Blog de Pierrot

Université : On n'est jamais mieux servi que par soi même...

Vendredi 8 Avril 2011 - 12:31

Université : On n'est jamais mieux servi que par soi même...
Tirer profit de son mandat d'élu pour faire une place pour tel ou tel de ses proches n'est pas une conduite exceptionnelle dans ce département. Mais dans une île où les questions de l'emploi sont si vives, ces pratiques sont particulièrement choquantes.

Comment ne pas voir les effets dévastateurs de telles pratiques sur la chose publique? Et comme nous sortons tout juste  des cantonales, où il a beaucoup été question du taux record d'abstention, comment ne pas voir là les effets d'un certain nombre de ces pratiques qui, cumulées, finissent par amener une partie de l'électorat à se détourner de son devoir de citoyens, convaincu qu'il est que l'élu est là d'abord pour se servir et servir les siens.  

Cette pratique qui jusque là semblait ne concerner que le milieu politique semble aujourd'hui toucher également l'université. C'est ainsi que son jeune et très controversé vice-président Fréderic Miranville a imposé le recrutement de sa belle-sœur comme administrative sur le site du Tampon. Soucieux de bien faire, il a même veillé dans les détails aux modalités de recrutement et l'a ensuite affectée à son propre service.

Qui dit mieux? Tous ceux et toutes celles qui galèrent pour avoir un petit boulot et qui ont bien plus qu'un bac + 2, le niveau d'études de la dame en question, sont en droit de râler...

Mais ces personnes n'apprennent rien au vice-président de l'université, lui dont la délégation est précisément l'insertion professionnelle! Et quoi de mieux qu'une insertion professionnelle qui démarre par celle de ses proches?

Mais imposer le recrutement de sa belle-sœur alors que dans le même temps on explique, sur un ton hautain, aux contractuels de l'université, qui ont parfois plus de dix ans de services et plus de titres que madame la belle-soeur, que l'université est confrontée à de gros problèmes de trésorerie et qu'elle n'a plus les moyens de garder plusieurs dizaines d'entre-eux, cela ne passe pas!

Mais comme Monsieur Miranville estun proche parmi les proches du président, ce recrutement est par contre passé comme une lettre à la poste.

Reste que le prochain Conseil d'administration, où siège Mr Miranville et qui devra statuer sur le licenciement d'un certain nombre de contractuels, risque d'être assez houleux !

La gestion de l'université ressemble de plus en plus à celles de certaines de nos communes... Ce qui est loin d'être un compliment !
Pierrot Dupuy
Lu 3640 fois



1.Posté par eric le 08/04/2011 13:47

à l'image de la gouvernance du président, du n'importe koi, pathétique, insupportable, méprisante, et particulièrement désastreux pour la jeunesse locale

2.Posté par ti colon le 08/04/2011 14:39

Je suis d'accord avec vous, mais ce n'est pas nouveau, la majorite des gens qui sont employés au rectorat (les TOS et autres ) ont tous un lien de parenté soit avec les responsables de service ,les représentants syndicaux, les CE. Idem pour la CAF,la CGSS.
Ils passent tous le concours, mais les postes sont déjà attribués. Beaucoup ont déjà but le champagne avant le concours. IL suffit d'aller surveiller les concours pour se faire une idée.

3.Posté par Anticons le 08/04/2011 15:09

Les magouilleurs savent que après la tempête le calme reviendra ...
Tout le monde aura oublié mis à part quelques hurluberlus ...

4.Posté par Conclusion le 08/04/2011 15:20

Le népotisme = mot français. Macrotage = le même mot en créole.

La Réunion: Combien de macros ?

L'île de la Tolérance (comme les maisons) ?

Si en plus c'est Intense....

5.Posté par Au pays des Soviets le 08/04/2011 15:24

Pourquoi ne parle t-on pas pas du cas du département Histoire ? Ce genre de recrutement fait partie de la maison !!! On connaît les techniques :
- Une MCF en Histoire contemporaine part bientôt en retraite...
- Un petit doctorant, bien aux ordres en plus d'avoir réalisé les basses œuvres, et surtout dans ce cas là bien créole attend sagement son tour...
- Des conférences bidons et des ouvrages pseudo-scientifiques sont publiés avec l'aide d'enseignants déjà en place...eux mêmes ayant bénéficié du makrotage
- Le ministère est infiltré et le candidat voit son nom rapidement classé sur liste d'aptitude et obtenir sa qualification...
- On blinde les effectifs en maintenant les doublons sur le Tampon et ce, malgré que cela coûte cher et que le nombre d'inscrit diminue gravement. On justifie le maintien du poste aux yeux du ministère...
- On profite de la suppression de la subvention de la Région pour la formation du VP CEVU (LAP) pour l’entrainer (ainsi que d'autres enseignants aux enseignements menacés) dans les combines et ainsi mettre en place un donnant-donnant visant à sauver et le poste et la filière du VP...
- Les autres candidats sont dégoutés ou bien cales étrangement au départ...
- Le guguss en question est recruté !!!

Rien de plus facile voyons ! Et on nous dira il faut inscrire nos enfants dans cette établissement !
(J'espère que mon post ne sera pas censuré ! Il est grand temps de dénoncer les amis du pdt et pas que Miranville)

6.Posté par chikun le 08/04/2011 15:38

""La gestion de l'université ressemble de plus en plus à celles de certaines de nos communes... Ce qui est loin d'être un compliment !"""
C'est bien pour cela que de + en + de jeunes se tournent sans complexes vers Marine .
Ils sont écoeurés de l'UMPS .
Avant, c'était la lutte des classes, Marx, Sartre et autres faux-prophètes.
Maintenant , c'est la luttes des places, des privilèges et des surrémunérations. Bel exemple pour les jeunes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

7.Posté par chien galeux le 08/04/2011 16:24

C'est aussi le cas de Didier Robert, faudrait pas oublier de parler de votre ami de la pyramide inversée M. Dupuy...

8.Posté par bibi97490 le 08/04/2011 17:53

hé ben, meme pour les concours ils font cela, on a plus d'esqpoir de retrouver un travail si ils font cela. je dois passer un coucours à l'université justemement je suis dégouttée d'avance d'apprendre les résultats.

9.Posté par Némo le 08/04/2011 18:13

Il n'y a pas qu'à l'université que l'on obtient des postes par copinage... Une conseillère régionale de l'est a fait embaucher son frère, sa nièce, deux cousines (dont une qui travaillait en Métropole et qui est revenue pour cette embauche) et sans compter les petits amis... Sans compter les personnes qui avaient un CDI dans le privé et qu'elle a réussi à faire embaucher... Maintenant, ça ne sert plus à rien de passer des concours... Mieux vaut connaître Mr ou Mme Untel... Dire qu'il y a des jeunes qui passent les concours de fonctionnaires territoriaux et qui perdent le bénéfice de leur concours faute de postes... C'est vraiment écoeurant !!!

10.Posté par Sentinelle le 09/04/2011 10:41

Le Président de l'Université est un politique au sens politicien du terme : j'ai fait cette remarque à son Vice Président L.S. le jour de l'inauguration de la Technopôle par son amie Ericka B pour les 10 ans de la technopôle de Saint-Denis.

Ce jour là le Président de l'Université a fait un discours à la Fidel Castro.!!! ( il lui manquer que la barbe et la moustache).

L'ensemble de son Bureau se croit dès lors investit d'un pouvoir politique , comme le Maire qui a un pouvoir de vie ou de mort sur les employés des mairies.

Pour manifester leur pouvoir et leur autorité ces messieurs nomment parfois leurs maîtresse , parfois des membres de leurs familles et parfois des militants.

Qui devrait s'y opposer ??

Qui devrait manifester leur mécontentement??


11.Posté par Missuniversité le 09/04/2011 12:16

Mr Miranville n'est-ce pas celui qui attend un heureux évènement pour bientôt, à l'université bien évidemment !
N'est-ce pas celui dont l'arrogance fait fuir même ses collègues ?
Sûr que l'heureux évènement ne va pas arranger son arrogance !
Mr Miranville serait-il l'homme qui monte à l'université ?

12.Posté par Amphi le 09/04/2011 12:19

Je me demande si pour comprendre la conduite de ce monsieur il ne faudrait pas aussi regarder ce qui est entrain de se tramer dans la campagne de recrutement des professeurs ! N'est-ce pas Mr Miranville ? N'est-ce pas mesdames, messieurs les membres du comité de sélection ?
Je me demande si avec cela et quelques autres informations qui ne manqueront pas de sortir on ne sera pas amené à mieux connaître ce monsieur ?

13.Posté par Commerson le 09/04/2011 12:26

C'est à ce demander si la charette de licenciement prévue pour bientôt et qui pourrait concerner une soixantaine de personnes n'est pas une vaste opération qui viserait à faire partir des personnels ciblés par le président et son équipe pour les remplacer par des protégés qui seraient, elles ou ils, de fidèles exécutants en vue de manoeuvres à venir. Qu'en pensent les syndicats de personnels et particulièrement la CGT dont les représentants ont toujours votés pour le président ?
Contractuels de l'université ouvrez les yeux car du coup la double conduite de Mr Miranville (arrogance, népotisme) est tout à fait logique. Mais au fait, Mr Miranville sert les intérêts de qui à l'université ?

14.Posté par zerreur le 09/04/2011 12:29

Mr Miranville c'est bien ce brillant étudiant qui a eu pour directeur de thèse Mr Boyer Harry qui siègle aujourd'hui à ses côtés comme vice-président à l'université ? Ne me dites pas.
Mr Miranville n'est-ce pas celui qui a été désigné pour représenter l'université au conseil économique et social ? Ne me dites pas.
Mr Miranville n'est-ce pas celui qui roule dans l'ex C5 présidentielle de Serge Svizerro et qui confond voiture de fonction et voiture de service ? Ne me dites pas.

15.Posté par Epsilone le 09/04/2011 21:15

les grandes manoeuvres électorales ont donc commencé à l'université. Cela promet !

16.Posté par le congo chez tintin le 10/04/2011 15:18

Vivement la préférence régionale partout que le macrotage soit généralisé...

17.Posté par narko974 le 10/04/2011 21:04

+1 avec tintin

18.Posté par Ded le 14/04/2011 21:42

Ah bon? Ce ne seraient donc pas de méchants Zoreils qui accapareraient tous les postes comme le disent si souvent nos "politichiens locaux" quand ils n'ont rien à dire?C'est à dire quasiment tout le temps ..enfin je veux dire quelque chose d'intelligent et de crédible, et d'utile à la Réunion et à sa population...

Remarquez bien que ce n'est pas nouveau , il y a eu les "familles"...celles qu'on aime tant à droite comme à gauche comme au centre ...bref de nulle part car le vrai engagement politique n'est pas leur tasse de thé ou leur petit coup de sec...

La fac locale a déjà eu à faire face à ce genre de bricolage...alors , tout va bien , la vie continue!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >