Politique

Une résolution sur les enfants de la Creuse: "Ce sera enfin écrit dans l’histoire de la France"


Une résolution sur les enfants de la Creuse: "Ce sera enfin écrit dans l’histoire de la France"
Ericka Bareigts, députée de La Réunion, et des représentants d’associations des enfants de la Creuse ont annoncé ce vendredi à Saint-Denis le vote de la proposition de résolution relative aux enfants de la Creuse, qui sera organisé à l’Assemblée Nationale au mois de février.

Il s’agit, selon la députée, d’approfondir et de diffuser l’histoire des enfants placés en métropole dans les années 60-70, mais aussi de permettre à ceux qui le souhaitent de visiter leur île natale. Adoptée par le groupe Socialiste républicain et citoyen (SRC) de l’Assemblée Nationale le 14 janvier, la proposition de résolution sera présentée dans l‘hémicycle devant le ministres des Outre-Mer et le ministre de la famille. "Ce sera enfin écrit dans l’histoire de la France", explique la députée.

"C’est un sujet qui concerne toute la France. Ces 1.630 enfants avaient été placés dans 64 départements sous la loi de Michel Debré pour vidanger, tout simplement, La Réunion", affirme-t-elle.

Pour Valérie Andanson, trésorière de l’association Rasinn Anler, enlevée à l’âge de 3 ans, "j'ai eu la chance de réussir dans la vie mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Nous devons penser à ceux qui sont restés en métropole et qui en souffrent toujours". Jean-Philippe Jean-Marie, président de l’association, ajoute : "C’est l’occasion de rassembler les Réunionnais là-bas et leur montrer qu’on ne les a pas oubliés".

"Ils en ont besoin. Certains se sont suicidés, d’autres sont internés et d’autres ne sont jamais revenus. La plainte a été faite en 2002 et je suis écœuré que l’on soit entendu qu’en 2014", ajoute Jean-Jacques Martial, président du comité de soutien des enfants exilés de force en métropole.   

"Les jeunes ne connaissent pas cette histoire"

Il s’agit pour Ericka Bareigts "d’assurer que cette histoire ne soit jamais oubliée et c’est par les jeunes qu’il faut passer". Elle explique : "Les jeunes ne connaissent pas cette partie de notre histoire. Les livres qui la racontent ne sont pas disponibles. Les histoires les plus horribles sont souvent cachées sous le tapis. Un jour nous ne seront plus là pour rappeler ces horreurs et cette période de l’histoire réunionnaise sera perdue. Et nous n’avons pas le droit de faire ça".

La proposition de résolution relative aux enfants réunionnais placés en métropole dans les années 60-70 a été signée par Ericka Bareigts, Monique Orphée députées de La Réunion, Marie-Anne Chapdelaine, présidente du Conseil Supérieur de l'Adoption, Serge Letchimy, député de la Martinique, Christian Paul, député de la Nièvre, Jean-Patrick Gille, député d’Indre-et-Loire, Marie-Françoise Clergeau, députée de Nantes, et Annie Le Houérou, députée des Côtes d’Armor.  

Elle devrait être présentée à l'Assemblée Nationale dans la semaine du 17 février.
Vendredi 17 Janvier 2014 - 17:16
SH
Lu 2268 fois




1.Posté par mwa la pa di le 17/01/2014 17:58
Pour qu'une histoire soit dans l'histoire" il convient d'y apporter un éclairage d'historien en dressant aussi le contexte sociale économique et politique de cette époque.

2.Posté par Gromale le 17/01/2014 18:07
@1 : c'est le rôle de Sudel Fuma qui s'est investi sur ce dossier

3.Posté par Retraitée attentive le 17/01/2014 19:17
1.Posté par mwa la pa di

Tout à fait d'accord avec vous !!!

Nos actuels élu-e-s cumulards démagogiques qui à cette époque étaient des fonctionnaires percevant la sur-rémunération se sont-ils insurgés à cette période où la misère régnait à La Réunion pour dénoncer ce que Ericka Bareigts semble découvrir ???

4.Posté par le colonisé le 17/01/2014 19:23
lamentable.....

5.Posté par iliade974 le 17/01/2014 20:02
Et pourquoi certains ne sont jamais rentrés à la Réunion ??? parce qu'intégrés en métropole, avec famille et travail ...
Que sont devenus ceux qui sont revenus dans l'ile ???

Je ne citerais pas de nom mais les interessés se seront reconnus ...

6.Posté par Axel Ardan le 17/01/2014 20:57
On ne les a pas enlevé de force je suppose ? Pourquoi la responsabilité des parents n'est jamais évoquée ? Auraient t'ils mieux vécu en restant avec eux ?

7.Posté par Yab Léo le 18/01/2014 00:45
Ce ne sera pas L'HISTOIRE mais VOTRE histoire ou plutôt VOTRE VERSION qui sera inscrite.Je suis en métropole GRACE au BUMIDOM et je n'ai aucun reproche à lui faire.Ne pas mettre tout le monde dans le même sac SVP!!!!
Dommage que l'on n'entendent jamais ceux ont eu la chance de quitter la misère et qui qui ont réussi !!!
Avez vous une idée du pourcentage de ceux qui auraient eu une vie de merde s'ils étaient restés à la RÉUNION ?

8.Posté par joseph le 18/01/2014 01:53
Je connais un enfant de la Creuse né d'une mère alcoolique, d'un père inconnu élevé par sa marraine qui avait une très drôle façon de l'éduquer. Mon père ne pouvant plus supporter de voir cet enfant souffrir alerta les services sociaux de l'époque. Ce garçon fit parti du "contingent " pour la Creuse mais, quelle chance pour lui !!!
Il est devenu ingénieur dans le BTP , a sillonné le monde entier. Père de deux enfants dont l'un est médecin et l'autre pharmacienne.
Que sont devenus ses frères et sœurs qui sont restés avec leur mère ? alcooliques pour certains
vivant de petits boulots, d'une petite retraite et des enfants qui ont suivi la voie de leurs parents respectifs !!!!!
La Creuse fut la chance de sa vie. Il est dommage que ce monsieur ne veuille témoigner ! Est-ce parce qu'il a rayé la Réunion de sa mémoire ? La seule personne avec qui il a gardé contact ici fut mon père. Demandez-vous pourquoi ?
Je ne veux pas par ce courrier justifier ce qui s'est passé mais faire savoir que les enfants de la Creuse ne sont pas tous des ratés comme on veut bien nous faire croire.

9.Posté par J.Claude Barret du MAR/LPLP le 18/01/2014 07:05
""C’est un sujet qui concerne toute la France. Ces 1.630 enfants avaient été placés dans 64 départements sous la loi de Michel Debré pour vidanger, tout simplement, La Réunion", affirme-t-elle." Madame, le mot employé ne colle pas à la réalité, la Réunion, n'est pas un vase qu'on vidange. Dans le meilleur des cas, Aimé Césaire avait employé lé mot de " génocide par substitution " - Le mot vous fait t - il peur pour l'éviter. A partir des années 60, ce sont des milliers de filles et de fils de la Réunion qui ont dû "vouloir partir" pour ne pas crever de faim du fait de la politique coloniale initiée par des pseudo-communistes qui ont, avec une loi scélérate grimé notre pays-colonie en département français avec les conséquences que vous déplorez maintenant, et çà continue. Il s'agit presque d'une épuration ethnique, c'est une politique voulue par les gouvernements français et mis en œuvre par des des pantins locaux. Le cas des enfants de la Creuse, remonte à la surface parce que un peu plus tragique sans doute. Le CNARM continue son oeuvre de malfaisance, de jeune réunionnais se font violer, assassiner en France ( Loic Louise à Orléans) deviennent fous et clochards, on ne vous entend pas, vous comme les autres pour dénoncer cette politique de déportation de la jeunesse réunionnaise - Vous semblez vous apitoyer sur le sort de ces pauvres enfants, vous ne faites rien pour que cela change. La politique du sinistre Mesmer " peupler blanc afin de changer le rapport démographique" continue de s'appliquer avec votre complicité. Nos enfants partent enrôler par les panneaux 4x3 du CNARM - tandis que certaines offres d'emplois se font directement de l'extérieur pour embaucher les BBR( bleu blanc rouge), les blanvenus s'installent massivement au détriment des travailleurs de la Réunion. Ces gens là ne squattent pas le Pôle emploi Madame. Pourquoi??? En fait les cargos bétaillères aériens remplacent les bateaux négriers d’antan… Le modernisme quoi!!!

10.Posté par A Ericka et Monique le 18/01/2014 08:50
J’ai assisté l'an dernier à une journée « Debré » à la fac du Moufia et j’ai été sidéré par le réquisitoire à charge contre Michel Debré.
Manifestement, être de gauche apporte des œillères.
Durant sa mandature de député de La Réunion, Michel Debré n’aurait rien fait ! ! !
Puisque vous êtes humanistes et courageuses, je vous propose, si vous êtes également honnêtes, de faire installer une copie de la magnifique œuvre d’art en bronze des « enfants de la creuse » de Gillot à l’aéroport de Montluçon-Guéret.
Je rappelle aux lecteurs, Mesdames nos Députés, que vous avez toutes les deux soutenu le mariage homo au Barachois avec même pas cent personnes et que vous avez ignoré avec un grand mépris les 3 000 opposants à cette mascarade de mariage qui défilaient du Jardin à la préfecture.
Vous semblez ignorer ce qu’est la démocratie.
Je rappelle également aux lecteurs que vous avez voté la loi pour que de pseudo scientifiques fassent des expériences sur des êtres humains au premier stade de leur développement.
Armand GUNET

11.Posté par Dimitri ALAIN le 18/01/2014 09:01
on restera esclave de notre histoire , il y a toujours un ou une abruti pour nous mettre une chaîne dans le pied , que l'on soit noir blanc ou autres , le pire c'est le brasseur de riz super réchauffé du ps qui nous rappel que nous sommes des esclaves, sa prouve que le ps n'a plus de munitions est commence a tiré a blanc .

12.Posté par le colonisé le 18/01/2014 09:19
j'ignorais que la jeunesse réunionnaise avait connue la déportation et les camps de concentration dirigés par l'horrible division SS Kreuzois, il faut créer un CRIR pour honorer cette mémoire et imposer la repentance à tous ces fachos de la Creuse !
Que se serait il passé si les réunionnais avaient connu le STO, ( cette traite massive de millions de métropolitains qui fit 100 000 morts ) Fuma ferait en sorte de surclasser ça au hit parade victimaire , il faudrait au moins une matinée de cours quotidienne depuis la maternelle jusqu'au bac pour honorer cette mémoire !

13.Posté par Frigidaire le 18/01/2014 10:43
C'est évident que c'est plus important que de traiter le chômage.

14.Posté par le colonisé le 18/01/2014 10:48
Armand, si vous voulez allez plus loin dans la sidération je vous conseille une visite de la maison Desbassyns avec le vieux militant communiste qui tient lieu de guide et d'historien impartial, tant de propagande et de parti pris laisse sans voix ( mais j'ai eu un bon fou rire) !

15.Posté par Zbob le 18/01/2014 11:04
à post 9: ah bon, parce qu'à la Réunion, aucun de nos jeunes ne devient fou , ou alcoolique ou zamalé, parce qu'à la Réunion, aucune fille n'est violée , aucune femme n'est battue, aucun enfant ne nait plus de parents alcooliques ou irresponsables, parce que tous les parents sont parfaits , irréprochables , parce qu'aucun petit père ne se tape les enfants de sa concubine du moment, parce que tous les enfants qui naissent chez nous aujourd'hui sont désirés et élevés avec tout l'amour et l'attention qu'ils méritent!!!
Allons , si vous voulez convaincre utiliser d'autres arguments plus sérieux...
Le départ de ses enfants vers la Métropole relève de la connerie d'élus , de l'aveuglement de services de l'état , et de la misère terrible de l'époque , il ne faut pas l'oublier. Mais tous ces enfants , que seraient-ils devenus en restant ici? Nul ne le sait .
En métropole aussi des enfants ont été enlevés à leurs parents miséreux et souvent incapables de les élevés , eux aussi ont été envoyés dans les département tels que la Creuse , eux aussi ont subit la brutalité ou pire des familles ( certaines familles) d'accueil...le racisme en moins peut-être ...et encore , le racisme social ne vaut pas mieux et humilie et fait souffrir aussi

16.Posté par Simple Réuninnais Lambda le 18/01/2014 11:30
POUR UN SCANDALE ( quand i a éclaté ) CE FUT UN BEAU SCANDALE !!! MAIS " UN AUTRE SCANDALE" ( dont personne ne parle ) C'EST QUE PENDANT PRES ( OU PLUS) DE DEUX DÉCENNIES , NI LA PRESSE , NI AUCUN PARTI POLITIQUE (pas même le P.C.R de Vergès , ,aucune organisation constituée ,bien structurée .... NE L'AIENT DÉNONCÉ PLUS TÔT . TOUT LE MONDE AUJOURD'HUI , EST OUTRE !!!

17.Posté par zapatero à la francaise le 18/01/2014 12:11
c'est fou comme ce gouvernement emboite les traces de zapatero en espagne:

- un gouvernement de gauche qui a mené son pays au marasme avec une politique de droite et pour seul bilan des reformes sociétale comme le mariage gay. si on se souvient bien zapatero est parti la gueue entre les jambe pour laisser la place au gouv actuel.

18.Posté par L'Ardéchoise le 18/01/2014 12:29
16, sous divers pseudos, tu cries en majuscules : ret ek sa !
Revois ton clavier, il y a plein d'autres possibilités.

Et en ce qui concerne "l'enlèvement" des jeunes réunionnais, il ne faut pas que l 'Histoire" ne retienne que Debré, mais tous les autres qui l'ont aidé et soutenu et qui étaient des îliens de là-bas...
...

19.Posté par G. Jeanneau le 18/01/2014 13:14
J'attends de Sudel Fuma, l'historien du PCR, une étude précise sur ce dossier. On ne peut parler de déportation sans nommer les paysans nazis de La Creuse. Il faut énumérer les sévices et donner le nom des coupables. Je rappelle à cet éminent historien que garder les vaches n'est pas une terrible besogne !

Et ce n'est pas parce qu'une dizaine des exilés a échoué qu'il faut généraliser : il y a plus de 1500 exilés qui restent sans voix sur ce chapitre et qui coulent des jours heureux en Métropole.

A Sudel Fuma d'ôter ses oeillères

Gérard Jeanneau, ex gardeur de vaches sous l'occupation allemande

20.Posté par jacouille du chaudron le 18/01/2014 13:26
mesdames les députées, à la veille des élections tout est bon à prendre, zot y croit créoles lé encore couillon !

21.Posté par zarlor le 18/01/2014 17:15
en tout cas poste 19 pas tous je connais qui sont devenus fous ou folles violé 'e) détruit à jamais

22.Posté par Le Corbeau le 18/01/2014 20:07
A lire certains commentaires haineux, ce n'est que critiques acerbes et dénigrement pour tous ceux qui ont essayé d'apporter une solution au problème de la misère à la Réunion dans les années 1958- 60.
Les défenseurs, à retardement, des enfants de la Creuse ont attendu longtemps, trop longtemps, presque 60 ans pour se manifester en leur faveur.
Aujourd'hui, il y a d'autre problème à résoudre : Le chômage.
N'attendez pas encore 60-70 ans pour trouver une solution à ce problème.

23.Posté par Réunionnaise indignée le 18/01/2014 22:00
21.Posté par zarlor

Combien d'enfants violés trop souvent par leurs parents à la Réunion depuis 20 ans et détruits à jamais ???

24.Posté par A Nassimah DINDAR le 19/01/2014 08:22
Combien d'enfants réunionnais ont été abusés, violés par leurs petits-pères depuis le début du peuplement à Saint-Paul ?
Plus d'un millier, très probablement. Peut-être même beaucoup plus !
Alors, pourquoi ne feriez-vous pas réaliser pour chacune des 24 communes de notre département une sculpture montrant un homme tentant de s... un enfant ?
Vous êtes tombée dans la sensiblerie ou vous faites de la démagogie ?
Il y a très certainement eu quelques grands malheurs dans cette histoire dite des enfants de la Creuse.
Mais pourquoi généraliser ???
Y a-t-il eu des plaintes et des condamnations ?
Pendant que vous y êtes, faites également une copie que vous irez inaugurer avec le maire de Guéret dans sa commune, sur la place de la mairie, ou à l'aéroport de la Creuse !
Tenter de faire croire que les paysans creusois et autres ont abusé de plus de 1 500 enfants est sordide de votre part.
Il n'est jamais trop tard pour bien faire.
Puisque commande a été passée, payez le sculpteur mais pas la peine de l'exposer à Roland-Garros si la même sculpture n'est pas également correctement exposée à Guéret !!!

25.Posté par J.Claude Barret du MAR/LPLP le 19/01/2014 10:46
post 16, je suis désolé de vous le dire, nombreux militants anticolonialistes, tant au niveau du pcr ou de l'Ugtrf ont dénoncé ce crime contre les enfants qu ont été déporté, et cela depuis les années 60, atterrit, il n'y avait pas de socialistes la gueule pour en parler.
Les paysans de La Creuse ne sont pas totalement mis en cause. Le pouvoir colonial, avec M.Debré, Perraud Pradier, le père Favron, et Brunellière remplissaient leur devoir de commis colonial. La Réunion département français de par qui vous savez, ce statut a mis la Réunion sous la coupe française. Le pouvoir politique en est responsable de ce qu'on subit nos enfants. Il est vrai que certaines familles françaises stériles se sont servit dans le creuset réunionnais pour bénéficier des allocations familiales servies en France et non à la Réunion. Une fois atteint l'age de 18 ans, date limite de perception d'alloc, ces enfants déboussolés ont été jeté à la rue, même la maison de la Réunion de Michel Debré où officiait E. Edric, officier des RG leur refusait un hébergement provisoire. Ces enfants de 18 ans rejetés par les familles d’accueil dormaient dans le métro Brochant, desservant ce foyer réunionnais de la rue Gauthey. En 1972, J'en étais témoin, et on a parlé dans Combat Réunionnais le journal de l'UGTRF.

26.Posté par Infirmière libérale retraitée le 19/01/2014 11:32
25.Posté par J.Claude Barret du MAR/LPLP

Si quelques malheureux cas particuliers, dont vous prétendez avoir été témoin, ont pu exister ;
Combien de centaines d'autres se sont déroulés pendant ce temps là, à la Réunion et continuent de se dérouler chaque jour et que bizarrement vous ne voyez pas ???

27.Posté par le colonisé le 19/01/2014 13:44
nombreux militants anticolonialistes, tant au niveau du pcr ou de l'Ugtrf ont dénoncé ce crime contre les enfants qu ont été déporté,

Par contre pour dénoncer la centaine de millions de morts dus à Staline et Mao on vous entendait pas à l'époque, vous étiez trop occupés à porter des valises pour le FLN, à vous palucher avec le petit livre rouge et à vanter la révolution culturelle (en attendant le grand soir mdrrrr) , vous prosterner devant l'oncle HO CHI MINH, ou à former POL POT au génocide.

28.Posté par Le Corbeau le 19/01/2014 16:26
Avec cette histoire des " Enfants de la Creuse " qui n'en finit pas de tourmenter tous les Tartuffes et autres hypocrites qui n'ont rien fait au moment des faits, sont les plus virulents voire agressifs et veulent se donner bonne conscience en ce moment.
Comme on le sait, dans tout ce que l'on entreprend il y a forcément des ratés, le risque o n'existe pas, mais tout n'est pas négatif pour autant.
En ce qui concerne les " Enfants de la Creuse " s'il y a eu échec, c'est parce qu'il y a eu un mauvais placement des enfants dans les familles d'accueil et personne n'a rien fait pou y remédier.. Nous sommes tous responsables.
Le passé étant le passé, il faut regarder l'avenir.
Plus jamais ça.

29.Posté par J.Claude Barret du MAR/LPLP le 19/01/2014 16:33
Post 27, du seul fait du colonialisme français, combien y a-t-il eu de victimes dans les pays occupés, Mada 90 à 100 000, l'Algérie ?, L'Indochine ?, dans toute l'Afrique, Tchad, Cameroun, Mali à combien se comptent les assassinés du colonialisme qui apportait la civilisation et la culture occidentale. En fait les colonisés ont été encul/turé. Le massacre d'Ouvéa, le Rwanda COMBIEN. Le FLN menait un combat juste pour la libération de son pays l'Algérie. Exactement ce que faisait les résistants français contre l'occupant Allemand - les Algériens résistaient à l'occupation française, la cause était juste c'est pour çà que des français honnêtes ont effectivement aidé avec raison le peuple Algérien comme ils pouvaient dans leur lutte de libération.

30.Posté par le colonisé le 19/01/2014 17:27
Mada 90 à 100 000,


Des morts dites vous....mais comme à Sétif....qui a commencé à tuer et à faire le barbare...sinon les coco indépendantistes ?

L'insurrection éclate à la suite de réquisitions durant la Seconde Guerre mondiale. La lutte pour l'indépendance est active à travers le Mouvement démocratique de la rénovation malgache (MDRM) et des sociétés secrètes de libération. A la fin de mars 1946, ce qui n’était qu’une sorte de jacquerie animée par des sociétés secrètes se transforme en une révolte contre l’ordre colonial. Les insurgés initialement au nombre de 2 000 voient rapidement leur effectif augmenter, rejoints par des paysans du sud de l'île. Ils sont bientôt 20 000 environ. Munis de sagaies, de couteaux et de haches, de talismans, de potions magiques concoctées par des sorciers, ils attaquent de nuit les maison des "chiens de Français". 35 000 colons habitent alors Madagascar. L'insurrection débute dans le quart sud de l'île6 et sur la côte-sud-est. Elle s'étend jusqu'à la région de Tananarive dans le centre et à toute la région des hautes terres, de Fianarantsoa au lac Alaotra, au nord de Tananarive en avril 19476. Les insurgés s'en prennent aux Français mais aussi aux Malgaches travaillant pour l'administration coloniale6. Ainsi environ 1 900 partisans du PADESM sont tués6. Plusieurs milliers de Français et de Malgaches – hommes, femmes et enfants – sont capturés et massacrés par les insurgés, souvent après des tortures prolongées. Morts ou encore vivants, leurs corps sont soumis à des pratiques "rituelles" par les insurgés : mutilation, découpage en morceaux, acharnement sur les cadavres7. Le MDRM, formation politique légale qui milite pour l’indépendance dans le cadre de l’Union française et a trois députés au Parlement français, désavoue l’insurrection et fustige les "crimes barbares". Ses dirigeants lancent un appel au calme. Comme souvent dans les situations révolutionnaires, celui qui prêche la modération devient la cible des attaques de tous bords : le MDRM est dissous et ses chefs arrêtés par l'administration coloniale


L'évaluation officielle des victimes de la "pacification" continue à faire débat. Comme toujours dans l'histoire des guerres coloniales, le nombre des victimes est exagéré au-delà de toute mesure. Cela pour des raisons politiques, par les dirigeants du pays devenu indépendant, qui instrumentalisent l'histoire et ont besoin de développer un sentiment "victimaire" dans la population pour faire adhérer celle-ci à la "construction nationale" – et pour lui désigner un bouc émissaire bien commode, l'ancien colonisateur. Des historiens animés par la passion militante se mettent au service de cette cause et n'instruisent qu'à charge le procès de l'ancienne puissance coloniale, sans chercher à critiquer les chiffres parfois très fantaisistes. Une mission d'information de l'Assemblée de l'Union française fin 1948 établit un premier bilan à 89 000 morts6 (soit plus de 2 % de la population malgache de l'époque). Nombre fourni par l’état-major français, et repris plus tard par Jacques Tronchon dans L’insurrection malgache. Ce bilan sera ensuite révisé à la baisse et fixé officiellement par le pouvoir colonial en 1950 à 11 342 morts6. Mais personne ne remet en question la violence de la répression. Certains analystes malgaches et étrangers avancent même le chiffre de 100 000 à 200 000 morts10. Pour l'historien Jean Fremigacci, de tels chiffres sont loin de la réalité : « Il a pu y avoir jusqu’à 40 000 morts à Madagascar en 1947-1948. Mais plus des trois-quarts sont imputables à la maladie et à la malnutrition qui ont frappé des populations en fuite, le plus souvent sous la contrainte des insurgés11. »
Ce nombre de victimes comprend une grande majorité de Malgaches, tués lors des affrontements, fusillés avec ou sans procès, morts dans les camps d'internement, d'épuisement ou de faim. Mais le gros des pertes eut lieu dans les zones tenues par les insurgés. La plupart des 20 à 30 000 victimes de malnutrition et de maladie sont des familles paysannes prises entre les forces coloniales et les insurgés et chassées par la guerre, sans ressources, dans les forêts10. Parmi les morts malgaches, quelques milliers ont été tués par les insurgés10, car ils faisaient partie des forces de l'ordre ou de l'administration coloniale… ou en étaient accusés sur une simple rumeur. Plusieurs centaines de tirailleurs sénégalais périrent aussi, ainsi que les colons français massacrés dans des conditions atroces10.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrection_malgache_de_1947

31.Posté par le colonisé le 19/01/2014 17:46
Exactement ce que faisait les résistants français contre l'occupant Allemand


Votre point Godwin tombe très mal....on sait que c'est le grand Mufti, allié d'Hitler qui déclencha le massacre de français à Sétif....et on sait grâce à votre ami Jacques Vergès que c'est le banquier d'Hitler qui finançait le FLN. Pour quelqu'un qui se pose en résistant ça fait un drôle de collabo en fait....mais on a l'habitude avec les cocos révisionnistes !

Il n'y avait jamais eu d' Algérie avant la France, juste un territoire dit " barbaresques" colonisé par les turcs, vivant de l'esclavagisme et de razzias sur les cotes européennes, en proie à d'incessantes guerres tribales.....qu'une coalition occidentale dut pacifier pour assurer la paix en Europe, sur les mers, et mettre fin à l'esclavage au Maghreb et en Afrique de l'ouest.

http://www.valeursactuelles.com/parlons-vrai/parlons-vrai/sétif-une-autre-vérité-historique20100929.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/François_Genoud

http://fr.wikipedia.org/wiki/Côte_des_Barbaresques

32.Posté par Bayoune le 20/01/2014 05:51
Colonizé ou lobotomizé, rèzman Wikipédia i permètt aou fé in kopiyé kolé, mé ou la tronpe de péi, isi noulé la Réniyon in péi kolonizé. Oute parsemin de Wiki lé bon pou konvink bann fransé ke zot la aporte la sivilizasiyon, une civilisation barbare pour encul/ture les peuple sous domination coloniale, dayèr sé inpé pou sà ke zot lé rozeté inpé partou dan bann koloni libéré du joug koloniyal. Lé fransé konm lé USAraèl i fé pi in pli, zot lé vomi partou. La Syrie que les sosionistes français voulaient écraser sous un tapis de bombe comme cela s'est fait en Libye a ridiculisé la France. Le récit que m'a fait Monja Jone sur la révolte du sud de Mada ne correspond pas du tout a ce que écrit Wikipédia. Alé tire in fèye, arviyin apré...

33.Posté par Réunionnaise initiée le 20/01/2014 12:56
32.Posté par Bayoune ... le minable

Comment pouvez-vous sortir de telles conneries ??

Prenez la peine d'aller lire les archives départementales sur l'histoire de La Réunion et après vous pourrez parler en toute connaissance de cause !!!

34.Posté par Bayoune le 20/01/2014 15:12
Post 33, dans l'histoire de la colonisation française, dans les archives françaises, c'est toujours les chasseurs qui ont écrit l'histoire, jamais les gibiers qu'étaient les esclaves en ce qui concerne la Réunion. Les esclaves auraient eu une belle vie sous les Desbasyns et consorts. Si oulé réniyoné, sate i yarive souvan, l’œuvre du colonialisme s’est bien accompli dans oute cervelle. Mi sipoze ke ou la antandu parlé de Figaro, celui qui livra ses frères aux Maîtres. Je ne pense pas qu'il s'agit seulement de conneries. La France humanitaire des droits de l'homme (blanc) aurait mené partout, surtout en Afrique où elle s'est enrichie, une oeuvre civilisatrice, Jules Ferry, Messmer, Brazza, Bigeard, Massu, Challes etc...

35.Posté par africa addio le 20/01/2014 16:07
jamais les gibiers qu'étaient les esclaves en ce qui concerne la Réunion.


bien entendu aucun réunionnais ne possédait d'esclave mdrrrr et le très protecteur code noir n'a jamais existé !
http://www.mi-aime-a-ou.com/histoire_code_noir.php

surtout en Afrique où elle s'est enrichie,

la colonisation n'a rien rapporté, et beaucoup coûté à la France financièrement et en forces humaines. Elle a permis de mettre fin à l'esclavage en Afrique du nord et de l'ouest dès 1830 et contre l'avis des esclavagistes péi arabes et africains.
La seule colonie qui dégageait quelque bénéfice était la partie sud Vietnam de ce qui constituait la grandiose Indochine.....avant que les cocos chinois ne viennent coloniser ce territoire sous prétexte de le "libérer" et le renvoyer 100 ans en arrière...et de massacrer les populations dans des camps de concentration.

http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2012/06/25/24538821.html

De nombreux historiens ont démonté le mythe du "pillage colonial". Henri Brunschwig, dans Mythes et réalités de l'impérialisme colonial français, 1871-1914, en 1960, prenait des précautions vis-à-vis de statistiques, selon lui, insuffisantes, mais affirmait avec suffisamment de données : "Les colonies n'ont pas été pour l'industrie française un monopole profitable. Elles n'auraient pas pu l'être parce que l'industrie n'était pas en mesure de les fournir. Force leur fut donc de s'adresser à l'étranger, en dépit des tarifs douaniers qui renchérissaient ses produits" (p. 101).

36.Posté par le colonisé le 20/01/2014 16:28
Le récit que m'a fait Monja Jone

Monja Joana était en prison à cette époque, je ne vois pas de quoi il a pu vous parler de ce qui se passait en brousse en tant que témoin, il a juste servi sa propagande à un décérébré prêt à tout gober.... par contre s'il vous parle de la grandeur de sa cellule ou de la qualité de la nourriture il y a plus de chances qu'il ne dise pas de bêtises.

37.Posté par le colonisé le 20/01/2014 17:11
Un exemple de décolonisation réussie...en Roumanie. lol

http://www.ina.fr/video/CAG06043891

38.Posté par Bayoune le 20/01/2014 19:29
Post 31, 36 et 37 nou zoué pa dan le minm rayon, le colon semble vouloir avoir toujours raison. Les Vietnamiens, les Algériens ont eu raison de votre orgueil, zot la manze la pousiyèr à Dien Bien Phu, en Algérie vous êtes sauvé en abandonnant vos supplétifs qui croyaient comme vous que le colonialisme n'a jamais fait de mal dans les pays dominés, il s'est seulement enrichi. Aujourd'hui les colonies, baptisés départements Outre mer, permet à votre France d'être le 2ème puissance maritime au leir d'en être la 43 ème, avec la colonie Guyane, la France est aussi une puissance spatiale. Di anou mersi o liyé vomi dosi nous... les colonisés.. C’est mon dernier post aprè alé zoué entezot.

39.Posté par Logique le 20/01/2014 21:05
38.Posté par Bayoune
C'est beau de vivre en permanence dans un monde imaginaire où des salauds ont tous les tords et où on n'est qu'une victime innocente perpétuelle.
Ah que l'histoire est simple avec ces lunettes là, tellement simple !
Ca vous arrive parfois d'ouvrir votre cerveau à des perspectives différentes de vos présupposés idéologiques en béton armé?

40.Posté par darky le 20/01/2014 23:51
19.
où sont les témoignages de ces 1500 que vous évoquez ??

vouloir travestir la réalité en s'auto proclamant bien pensant au nom des silencieux..quelle honte à vous, profiteur de sur rémunération..

quant à gunet...sinistre président de monstres et charades... les homos vous l'ont mis profond..n'en déplaise.

41.Posté par RANTANPLAN le 21/01/2014 05:13
C’est mon dernier post aprè alé zoué entezot.....kaii...kaiii....kaiiii !!!!

42.Posté par NDLDLP, sors de Darky (post 40) ! le 21/01/2014 08:18
C'est NDLDL qui se cache derrière un nouveau pseudo.
Je l'ai immédiatement démasqué.
C'est le seul internaute suffisamment idiot pour ne pas savoir ce que sont des chamades qu'il écrit inlassablement charades.
Et il est tellement incouillu qu'il ne saura pas nous dire pourquoi il a une haine éternelle contre moi.
Armand Gunet

43.Posté par un appelé du contingent en 1958... le 21/01/2014 10:59
38.Posté par Bayoune

Petite précision historique...

Les conflits dont vous faites état se sont surtout déroulés quand La France était dirigée par des gouvernements à dominante socialiste ....

C'est l'arrivée au pouvoir du Général de Gaulle, partisan de l'auto-détermination des colonies Africaines, qui mit fin à ces conflits plébiscité qu'il était, par une très large majorité de Français qui en avaient marre de payer ces aventures coûteuses en impôts et en vies humaines, surtout des jeunes appelés du contingent qui mouraient pour une cause qui n'était pas la leur !!!

44.Posté par Bayoune le 21/01/2014 14:05
Post 43, ou na rézon, ce sont effectivement les sosionistes dit socialistes et communistes qui déclenchent les guerres, tant au Vietnam qu'en Algérie. Comme Sarkozy, les sosionistes ont voulu leur guerre, et ils l'ont déclenché au Mali, ils étaient prêts à aller en Syrie, ils se sont fait ridiculiser par leur propres amis USA et Britannique, sans oublier le top là des Russes. En Libye ou en Afghanistan, on a pas vu le fils de Sarkozy qui magouillait pour avoir la direction de l'EPAD de Nanterre, ni ceux d'Hollande au Mali ou au Centrafrique, ce sont toujours les enfants du peuple qui vont faire leur guerre criminelle - des enfants de la Réunion sont revenus dans des caisses en bois...

45.Posté par Raymond la science le 22/01/2014 05:43
pourquoi il a une haine éternelle contre moi


laissez moi vous éclairer, c'est un cas typique de haine politiquement correcte.....vous êtes blanc, métropolitain, catholique, de droite, républicain, hétérosexuel, cultivé avec un QI élevé, vous avez réussi dans la fonction publique sans discrimination positive grâce à vos seules qualités, vous luttez avec talent contre le fénoir...est ce que vous vous rendez compte que vous représentez le diable incarné pour un " intellectuel" gauchiste "tolérant" et "antiraciste" ?

46.Posté par Au post 45 le 22/01/2014 10:27
Merci pour vos compliments mais je dois quand même préciser que je suis Créole blanc dionysien (mon nom est originaire de Belley, dans l'Ain) et que j'ai toujours travaillé dans le privé ou à mon compte comme artisan photographe.
Armand Gunet

47.Posté par Raymond la science le 23/01/2014 07:52
46...quasiment un kabyle harki avec un bon grade dans ce cas... vu à travers les lunettes rouges de notre ami....aie aie aie !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales