Revue de presse

Vendredi 07 novembre 2008


Vendredi 07 novembre 2008
Le JIR titre en Une: "Ca se durcit". Il s'agit bien sûr du mouvement de grève des transporteurs. Un durcissement illustré par une photo aérienne du blocus, avec une photo et citation de Joel Mongin qui ne mâche pas ses mots: "On nous prend pour des cons". Les grévistes campent sur leur position. La pénurie menace les stations-services.

"Le corps du parapentiste retrouvé au Maïdo ", annonce également en Une le JIR. Pierre Laurent était parapentiste expérimenté. Agé de 60 ans, il était à la retraite. Depuis le 16 octobre, il était porté disparu. C'est hier, vers 14h, qu'un agriculteur a découvert le corps sans vie de Pierre Laurent dans une crevasse de la forêt du Maïdo.

"Le blocus continue", titre le Quotidien avec pour photo, un de ces barrages filtrants au niveau du rond point de Gillot. Le secteur de Gillot est à éviter. Les barrages filtrants par les routiers ont considérablement gêné les automobilistes hier. La 2x2 voies de Sainte-Marie fut donc le théâtre de gros embouteillages aux heures de pointes.

Le Quotidien revient sur l'élection au PS et dévoile en second titre les propos de Ségolène Royal: "Ségolène parle de fraude à la Réunion".

PRIX DU CARBURANT

"La Réunion forcée de rouler au pas", titre le Quotidien. La première journée de mobilisation des professionnels de la route a causé d'énormes embouteillages sur notre île hier, du matin au soir. Le blocus continue ce vendredi à l'appel de l'intersyndicale regroupant les auto-écoles, les taxis, les ambulanciers, les transporteurs de marchandises et de voyageurs. Mais la sortie de crise serait possible, informe le Quotidien, avec une réunion organisée à la préfecture cet après-midi.

Le JIR vous propose, quant-à-lui, une interview de Pierre Vergès, vice-président de la Région, qui estime que la ristourne de 20 centimes revendiquée par les transporteurs constitue "une mesure impossible et inique". En revanche, il plaide en faveur d'une baisse du prix des carburants pour tous les usagers, y compris les professionnels. Il rappelle également que " baisser le prix du carburant ne dépend pas de la Région mais du préfet, qui fixe le prix du carburant sur la base de données fournies par les pétroliers".

DANS L'OUEST

Les transporteurs assiègent depuis hier le poumon économique, "Encore la galère sur le Port", prévoit le Quotidien. Sans nul doute, les transporteurs seront encore sur les barrages ce matin pour reconduire le mouvement, voire le durcir. Hier, une quarantaine de poids lourds ont suffi pour paralyser presque totalement les divers ronds-points du Port créant de gigantesques embouteillages.

ECONOMIE

Après seulement une journée de barrages, les premières conséquences se font ressentir. Il fallait une sacrée dose de motivation, d'organisation et de patience pour rejoindre hier son lieu de travail ou son école du côté du Port, Cambaie et la Possession.

"Les banques surveillées de très près", informe le JIR. Le Collectif départemental contre les abus bancaires et l’Union des travailleurs indépendants unissent leurs forces. Objectif : transmettre à la préfecture d’éventuelles entorses des banques, suite à l’injection d’argent public dans le circuit financier.

FAITS DIVERS

A Petite-île, un homme de 19 ans a été mis en examen et écroué hier pour avoir violé, le 17 octobre dernier une adolescente de 14 ans.

Un homme suspecté d'être impliqué dans le meurtre d'Ernest Folgoat a été placé en garde à vue mercredi. Les deux autres suspects impliqués l'ont désigné comme étant l'auteur du coup mortel.

COUR D'ASSISES

"Elle a battu sa fille à mort, à cause de son conjoint", révèle le JIR. Depuis, hier, Karine Huet et Erick Calimoutou comparaissaient en appel. La première pour des violences habituelles ayant entraîné la mort sans intention de la donner, le second pour non-dénonciation de crime et non-assistance à personne en danger. La victime n'est autre que leur petite fille. Verdict ce soir.

COUR D'APPEL

Richard Nirlo, premier adjoint de Sainte-Marie, a été relaxé des faits de complicité de détournement de biens publics.

Vendredi 7 Novembre 2008 - 05:28
Audrey Lauret
Lu 796 fois




1.Posté par bichique le 07/11/2008 07:57
Vous allez dire que j'ai l'esprit mal tourné, mais quand j'ai lu sur la première ligne, le titre du jir, "Ca se durcit", je me suis demandé si le sujet du jour était le traitement au viagra.

2.Posté par bichique le 07/11/2008 08:35
Je viens d'ouvrir le jir. La citation exacte est "le conflit se durçit"...Respectez le titre si vous écrivez entre guillemets. Sinon avant de commenter, je serais obligé d'aller vérifier vos sources.

3.Posté par Fruteau de Laclos Jean-Christophe le 07/11/2008 09:08
Bichique a surement lu le titre du journal de demain, ou n'est pas encore bien réveillé, car depuis 5h00, j'ai le JIR et c'est bien écrit (en trés trés gros et surtout en Une) : ça se durcit.

"tir malol dan zié Réyoné, la po bouch ton zié" D. Waro

4.Posté par curebien le 07/11/2008 09:17
"citation de Joel Mongin qui ne mâche pas ses mots: "On nous prend pour des cons"."

Là c'est lui qui nous prend pour des cons. Il est intervenu sur une radio ce matin, il tient des propos incohérent, du moins qui n'apporte rien au problème réel de la fixation des prix des carburants! Il prend tout le monde en otage, et annonce que c'est un combat pour tous!!!!

Je serais bien curieux de voir la structure de son bilan quand il ose annoncer que le poste carburants est le poste le plus élevé pour les transporteurs. Si mes informations sont bonnes le gars ne roulerait pas dans une petite voiture... c'est qu'il faut payer la grose voiture, et le carburant qui vient avec aussi... et si ce véhicule fait partie de la flotte de l'entreprise, nul doute que les frais de carburants de ce type de véhicule qui fait au moin du 10l/100 passe aussi dans ce "poste" très lourds pour les transporteurs.


Et si ce véhicule ne fait pas partie de l'entreprise, il faut se sortir des salaires pour pouvoir payer ce gros l'auto (mi roule dan gro lot, mi ... titre d'un séga), pourquoi est ce que ces transporteurs ne diminueraient pas ces "autres charges" pour redresser leurs entreprises plutôt que de prendre en otage l'ensemble de la population????



5.Posté par bichique le 07/11/2008 09:31
Oui Jean-Christophe, j'étais sur nout clic...mais la version papier dit bien "ca se durcit"...

6.Posté par Ulysse le 07/11/2008 10:00
Et quand ça se durcit il est fatal que les queues s'alllongent.
Jusqu'où s'arreteront-elles ?

7.Posté par Raphaël le 07/11/2008 12:14
Lé mol pourtant tous ces bouchons là !! :))

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 08:06 [Revue de Presse] Dimanche 11 décembre 2016

Samedi 10 Décembre 2016 - 07:54 [Revue de Presse] Samedi 10 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales