Politique

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

Victorin Lurel continue son séjour au pas de charge dans l'île. Avant de se rendre à la commémoration du 11 novembre, le ministre des Outre-mer est allé à La Préfecture afin de s'entretenir avec le ministre des Affaires étrangères des Seychelles, Jean-Paul Adam. Juste avant de s'engouffrer dans bâtiment, il a été interpellé par une quinzaine de manifestants, faisant partie du mouvement des Indignés de La Réunion. Victorin Lurel n'a pas donné suite et est allé à la rencontre de Jean-Paul Adam.

Après son rendez-vous, dont le sujet était la coopération régionale, le ministre a une nouvelle fois été interpellé par les manifestants, avec parmi eux Samuel Mouen. Il a accordé quelques minutes aux protestataires, qui souhaitaient questionner le ministre sur la vie chère ou encore la fin du RSTA et du Bonus Cospar. Les manifestants ont ensuite été tenus à l'écart de la commémoration du 11 novembre. Retour en images.



V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

Samuel Mouen
Samuel Mouen

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants

V. Lurel rencontre J-P Adam et se fait interpeller par des manifestants
Dimanche 11 Novembre 2012 - 15:46
.
Lu 1928 fois




1.Posté par El Gringo le 11/11/2012 15:22
Il a offert une bouteille de rhum J.M. ? Une bouteille de rhum martiniquais alors qu'il est à La Réunion ?
Il a oublié qu'il n'était pas le ministre des Antilles, mais de l'Outre-mer !

2.Posté par île désunion le 11/11/2012 15:27
Honneur au Mort les vivants les indignés ! l, 'île aux Mort

3.Posté par oceane le 11/11/2012 16:05
Boug' la lé pas là 'ec ou Mr MOUEN! Ou voit pas que tout' la band' c'est la même race? Les réunionnais lé pas là 'ec la vie chère, ou la vu à zaut dan' chemin??? Ils ont l'habitude de payer et de fermer zot gueule! Vous avez déjà vu beaucoup de réunionnais qui se battent vous? Moins non, mi voit pas zaut!!!

4.Posté par Thierry le 11/11/2012 18:23
Il y a ceux qui rient. Il y a ceux qui pleurent ... comme Jean ... à quoi bon se casser la tête ... Rions ... la vie est belle...

Tout le monde en costume-cravate ... cela aide à rire et à faire fuir la misère ... La preuve ... !!!

5.Posté par ndldldp le 12/11/2012 19:17
http://www.adreunion.com/Cout.html

Le coût de la main d’ouvre à La Réunion est comparable à celui constaté en France métropolitaine. L’ensemble de la législation sociale s’y applique (35 heures hebdomadaires). Il est à noter que la main d’ouvre réunionnaise, formée selon les systèmes français, est compétitive dans la zone pour les emplois à forte valeur ajoutée tels que la conduite de lignes de production automatisée.

Le taux d’absentéisme, le turn-over et le nombre de jours de grève sont extrêmement faible, bien inférieurs à la moyenne nationale L’État français a mis au point des mesures d’abaissement du coût total supporté par les employeurs, dans certains secteurs éligibles dont l’industrie. Cet abaissement peut atteindre jusqu’à 40% par rapport à la France métropolitaine, au travers de deux mesures cumulables :

• Allègement automatique et permanente de charges patronales pour tous les employés : économie de 3 800 € annuels pour un SMIC et de 5 000 € annuels pour un salaire mensuel de 1 400 € brut et au-delà. Cette mesure est applicable dès la déclaration d’embauche effectuée auprès de la Caisse Générale de Sécurité Sociale (C.G.S.S.)

• Prime à la Création d’Emploi pour tout nouvel emploi créé par une entreprise dont au minimum 20% du CA est réalisé hors de La Réunion (dont la métropole). La prime, d’un montant total de 34 758 €, est versée pendant 10 ans de manière dégressive, avec une valeur annuelle de 5 500 € les trois premières années, 3 650 € les trois années suivantes et 1 800 € les quatre dernières années

Pour bénéficier de cette mesure dès le premier emploi crée, un dossier complet de demande devra être déposé deux mois avant la première embauche, auprès des services de la Préfecture.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales