Société

Université: Ericka Bareigts présente l'égalité réelle aux étudiants en droit

Mardi 29 Août 2017 - 15:19

Retour à la fac pour la députée Ericka Bareigts ce mardi. À l’occasion de la journée d’étude sur la loi relative à l’égalité réelle en Outre-mer à l’Université de La Réunion, l’ancienne ministre des Outre-mer, qui la porte, a échangé avec les étudiants de Master 2 droit public. La continuité territoriale, le droit au retour, le Small business act et la protection des produits locaux sont parmi les sujets abordés au long de la journée.
 
"L’heure n’est plus, pour les outre-mer français, à la recherche d’une égalité civique ou juridique qu’ils ont globalement acquise. Elle est à la revendication d’une égalité économique sociale, sanitaire, technologique ou bien encore culturelle avec l’Hexagone", lit-on dans la présentation de la journée.
 
Attentive ce matin lors des exposés de Jean-Philippe Payet, consultant en intelligence stratégique et ancien conseiller de la députée, et François Cafarelli, maître de conférences en droit public à l’université, Ericka Bareigts a ensuite reconnu la difficulté d’une telle loi pour les juristes mais a rappelé son importance.

"Pourquoi cette loi ? Pour construire un Réunionnais qui n’a plus peur de partir, sachant qu’il peut revenir, sans déracinement, une reconnaissance du savoir-faire local", affirme-t-elle. Une logique qui devrait s’appliquer à tout, ajoute-t-elle : "Toutes les lois qui touchent l’Outre-mer doivent rester dans cette dynamique d’égalité réelle".
 
Une loi qui risque d’être défaite par le nouveau gouvernement. "Même si elle est défaite, il faut continuer à se battre, les combats pour l’égalité sont longs", déclare-t-elle.  D’où le "plan de convergence sur 10-20 ans", précise la députée, afin de raccourcir le processus et de signer un budget avec l’État.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 1750 fois



1.Posté par Marie A. le 29/08/2017 15:44

J'avais un prof qui disait : " Egalité réelle... Comme si on s'était toujours foutu de votre gueule avant ".

Ses propos ne tiennent que lui !

2.Posté par Et la réalité ? le 29/08/2017 17:18

Est ce toutes ces lois et ces décrets servent réellement et comment les faire appliquer lorsque la plus part des dirigeants sur l'île sont des zoreils et qu'ils font venir leurs copains de leur réseau !!!!!

3.Posté par JMR974 le 29/08/2017 19:35

Elle en est encore là, l'inoubliable ministre de Hollande ? Au fait, quelle différence y a-t-il entre "égalité" et "égalité réelle" ?
Un semblant de réponse : l' "égalité réelle" est ce qui a permis à une petite incompétente locale de toucher une retraite de ministre.

4.Posté par artisan averti le 29/08/2017 19:42

Comment cette politicarde peut-elle parler d'économie réelle à la Réunion qui est le département le plus assisté avec notamment la sur-rémunération qui en tirant les prix vers le haut favorise le chômage ???

5.Posté par dh le 29/08/2017 21:29

@post 3 : En effet, où est l'égalité réelle dans la sur-rémunération d'une partie seulement de la population ? Soit tout le monde est sur-rémunéré, soit personne ne l'est !

6.Posté par môvélang le 29/08/2017 22:42

l'égalité réelle , çà a été et restera du n'importe quoi , et la mère barrett a été la ministre seulement et seulement après que les antillais-guyanais ont quitté le navire de l'andouille-président;
en créole , on appelle ces gens de ramasse-moussouss!

7.Posté par Piston le 29/08/2017 22:50 (depuis mobile)

L''égalité réelle, ça sera quand les filles de politicards au bras très long ne seront plus assurées de devenir ministres, sans la moindre compétence

8.Posté par Dazibao le 30/08/2017 00:43

L’heure n’est plus, pour les outre-mer français, à la recherche d’une égalité civique ou juridique
........................

Il n'y a pas si vieux que cela (2015) le procureur MULHER avait dit que la justice locale était une justice d'apartheid......

9.Posté par Pierre Balcon le 30/08/2017 06:59

Deux enseignements à tirer :

- d'abord l'Université n'est plus ni un lieu d'enseignement ni une instance critique , mais une boutique politique , où on se fait la courte échelle entre copains et coquins . Au final on y fabrique surtout des chômeurs ;

- sur le fond tout a été dit sur cette loi creuse et démagogique qui passera vite aux oubliettes de l'histoire . Elle n'est qu'un objet d'étude que dans la mesure où sa procédure d'élaboration a mis au
jour les avantages ou inconvénients de la réforme constitutionnelle de Sarkosy de 2008 qui donne désormais au parlement le contrôle presque complet de l'élaboration des lois . Macron a retenu la leçon
et prend le raccourci des ordonnances .Enrôlée avec 15 articles la loi égalité réelle est sortie de la chaîne de production avec 115 articles hétérogènes, bien loin de l'élan du rapport Lurel

Et maintenant ?

Politiquement on notera que le bouquin de W Bertil propose plus intelligemment de définir une voie originale pour le développement de La Réunion . Exit donc la convergence et vive nos spécificités .
Et tout ceci derrière Thierry Robert et la spéculation immobilière . Le rêve du LPA : faire de la Réunion un mini Monaco où quelques zozos seront beaucoup plus égaux que dans les quartiers nord de Marseille . Avec plein de fonctionnaires indexés et un gros contingent d'emplois aidés.

Mme Bareigts n'y trouve rien à redire . Faut savoir s'adapter

10.Posté par Et la réalité ? le 30/08/2017 07:47

Est ce qu'il a déjà eu un audit sur l'application de toutes ces lois pour l'égalité ? Qu'en est il réellement ?

11.Posté par Alwatani le 30/08/2017 10:34

Un exemple significatif de "légalité réelle": ..
Le fabuleux destin d'une nullité et d'un parasite incompétent devenu ministre de la République.
Qui dit mieux?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 13:37 La route du littoral ouverte à la circulation