Revue de presse

Vendredi 17 juillet 2015


À la une du Quotidien ce vendredi, retour sur cette fausse annonce chez Pôle emploi ("L'offre d'emploi était une arnaque"). Un chômeur de longue durée accuse l'agence d'avoir publié une annonce frauduleuse sur son site internet et envisage de porter plainte. Une accusation démentie par la direction de Pôle emploi.

De son côté, à la veille de la fin du Ramadan, Le Journal de l'île met à la Une "l'islam à La Réunion". Dans un dossier de trois pages, le média revient sur l'installation des premiers musulmans dans notre département, "des origines à nos jours".

FAITS-DIVERS

"24.000 euros volés dans le coffre-fort d'un particulier" : Le Quotidien relate l'histoire de ce vol peu banal commis à Saint-Leu. Des cambrioleurs ont profité de l'absence d'un particulier parti voir le feu d'artifice pour lui dérober le contenu de son coffre-fort, soit près de 24.000 euros en liquide et en bijoux. C'est le sixième vol de ce type en six mois, rappelle le média.

Alors qu'il était amarré dans le port de Saint-Gilles, un bateau visiobul a été volé dans la nuit de mercredi à jeudi, rapporte le JIR. Le bateau, qui permet de d'observer les fonds-marins, a heureusement été retrouvé près de la Souris-Chaude.

Condamné en première instance à trois ans de prison dont un avec sursis pour violences sur le fils de sa compagne, un homme a écopé hier d'une année supplémentaire en appel, selon les informations du Quotidien. La victime a été violentée durant trois jours et a dû subir une incapacité totale de travail de 21 jours.

ÉCONOMIE

"Le soufflé n'est pas retombé" écrit Le Quotidien ; "L'octroi de mer va faire flamber le prix du pain" note pour sa part le Journal de l'île. Les deux journaux de presse écrite relatent dans leurs colonnes l'augmentation de 6,5% de l'octroi de mer sur la farine pour favoriser la production. Une hausse qui va forcer les boulangers à augmenter leurs prix, soit entre 5 et 10 centimes pour une baguette de pain.

ÉDUCATION

Le CREFOM et le collectif CPE (conseillers principaux d'éducation) sont vent debout contre "l'exil" de CPE en métropole, alors que près de dix postes sont encore dans l'île selon l'intersyndicale SE-UNSA, SGEN-CFDT et SNES-FSU.
Vendredi 17 Juillet 2015 - 04:57
Lu 1060 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Juillet 2017 - 07:00 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 26 juillet

Mardi 25 Juillet 2017 - 07:00 [REVUE DE PRESSE] Mardi 25 juillet