pourrait entrainer le licenciement de plus de 1.000 employés.


Vers la libéralisation du prix des carburants?
Selon nos confrères du Journal de l'île, cette mission menée par des experts sur le prix des carburants dans les Départements d'Outre-Mer conclue finalement que la SRPP et les compagnies pétrolières "abusent" en pratiquant des prix à la pompe surestimés de trois centimes d'euro, non seulement sur le sans plomb mais également sur le diesel.

Un surplus dû aux marges que se font compagnies pétrolières et SRPP. Par ailleurs, ces marges pratiquées sont deux fois supérieures à celles de l’hexagone. A La Réunion, il y aurait 21 centimes d'euros de marges alors qu'en métropole il y en aurait que 10.

Autre constat de ce pré-rapport : le mode de distribution par l’intermédiaire de pompistes génère un coût mis à la charge du client... Ainsi, le coût des 1.350 personnes travaillant dans les stations services se traduit par une augmentation de 5 centimes au litre. Les effets de cette libéralisation du prix du carburant si une telle mesure était adoptée? 70% de licenciements parmi les 1.350 employés des stations services réunionnaises...

La mission s’est toutefois efforcée de "proposer des solutions moins radicales" que la libéralisation des prix. Elle avance la possibilité de modifier les prix tous les mois et non tous les deux mois comme c’est le cas actuellement.
Vers la libéralisation du prix des carburants?
Mardi 24 Mars 2009 - 09:44
Magali Payet
Lu 852 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/03/2009 11:29
Mais les prix sont déjà "libres"..trop c..ces fonctionnaires !

En effet, le prix que détermine la Préfecture est un prix plafond censé limité les abus de la part des distributeurs. En l'occurrence, aucun distributeur n'est obligé d'afficher via son réseau, ce prix plafond OR tous les distributeurs le font...

La libéralisation des prix est donc une douce illusion. Encore des goyaves de France venus donné la bonne parole... Quand je vous dis que certains fonctionnèr sont bien mauvais.. En voilà un exemple flagrant !!

Chacun jugera au vu de ce simple rappel de l'existant !!

2.Posté par Ulysse le 24/03/2009 11:54
Je suis résolument opposé à toute mesure qui se traduirait par le licenciement des employés de stations services.
Ils sont très utiles, et là où je vais sont en plus très sympathiques.
S'il faut un jour aller manifester pour les soutenir j'y serai.
Idem pour les caissières dans les grandes surfaces, car des menaces existent pour ces emplois.
De quoi me faire devenir cosparien pour le coup ... Lol

3.Posté par Pierre Dupuy Junior le 24/03/2009 12:23
Y a un truc qui m'échappe: quel lien entre la libéralisation des prix et le fait qu'il y a trop d'agents dans les stations services? Je vois pas le lien de cause à effet et donc en quoi la libéralisation va y changer quelque chose...

4.Posté par looping974 le 24/03/2009 12:27
ok 2 prix 2 services ...avec ou sans pompiste

5.Posté par etjosedire le 24/03/2009 13:56
Il s'agirait de voir si les pompistes ont la "liberté" de négocier leur prix d'achat avec les requins de la SRPP. Le monopole il est là. Il n'y a qu'un franc tireur pour pouvoir prétendre se passer du diktat de la SRPP. Mon idée c'est que les gérants libres des stations services battant le même pavillon s'unissent pour négocier globalement les prix d'achat. Mais comme il ya toujours un mouchard dans le lot, il se précipitera pour dénoncer et voilà que celui qui pensait faire avancer les choses verra comme par hasard son contrat de gérance remis en cause à l'échaance suivante. Donc c'est mal barré de ce côté là. Reste l'association de consommateurs qui serait suffisamment directive pour organiser le boycott d'une enseigne pendant 1 mois par exemple. Je vous jure que l'entente qui règne entre requins des marques, volera en éclat. Mais là aussi qui aura suffisamment de charisme pour expliquer aux béotiens le bien fondé de la démarche. Voila une idée pour le COSPAR. Vous demandez indifféremment à toutes les compagnies distribuant à la Réunion, un effort sur le prix de vente. Vous choisissez le plus insolent ensuite et vous appelez au boycott de son enseigne. J'ai idée qu'il rompra la loi du silence et il fera des concessions. Les autres suivront car ne voudront pas être en perte de volume de vente.

6.Posté par etjosedire le 24/03/2009 14:05
Comme TAMOIL ne songe qu'à marger et qu'il ne veut plus vendre du gaz, pourquoi ne pas lui donner un autre coup de pouce en boycottant ses pompes ? Je vous garantie que en un mois de ce régime, il craque et il baisse les prix des carburants histoire de sauver son nouveau positionnement sur le marché local. Voilà une idée à exploiter par le COSPAR et qui permettrait d'utiliser les mégaphones qui en ces temps ci rugissent un peu partout. C'est la méthode idéale pour faire voler en éclat l'entente qui règne entre compagnies à la Réunion. Les autres suivront obligatoirement. Tout est une question de cohérence. Au boulot !!!!

7.Posté par boyer le 24/03/2009 15:03
le rapport dit que la marge des distributeurs en métropole est de 10,8 cts.
les emplois aux pompes coutent 5 cts

la marge des pompistes est de 21 cts

pourquoi taper sur les salariés alors que les pauvres petits patrons se surremenèrent de 48%?

8.Posté par Cambronne le 24/03/2009 16:25
1. Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/03/2009 11:29

D'ou mon allusion à la triste histoire des supérettes Félix Potin lorsque la CGT préféra faire fermer les 1200 magasins à cause des Jacobins ...

9.Posté par Cambronne le 24/03/2009 16:38

7. Posté par boyer le 24/03/2009 15:03
le rapport dit que la marge des distributeurs en métropole est de 10,8 cts.
les emplois aux pompes coutent 5 cts

la marge des pompistes est de 21 cts

pourquoi taper sur les salariés alors que les pauvres petits patrons se surremenèrent de 48%?

@@@@@@@@@

Ecouter l'autre tête d'ampoule bolchevik ramener sa science infuse thé spécial liste des 500 produits cospar ...
Faut en vouloir pour économiser et partir un mois au seychelles que j'aime avec 0.21 écus de bénef ...

espérer retirer à peine 1000 euros par mois faut que le Karana se lève de bonheur et vende au minimum 150 bouteilles par jour....
qu'est ce que vous êtes nul en économie mon pauvre boyer je vais finir par croire que la liste technoconnerie des 500 produits de marques divers les plus onéreux de la distribution c'est vous qui l'avait pondu ...

10.Posté par franck974 le 24/03/2009 18:17
post 1 : inutile et contreproductif ;

post 7 : et pourquoi taper sur les patrons plutôt que sur ceux qui se plaignent en permanence ? (d'autant plus d'ailleurs sur les frustrés de service de ce blog)

11.Posté par zoro du 974 le 26/03/2009 11:43
A Ulysse : encore une fois je constate le manque de logique très fréquent chez les Réunionnais : Protéger des emplois inutiles au détriment du pouvoir d’achat.
Si Ulysse fait partie des nantis qui aime se faire servir, libre a lui, mais imposer à des smicards ou des RM’istes les services d’un serviteur, et de les faire payer ce service 5 centimes du litre d’essence pour les stations service, c’est le monde a l’envers…
Chère Ulysse, si vous supprimer des postes de pompiste, vous ne supprimer pas d’emplois, en effet vous confondez suppression et transfert d’emplois, car les 5 centimes que vous économiseriez, vous les dépenseriez dans un autre secteur d’activité lui-même créateur d’emploi, c’est ce qu’on appel la croissance et l’augmentation du pouvoir d’achat.
Votre raisonnement et le même que les abrutis qui jette leur mégots et leur ordure par la vitre de leur voiture dans le seul but de maintenir des emplois dans le nettoyage. Ensuite ils se plaignent de payer des impôts comme l’octroi de mer, alors que sans payer ses impôts, ils augmenteraient leurs pouvoirs d’achat et créeraient des emplois plus utiles que balayeur…
Ce n’est pas une question d’opinion, c’est juste de la logique !

12.Posté par Pierre Dupuy Junior le 26/03/2009 13:42
11. C'est pas nécessairement vrai: toutes les dépenses ne sont pas aussi intensives en emploi. Par exemple, un massage (mettons pour 100-150 euros) ne fait travailler qu'une personne. Comparativement, allez au cinéma (pris du billet, arrondissons à 10 euros) 10 fois et vous ferez travailler beaucoup plus de gens. Il y a des secteurs d'activités où une dépense est plus utile pour un résultat donné (ici, l'emploi) que dans d'autres, mais il faut regarder secteur par secteur, voir entreprise par entreprise, ce qui est en fait très difficile et tend à changer chaque année.

Concrètement, cependant, les gens qui défendent les emplois des salariés de station service n'ont vraisemblablement pas poussé la réflexion jusqu'à l'analyse que j'ai ébauché ici (parce que, comme je l'ai dit, ça demande énormément de travail à des spécialistes)

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/03/2009 14:09
post 10. tu peux expliquer où est l'inutilité... ?

14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/03/2009 14:18
la dépense est parfois utile à l'emploi, n'en doutons pas un seul instant.
Le niveau des prix du carburant payé par le client final, permet l'emploi.
La suppression de ces emplois n'entraînera pas de facto la baisse du carburant, car rien n'oblige le pompiste à la répercuter, et n'entraînera encore moins la guerre des prix entre les réseaux de distribution.

Acceptons le fait que l'on paie le même prix auprès des différents distributeurs, ce n'est pas 5 centimes par litre soit 2 euros (sur la base de 40 litres pour un plein) x 5 pleins par mois soit 10 euros qui vont permettre l'augmentation sensible du pouvoir d'achat !!

10 euros pour un salaire au smic soit moins d'1% de gain... !!Et combien de suppression d'emplois en face..? Non concrètement, faut arrêter de pérorer sur les emplois qui sont utiles, ne serait ce que pour les familles des personnes concernées !

Il serait intéressant par ailleurs d'avoir la transparence sur l'analyse de la construction du compte de résultat de la SRPP...combien de marge pour l'activité d'achat / stockage et combien de marge pour l'activité de distribution auprès du réseau..?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales