Social

Université : Des étudiants "de plus en plus dans la précarité"

En parallèle avec l'inauguration des nouveaux bâtiments administratifs de l'Université de La Réunion au Moufia à saint-Denis ce matin, l'association "Envie d'avenir", dont l'objectif est l'insertion professionnelle des étudiants et des jeunes à La Réunion, a donné une conférence de presse afin de faire part des "dérives de l'établissement dans ses missions principales".


Université : Des étudiants "de plus en plus dans la précarité"
Le préfet, le maire, le président du Conseil régional et le président de l'Université Mohamed Rochdi étaient présents ce matin à l'Université du Moufia pour inaugurer les nouveaux bâtiments administratifs. Un rendez-vous qui n'a pas manqué de faire réagir "Envie d'avenir", une association qui milite depuis deux ans pour l'insertion professionnelle des jeunes diplômés.

Et c'est autour d'un "énième buffet" que les invités se sont retrouvés pour le déjeuner. "On s'inquiète un peu de tous ces frais de bouche qui s'accumulent" indique Yoann Bourge, responsable d'"Envie d'avenir", "alors que nous avons une diminution de la qualité de notre formation et de la vie étudiante".


Suppressions des droits spécifiques en Master II = "plus de précarité"

Les droits spécifiques pour accéder au master II, qui a été supprimé par le Ministère de l'Enseignement Supérieur car jugés illégaux, ont entraîné "une précarité de nos formations" assure Yoann Bourge, qui souligne également "une montée de l'insécurité aux abords de l'Université, surtout la nuit".

Ecoutez son interview.

interview_de_yoann_bourge.mp3 Interview de Yoann Bourge.mp3  (1.53 Mo)


Lundi 19 Octobre 2009 - 18:35
Karine Maillot
Lu 2658 fois




1.Posté par chikun le 19/10/2009 19:18
Il est évident qu'un étudiant formé à la réunion qui n'est jamais sorti des frontières de ce microcosme nombriliste ne pourra prétendre à rien.
Même françoise Vergès est partie: algérie,Mexique, Usa,angleterre. (bourses ?)
Bouger , c'est le propre de la jeunesse. Et "bouffer de la vache enragée" ça vous forme le caractère.

2.Posté par Cicéron Cépacarré le 19/10/2009 20:57
On ne parle pas la bouche pleine
Proverbe marocain

Les décideurs, universitaires et politiques, n'en ont cure de tout cela. Les outils collectifs de la promotion de la connaissance, autrefois au service de l'ascenseur social, sont devenus des instruments au service d'intérêts individuels. En pool position, on retrouve les turbo profs et les politiques égocentriques.
http://www.zinfos974.com/Ecole-d-ingenieur-au-Tampon-Les-reactions-de-Krishna-Damour_a11378.html

3.Posté par le cairn le 19/10/2009 21:41
La question centrale est bien dans la définition des missions de l'université. Certaines personnes pensent encore qu'il ne faut surtout pas toucher à l'université française. Ainsi du directeur de l'université du Tampon qui lors d'une conférence de Michel ONFRAY, avait proclamé que le rôle de l'université est de dispenser du savoir, et non de fournir de la main d'oeuvre à l'économie. Belle envolée lyrique mais tout à fait irresponsable parce que lui ne connait pas le chomage. S'il est logique avec lui-même, il devrait inscrire ses enfants à l'université, plutôt que dans une prépa de grande école....

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/10/2009 23:01
envie d'avenir devrait plutôt changer en "envie d'air"...histoire de faire prendre conscience que l'avenir pour la jeunesse ne peut être exclusivement qu'à la Réunion..

5.Posté par Un étudiant de l'Université le 20/10/2009 07:14
M. Bourge et ses camarades comme semble finalement être totalement déconnecter de la réalité. Déjà concernant les frais spécifiques pour les master, il devrait savoir que ces frais vont être intégralement financés par la Commission pour la Formation et Insertion Professionnelle (COFIP) qui se tiendra ce mercredi. Ensuite chose encore étonnante, M. Bourge prétend que l'Université ne peut indiquer le taux d'échec ou de réussite à l'Université, serait-ce de la démagogie ou de l'ignorance, moi j'opte pour les deux. Je l'invite à se rendre sur le lien suivant pour consulter les chiffres (qui apparemment semble ne pas exister) qui sont publics et consultables de tous
http://sites.univ-reunion.fr/apogeestats/apogee/

J'inviterai M. bourge et ses amis à sortir un peu de leur local et au lieu d'organiser des sorties en boites dont les résultats sur leur organisme semblent déjà montrer des effets. Franchement autant on peut polémiquer sur le manque de moyen du PROFIL et donc du BAIP, mais il ne faut pas se tromper de cible.

Comme quoi même en Master 2, on peut rester un complet ignare, dans votre cas je n'interrogerai vraiment sur votre insertion professionnelle, quel chef d'entreprise aura le courage de vous recruter.

6.Posté par bertel le 20/10/2009 09:19
A part ceux qui sont nés avec une cuiller d'argent dans la bouche... ( éPAD de la cuiller en toc !!! ), il est prouvé depuis longtemps que seuls les vrais étudiants dont les parents se saignent réussissent.

Maintenant, si l'argent gaspillé dans toutes les collectivités en frais de bouche, voyages indécents, festivités, invitations et autres maisons débiles... était investi dans l' avenir de notre jeunesse, nous n'aurions pas des fils et des filles méritants qui ont quitté leur île et ont le sentiment d'être visiblement déportés parce que rejoindre leur DOM pour revoir leur famille relève d'un effort financier que beaucoup ne peuvent pas assumer.

Mais nous avons une maison virtuelle, florilèges et du dipavali à en revendre... alors de quoi se plaint le peuple ? Hein !? Je vous le demande !

Bertel de Vacoa

7.Posté par ENVIE D'AVENIR le 20/10/2009 20:13
A "un étudiant de l'Université" :

1. La COFIP reprendra effectivement les frais spécifiques... Néanmoins ce n'est pas le cas cette année. Les étudiants de M2 de cette année universitaire bénéficieront ainsi d'une formation au rabais. C'est pourquoi, tu apprendras, que plusieurs pétitions circulent au sein de différentes formations (de niveau M2) pour demander une formation de qualité et en accord avec les attentes des étudiants concernés... complètement "ignares" ? Nous en doutons.

2. Il est évident que l'Université puisse fournir le nombre de ses diplômés au cours de chaque année universitaire. L'inverse serait aberrant. Nous dénonçons le fait que l'Université soit incapable de fournir le TAUX D'INSERTION de ses étudiants. Hors cette information est essentielle lorsque l'on veut mettre à bien une politique cohérente d'Insertion Professionnelle. L'insertion professionnelle n'est pas qu'un slogan, c'est une véritable mission de l'Université.

3. Envie d'Avenir n'est ni adepte, ni organisatrice de "sorties en boite".

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales