Culture

Une subvention pour remettre le Bato Fou à flot

La commune du Tampon a récemment validé une subvention de 100.000 euros en direction de l'association Jazzomaniaques Bato Fou. Une subvention qui consacre l'avancée du partenariat entre la collectivité et la scène de musiques actuelles après son récent départ de Saint-Pierre.


Une subvention pour remettre le Bato Fou à flot
Le 28 décembre dernier, les élus du Tampon votaient la mise à disposition d'un des grands kiosques de la Cité des Arts à la Plaine des Cafres pour la scène de musiques actuelles Bato-Fou.
Connue sous le nom de Jazzomaniaques, l'association qui avait fait ses cartons et quitté la ville de Saint-Pierre il y a plusieurs mois retrouvait là l'opportunité de poursuivre une aventure longue de 21 années (Voir "Le Bato fou vogue vers le Tampon ")"). Le partenariat semble désormais d'actualité après le vote d'une subvention le 4 mai dernier.

Le Tampon vote 100.000 euros de subvention

Destiné à promouvoir les musiques actuelles de l'océan Indien, le Bato Fou n'a pas manqué de vendre son produit au Tampon. Laquelle commune souhaitait rendre accessibles les pratiques artistiques et musicales selon les propos de l'ancien maire, en date du 30 décembre 2009. Les axes que l'association a décidé de mettre en application, comme la diffusion musicale ou l'accompagnement aux pratiques artistiques, ont donc intéressé la collectivité comme en atteste la validation d'une subvention de 100.000 euros.

"Travaillant sur le Tampon, il y a des discussions qui ont été entamées et la Ville du Tampon était en phase de démarrage d'une salle dans les kiosques de la Plaine des Cafres. L'idée s'est faite assez rapidement de demander à Jazzomaniaques de gérer cette nouvelle salle. (...) " explique Eric Juret, président du Conseil d'administration du Bato Fou avant d'ajouter qu'il s'agira avant tout "d'une année de transition tournée vers la diffusion".

Un nouveau projet culturel en cours de finalisation

Selon la section "Produits" du budget prévisionnel 2010 de l'association, au delà des ressources propres estimées à 167.900 euros hors-taxes, ce ne sont pas moins de 389.100 euros de subventions d'exploitation qui devraient être versées à la scène de musiques actuelles du Tampon. La participation de l'État avoisinerait ainsi les 125.600 euros tandis que la Région et le Département s'associeraient avec l'association avec des subventions respectives de 95.000 euros et 35.000 euros. Une seule condition pour l'obtention de ces aides, la présentation des grandes lignes du nouveau projet culturel qui prendra en considération les attentes de la commune et le territoire.

Côté agenda, l'association programme son retour lors de la fête de la musique et du Tampon Rock City Festival avec la venue de Sépultura. Les explications d'Eric Juret en audio.

eric_juret___bato_fou.mp3 Eric Juret - Bato Fou.mp3  (1.7 Mo)


Lundi 10 Mai 2010 - 16:30
Ludovic Robert
Lu 2843 fois




1.Posté par zobok le 11/05/2010 09:26
Grands kiosques, Cité des Arts...Bato Fou!

Construits (bricolés) sous l'ère TAK, puis "mise aux normes" (rafistolés) à grands coups de millions d'euros sous l'èrre Didier Robert, les Grands Kiosques, malgré un ravalement de façade (le troisième est toujours en perpétuelle attente d'un éventuel achèvement), ne sont pas près d'être opérationnels... pour toute une kyrielle de raisons, dont la plus importante est liée à des questions de sécurité, et en la matière, le SDIS aurait fait savoir que de son point de vue, il était hors de question que lesdits Grands Kiosques ouvrent et accueillent la moindre manifestation!
Dans ces conditions, il est pour le moins hasardeux d'évoquer, sous des appellations aussi pompeuses que la "Cité des Arts" une réouverture des Grands Kiosques... D'autant qu'après avoir été copieusement rémunéré pendant plusieurs mois pour mener à bien le projet de "Cité des Arts", un certain A.B. a été remercié et officie désormais -avec bonheur- dans 'art culinaire. Quant à celui qui, au terme d'un pseudo-appel à candidature avait été pressenti pour diriger les Grands Kiosques, la victoire de DR aux régionales lui a offert une bifurcation dans sa carrière...

2.Posté par bacchus le 11/05/2010 09:36
Le Tampon sur Mer!

Il y avait déjà le Festisable, vous savez, le beach soccer, le foot qui se joue en principe sur la plage, le sable blanc, à quelques mètres de là où viennent mourir les vagues...Qu'on se le dise: on peut aussi pratiquer cette noble activité de plage...au Tampon, à 600 mètres d'altitude, du côté du complexe sportif Roger Bénard, à la Pointe!

Mais il y a encore plus fort: le Bato Fou qui avait jeté l'ancre à Saint-Pierre depuis quelques années, s'est trouvé un nouveau port d'attache à...la Plaine des Cafres, où il sera à quai dans un mouillage à 1 600 m d'altitude! Et vive le Tampon sur Mer!

3.Posté par Z'embroKaf le 11/05/2010 11:10
"Ti bus Robert" celui qui dirige sa commune(Le Tampon) depuis le Moufia (St Denis) est un visionnaire peut être qu'il créera un projet "pharaonique" style une mer artificielle au Tampon....!!!

4.Posté par zobok le 11/05/2010 12:11
A Z'embrokaf

Qui sait? Il faut peut-être aussi ajouter que parmi les projets qu'il a cautionné lorsqu'il était dir'cab' de Tak ou adjoint au maire (de TAK), figurait le Parc du Volc an pour lequel des millions d'euros ont été engloutis en études diverses, une route créée (le chemin Odon), des bureaux d'études et des ingénieurs mobilisés...Et tout ça pour quoi? pour rayer d'un trait de plume un projet qui portait l'empreinte de son prédécesseur! Alors pour ce qui est d'une mer à la Plaine des Cafres...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales