Société

Une pétition lancée pour réclamer l'abandon des poursuites contre Sylvia


La mobilisation autour de Sylvia ne faiblit pas. Une pétition a été lancée mardi 4 octobre pour soutenir cette mère saint-pierroise, qui comparaitra le 17 février 2017 pour avoir "corrigé" son enfant à la ceinture en direct sur Facebook.

La pétition, lancée sur le site citizen.org, demande à ce que toutes les accusations portées à l’encontre de Sylvia soient annulées.

"Cette courageuse mère, dans le but de le punir (son enfant, ndlr) et de lui faire comprendre la valeur des choses et la vie, lui a infligé une bonne correction à coups de ceinture qu'elle a ensuite posté sur les réseaux sociaux. Est-ce un délit ? Je ne crois pas non", écrit l’auteur de cette pétition, qui estime que "c’est la meilleure des solutions pour que nos enfants se comportent mieux".

À l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 4 300 signatures sur un total de 5 000 ont déjà été récoltées.

--

Une mère de famille frappe son fils à coups de ceinture devant les caméras en découvrant qu'il est un voleur

Correction diffusée sur Facebook: La mère placée en garde à vue pour violences aggravées

La maman qui corrige son enfant en direct s'explique dans une nouvelle vidéo

[LIVE] Sylvia acclamée à sa sortie du commissariat de Saint-Pierre
Mercredi 5 Octobre 2016 - 09:47
SI
Lu 20535 fois




1.Posté par L''oiseau du paradis le 05/10/2016 10:30
C'est la justice qu'il faut corriger surtout

2.Posté par Citoyen 974 le 05/10/2016 10:46 (depuis mobile)
Punir et combattre la violence par la violence, ce n'est pas de l'éducation. Il ne faut pas chercher plus loin les raisons du comportement du fils: si la mère emploie la violence et la colère comme moyen éducatif, le fils n'aura que cette référence.

3.Posté par Citoyen 974 le 05/10/2016 10:49 (depuis mobile)
Agir (qui plus est avec violence) quand on découvre que son fils est un voleur, c'est agir trop tard. Vue la réaction de la mère, on comprend que le dialogue n'est pas un réflexe chez elle, d'où son fils mal éduqué. Les chiens ne font pas des chats.

4.Posté par Honorine le 05/10/2016 11:03 (depuis mobile)
Je suis de tout coeur avec toi. Prend courage .
On peu pas laisser nos enfants faire comme il veulent c''est la porte ouverte à du nouveau importe quoi

5.Posté par Janus le 05/10/2016 12:40
Tous les moralisateurs qui nous expliquent que cette mère a tort, n'ont certainement jamais élevé d'enfants ...

S'il est vrai que la violence ne résoud que rarement les problèmes, il y a des situations où les solutions ne peuvent passer que par une "certaine" violence (physique ou psychologique) ...

Contrairement à ce que disent certains, il n'y a pas de bons et de mauvais parents ... Tout comme il n'y a pas de bons ou de mauvaises enfants ...

Il y a juste des parcours de vie qui sont plus difficiles et plus compliqués que d'autres ...

La meilleure démarche à avoir, ce n'est pas de condamner systématiquement ... Mais d'essayer de comprendre pour pouvoir aider cette mère et cet enfant ...

6.Posté par Fidol Castré le 05/10/2016 12:43
Je la vois bien conseiller général de son quartier. Combien on parie que des partis sont déjà sur le coup ?

7.Posté par Dazibao le 05/10/2016 12:44
3.Posté par Citoyen 974 le 05/10/2016 10:49 (depuis mobile)
Agir (qui plus est avec violence) quand on découvre que son fils est un voleur, c'est agir trop tard. Vue la réaction de la mère, on comprend que le dialogue n'est pas un réflexe chez elle, d'où son fils mal éduqué. Les chiens ne font pas des chats.
....................................

C'est pas toujours vrai ce que vous dites. Exemple: le fils de Mesrine. Ce fils, qui habitait la Reunion avait postulé pour un emploi dans la Police et le préfet de l'époque avait estimé "c'est pas parce que son père est un voyou etc....".

Combien de parents respectables (en termes d'honorabilité pas de pognon) se retrouvent devant un juge à cause de mauvais actes de leurs enfants mineurs? Combien d'adultes "bien sous tous les rapports"(même ceux inavouables) se retrouvent du jour au lendemain pris dans des ennuis?


Les enfants c'est pas toujours contrôlables.

8.Posté par candide le 05/10/2016 13:06
Que la réaction de la mère ne soit pas la meilleure, peut être mais au moins, elle a tenté de lui faire rentrer quelque chose dans la tête et selon les individus, la méthode à utiliser peut être différente et le résultat peut être bon. Croyez vous qu'en discutant autour d'un café le marmaille aurait mieux compris sa connerie ? Même la bonne éducation ne prévient pas des conneries... Ce qui compte maintenant, c'est de sauver la mère et de lui dire qu'elle a raison d'éduquer son fils, quelle que soit la méthode puisque les valeurs qu'elle veut faire passer sont là.

9.Posté par pipo le 05/10/2016 13:07
En réalité, elle ne risque pas grand-chose le 17 février, mais de là à vouloir faire reculer la machine judiciaire avec une pétition, je pense qu'il y a un grand pas!

10.Posté par Zorro le 05/10/2016 13:38 (depuis mobile)
C'aurait ete un mec, il serait déjà en taule, sous la vindicte populaire.
Mais une "maman".....

11.Posté par bbkdom le 05/10/2016 13:41
proverbe 29 verset 15
le bâton et le blâme,voilà ce qui donne la sagesse ,mais un garçon laissé a lui-même fera honte à sa mère.
proverbe22 verset 15
la sottise est attachée au coeur d'un garçon,le bâton de la discipline , voilà ce qui l'éloignera de lui.

12.Posté par Jos974 le 05/10/2016 13:49 (depuis mobile)
@citoyen 974
Allé pousse zoie dans la pente bel air

13.Posté par Choupette le 05/10/2016 13:55
La pétition est pour Cécile. Or, c'est bien de Sylvia dont on parle !

14.Posté par Ludovic le 05/10/2016 14:04
Mais c'est dingue de supporter cette mère, zot y devient fou !
Garder nos enfants à la caze et les élever avec plus de rigueur, bien entendu ! Mais là on parle de violence et d'humiliation. La prochaine étape pour ce gosse c'est de sauter d'un pont, il ne pourra plus marcher dans le chemin, aller à l'école sera un calvaire pour lui et cela va le suivre toute sa vie comme un boulet…

Car il semble bien que l'éducation de cette mére n'ait pas empêché ce marmail de voler, c'est donc bien un échec ! Pire, elle se retrouve aussi convoqué par les juges et pour bien pire que ce qu'à fait son fils !

15.Posté par Choupette le 05/10/2016 14:09
2.Posté par Citoyen 974

Blablabla ... .

Est-ce qu'un jour tu es allé lui payer 1 kg de riz pour son marmaille quand elle en avait besoin ? Tu lui aurais plutôt sorti un sermon du genre "c'est la faute à vos parents qui ne vous ont pas appris à voler ..., c'est pas bien" .

Est-ce que le marmaille porte ton nom ? Non ?

Apparemment, le géniteur est aux abonnés absents.

Quelques coups avec une ceinture en tissu ... Le jeune, dans quelques années, il en rigolera de cette raclée et il remerciera sa maman qu'il aura auparavant traînée devant la justice et à qui il aura fait subir une GAV.

Il y a même des chances qu'il porte la marque de cette ceinture toute sa vie, comme deuxième prénom !

Alors, sois gentil, ne la ramène pas trop avec ton cours de psycho à 2 euros.

16.Posté par La vérité vraie... le 05/10/2016 14:16
Je signe et je diffuse.

17.Posté par Huguette le 05/10/2016 14:30
Et si cette vidéo n'avait pas été publiée sur un des réseaux sociaux qui, nous polluent l'existence , ça aurait changé quoi ?
Tout ça, c'est du GROS BUZZ comme du miel pour les mouches et chacun sait qu'on attrape les abeilles avec de la merde! N'est-ce pas ?
Bon appétit à tous dans vos prochains plats que vous proposent les journaux.
Mon non Dieu, où allons-nous ?

18.Posté par Pif le yinch le 05/10/2016 15:40
Il suffit d'imaginer la même histoire, mais cette fois avec un mec qui bat sa femme et poste la vidéo sur facebook. Sa femme qui l'aura trompé, par exemple.

Bien sûr, personne n'ira féliciter le mec, au contraire tout le monde le démontera en masse, il aura des ligues de protection de la femme sur le dos, et tout ça ...

Qu'on m'explique donc pourquoi ce qui est valable pour un ado ne l'est pas pour une femme adulte.

Quand, des années plus tard, ce jeune "corrigera" sa femme et enverra la vidéo sur facebook, bien sûr on aura oublié les raisons qui l'auront poussé à adopter ce comportement.

19.Posté par Pif le yinch le 05/10/2016 15:59
Une circonstance atténuante, pour la mère : on ne l'a pas formée à éduquer ses enfants, elle pas plus que les autres parents.
On veut lutter contre la violence intra-familiale, et c'est évidemment une bonne cause. Mais faute de moyens financiers et de temps, on n'a pas donné aux parents les moyens pédagogiques pour élever leurs enfants conformément aux législations qu'on a créées.

Voilà pourquoi on peut s'attendre à de nombreuses affaires de ce genre, dans l'avenir, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que des parents élevés dans les nouvelles normes.
Aujourd'hui on a une immense majorité de parents élevés à l'ancienne, et ceux qui font preuve d'une pédagogie conforme au nouveau système ont bien du mérite.
Donc je pense que nos agents de la Justice en tiendront compte dans leur jugement.

Je pense que ce qui sera le plus reproché à la mère, ça sera la publication des faits.
Une jeune italienne s'est suicidée après la publication d'une sex-tape qu'elle avait faite elle-même. Preuve s'il en fallait que la publication sur le net d'affaires vous concernant est susceptible de vous créer un grave préjudice moral.
Elle a des arguments à faire valoir sur ce point, pour sa défense.
Je ne pense pas que la Justice sera sévère, parce qu'elle a déjà commencé à montrer des regrets sincères.

Dans notre justice, on tient déjà compte de l'avis du peuple, puisque des jurés issus du peuple et choisis au pif participent à la décision de justice.
Je ne pense pas que la Justice prendra en compte une pétition citoyenne, mais ça coûte rien d'essayer.

20.Posté par Niska le 05/10/2016 17:18 (depuis mobile)
Laiss Madame la trankil don!! La loi na bonne mineurs tounu su Facebook i fume zamal i mette su fb i baiz caché i mette su fb banna i fais pa rien. La un momon i donne son marmaille un correction su fb. Ah la lè pas bon oussa ns sava t

21.Posté par thierry Massicot le 05/10/2016 19:23
@ 18 et 19 Pif le chien: bien sur que tu as entièrement raison surtout le post 18..Je frappe mon marmaille pour qu'il ne soit pas violent...Chercher l'erreur! Je frappe ma femme adulte qui me trompe ou qui fait mal cuire le riz c'est moche, les gens s'offusquent et ils ont raison , je frappe mon gosse et la même bande qui vient de perdre son cerveau applaudi! chercher l'erreur.Sans doute, des gens qui ont étaient frappé eux même par leur parent et qui par procuration excuse les faits dont ce sont rendu coupables leur popa, leur moman , Freud explique leur ce qu'est un acte manqué! Quel monde, putain, j'ai honte d'offrir cette vision à mon gosse.

22.Posté par Pif le yinch le 05/10/2016 21:17
Salut Thierry

N'oublie pas que le post 18 ne va pas sans le post 19 : les parents ont vraiment une excuse valable.
Dans l'idéal, on aurait commencé par former les parents à éduquer leurs enfants conformément à nos objectifs de société.
Et ensuite seulement (quand la formation est terminée parce qu'elle a réussi), on aurait passé nos lois sur la répression des violences intrafamiliales.

Mais former les parents représente un coût pour l'Etat, passer des lois ne représente rien à côté.
Le progressisme, c'est à pas de loup que c'est productif, si on est trop impatient c'est carrément contre-productif.

Il faut accepter le fait qu'on n'est pas tous naturellement réceptifs à ces choses, et avoir confiance en l'intelligence de nos concitoyens. Si on explique bien les choses, avec des arguments inattaquables, de la patience, et de la compréhension (pas de jugements définitifs, qui sont contre-productifs), on finit forcément par avoir de bons résultats.

On est tous intelligents et logiques (à différents degrés), mais pas forcément dans les mêmes domaines de la vie.
Et de la même manière, on est tous aussi un peu facho (à différents degrés !), dans un domaine ou un autre.
D'où la nécessité de relativiser nos jugements, et de ne pas coller d'étiquettes contre-productives.

Quand on est gentil de nature, on ne comprend pas la méchanceté des autres.
Mais quand on est méchant de nature et qu'on a fini par devenir plus gentil par la force des choses, on est plus à même d'expliquer aux méchants les désavantages qu'il y a à être méchant.
Courage, patience et confiance (le tout sans excès bien sûr !) à toi.

23.Posté par thierry Massicot le 05/10/2016 22:10
@22 Mon ami pif, mon ami, cette femme est cruelle et retord: elle frappe et publie sur Facebook...Je m'éloigne de toi sur le fait que l'Etat ait une mission quant à former les parents! Dire les grandes lignes de ce qu'attend la Nation, oui! Mais dire si l'on doit faire des bisous, être tendre avec ses enfants ne se décrète pas...Cette mère indigne commet l'irréparable: elle se met en scène! Ne maîtrise pas l'éducation des enfants, mais connait les NTIC...Bref, L'Etat doit-il former les parents en cours du soir pour leur apprendre l'amour??? Bon finalement ton post 19 me fait chier!!!!!!

24.Posté par Pif le yinch le 06/10/2016 14:47
OK Thierry. Pour la publication sur le net, l'Etat n'a rien à se reprocher.
Mais à partir du moment où il s'immisce dans l'éducation parentale et interdit certaines pratiques, ça serait normal qu'il propose des pratiques alternatives.

A un certain âge, le gamin (ou la gamine) a les hormones qui explosent. Chez beaucoup, ça se traduit par un comportement dominateur. Le jeune cherche à s'imposer, parce que dans la nature c'est comme ça qu'il pourra séduire toutes les filles de son choix. Et les filles aussi peuvent se retrouver dans ce cas, puisqu'on sait maintenant qu'une fille peut avoir un esprit "mâle" (et un mec avoir un esprit "femelle").

Dans ces conditions, les parents sont parfois (souvent) considérés comme des rivaux.
Quand ton enfant cherche à faire sa loi chez toi et que tu peux pas lui mettre une simple tarte, qu'est-ce que tu proposes ? Lui faire des calins ?

A mon avis, même si certains parents ont des aptitudes naturelles dans la pédagogie, c'est très loin d'être le cas de tout le monde. Surtout quand les parents sont encore jeunes (avant 25 ans pour donner une idée).
A défaut d'une formation en cours du soir, l'Etat pourrait au moins faire un site internet spécialisé, avec explications pratiques (et dans un langage à la portée de tous, pour changer), FAQ, etc ...
Et rappeler l'existence de ce site à chaque rentrée scolaire.
S'il se contente de légiférer et de dire aux parents "maintenant, démerdez-vous", c'est complètement contre-productif, et on le voit bien en ce moment.

25.Posté par thierry Massicot le 06/10/2016 18:32
@24 Pif le yinch..Tu n'as pas tort sur le fond, mais crois -moi si l'Etat mettait en ligne un tel site, ce ne serait pas les parents qui ont la tête à l'ouest, non ce serait les parents qui prodiguent attention et soins à leurs enfants qui le visiteraient histoire de s'améliorer, pas les tordues du genre de cette femme qui est apriori une afficionada des réseaux sociaux...Et puis pour ceux qui voudraient vraiment car ils doutent de l'éducation qu'ils offrent à leurs enfants, je te rappelle qu'il y a pléthore d'ouvrages qui traitent de ce sujet, en passant de Françoise Dolto à Marcel Rufo...Pour les allergiques à la littérature, ils peuvent aussi regarder l'émission "Les Maternelles" sur France 5, mais, je te fiche mon billets que les gros tocards à cette heure sont branchés sur "Freedom" et ensuite à la télé c'est Antenne Réunion, M6 ou TF1

26.Posté par Pif le yinch le 06/10/2016 19:54
L'avantage de faire un site gouvernemental (comme il en existe d'autres sur d'autres sujets) et de faire signer un petit texte "L'Etat t'informe qu'il y a un site web pour t'informer sur les nouvelles techniques d'éducation de tes enfants : www....gouv.fr, et te recommande vivement de le consulter" à chaque rentrée, c'est qu'ensuite les parents ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas.

C'est vrai que des bouquins existent, mais comment s'assurer que les parents les ont achetés (ou au moins consultés) ?
Les émissions de télé, c'est pas mal, il faudrait le signaler dans le texte à chaque rentrée.

Au passage, dans le site gouvernemental, on rappelle la loi sur ce qui est interdit de faire à ses enfants.
Tout le monde ne la connaît pas forcément.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales