Municipales 2014

Valérie Auber: "Le choix des jeunes Portois ne sera pas celui de leurs parents"


La "lettre à la jeunesse portoise" sera distribuée prochainement
La "lettre à la jeunesse portoise" sera distribuée prochainement
Convaincre les jeunes électeurs n'est pas une mince affaire. Valérie Auber, candidate aux municipales au Port sous la bannière de l'union de la droite, mobilise dans les quartiers. Une lettre rédigée par ses militants dans la fleur de l'âge sera bientôt distribuée en direction de cette jeunesse portoise.

Il y a une semaine, la candidate a formé son "comité des jeunes". Cette nouvelle réunion de militants à sa permanence ce mercredi devait poursuivre le mouvement et poser les bases d'une diffusion à plus large échelle du climat de confiance "politiques/jeune électorat" que souhaite instaurer la candidate.

"Renouer cette dynamique" passe par le constat qu'elle voit remonter des doléances dont certains lui font part. "Les jeunes n'y croient plus. On a tellement baissé les bras au Port", souffle-t-elle, avant que l'un de ses militants rappelle le nombre d'années - 43 ans - de communisme sans discontinuer à la tête de la mairie.

Au passage, ses concurrents en sont pour leur frais, qu'ils s'appellent Henri Hyppolite, désigné pour garder la forteresse PCR, ou même le jeune candidat du PLR Olivier Hoarau qui a fait partie de la majorité jusqu'en 2012. C'est simple selon elle : "le maire et ses adjoints, on ne les voit plus dans les quartiers".

Contexte de ces deux dernières années oblige, elle se sent obligée d'assurer devant ses jeunes militants et sympathisants qu'"il n'y a pas que des délinquants au Port". Ramener de "l'animation dans les quartiers, faire revivre les projets culturels, renouer avec le Pass'Port, faire du Kabardock un vrai lieu d'échanges pour les Portois ou encore valoriser les talents sportifs". Pêle-mêle, Valérie Auber cite les gloires du sport réunionnais et Portois que sont l'ex-internationale de handball Leïla Duchemann ou les frères Casimir, gymnastes de l'équipe de France, comme des talents que la ville aurait dû et mieux su exploiter. Sur le plan économique, elle entrevoit pour la ville aux deux ports la création d'un pôle des métiers de la mer.

"Des milliers de voitures entrent tous les matins dans la ville mais ce ne sont pas des Portois", regrette-t-elle. Un message qui faisait d'ailleurs partie des revendications des manifestants des émeutes de février dernier : plus d'emplois occupés au Port par des locaux.

La lettre de la candidate et de ses jeunes militants sera distribuée en porte à porte prochainement. Un seul objectif : convaincre cette frange non négligeable d'aller voter en mars prochain. La ville compte 21.000 jeunes. "Ce que leurs parents ont fait, ce ne sont pas leurs décisions à eux, je crois qu'il y aura un changement de mentalité", assure-t-elle avec espoir. Réponse le 23 mars prochain.


Jeudi 31 Octobre 2013 - 07:43
LG
Lu 25991 fois




1.Posté par Jeune Portois le 31/10/2013 08:45
Entièrement d'accord avec Mme AUBER et les jeunes portois qui l'entoure.
pour le Port on s'engage à changer

2.Posté par moi le 31/10/2013 08:45
C est une bien belle initiative faite de la part de Mme AUBER, voilà une candidate ki se soucis enfin de sa ville. Elle ecoute, echange, et travail avec ces jeunes ki sont depuis trop laissé pr cpte. Elle redonne confiance aux portois. C est un bel exemple pour la municipalité en place et ki croit enkor pouvoir faire croire. Je pense ke cette jeunesse n est pas sourde et kel a besoin d un candidat comme Mme AUBER a leur côté. On voit ici le rôle d un maire. Et apres tt ce tps au moins c est le seul candidat ki l a compris. Je félicite et salue son travail. Vous etes sur la bonne voie Valérie Auber celle des marches du parvis de notre mairie.

3.Posté par jeunes du port le 31/10/2013 09:04
A mwen mi oi zordi na rienk ti femm la y fé in compte ek nous. Na point rien pou fé si la route lé gars la besoin travail. Kan y bar demand in ti contrat y di a ou met out nom apres va apel a ou. Ziska zordi mi atend. Ban moune la mairie la zamé fé rien pou mwen. Mé slt kan ou debark dan buro ou oi rienk zot famie pou travail rienk a zot gain contrat toul temp. Beh komen y fé la. Lé gars y veu pu ban komerage koma. Dernier coup ti fem la valérie la ni koz ek mwen direk da cour, nou la gain tap in ti dialogue trankil libla ecoute a mwen. Beh y fé plazir. Et la kan mi oi sa beh mi di big up pou Valérie. Ban jeunes kom mwen y apprécié ban ti mouvement koma y met lé gars en ler. Slt na rienk a ou y passe lé zot allé cachiet.

4.Posté par la jeunesse du port le 31/10/2013 18:18 (depuis mobile)
Moi je dis big up Valérie AUber au port il faut un changement et le changement c''''''''''''''''est avec elle et non pas avec loulou ni le pion de Mme Bello OLivier Hoareau il y a eu trop de laisser aller au port... Moi je souhaite une femme en tant que MAire..

5.Posté par lalo le 31/10/2013 19:07 (depuis mobile)
Bravo madame faites c kil fo car au Port il fo arreter de dire jeunesse portoise egal jeunesse deliquant ki croi en sa c bien le parti ki est en place.il fo changer.bravo valerie largue pas yes saille...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales