Faits-divers

Vent d'amnésie sur la cour d'assises

L’après-midi d’audience qui a clôturé la première journée du procès de Jean-Charles Artaban n’a rien appris de nouveau sur les circonstances de la mort du petit Mathéo.


La mère de Mathéo, à sa sortie du tribunal
La mère de Mathéo, à sa sortie du tribunal
Un vent d’amnésie semble avoir soufflé dans les couloirs de la cour d’assises cet après-midi. Jusqu’alors resté replié sur lui-même, Jean-Charles Artanban a été appelé à prendre la parole. Un homme assez grand et d’une carrure imposante se déploie alors. Il a les lèvres pincées et le regard noir.

"Je ne veux pas croire que c’est moi qui ait fait des choses aussi horribles. Je ne suis même pas sûr que c’était moi". Le ton est donné pour le reste de l’audience. Face au président de la cour, Artaban ne "sait plus".

"Avez-vous découpé l’enfant?"
- "Peut-être."
"L’avez-vous frappé?"
- "Je ne me rappelle plus."
"Comment peut-on faire des choses pareilles à un petit enfant?"
"Je ne sais pas."
"Tout vous accuse pourtant »
- "..."
"Ce que vous avez fait n’est pas juste mal, c’est monstrueux."


À ce moment Artaban baisse la tête et se balance de droite à gauche. Le président finira en demandant à l’accusé "vous savez pourquoi vous êtes là?" "Oui, pour meurtre, avec des trucs".

La mère de Mathéo, Jasmine, lui tourne d’abord ostensiblement le dos. Elle tient dans sa main une peluche qui appartenait à son enfant. Elle ne se retournera vers lui que dans un élan de stupeur, lorsque son ancien compagnon affirme ne se "souvenir de rien".

Derrière les scellés, les armes du crime
Derrière les scellés, les armes du crime

La partie civile représentée par Maître Morel essaiera de bousculer l’accusé, en vain. "Vous dites que vous ne voulez pas y penser, sinon ça vous empêche de dormir. Vous nous parlez d’hallucinations, de dragons à deux têtes. Mais vous êtes sûr que ce n’est pas plutôt l’image de la tête du petit Mathéo décapité qui vous empêche de dormir?!".

Le frère de l’accusé, Jean-François Artaban, était supposé livrer un témoignage clé. Témoin direct de la scène, il a pourtant lui aussi été frappé d’amnésie partielle. Après avoir déclaré lors des auditions avoir vu le petit Mathéo avec une blessure au cou, il est revenu sur ses dires. Il nie aussi avoir entendu les coups de couteau. Quand les jurés lui demandent "pourquoi ne pas avoir essayé de sauver l’enfant?" il répond simplement"ce n’était pas le mien, je ne voulais pas avoir de problèmes".

La deuxième analyse de médecine légale n’a rien appris de plus à la cour. La seule certitude étant que Mathéo était encore vivant lorsqu’il a reçu les coups à la tête. Pour le reste, difficile de se prononcer et ce n’est pas l’accusé qui va éclairer les jurés.

Jeudi 28 Avril 2016 - 19:25
Laurence Gilibert
Lu 6120 fois




1.Posté par Zine le 28/04/2016 21:08 (depuis mobile)
Coupe la tête le diable la direct. Quel proces !!!!!



2.Posté par Didier NAZE le 28/04/2016 21:19
....Quoi dire de plus devant autant d horreur !....j ai toujours pensé qu un grand nettoyage s impose dans notre société.....j ai ma p tite idée, mais que je ne peux pas évoquer ici, au risque d ètre censuré....alors quand me parle de liberté d expression, comme dirait un humoriste, je me marre !.....

3.Posté par titurbo le 28/04/2016 21:21 (depuis mobile)
Yo.dans les 2 cas ,Mateo et Johan des gens etaient presents personnes et n ont osé " BOUGER.AIDER. SAUVER.". PERSONNES .c est incroyable. Souvenez vous qui étaient là.Mon dieu aidez nous!

4.Posté par Pascal Maillot du RBM le 28/04/2016 21:45
Moi, partisan de la peine de mort et convaincu qu'elle es t bonne, je suis ici dépassé par ma colère! Je ne dis plus rien, je ne sais plus quoi dire!
Fatigué de ce pays de merde où les crapules sont protégés, où les déchets sont écoutés, choyés!
Cette ordure sera entendu, il va prendre le minimum car notre justice de merde va le soutenir et lui accorder ttes les circonstances atténuantes!
Marine, pitié, vite, la parie n'en peut plus!!!

5.Posté par tonton le 28/04/2016 20:36
Laissez le moi 2 petites heures... Je vous promet de lui ramener la mémoire à ce monstre.
Parfois il faut etre pire qu'eux pour leur montrer ce que ca fait!!

6.Posté par Pamphlétaire le 29/04/2016 03:44
C’est un crime qui a choqué toute l’île de La Réunion. En juin 2013, le petit Mathéo, âgé de 4 ans, a été tué, sauvagement décapité. L’accusé est jugé à partir de ce jeudi par les assises de Saint-Denis, à La Réunion. Les faits remontent au 17 juin 2013. Ce jour-là, une femme n’a d’autre choix que de fuir son domicile pour échapper à son compagnon fou de rage. Derrière elle, elle laisse son fils sans défense. Et l’inimaginable se produit. Jean-Charles A., à l’époque âgé de 38 ans, s’en prend au petit garçon. Selon le magistrat, «le petit garçon a d’abord été frappé à mains nues par le suspect, avant d’être tué avec une arme blanche, puis décapité et éventré». Le meurtrier présumé a ensuite déposé le corps de la victime dans une grande cage dans laquelle étaient enfermés huit chiens. Au départ, l’homme placé en garde à vue explique avoir vu l’enfant se transformer en loup-garou. Il aurait alors décidé de l’abattre. Puis, il raconte plus tard que c’est en réalité la mère qui est responsable de la mort de l’enfant. Il serait selon lui tombé de ses bras alors qu’ils consommaient alcool et cannabis.

Mais les différentes versions du trentenaire ne convainquent pas les autorités. D’après le procureur, s’il a tué l’enfant de 4 ans, c’est pour se venger de son ex-épouse qui venait de lui annoncer qu’il n’était pas son père biologique. «Dès le début de son interrogatoire, le meurtrier présumé a expliqué qu’il avait tué une poule, puis il s’est enfermé dans un mutisme total. Il ne dit rien sur son passage à l’acte, a expliqué à l’époque le procureur. Il n’en sort épisodiquement que pour tenir des propos totalement incohérents».

Un homme connu pour sa violence

Au cours de l’enquête, les gendarmes ont découvert que le suspect ne s’en serait pas seulement pris à Mattéo mais aussi à son ex-compagne. La dispute entre les deux aurait débuté dans le jardin avant que l’homme s’empare de l’enfant et le conduise à l’intérieur, où le meurtre a eu lieu. Alors que le petit Mattéo dormait tranquillement, Jean-Charles l’aurait décapité avant de se saisir du corps, de l’amener dans le jardin et de le brûler. Un meurtre qui a choqué le voisinage mais ne l’a pas étonné. Certains ont décrit le suspect comme un «déséquilibré». Sa cousine, interrogée par Linfo.re, a comparé le suspect à un «prédateur». «Il regardait les petites filles, j’ai quitté cette maison parce que ce n’était plus possible de vivre avec mon cousin», a-t-elle assuré.

Un ami du trentenaire a de son côté expliqué que, lorsqu’il était en état d’ébriété, il pouvait se montrer «barbare». Des propos corroborés par le procureur, qui a fait savoir «que l’homme avait été condamné à plusieurs reprises pour des faits de vols avec violence, de violences aggravées et d’agressions sexuelles». «Il devait encore exécuter une peine de six mois de prison, et depuis le mois d’avril, il faisait l’objet d’un avis de recherche pour ne pas s’être présenté à différents rendez-vous judiciaires. Les gendarmes le cherchaient, mais manifestement, il se cachait», a-t-il conclu. Selon son avocat cité par «Le Parisien» l’homme «regrette» les faits mais «n’était pas dans un état normal» au moment du crime. Le verdict doit être prononcé vendredi soir. (Source MSN)

L'amnésie partielle du frère c'est l'amour fraternel pour ne pas accusé; incriminé ce-dernier. S"il pouvait le blanchir, l'innocenter, le laver, le justifier il le ferait. Mais l'accusé a une mauvaise réputation dans d'autres faits ou méfaits qui font que seule la démence au moment (aux moments car cela a duré) peut lui éviter la peine la plus lourde qui pour moi serait la mise à mort. De ce fait, il ne recommencerait jamais. Tandis que là,...

7.Posté par La vérité vraie... le 29/04/2016 04:51
Allez, après ce vent d'amnésie collective (concertée ?) et l'affaire STUPPA du début de semaine, je pense être honnête en disant qu'il aura 15-20 ans...pas plus !
Que le frère revienne à la barre et qu'on lui sorte les vers du nez s'il le faut...et tous les autres témoins alors ?
Pas de pitié, et on sort l'excuse du marabout, de la sorcellerie, etc. Franchement, c'est un gamin qui est décédé sous les coups de son **** (désolé, je n'arrive à écrire le mot papa dans cette circonstance), j'espère que le procureur et tout le lot de magistrats ne se feront pas avoir cette fois-ci. Mais la justice donne tellement de frissons en ce moment, qu'il pourrait ressortir libre...on peut s'attendre à tout.
Beaucoup de courage à la maman et à la famille !!!

8.Posté par Elsa le 29/04/2016 05:18 (depuis mobile)
Faut l électrifié ce moucates. La mère n est pas innocente pour moi dans ce drame. (modération)elle d avoir choisit ce merdeux.

9.Posté par artaban Taliban le 29/04/2016 05:47 (depuis mobile)
Seigneur fait que ton reigne vienne bientôt car l''homme ne pourra jamais juger un crime comme cela!toi seul le pourra pour les siècles et les siècles armen.RIP MATHEO

10.Posté par Fidol Castré le 29/04/2016 08:05
Marine, pitié, vite, la parie n'en peut plus!!!


Marine n'y pourra rien non plus. C'est une républicaine laïcarde intégriste comme les autres. La laïcité intégriste a tué le christianisme en France, les valeurs qui y sont attachées, la famille. Elle a crée des monstres athées, des monstres agnostiques, des monstres idolâtres. La nature ayant horreur du vide, elle remplace les Eglises vides par des mosquées (c'est un autre débat, certes, mais cela fait partie des dadas de Marine).

Comment peut-on dénoncer les conséquences alors qu'on en promeut la cause ?

(D'ailleurs le débat est tabou. Mon courrier sur la famille recomposée décomposée n'a pas été publié)

11.Posté par bandedecon le 29/04/2016 08:42
aider sauver...on est a la reun chacun pour soi et dieu pour tous

12.Posté par Mwa la pa di le 29/04/2016 08:54
La mère de Mathéo, je n'aimerais pas être à sa place : peu ton évaluer sa part de responsabilité ou d'irresponsabilité en tant que mère amenant son enfant avec un compagnon de beuverie????? et qui fuit en laissant l'enfant avec le bonhomme dont elle vient de balancer à la figure : c'est pas out zenfan.... Sordide dans tous les sens !

13.Posté par Mirabel le 29/04/2016 13:21
@Poste12 posté par Mwa la pa di. Je suis de votre avis. Artaban mérite la perpétuité au vu de l’atrocité qu’il a commis avec la mort tragique de ce pauvre petit Mathéo. Ce midi, aux infos TV, on disait qu’il avait même éviscéré un cochon, bu son sang et qu’il avait décapité un pauvre chien. Cet assassin était un homme violent. Aussi, quand un individu est violent, cruel envers les animaux, il est généralement violent envers les humains, notamment envers les plus fragiles : femmes, enfants...., A ce sujet, je pense qu’il faudrait de la sensibilisation dans les établissements scolaires pour sensibiliser les jeunes générations au respect des animaux. A ce sujet, sur le site de la SPA Réunion Nord, j’ai trouvé intéressant l’article 14/04/2016 Journée de prévention des violences sociétales, un bel exemple à suivre.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales